Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Kotani Maiko - ft. Park Jiyeon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 22:53



Kotani Maiko

feat. Park Ji Yeon

Scénario Inventé




Log In
Nom:
Kotani
Prénom:
Maiko
Âge & anniversaire:
20 ans – 08.07.1996
Occupation:
Idole - Membre de Hanabi
Jungle:
Eida, Shinjuku

. . . . . . . . . . . . . . . . .

Groupe

Idols

. . . . . . . . . . . . . . . . .



To add
♪ Everyone

A piece of me
Quand on grandit dans la jungle, il faut apprendre dès son plus jeune âge les dures lois de la nature. Tel Tarzan découvrant les lianes, tel John Rambo se laissant pousser la crinière, Maiko a dû apprendre à se débrouiller rapidement pour survivre. Loin d’appartenir au clan des empotés, la demoiselle possède, comme toute sa fratrie, l’avantage de la débrouillardise dans ce monde de brutes. Une qualité bien utile à la survie mais qui s’accompagne du tragique défaut d’une trop grande fierté. Et oui, quand on a appris à se débrouiller seule et à aider à la survie du clan, quand la figure maternelle vous a déçue et que celle imaginaire du père s’approche de la note la plus basse jamais inventée, on finit par vouloir absolument se débrouiller toute seule et obtenir le droit de se vanter d’être une grande fille capable de s’en tirer sans l’aide de personne. En fait, demander de l’aide devient même la faiblesse ultime qu’on s’interdit et courber l’échine vaut pour bannissement dans le royaume Kotani. Alors on s’y refuse, on avance la tête haute et on développe une certaine combativité contre de prétendus ennemis et face aux difficultés de la vie. Et s’il faut admettre que préférer se perdre plutôt que demander son chemin est ridicule, il n’a jamais été prouvé qu’un guerrier est capable d’un élan d’intelligence en tant de crises.
Pour ces mêmes raisons Maiko possède une courtoisie et une éducation parfaite afin de faire taire les mauvaises langues ? Et bien… de ce côté-là, on ne peut pas dire que la logique s’en soit mêlée. Si un Kotani aime à se vanter d’être un Kotani et qu’il ne vaut pas moins qu’un autre avec une vie plus banale, les effets de la jungle sont assez poussés chez Maiko. Hey, il faut se battre pour son cookie ! Si on laisse échapper une pépite, on ne tiendra pas l’hiver c’est sûr ! Et oui, c’est là qu’intervient le côté garçon manqué de l’étudiante qui se manifeste chez elle par une certaine violence. Et malheureusement pour ceux qui déclencheraient les foudres Maikoiesques, il n’y a pas de règles dans une jungle impitoyable. Si elle a fini par comprendre, assez tardivement, que mordre était mal, il n’est pas impossible de voir l’animal renouer avec cette forme de violence si on la cherche un peu trop. Dans les meilleurs des cas, on devra faire face à une Maiko comique qui saute sur un dos pour serrer un cou. Dans le pire des cas, si on est un homme… disons que les coups bas ne sont pas si déloyaux que ça selon les points de vue.

Rassurons-nous toutefois, par soucis de préserver sa famille, Maiko a toujours commencé par se contenir et il faut chercher la violence pour l’obtenir. Parce qu’elle tenait à ses boulots, elle serrait les dents devant un client en ravalant une insulte peu digne d’une femme ou les sarcasmes qu’elle affectionne pourtant tellement. La parfaite employée modèle qui désire être payée plutôt que virée… en apparence. Aussi sympathique qu’elle puisse paraître, Maiko a rencontré un jour le démon fourbe et revanchard qui lui a enseigné quelques tours. Parce qu’elle déteste par-dessus tout s’écraser devant l’injustice ou plus simplement devant une personne odieuse, elle ne résistera pas aux attaques cachées. Elle bosserait toujours pour Ronald McDonald si elle n’avait pas inventé une nouvelle recette secrète de big mac pour ce petit con de [censuré] de commercial… et si elle n’avait pas non plus laissé malencontreusement échapper à la femme de son chef un « oh ? Vous êtes sa femme ? Je pensais que c’était cette fille deux fois plus jeune avec qui il part souvent le soir. Hey mais c’est peut être votre fille ! »… faut dire que son « oups » de conclusion n’inspire généralement pas l’innocence.
Pour sa défense, nous dirons simplement que bien qu’elle essaie de combattre sa nature, Maiko perd toujours face au combat de l’impulsivité et que perdre dans la version moins violente des coups en douce est finalement un pêché moindre dépendant des points de vue. Mauvaise et bonne consciences sur ses épaules mènent un combat sans fin qui se solde bien souvent par le triomphe du côté sanguin. Et oui, si certains ne peuvent pas résister au besoin de sortir leur carte bancaire ou de manger la dernière part du gâteau au chocolat, d’autres comme Maiko ne savent pas résister aux pulsions déclenchées par de vives émotions. Notre meilleur conseil serait donc d’éviter d’attiser trop la susceptibilité de cette Kotani en abordant les thèmes interdits répertoriés dans : « Koko Rambo, combat en eaux troubles »… premier conseil au passage : éviter de l’appeler Koko.
Dans les quelques cas de victoire face au démon de son tempérament, KokoMai Rambo se défoulera à sa manière grâce à son imagination en voyageant dans son monde imaginaire diabolique où elle fera connaître à l’ennemi mille souffrances et mille injures, en usant de l'expressivité d'un visage avec un regard qui tue foudroyant, ou en astiquant la maisonnée dans un élan de maniaquerie impulsive.

Et oui, reconnaissons au nouveau Mowgli élevé parmi les loups quelques qualités comme son côté fée du logis pro pour faire briller ou pour cuisiner de bons petits plats. Si Maiko se montre particulièrement protectrice avec les personnes qui lui sont chères, elle aime également en prendre soin et depuis le départ de son aînée elle a tout naturellement obtenu le rôle de maman louve de la tribu.
Dans ce même registre, nous lui ajouterons l’adjectif économe. Gérer un budget fait partie de ses capacités et faire les courses devient même un pouvoir magique au vue de sa capacité à repérer les faux bons plans des ventes par lots. Raisonnable avec une carte bleue, elle s'interdit bien souvent de faiblir à une envie pour le bien du clan. Bosseuse et courageuse, elle ne rechigne pas à la tâche et n'a jamais refusé un petit boulot sous des excuses telles que la fatigue ou une sortie dont elle rêvait depuis des mois. Connaissant la fêtarde qu’elle peut être quand elle en a l’occasion, nous adoucirons donc la guerrière précédente en la qualifiant de généreuse avec les personnes qu’elle aime.
Énergique, motivée et motiveuse de troupes, il est rare de la voir se tourner les pouces. Il faut dire que l’oisiveté a tendance chez elle à déclencher une crise de culpabilité aiguë où elle se qualifiera sans doute de monstre sans cœur. Et si son exigence pourrait lui donner comme surnom celui de Colonel, il est rassurant pour les autres de savoir qu’elle n’applique cet excès qu’à elle-même, dans ses études par le passé et aujourd'hui dans son travail. Grande passionnée, désireuse de réussir et beaucoup moins de décevoir son meilleur fan de grand frère, Maiko veut simplement se donner les moyens de réussir et remercier par la même occasion celui qui l’a toujours soutenu.

De nature joyeuse, souriante, boute-en-train à ses heures et qui ne supporte ni le calme, ni la solitude, passer du temps avec elle devient généralement un bon souvenir sauf pour les quelques fois où son imprudence née un jour dans des escaliers et son inconscience du conseil « tu te tairas devant plus fort et plus grand que toi » attire les ennuis... à mentionner également son don légendaire pour faire d'une situation un moment "WTF" plus communément nommé "ah oui, je suis avec un jumeau kotani".
Ne passons pas non plus sur son goût pour les défis et cette faculté à être une excellente mauvaise perdante avec une mauvaise foi évidente quand ça l’arrange. On n’accuse pas le méchant qui grogne d’avoir triché ! On peut bien tenter de la raisonner, Mademoiselle Kotani n’a pas pour qualité une docile raison, sa compagnie serait plutôt sa tête de mule dans ces cas-là. On peut en revanche louer sa franchise, quand elle n’est pas de trop, et sa maturité… quand elle n’est pas enfantine. Mais on peut trouver ça mignon de la voir tourner la langue à un abruti qui lui tourne le dos, de planquer rapidement quelques peluches restantes de son enfance quand elle a de la visite ou encore de ne pas résister à l’appel du disney en famille... ce qui sonne autant guerrier qu'un Dirty Dancing dans le top 5 de ses films préférés. Mais si Maximus avait vécu à leur époque, il aurait pleuré à la mort de Mufasa comme toute personne normalement constituée !















Hey ! I want someone like...

♀/♂ Titre du lien
— description
♀/♂ Titre du lien
— description
♀/♂ Titre du lien
— description
♀/♂ Titre du lien
— description
♀/♂ Titre du lien
— description
♀/♂ Titre du lien
— description






— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 22:53
2
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 22:54
3
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 22:54
4
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 22:54
& 5
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 23:33
Give in to the gros
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 29 Déc - 23:46
heart heart heart my fat sith
... t'as pas vu les coeurs ok è.é ?
Et les cookies faits pour Noël... mais ça Alfred a du les manger avant =/ il pense à ta ligne heart
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 30 Déc - 10:25
Je me suis fait voler ma place par un obèse pédophile ........ pk caillou
Je le vis très mal... Why Why

MAIS STILL JE PROUVERAIS QUE JE SUIS LE SEUL ET UNIQUE VERITABLE AMOUR DE MAIKO ET QUE LE SEUL HOMME QUI POURRA ME LA VOLER S'APPELLE ALFRED hache

Btw ily ma shashabu



coeur coeur coeur coeur
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 5 Mai - 23:13
Coucou

En tant que membre du même groupe, on se doit d'avoir un lien Héhé angel

Alors elles ont certain points communs et je me disais qu'elles pourraient arriver à bien délirer ensemble, s'amuser, faire enrager Erena, même si Airi par contre, n'est pas du genre énergique en permanence ou presque.
Mais qu'il pourrait y avoir un détail qui peut faire qu'elles se prennent des fois la tête, Airi est bordélique, tandis que Maiko est une pro de l'ordre  combat

Qu'est-ce que tu en penses ?
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 8 Mai - 13:37
Welcome first heart j'ai pas eu l'occasion heart

Faut que j'aille lire ta fiche pour voir tout ça two hearts , j'ai commencé directement par la fin c'est maaaaal mais j'ai fait mon devoir de membre !

De base, les deux me semblent effectivement possible, j'ai même rien contre two hearts  mais pour développer y'a un truc que je capte pas trop et ça changerait pas mal les débuts pour Maiko.
Si je comprends bien malgré mon cerveau un peu dead, Airi a débuté en même temps que Yue et Erena ? Mais pour moi, Airi a remplacé Yue à son départ et est donc la dernière arrivée non ? Hm

    
 
Kotani Maiko - ft. Park Jiyeon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Mon park extérieur
» Montreal hotel et park'n'fly
» South park et WOW
» Picnic in the Park a Animal Kingdom
» Alcea Park-...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Passeport, please ! :: Fiches de liens-