Biggest christmas ever [♥] GABANA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 25 Déc - 23:08
biggest christmas ever
Gabana


Lâchant un soupir, elle se courb a un peu en arrière, soufflant profondément. Anastasia s’était agitée toute la journée dans la cuisine, mais ce sale petit monstre s’était battu avec elle ne savait pas vraiment qui toute la journée. Six mois déjà, bientôt sept. Elle était énorme. Horrible, et énorme. Mais comme la belle Russe était du genre optimiste, elle voyait le bon côté. Pas besoin de table pour manger ses céréales. Elle avait presque pris six kilos. Parfois, elle y pensait et pleurait sans raison. Puis elle allait frapper dans son punching ball. Elle avait forcé Hiromu à le lui installer, sinon, elle le frapperait lui. Elle avait pleuré pour le remercier, parce qu’il était vraiment gentil d’accepter de lui installer ça, alors que Gabriel n’était pas là pour prendre soin d’elle. Elle avait inaugurer le punching ball en imaginant qu’il s’agissait de son petit-ami.

Aujourd’hui, Hiromu n’était pas là. Aujourd’hui, c’était noël. Anastasia avait bien cuisiné les plats les plus traditionnels possible pour son homme décoré la maison avec mauvais goût. A l’Américaine. Leur premier noël à tous les trois ! Un sourire satisfait avait orné ses lèvres en y pensant, caressant son ventre avec amour. Des chants de noël raisonnait dans la maison, elle dansait un peu avant de s’essoufler, se laissant tomber sur le canapé en grondant le bébé en russe. Il allait peut-être naitre en sachant déjà parler ! Elle s’inquiétait déjà pour lui. Comment est-ce qu’il ferait, s’il devait apprendre le coréen, le japonais, l’anglais et le russe ? Il ne pouvait apprendre que trois langues… Il fallait très sérieusement qu’elle en parle à Gabriel. Elle espérait que ça ne le peine pas trop qu’il ne puisse jamais apprendre le coréen.

Entendant sonner, elle alla gaiement vers la porte pour ouvrir à son petit-ami. « Joyeux noël mon Chéri ! » Nouant ses bras autour de son cou, elle alla l’embrasser, un peu frustrer de ne pas pouvoir se coller à lui comme avant. « … Bientôt, on pourra plus s’embrasser. » Putain de gosse. Elle allait avoir pas mal de choses à régler avec lui quand il allait sortir. « J’ai déjà préparé le repas ! » Fronçant les sourcils, elle le pointa du doigt. « L’année prochaine, tu t’en chargeras toi. » Elle n’allait pas se taper ça tous les ans, qu’on se le dise. Déjà, ça n’aurait même pas dû être à elle de cuisiner. « T’as mon cadeau ? » Oui, c’était quand même le plus important dans l’histoire.




✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 28 Déc - 0:04
biggest christmas ever
Gabana


Aux yeux de Gabriel, aucune fête n’était capable de rivaliser avec Noël, à part peut-être Thanksgiving et Halloween. La fête de la Nativité était, à ses yeux, l’événement familial par excellence. Pour cette raison, il devait avouer que ne pas rentrer auprès des siens pour célébrer l’occasion, que sa mère avait à cœur, était une sorte de deuil à ses yeux. Un deuil moindre, cependant, car rester à Tokyo signifiait qu’il pourrait célébrer Noël en compagnie de sa nouvelle famille. Celle qu’il aurait pour le reste de ses jours : Anastasia et, dans son ventre, leur enfant à venir. Rien ne le rendait plus heureux qu’imaginer la famille qu’ils formeraient tous les trois, et il se découvrait un côté sentimental qu’il avait toujours renié jusqu’alors. C’était sûrement à cause d’Ana. Se faire agresser quand il ne ramenait pas ce qu’il voulait devait le rendre plus docile.  

Un sourire lui vint aux lèvres quand il sonna à la porte de l’appartement après sa journée de travail, épuisé, mais heureux de pouvoir profiter de la soirée en compagnie de sa petite amie. C’était au moins une chose que les japonais ne détruisaient pas ! Enfin, ils salissaient un peu Noël à ses yeux : on n’imaginait pas aller bouffer du poulet frit pour cette occasion, quand même ! Encore moins en prétendant que c’était romantique… Les nippons étaient désespérants. Bref. Rien n’était plus doux à ses oreilles que les chants de Noël qui résonnaient dans la pièce quand sa petite amie lui ouvrit la porte. La douce voix de Mariah Carey ou Bubblé, ou même une chorale quelconque. Évidemment, qu’il connaissait ! Ne chantait-il pas ces chansons depuis le début du mois ?

« Joyeux Noël mon cœur. » Il avait fini par adopter ce surnom, même si renoncer à Vodkalina avait également été un deuil considérable. Ça lui allait mieux. Il trouvait ça plus romantique, tout compte fait. Il glissa ses bras autour de la taille de sa petite amie. « Mais si, on trouvera un moyen. » Il ne comptait pas laisser leur enfant les séparer comme ça ! Son regard s’alluma aux mots d’Anastasia. « T’as préparé quoi ? » Puis, c’est un rire qui lui échappa alors qu’il repoussait d’un geste de la main le doigt qu’elle pointait vers lui. « Je peux essayer, mais je promets rien. Tu sais que je cuisine mal. » Et c’était peu dire ! S’approchant encore d’elle pour l’embrasser, il sourit contre ses lèvres, caressant ses cheveux du bout des doigts. « Mon corps, ça te va comme cadeau ? » Un rire lui échappa alors qu’il s’éloignait, prenant un air malicieux. «Tu l’auras si tu le mérites. À minuit. D’abord je dois me changer. » Il avait ses vêtements dans un sac de papier. Il aurait attiré trop l’attention en se promenant en costume dans les rues et, compte tenu de leur situation, il préférait éviter de se faire remarquer.  

Sans attendre, il se dirigea vers la chambre de sa petite amie pour enfiler le costume qu’il avait choisi pour l’occasion. Un costume de l’agence, encore. C’était bien pratique, parfois, d’être idole. Peut-être en faisait-il trop. Il revint vers Anastasia. « Et j’ai apporté de quoi boire, aussi. » dit-il en lui tendant une bouteille de champagne qu’il avait achetée. Autant utiliser sa paie, désormais. « T’as mis Sa… Hiromu dehors ? » Et ce punching ball ? Il ne ferait pas de commentaire, évidemment. Anastasia savait parfaitement ce qu’elle faisait avec le bébé, pas vrai ?


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 28 Jan - 14:58
biggest christmas ever
Gabana


Noël n’était pas une fête d’amoureux, elle avait toujours trouvé le concept asiatique un peu stupide. Pourtant, c’était bien en couple qu’ils le fêtaient… Non, en famille. Gabriel était sa famille désormais. Ils allaient avoir un bébé, ils allaient passer du temps ensemble… Beaucoup de temps ! Elle voulait qu’ils restent ensemble, peut-être même se marier, qui sait ! Anastasia aimait sa liberté. Oh, elle adorait ça, même. Libre de découvrir le monde, son indépendance n’était plus à prouver. Elle faisait de son mieux pour lâcher un peu prise, devenant doucement dépendante de Gabriel. Une erreur, sans doute, connaissance l’emploi du temps chargé de son homme. Il n’avait pas beaucoup de temps à lui accorder.

Pourtant, ce soir, elle voulait lui faire plaisir ! Aussi énorme qu’elle se trouvait, elle avait choisi la plus belle tenue, ses plus beau sous-vêtements. Il devait la désirer, même moche et enceinte ! C’était de sa faute si elle était comme ça, qu’il assume et qu’il fasse en sorte de l’aimer. Heureuse de le retrouver, elle pouffa un peu contre ses lèvres. Ils trouveront un moyen de s’embrasser ! « Oui, il va pas commencer à nous embêter déjà maintenant ! » Sinon, elle allait déjà le dresser dès sa naissance, on n’allait pas jouer avec Maman, c’était elle qui le jurait ! « De la dinde. Avec des frites ! Et pleins de trucs gras ! » Elle allait VRAIMENT regretter ses pulsions de femme enceinte quand elle allait devoir se remettre au sport.

Tant pis s’il cuisinait mal. Elle n’allait pas toujours cuisiner elle ! « Non, ton corps je peux l’avoir comme je veux. » Elle secoua sa main d’un air dédaigneux, avant de rire un peu. Elle aimait bien les vrais cadeaux pour noël ! Il pouvait bien faire ça pour elle ? C’était de sa faute si elle était si grosse ! Gonflant les joues, elle accepta d’attendre minuit. « Je le mérite, et tu le sais ! » Elle montra son ventre, fronçant les sourcils. « C’est toi qui le mérite pas ! » Oui, il l’avait mise enceinte. Une honte.

Sagement, elle attendit qu’il revienne de la chambre, fonça les sourcils, elle fixa la bouteille, pinçant les lèvres. « Gabriel… Je suis enceinte ? » Il s’en souvenait ? Elle ne pouvait pas boire ! « Il va être ivre et vomir dans mon ventre ! » C’était pas super. Même un peu dégueulasse. « Tu sais que ça peut le rendre alcoolique ? Enfin, encore plus qu’il ne le sera déjà. » Oui, après tout, il était Russe. « Hiromu est sortie. Il a peut-être un rendez-vous ! » Cet idiot ne lui a rien dit. « On passe à table ? » S’approchant de son petit-ami, elle glissa ses bras autour de lui, laissant ses lèvres se poser sur sa joue. Une belle et grande entrée, des mignardises en tout genre, des petits fours. « J’espère que tu aimeras. Je ne les ai pas fait moi-même, mais je pense que la personne qui les a fait aimerait que tu aimes ! » Un grand sourire orna ses lèvres. Elle était si heureuse ce soir.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 31 Jan - 23:38
biggest christmas ever
Gabana


Les blagues qu’Anastasia faisaient au sujet du bébé étaient vraiment drôles aux yeux de Gabriel. Ils étaient autant de rappel qui lui indiquaient qu’ils seraient bientôt parents, qu’ils formeraient une famille, même si les fans ne pouvaient rien en savoir. Même si sa carrière était l’une des choses les plus folles que l’américain avait pu entamer au cours de sa vie, il préférait sa petite amie, et de très loin ! Aussi se remit-il à rire et sourire quand la jeune femme lui adressa la parole à nouveau. « Comme à la maison. » dit-il en riant de bon cœur. « J’ai eu peur que tu commandes KFC, l’espace d’un instant. » N’était-ce pas le cliché des fêtes de Noël japonaises ? Il avait vu plusieurs fois la publicité à la télévision et son cœur s’était comme arrêté de battre. Jamais il ne fêterait Noël avec un fast-food ! Pourtant, il était américain.

« Ah bon, t’es sûre de ça ? » Elle avait raison, il le savait. Il suffisait d’un mot de la russe pour qu’ils passent par la case lit, même s’il conservait cette impression d’être très peu doué lorsqu’il était avec elle. C’était si bizarre ! Il ne se rappelait pourtant pas avoir un jour été aussi pitoyable avec une autre fille… Mais depuis la déception de leur première fois, il avait essayé de faire de son mieux pour ne plus la décevoir, et cela avait un peu payé. Du moins, il essayait de s’en convaincre. « C’est vrai, tu le mérites. Mais tu attendras minuit quand même ! » Il fronça ensuite les sourcils en observant son ventre, un petit sourire soulevant le coin de ses lèvres. « Je sais que tu m’en veux pas vraiment. » Et il en était convaincu. La grossesse rendait Anastasia si belle à ses yeux… Elle était moins fine, certes, mais il ne pouvait s’empêcher de la trouver merveilleuse lorsqu’il réalisait que l’enfant qu’elle portait, c’était le sien !

Quand sa petite amie lui rappela qu’elle était enceinte – précision inutile à ses yeux – Gabriel mit un moment à comprendre les raisons pour lesquelles elle le faisait. « Ah ! » Bon, le petit était russe, était-ce vraiment un problème ? Ses lèvres se pincèrent un instant. « Tant pis, je boirai tout seul. » dit-il en riant, soudainement gêné. Cela faisait des mois maintenant, et il n’était toujours pas foutu de retenir les informations importantes qui touchaient aux femmes enceinte… Il se sentit profondément nul. « Oh… J’espère que la meuf sera pas trop déçue. » Pardon. Il s’excusa mentalement avant de rire dans sa barbe. « Oui, allons-y ! [/color] » En voyant les différentes préparations, il s’émerveilla, avant de froncer les sourcils. « Qui les a faits ? [/color]» De la famille ? Une amie ? Un ex cuisinier avec qui elle avait couché ? Son cœur se pinça avant qu’il ne se résonne. Non, Gabriel. Ce n’était pas le moment. Un sourire revint illuminer son visage. « Ça a l’air vraiment bon en tout cas. » Il y avait tellement de nourritures qu’il n’aurait pas été étonné de voir un troisième invité se pointer sans prévenir… « Bon appétit ! »

Mais à peine avait-il commencé à manger qu’un son familier retentit dans la pièce. L’entrée ? « Tu attendais quelqu’un ? » C’était bizarre.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 25 Fév - 23:26
biggest christmas ever
Gabana


« Eh ! Je sais pas Japonaise ! » Comme son nom de famille ne l’indiquait pas ? Son père ne s’était jamais considéré comme Japonais. Ses grands-parents, si, cela dit. Mais elle ne les voyait pas souvent et ils ne mangeaient pas KFC. Ils ne fêtaient même pas noël. Non, la joie Russette avait appris ses leçons et vu assez de films Américains de noël pour savoir ce que voulait ce peuple étrange en ce jour sacré. Elle ne voulait pas gâcher cette fête que son homme aimait tellement. Les petits plats dans les grands, tout devait être parfait ! Sa main glissa dans ses cheveux, elle observa l’appartement joliment décoré pour l’occasion, orné de décorations festives, un joli sapin qu’elle avait décoré avec amour.

Son sourire se fit malicieux en regardant son petit-ami. « Tu veux parier ? » Il ne lui résistait pas ! Et elle était si heureuse qu’il ne soit pas dégoûté d’elle alors qu’elle était clairement énorme. Anastasia savait que ça allait aller en s’empirant. Et malgré sa souffrance, elle devait attendre minuit. « Mais… C’est si tard ! » Elle serait à moitié endormie ! Prenant un air contrarié, elle fit mine de réfléchir, sourcils tout froncés. Il l’avait mise enceinte ! Elle avait plein de raison de lui en vouloir ! Néanmoins, rapidement, un sourire prit place sur ses lèvres qui allèrent embrasser les siennes. « Non, pas vraiment… » Elle était heureuse de porter leur enfant.

Gabriel boirait tout seul. La Russe s’amusa de sa maladresse plus que de s’énerver. Elle aurait pu crier, lui hurler qu’il était stupide et inconscient… Mais C’était Gabriel. Elle savait comment il était et c’était effectivement deux adjectifs parfaits pour le décrire. Une petite tape partie sur sa tête en l’entendant se montrer mauvais envers Gabriel, finissant par rire avec lui. « J’espère que ce sera la bonne cette fois… » Sûrement pas. Il ne se poserait jamais ! « Bon appétit, mon chéri ! » Ravie de pouvoir commencer à manger, elle fronça les sourcils en entendant sonner. Qui pouvait bien venir les déranger un soir de noël ? Pinçant les lèvres, elle posa sa serviette. « Bouge pas, je vais voir. »

Ça pouvait être des journalistes qui l’avaient suivi jusqu’ici et voulait voler une photo de Gabriel chez sa petite-amie. Hors de question ! Avec précaution, elle s’approcha de la porte, regardant par le juda avant de laisser une exclamation de surprise lui échapper. « ANASTASIA JE SAIS QUE T’ES LA, OUVRE LA PORTE ! » entendit-elle hurler en russe de l’autre côté de la porte tandis qu’on tambourinait désormais énergiquement. Oh non. Pas lui. Tout, mais pas lui. Fermant les yeux pour se donner du courage, elle finit par ouvrir, laissant à son géniteur le plaisir d’entrer. Il était assez grand, plutôt imposant, le crâne rasé, comme toujours, une sorte de moustache étrange recouvrait ses lèvres. « Je le savais qu’en allant dans ce pays d’impérialiste, tu deviendrais aussi grosse ! » Son regard dégoûté se porta sur elle. « Ravie de te revoir aussi. » La panique l’envahissait. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Le regard du père de famille se posa sur elle, perplexe. Il venait rendre visite à sa famille au Japon, dont sa fille qui ne lui donnait aucune nouvelle. Soudain, son regard finit par capter cette chose étrange. Un petit être ridicule. « Qu’est-ce que c’est que ça ? T’es devenue lesbienne ? » Cette fois, il avait parlé en Japonais. Un regard encore plus dégoûté se posa sur sa fille. « Dégage de chez ma fille et ne reviens jamais ! » Sinon, il allait le tuer. Elle n’allait pas sortir avec un type comme ça. Hors de question.



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 4 Mar - 2:24
biggest christmas ever
Gabana


« Tu l’es déjà plus que moi ! » Fallait-il préciser que Choi était un peu trop coréen pour trahir une quelconque origine ? Un léger rire vint à l’idole alors qu’il imaginait sa vie en tant que pur nippon. N’était-ce pas ce que sa meilleure amie avait fait pendant des années ? Il n’avait jamais eu le cœur d’annoncer à cette chère Heaven qu’elle n’était pas aussi nipponne qu’elle voulait bien le croire. Son cœur était et resterait à jamais Américain, comme le prouvaient ses cheveux blonds et ses yeux bleus qui n’auraient que très difficilement pu appartenir à une asiatique. Cela, cependant, Gabriel ne le savait pas. La génétique demeurait un véritable mystère à ses yeux. Il passait bien trop de temps à dessiner sur ses cours pour en retenir quelque chose, de toute façon.

« Pas besoin de pari. » Il savait qu’il n’était pas capable de résister cinq secondes à Anastasia, si elle se mettait en tête de lui sauter dessus. « Oui, mais c’est la tradition ! » Et la tradition, on la respectait, surtout chez les Choi. Une petite pensée lui traversa l’esprit quand il réalisa que sa famille allait fêter Noël avec des heures de décalage. Dire qu’il n’allait pas être avec eux à l’occasion ! C’était bizarre, vraiment inhabituel, mais c’était le cas depuis quelques années désormais. Et si Anastasia ne lui en voulait pas de l’avoir mis enceinte, c’était encore mieux.

Un petit sourire souleva le coin des lèvres de Gabriel quand il songea que la femme qui se trouvait auprès de lui était celle avec laquelle il voulait passer le reste de ses jours. Une pensée naïve qui lui plaisait bien. Une idée folle qu’il avait chérie pendant des années avant de la voir devenir réalité. Il riait avec elle comme si rien ne comptait. Et le plus beau, dans toute cette histoire, c’est que personne n’y aurait cru, quelques années plus tôt. « Bon appétit ! » Il sourit avant de commencer à manger, reposant les yeux sur sa petite amie quand quelqu’un se mit à sonner.

Il fronça les sourcils, suspicieux. Mille théories lui tournaient en tête alors que sa petite amie se dirigeait vers la porte. Mille théories, sauf la bonne. La seule, l’unique. Il manqua de se liquéfier sur place en entendant la voix depuis l’endroit où il se trouvait. « C’est qui ? » Il n’avait pas compris grand-chose à ce que ce type avait dit, mais il n’avait pas l’air très sympathique, ça, il pouvait l’affirmer ! La porte s’ouvrit sur un homme effrayant, du moins, aux yeux de Gabriel qui garda les yeux posés sur lui quelques longues secondes avant de retrouver l’accès à son demi-neurone court-circuité par la panique. Pourquoi parlait-il de lesbienne ? Pourquoi… Oh. Oh. La lumière se fit dans son esprit et il ferma la bouche qu’il avait laissée bêtement entrouverte sans s’en rendre compte. « Oh, je… j’imagine que vous êtes son père ? » Putain, le père Noël a bien changé, songea-t’il. Il pensait peut-être qu’habiller Père Noël en rouge était une stratégie communiste ? Non, c’était mal. Il ne devait pas commencer à faire des blagues comme celle-là. Un petit rire nerveux lui échappa alors qu’il s’efforçait de sourire, glissant nerveusement une main dans ses cheveux. « Enchanté, je suis Gabriel… » reprit-il en tendant la main. Il pouvait toujours essayer, non ? Ce type lui avait demandé de dégager, mais il n’en était pas question. Peut-être qu’il lui faisait juste une blague ? Oui, ça devait être ça : une blague.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 14 Mar - 23:48
biggest christmas ever
Gabana


Un drame, une calomnie. Anastasia sentant tout son sang russe ne faire qu’un tour dans ses veines, ses plus grands jurons enfermés en elle. Elle avait envie de faire ce que n’importe qui ferait dans ces cas-là. Vider une bouteille de vodka et l’éclater sur la tête de l’intru. Elle sentait son âme de Russe énervée revenir, l’envie de se dresser sur la table et de balancer sa chapka. Une haine viscérale pour celui qui avait participé à sa conception, elle rêvait pourtant de lui déboîter la tête, comme il le lui avait lui-même appris il y a quelques années. Léchant ses lèvres, ses yeux se baissèrent quand il entra, encaissant ses remarques tout en se demandant comment elle faisait pour tenir. La Russie, sa si douce Russie qu’elle n’avait pas visité depuis bientôt dix ans. Le froid glacial de Vladivostok, toutes les décadences, la folie Russe, la violence, le mauvais goût. Son petit gang.

Son père faisait presque une tête de plus qu’elle, ça ne l’empêcherait pas de le mettre par terre, de lui trancher la gorge pour l’honneur de son pays. Rouge, comme il est. Tout au peuple, tous égaux ! Stalina deviendrait la nouvelle dictatrice du pays, écrasant les pays impérialistes d’un seul coup vibrant, détruisant tout sur son passage ! Peut-être s’emportait-elle un peu, revoyant toute son enfance défiler devant ses yeux. La chute de l’URSS, elle ne l’avait pas connu, mais entendu parlé toute son enfance. Son père ne l’avait jamais accepté. C’était bien pour cela qu’il détestait le Japon, pays duquel il était cependant originaire. Elle n’eut pas le temps de répondre à Gabriel, pas le temps de faire de présentation que son père était déjà entré, se permettant des remarques désobligeantes.

Il détestait cet endroit, c’était laid, coloré, décoré avec trop d’objet. Un bel appartement de pédale. Il espérait que sa fille ne vivait pas vraiment ici, il ne l’avait pas élevé comme ça. qu’elle était devenue laide, avec ses cheveux colorés, et son corps déformé. Et ça… Qu’est-ce que c’était que ça ! Ce jeune nabot, qu’on aurait envoyé en goulag pour être une honte pour le pays ? Maigrelet, fébrile, il le tuerait en un coup de faucille. Il était son père, évidemment qu’il était son père. Qui pourrait-il être ? « Dehors. » Répéta t-il de sa voix grave et menaçante, désignant la porte. « C’est toi qui va sortir ! Il n’ira nulle part. » Répondit-elle de sa voix menaçante, se plaçant à lui, bras croisés. Il ne toucherait pas le père de son futur bébé. Elle le tuerait avant. Son regard se posa sur cette main tendue. Gabriel. « C’est quoi ce nom de pédé ? Il vient d’où ? » Il accorda son attention à sa fille, qui lui expliqua les origines de son petit-ami. « Américain et Coréen ? La pire espèce. Tu mériterais de te la prendre. » Il leva sa main comme s’il allait la gifler, elle ne bougea pas, continuant à le fixer. « Essaie, elle finira à bouillir et jeté aux cochons. » Ou en pâté pour Tequila. Long échange de regard avant que le géniteur n’explose de rire, plutôt fier d’avoir retrouvé sa fille avec le même répondant. « Allez, sers moi un verre. » Il n’attendit pas pour s’inviter dans le salon, donnant un violent coup dans le dos de son « gendre ». « Alors, elle fait quoi dans la vie, la Princesse ? »


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 15 Mar - 23:17
biggest christmas ever
Gabana


C’était la situation à laquelle Gabriel s’attendait le moins. Pour tout dire, il s’y attendait encore moins qu’au passage d’Hilary aux élections, et c’était dire. Pourtant, ce descendant de Poutine pas si russe que cela était bel et bien présent dans cet appartement, et il lui parlait d’une façon qui aurait offensé le dernier des connards. Oui, même Naoto ! Comment osait-il ? S’en prendre à lui, alors qu’il venait en paix ? Gabriel fronça les sourcils, réfléchissant autant qu’il le pouvait pour trouver quelque chose à répliquer à cet homme qui ne semblait, de toute évidence, pas apprécier sa présence en ses lieux. Anastasia fut plus rapide que lui.

Partagé entre la colère qu’il éprouvait à l’égard du nouvel arrivant et la fierté de voir Anastasia le défendre telle une lionne dans la savane, Gabriel resta silencieux face à l’échange qui avait lieu entre le père et la fille. Il fallait dire, en toute honnêteté, que Papa Ana ne donnait pas trop envie de discuter. Pour être tout à fait exact, il donnait plutôt envie de s’enterrer jusqu’à la taille dans la terre pour attendre la lapidation qui risquait fortement d’arriver. Mais comme ce genre de pratiques étaient interdites, Gabriel se disait qu’il n’avait pas trop à craindre.

Manquant de tomber ou de perdre un œil sous le coup que le père de sa petite amie venait de lui asséner, Gabriel retrouva son équilibre et remit en place son veston en toussotant. Faites qu’il ne prenne pas cela pour une offense. « Il est artiste. Chanteur plus exactement. » Certains ne prenaient pas le métier d’idole au sérieux, mais Gabriel n’était pas de cet avis. La musique, c’était son rêve d’adolescent. C’était son combat, bien qu’il puisse sembler ridicule au côté de celui des autres. Il avait attendu trop longtemps pour devenir célèbre.

Oubliant presque le comportement du père de sa petite amie, Gabriel se redressa, espérant sans doute se montrer plus grand que l’homme qui se trouvait non loin d’eux et qui prenait un peu trop ses aises à son goût. « Et respectez-moi un peu. » Il remarqua son ton sec, redescendant soudainement. « S’il vous plaît. » Il n’avait pas été éduqué dans la violence et la rudesse et, étrangement, face à un homme comme celui-là, il n’éprouvait pas autant l’envie de se montrer rebelle. Il préférait rester entier et capable de s’occuper de son fils, lorsqu’il viendrait au monde.

Son regard se posa sur Anastasia à cette pensé et il lui prit la main sans attendre. « On peut parler un instant ? » Oui, c’était urgent. Maintenant. Il l’emmena à sa suite à la cuisine avant de la regarder, le regard effrayé. « Tu crois qu’il vient pour le bébé ? »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 18 Mar - 18:42
biggest christmas ever
Gabana


Sa relation avec son père était conflictuelle, depuis toujours. Il voulait faire d’elle le garçon qu’il n’avait jamais eu, ce parfait petit combattant aux idées communistes, qui voulait le bien de son pays. Make Russia Great Again. Il pourrait être ami avec Trump, sauf dans le pays ennemi. Anastasia n’avait jamais compris comment ses parents avaient pu se mettre ensemble. Ils étaient si différents, pour ne pas dire totalement opposés. Deux êtres distincts, que rien ne rapprochait. C’était un miracle qu’elle ait demandé le divorce tant d’années après, pour aller vivre chez les « traîtres ». Anastasia n’aurait jamais aimé avoir un couple comme le leur. Avec Gabriel, ils trouvaient un équilibre étrange, qu’elle aimait beaucoup. Ils ne se ressemblaient pas non plus, mais ce n’était pas bien grave.

Elle fronça les sourcils en l’entendant lui manquer de respect, ne lui venait pour autant pas en aide. Elle ne voulait pas que son père pense que Gabriel était une tapette qui ne savait pas se défendre ! Du moins, qu’il ne le découvre pas tout de suite. Elle entendit le soupir desepéré de son père à la réponse de son « gendre ». Artiste, chanteur ? Il secoua la tête. « C’est bien un métier de pédé ça. » Avait-il si mal éduqué sa fille ? Comment pouvait-elle sortir avec un homme comme ça ? Si on pouvait vraiment appeler ça un homme. Soudainement, il crut entendre une tentative de rébellion, regardant le petit de son air sombre de Russe manqué, déçu de le voir se rattraper avec de la politesse. « Le respect, ça se gagne, Princesse. » Non d’un goulag, pour qui se prenait-il donc ? « Arrête de l’appeler Princesse si tu veux repartir d’ici avec tes deux yeux. » Il leva les mains pour capituler. Voilà le genre de langage qu’il comprenait.

Sa main capturée par son petit-ami, elle lui sourit pour le rassurer. Parler ? De quoi ? « Tu touches à rien. » Sinon, elle lui couperait un doigt par objet touché. Sagement, elle suivit son cher et tendre, souriant une fois qu’ils furent seuls. « Désolée pour ça… » Cela devait être difficile pour lui, de supporter la présence du paternel près d’eux. A sa question, elle resta bête. Oh. Peut-être bien que son père n’était pas au courant. Qu’en vérité, elle ne lui avait même pas parlé d’eux, de la relation qu’elle entretenait avec Gabriel. Elle avait peut-être légèrement omis ce détail. « Hm… Non, je pense pas… » Par réflexe, sa main toucha son ventre. « Tu sais, il y a des chances pour qu’il ne soit pas totalement au courant de ça. » Un détail omit lors de l’envoie de sa carte d’anniversaire annuelle. « Il pense juste que je suis grosse. » Anastasia sourit, haussant les épaules. « Je pense pas qu’on ait besoin de lui parler de ce détail. » Elle fit un geste de la main pour montrer que ce n’était rien. Qu’un détail, oui. Absolument.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 21 Mar - 23:04
biggest christmas ever
Gabana


Chaque parole que prononçait le père d’Anastasia était un coup supplémentaire dans l’égo de Gabriel. Ses parents, en comparaison, étaient de véritables anges. C’était peut-être à cause du pays dont ils venaient ? À croire qu’en venant du même pays que Vladimir, il était impossible de se montrer sympathique et respectueux ? L’idole dut serrer les dents pour ne pas répondre au géniteur de sa petite amie, alors qu’il le traitait de pédé, alors qu’il le nommait princesse, comme s’il en avait le droit. Il n’osait pas répondre, pour des raisons plus qu’évidente. Était-ce encore à Anastasia de le protéger ?

Son regard glissa sur la nourriture qu’ils avaient à peine eu le temps d’entamer. S’il avait pu, il aurait saisi une poignée de ces bouchées brûlantes pour les envoyer au visage de cet enfoiré ! Se pensait-il meilleur que lui ? Lui, au moins, il avait des cheveux ! Mais ce n’était peut-être pas une chose importante, en Russie ? Gabriel aurait aimé poser des questions à sa petite amie, lui demander s’il était de coutume, dans son pays, d’insulter le père de ses petits-enfants comme cette brute épaisse était en train de le faire. Mais avant toute chose, il lui fallait savoir si ce second Staline était au courant de toute l’histoire.

En entendant sa petite amie s’excuser, il feignit un sourire. « C’est rien. » Il avait eu l’habitude, durant le collège, d’être la minorité de l’établissement. Il avait essuyé de pires insultes que pédé ou princesse. Puis, ces gens étaient comme tout le monde. Même s’il se répétait de telles choses, les mots du père d’Anastasia l’atteignaient plus qu’il n’aurait voulu le faire croire. Ils étaient faits pour blesser, et ils visaient un peu trop juste, en dépit de ce qu’il aimait penser. « Faut quand même le faire pour ne pas le remarquer… Non ? » On n’était pas grosse de la même façon qu’on était enceinte, ce n’était pas possible ! Ou l’était-ce ? Gabriel n’en savait rien, il se contentait de regarder le ventre de sa petite amie avec une expression presque effrayée. Comme si le bébé allait naître sur l’instant, sans prévenir. Mais c’était absurde, il était bien trop tôt. « Tu crois qu’il va rester longtemps ? » reprit-il finalement, à voix encore plus basse, comme si son père allait soudainement entrer dans la pièce et surprendre leur conversation, appelé par ses sens innés de dictateur. « Je veux dire, ton père. »

Gabriel se demandait combien de temps ce cirque allait durer. Qui se ramenait comme ça, le soir de Noël, sans prévenir, en prenant ses aises comme si tout lui était dû ? Lui, certes. Mais ce n’était pas la même chose : il était populaire, il était apprécié, et il n’était pas aussi pitoyable que voulait le croire cette parodie de Mario sans son Luigi ! « T’as pas envie de lui demander de partir ? » C’était peut-être trop demander ? Avoir sa soirée de Noël avec sa petite amie, sans son daron chelou ?

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE

    
 
Biggest christmas ever [♥] GABANA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» I Screamer Biggest Fan
» A Christmas Carol de Zemeckis
» Annie Lennox - A Christmas Cornucopia
» Magic Christmas : Convention Harry Potter
» Christmas Row de Bent Creek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Shibuya-