In the jungle the mighty jungle ft. Yuriko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 18 Déc - 1:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Mizuki



Lorsqu’une vieille femme l’avait contacté – sans raison apparente, pour la convient à un souper de Noël avait une meute de sauvageons, Yurina avait été ……. Curieusement excitée. Déjà, parce qu’elle n’avait jamais participé à un réveillon, ses parents refusant systématiquement de lui accorder cet enfantillage, et aussi, juste un peu, elle le nierait jusqu’à la tombe : parce que l’invitation disait : à la petite amie de Naoto. Bon, elle n’était pas la meuf de ce lourdaud, ce rustre idiot n’était rien pour elle, mais elle ne pouvait pas non plus rater l’occasion de l’énerver en se tapant l’incruste – voulu – dans son diner familial. Ça serait tellement jouissif, de le voir dans son environnement naturel de gueux méprisable, de comprendre un peu quel genre de foyer minable avait du être requis pour créer une telle version de sous-homme… Oui, elle avait RSVP oui que pour le faire chier, rien à voir avec une envie un peu refouler de passer les fêtes en sa compagnie. Et si elle lui avait acheté un cadeau, c’était pour la forme, une erreur par habitude, pas une attention!

Ok. Elle allait aller diner chez les fous, mais … il était pauvre, il ne fallait pas une grande logique pour le savoir… et elle, elle ne possédait que des bijoux de luxe et des tenues griffées. Ses robes usuelles auraient pu ruiner le Cambodge à elles seules! Elle ne pouvait quand même pas se fringuer comme ça… Des plans pour se faire voler! … Yurina, tu vas dans sa famille, pas 60 jours en prison. On n’était jamais trop prudent! C’est donc dans l’esprit d’apprendre l’art du camouflage qu’elle avait contacté la plus grande amazone de sa connaissance : Kotani Maiko. Ce n’est qu’en se dirigeant vers sa chambre, pas trop loin de la sienne, maintenant qu’elles étaient toutes deux idoles – qu’elle remarqua que son alibi était assez minable…

Enfin bon, tenir compagnie à Naoto relevait du bénévolat, et si elle avait su que la pétasse rousse du bal était sa sœur et qu’elle serait présente, elle aurait dors et déjà abdiqué… mais, comment expliquer à sa styliste qu’il lui fallait une robe pauvresse mais chic… pas facile, sans avouer a situation complète. Bon… elle trouverait bien. Toquant à la porte de la jeune danseuse elle était tout sourire lorsqu’elle s’ouvrit et elle entra dans un : « Salut ! Merci de me sauver la vie!! »  Large sourire, elle étoffait son histoire. « Par contre… c’est un genre de bénévolat formel… je dois……..divertir un débile léger pour un truc de Noël? » Oh… alors ça, c’était presque la vérité!  
Invité
avatar

     Sam 6 Jan - 20:28

" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



Des peaux de bête ? Sérieusement Maiko ?
Il faut dire que de la manière dont ce message était tourné, Maiko se retenait presque de lui proposer un apprentissage des grognements et…
… minute, ce n’était pas exactement ce qu’elle avait répondu au sms de son amie et collègue ?
Si… mais c’était marrant non ?
Ah Yurina, douce Yurina, Sue Ellen de Yurina qui ne connaissait rien aux lois de la jungle ! Evidemment que pour se fondre en Amazone, elle pensait tout de suite à appeler cette bonne vieille Kowgli ! Elle était une référence en la matière et elle n’avait pas pu refuser son soutien à une amie qui, certes sans succès, avait tenté de lui apprendre quelques bas en matière de Dallas. Fatalement, une sauvage trouvait toujours Versailles ennuyeux. Question de logique.
Dans sa Cour, on ne portait pas des moumoutes mais des peaux de bête pour passer l’hiver.

Enfin bref, manifestement prête à relooker Yurina version femme des cavernes, elle lui avait ouvert sa porte d’un salut classique « Ugh ! » avant de se décaler pour la laisser passer et entendre ses justifications à des envies subites et pas mal étranges. Si un jour on lui avait dit que Damoiselle Daimon ferait appel à ses conseils pour un relooking, elle n’y aurait probablement pas cru. L’impossible existait et sous la forme d’un bénévolat qui lui avait fait arquer un sourcil «  Hein… ? » du divertissement Maiko, il s’agissait de divertissement et de bénévolat.
Ouais…
Ouvrir sa penderie et ne pas chercher à comprendre pourquoi les riches faisaient de l’infiltration chez les pauvres « Par contre, t’es sûre que ça va aller ? Porter des fringues qui ruinent pas le tiers monde ?  » … oui, elle avait quelques meilleures pièces dans sa penderie depuis peu… mais… « Y’a même des trucs achetés en soldes là-dedans tu sais ... » … elle restait la pro des ristournes !
Arrête de te moquer Kotani et sois une bonne Cristina.
 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 6 Jan - 22:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



Yurina était nerveuse, et ça, c’était un bel euphémisme, elle avait l’angoisse au ventre depuis le moment où elle avait accepté ce repas. C’était risqué, stupide, et contre toute logique, sauf qu’une toute petite partie d’elle-même avait envie d’y aller, de rencontrer la famille de Naoto de … elle ne savait pas trop quoi en fait, et elle nierait jusqu’à sa tombe avoir eu le moindre intérêt pour lui, la moindre idée débile qu’ils puissent être quelque chose… c’était pathétique, improbable, les filles comme elles finissaient dans des mariages arrangés, des catins au bras de riches vieillards un peu trop pédo, des accessoires dont on se lassait et qu’on tolérait tant et aussi longtemps que la beauté était au rendez-vous. C’était son avenir, son destin, et elle s’y plierait, elle devait vraiment chasser cette envie de rébellion. On n’était pas dans Rogue One ! Pourtant, en voyant sa mentor grogner, en ouvrant la porte, elle fut prise de panique. « Ugh? C’est un dialecte? Je dois apprendre ça? » Bah quoi… sa crainte était légitime, elle avait si peur de mal faire…

Oh douce brebis, si tu avais dis à Tarzan ici présent que tu allais dans la jungle Kiritani, elle aurait pu te mettre en garde, te dire quel gamin payer à coup de bonbons, quel pervers semi-mignon éviter pour protéger tes arrières… mais non, Yurina refusait de dévoiler la vraie raison de son besoin de camouflage… Des fringues non griffées… Elle avait dégluti, incertaine. « Oui … oui! Ça ne serait pas approprié de flasher ma fortune devant des plus démunis … » … Heureusement que Maiko la connaissait, la savait adorable, juste, élevée dans l’or, sinon elle aurait sans doute envie de l’étrangler. Mais Yurina n’avait de malice, elle était surtout socialement inapte. Demandant l’approbation, elle avait risqué un : « … Non? » plutôt timide.

Pénétrant dans le dortoir, elle avait regardé les fringues dans la penderie. Franchement, elle ignorait quoi prendre, elle aurait pu demander au père de son chat mais… pas de mais ! La Honte ! Elle avait blêmi sous l’impact de la question, elle avait pourtant mis des années à se faire une garde-robe dont un rital serait fier, et là, on parle de solde… c’était quoi après, les plumes? LE LÉORPARD??!?!? « En s-s…. solde? » Elle avait dégluti, passant une main dans ses cheveux. Elle allait s’évanouir. « Seigneur. » Secouant la tête, elle s’était mise à observer les choix, tentant de se calmer, elle était beaucoup plus douce lorsqu’elle parla à nouveau. « Pardon. C’est bon, je n’ai pas l’habitude. En solde c’est parfait… » Oui. Parfait. Elle aurait pu être franche, tout avouer… Mais non! « … Et à part les fringues… il y a des choses que je dois savoir sur… les gens du peuple? » … Ne pas les appeler gens du peuple peut-être?
Invité
avatar

     Ven 12 Jan - 22:31

" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



Allez Koko, essaie de définir “ugh” sans avoir l’air con. Et après, tu lui enseigneras l’art du “grrr” ! Avec une bonne formation en accélérée, elle pouvait faire de Yurina une nouvelle femme des cavernes. Une femme qui ne parlait pas mais s’exprimait en onomatopées comme si elle était le personnage d’une bande dessinée !
Evidemment, il lui faudrait renier pas mal de ses bonnes manières pour réussir. Et puis oublier aussi pas mal de truc sur l’univers Dallas ! Au revoir les multiples couverts et bonjour le manger avec les doigts ! ça bon, ça miam ! Pas sûr que Yurina brille tellement en société si elle en faisait une vraie femme de la jungle ceci dit « Oui, c’est comme ça qu’on se salue entre pauvres. Allez, essaie pour voir ! » … quoi ? Allez… juste une fois, pour rire ! Après, promis, elle lui dirait que c’était préférable de ne pas trop le dire. Elle n’allait tout de même pas aider son amie à se faire tuer ! Elle, elle était là pour l’aider à se fondre dans la masse des gueux.

Et pourtant, pour lui mentir honteusement, Yurina aurait bien mérité de se pointer ce soir et de balancer un petit “ugh” à l’assemblée.
Aaaaah innocente Maiko qui pensait aider une amie dans sa quête des bonnes actions  «  Ceci dit, tu sais, moi j’fais pas la référence entre Timmy Chou et Jean Pitton » ???????????????????
Traduction : Jimmy Choo et Louis Vuitton.
… ouais, c’était peut-être mieux si on se préoccupait de son éducation à elle. C’était alarmant. C’était parce qu’elle venait de la jungle qu’elle parlait serpent ?

Est-ce que c’était pour cette même raison qu’elle traumatisait sa camarade en prononçait un nom plus interdit que Lord Voldemort ?
Allez, avouez-le, sa réaction était à filmer ! « Oui Yurina… en soldes...  » #insertunemusiquetragiquequifaitpeur « ça veut dire qu’il y a eu des rabais. » arrête donc de la torturer ! « Peut-être même que certains vêtements ont été acheté avec des coupons de… réduction.» non, non pitié ! PAS LES COUPONS !
ça t’amuses Kotani ?
« Oui ! Tous les vendredis on mange l’un d’entre nous pour survivre. » …. « … et surtout parce qu’on est mentalement sous évolués et qu’on est des êtres barbares. » arrête ça !
Quoi ? C’était Yurina qui avait commencé avec les “gens du peuple” « On tue aussi un cochon à notre 25ème anniversaire et on accroche ses boyaux à la porte. ça chasse le mauvais oeil !»
Allez, au moins, elle s’était arrêtée là, peut-être ! Sa main avait tapoté le dos de son amie dans un geste rassurant avant qu’elle n’ajoute « T’en fais pas, ça va bien se passer. » mots sympathiques précédant le motif de venue « Bon… une robe ? »

 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 13 Jan - 15:41
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



Sourcils froncés, elle s’était prêté à l’exercice en répétant un fort peu convainquant : « Euh… Ugh? » … Oh douce créature, elle devait assurément cesser de faire aussi confiance à sa mentor, qui se payait clairement sa tête! Pourtant, pinçant les lèvres d’un air embêté, elle avait demandé, bonne élève : « … Ça s’emploie à toutes les sauces ? » … préférablement jamais? Mais bon… qui sommes-nous pour juger?!? Pénétrant dans le dortoir, elle était tiraillée. Dire la vérité était impossible… mais elle n’aimait pas mentir à sa sempai. C’était un peu comme cracher sur leur amitié. Pourtant, il n’y avait aucune bonne façon de lui dire qu’elle se coltinait la bête. Aucune! Devant l’apparent manque de culture de la nipponne, elle avait pouffé de rire, joignant ses mains. « La prochaine fois, on ira magasiner ensemble. Tu devrais voir la nouvelle collection Gucci! » … Yurina, le but de ta visite? Mais on avait parlé marque! Mains jointes, regard brillant comme la fashionista qu’elle était, elle s’était exclamée, mortellement sérieuse : « Ils ont une robe, je pense que tu l’adorerais. Et puis, elle est quand même juste 250 000 yens ! » … ou le prix du cambodge. Clairement, elle et Daisuke avait les mêmes goûts!

Suivant la demoiselle, elle était devenue blême à l’entendre parler… horreur, infecte aberration… « Non! Pas les c-coupons! » Ses parents lui avaient toujours dit que, si elle ne se pliait pas à leur volonté, c’était son destin. Et voir Jie bosser pour le gros Ronald avait suffi à la terroriser. Une main sur le cœur, troublée, elle s’était repris d’un timide : « Ok. Je peux le faire. Me fondre à la masse… Mais… rien de seconde main, tu me le jures? » Une fripperie! Il ne manquerait que ça! Heureusement pour elle, son snobisme était involontaire. D’ailleurs, elle avait pouffé de rire devant les bêtises énumérées par son amie. « Ça va, j’ai compris. Te moque pas. Je voulais dire… des trucs de bases. » .. elle avait tant de question, trop de questions!

« Qu’est-ce que je fais pour le dessert s’il n’y a qu’une seule fourchette? » Oh ma pauvre, vu où tu allais, t’auras déjà de la chance s’il y a des fourchettes! Entre les gamins surexcités et les mains baladeuses du jeune Tomoya, elle avait de la chance si la dinde de circonstance, elle ne finissait pas barbouillée sur ses fringues! Elle avait tellement de question sur les mœurs des paysans, elle ne savait pas, n’avait jamais fait de bénévolat une seule seconde dans sa vie et, force était d’avouer qu’elle avait été élevée sur l’or. Sentant la main de son amie sur son dos, elle avait soupiré. Non, ça n’irait pas bien. Pas du tout. La famille de Naoto allait la détester, il se fâcherait et puis….

Pourquoi diable est-ce que ça la dérangeait qu’ils la détestent? Elle l’accompagnait pour le faire chier, et quelle meilleure façon de l’énerver que de lui faire honte? Ne devrait-elle pas vouloir lui pourrir la soirée? C’était à n’y rien comprendre, et elle aurait bien aimé que la panique qui lui tordait les entrailles cesse! « … Je ne suis pas certaine de ça. Mais oui, une robe. » Et un peu de jugement. Elle avait fouillé l’armoire des yeux, osant demander, une fois de plus. « J’ai lu sur internet que c’est poli d’offrir un truc fait maison à Noël… c’est vrai que c’est de coutume? » Non pace qu’avec ses talents, elle allait empoisonner toute une fratrie!
Invité
avatar

     Jeu 18 Jan - 23:55

" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



« ... » … quoi ? Tu ressens les effets de la honte ? Imposer ainsi à ton élève un exercice aussi pitoyable alors qu’elle a la volonté d’apprendre ? Alors que toi, sauvageonne inculte, tu n’as pas fait tant d’efforts que ça quand elle a voulu te montrer la terre des lions.
Non… en fait, elle se concentrait surtout pour ne pas rire. C’était mignon… mais pour ce qui était de toutes les sauces «  Evite, c’est qu’en certaines occasions et tu mélangerais tout. C’est mieux si tu te contentes d’un salut. Salut, ça passe partout ! » allez… au moins, elle ne l’avait pas laissé partir à ce truc de charité en petite indienne ! John Smith et Pocahantas ne porteraient pas plainte.
Le Cambodge par contre... « Oui soit en moyenne 9 fois + que le salaire d’un cambodgien.  » pour de vrai ou elle le sortait au hasard ?
On ne déconnait pas avec l’économie !
Sans rire Maiko, c’est quoi ton problème avec le Cambodge ?
La pauvreté, Terre pillée pour Goût Mil - Gucci Maiko, Gucci - et autres grandes marques qui ne se souciaient pas de facturer un bras ce qui pouvait compter un ongle.

… un jour tu apprendras petit padawan !
Oui. Elle, depuis toute petite, elle avait appris à utiliser les coupons de réductions et les achats par lot !
Coupons dont sa camarade ne semblait pas vouloir maintenant « Du première main Maiko, c’est promis » c’était quoi le traumatisme des riches avec les soldes ? « N’empêche que je devrais quand même t’y emmener un jour. » AUX SOLDES ???? Tu n’y penses pas malheureuse !!!!
Sortant quelques tenues, en laissant d’autres, un sourire amusé était resté sur ses lèvres dès le rire de sa camarade « C’était trop tentant… pardon, j’irai en enfer ! Et tu sais, nous autres pauvres, on a juste dix doigts aux mains et dix aux pieds… bon sauf pour ceux qui ont eu un hiver plus rigoureux ! » mais tais-toi Maiko, tais-toi « … et on sait même mieux s’amuser que vous. » sans rire ! Les riches ne connaissaient même pas le twister ou le lancer de bâtonnets dans les moumoutes !
… Personne ne connaît ça sauf toi Maiko…

« Et on n’est pas tellement pour les couverts multiples. Plus de vaisselle, le besoin d’eau dans certains pays et le manque de places à table avec une moyenne de naissances par famille d’environ 37… ça aide pas ! » Maiko… on a dit stop… « ça ira, tu manges et tu survis ! » Allez Rambo, sors tes robes et vois lesquelles vont le mieux. Rouge, noir, bleue… pas la léo - Yurina ne mariait pas le meilleur chanteur d’Asie - on étale sur le lit les choix et non… pas celle-ci, cadeau de Daisuke, forcément… ce n’était pas trop se fondre dans la masse, elle était convaincue qu’on aurait pu nourrir une famille une semaine avec celle-ci ! « Un scalp c’est cool ! A Noël dernier j’ai offert un collier de doigts de pieds, mon oncle ne le quitte jamais ! » … t’es pas sortable toi... « Si c’est pour ton truc, c’est pas la peine tu sais… c’est pour quoi déjà ? » mentir à une amie… « Mais si un jour t’es invitée à manger à un repas plus… intime… les fleurs, ça marche très bien pour info. Quand on est beaucoup, c’est bien de répondre à une invitation par “je ramène quelque chose ?”, ramener des mochis ça fait plaisir. Tout le monde aime ça ! Tu peux faire des biscuits de Noël sinon... sauf quand c'est pas Noël. Oui, nous autres pauvres, respectons aussi les saisons. » aaaah son enfant avait tout à apprendre ! Présentant les robes étalées sur son lit, elle avait coupé le cours d’un « Voilà. De la robe pull à la robe plus habillée, selon tes goûts ! » elle ne lui avait pas sorti la petite robe pull avec des reines noire et blanche ? Bah… ça avait l’air d’être une certaine occasion quand même… c’était quoi déjà ?


 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 21 Jan - 16:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



Parfois, c’était difficile pour elle de comprendre Maiko, elle tentait de trouver, dans ses monologues un peu trop rapide, des brins de sens. Des indications. « … Salut. D’accord. J’irai avec ça. » … Elle avait hoché la tête, tentant d’accumuler le plus d’informations possibles. Allez savoir pourquoi, mais ce souper l’angoissait, elle voulait absolument faire bonne impression… peut-être qu’elle aurait dû être franche avec son amie, tout lui dire, obtenir de réels conseils… pour l’instant, toutefois, elle se contenta de tenter de suivre. « Mais on est au Japon… Pourquoi le Cambodge? » Ne cherche pas Yurina, pour le peuple, tout est comparable au Cambodge. Et plus que cette question, le choc qui avait étiré ses traits portait sur les soldes… et les infâmes coupons rabais! HORREUR! « » mais sur le coeur, trouble clair, elle avait marmonné un : « … M’amener… aux… s-soldes? » avait de prendre un temps de recul pour avouer, sans parvenir à cacher son dédain. « Je ne préfères pas… je tiens à mes dix doigts. » Elle était pénétrée dans la pièce, sa cervelle bouronnait de toutes les conneries prononcées.

Est-ce que Maiko essayait de la punir parce qu’elle savait qu’elle n’était pas franche? Ou alors, l’avait-elle vexé avec son snobisme? Elle avait soupiré, pas trop rassurée par les bribes d’information qu’elle accumulait. « Ah… alors donc, je garde la même fourchette pour tout le repas ? » Non idiote, tu la balances à la gueule de ton voisin… Sérieusement, elle s’imaginait quoi? Qu’elle mangerait sur le sol comme un chien chez les pauvres? La simple mention des enfants lui fit écarquiller les yeux dans un : « 37 ? Mais ce n’est pas étonnant que vous soyez fauchés si vous avez autant de gamins! Ça doit coûter un bras les envoyer dans de bonnes écoles… et… » … Mais ils n’allaient pas dans les bonnes écoles. « Oh. » oui voilà, elle avait percuté. Fixant ses soulier, un peu gênée de sa remarque, elle avait préféré dévier le sujet vers l’offrande appropriée. Devait-elle arriver les mains vides?

« Un repas plus intime? » Ses iris n’avaient pas quitté le visage de son amie alors qu’elle se demandait ce qu’elle impliquait par là. Après tout, il était hors de question voir, hors des possibilités, qu’une fille comme elle, issue d’une famille aisée, sévère, puisse se permettre d’avoir ne serait-ce qu’un repas intime avec quelqu’un d’une autre classe sociale. Et pourtant, elle s’était égarée à penser une seconde de trop à un gueux, avant de chasser son visage de son esprit. Ça ne servait à rien, c’était une bêtise, un divertissement qui prendrait fin, un jour, elle devrait devenir la breloque au bras d’un vieux riche, ainsi allaient les choses, et déjà, depuis la rupture de ses fiançailles, son paternel semblait chercher à lui trouver un nouveau ‘’propriétaire’’. Se mordant la lèvre, elle avait chassé cette idée ridicule d’un geste de main. « Merci de l’information, mais elle me sera inutile. Assurément, mes parents me trouveront un fiancé fortuné et, si j’ai de la chance, pas encore chauve, avec qui finir ma vie. » Elle préférait ne pas s’éterniser sur un si déprimant destin. Elle avait plutôt contourné son amie pour analyser ses possibilités vestimentaires.

« Oh! Elles sont jolies! » plus mignonne que ce à quoi elle se serait attendre pour des tenues abordables. Bon d’accord, son regard avait bien arrêté un instant sur une somptueuse tenue qu’elle savait griffée, mais que son amie n’avait pas sorti. Un jour, elle oserait lui demandait d’où elle venait. Un autre mystère à percer, genre, d’où elle connaissait l’oncle de Naoki. Mais aujourd’hui n’était pas jour de révélation, pas quand elle venait dans cette pièce avec son lot de cachotteries. Détaillant chaque tenue, elle finit par arrêter son choix sur une sobre mais habillée robe noire. « Celle-ci ferait? » Lentement, elle avait soulevé le vêtement et l’avait placé devant elle, comme pour mieux en admirer le style.
Invité
avatar

     Dim 28 Jan - 14:43

" In the jungle the mighty jungle "
ft. Yurina & Maiko



En voilà une excellente question Maiko, pourquoi le Cambodge ? Pourquoi ne pas parler plutôt du salaire d’un japonais « Pourquoi 10 couverts ? » répondre à une question par une autre question ? Sincèrement Maiko ?
Quoi ? Pourquoi ne pas parler du Cambodge quand à Dallas ils mangeaient avec 10 couverts ?!
Oui sauf que, Dallas, ce n’est pas non plus au Japon.
Est-ce qu’on pouvait s’arrêter là avec la géographie ?
« Dommage, ça t’aurais fait une expérience. » et stopper aussi cette torture cruelle de gens à revenus trop élevés ! Merci !

Elle était là pour donner un cours et permettre à Yurina d’aller à ce truc en se fondant dans la masse. Et croyez-nous, avec une Yurina qui vous demande si elle doit garder la même fourchette pendant tout le repas, ce n’était pas gagné « T’en fais pas, je vais te faire une formation en accélérée » oui, mais si une telle occasion se représentait, il serait peut-être bon d’inscrire son amie à un programme intensif « Au fait, pourquoi vous avez besoin de tant de couverts pour manger vous ? » une connerie par rapport aux poissons, aux viandes et tout ça… « Tu sais nous, jusqu’à 2008, on mangeait encore avec les doigts. » … elle n’allait jamais s’arrêter n’est-ce pas ? « Bah tu sais, la moitié ne dépasse pas leur 15 ans alors... » apparemment non… et ce n’était pas avec l’air fataliste qu’elle avait adopté pour poursuivre que ça irait en s’arrangeant « Tout ça, c’est à cause des hunger games qu’on organise dans les bas-fonds. » puisse le sort être favorable à ton cerveau Maiko.

« Oui avec moins de gens. Entre amis proches. » c’est vrai, en terme Dallas, Maiko était pas mal larguée. Mais son manque de culture dans le domaine… quelque part, elle le trouvait moins triste que celui de Yurina. N’était-il pas moins grave de se questionner sur la prolifération des couverts en société plutôt que sur la définition d’un repas intime « Je t’inviterai chez moi un jour si tu veux, tu verras. » … Yurina… cours, cours pour ta vie ! Et surtout, n’accepte pas cette invitation ! D’autant plus que, excuse nous Maiko, mais vu votre nombre à table… est-ce que ça rentre vraiment dans le cadre de “repas intime”.
Bah ouais… non ?
Mais pourquoi lui enseignait-elle l’art de la “normalité” puisque Yurina resterait à Dallas avec son vieux peut-être pas chauve, et on l’espérait sinon risque de moumoute il y avait, et ses multiples couverts ? « Ouais… c’est... » un adjectif, n’importe lequel, vite « … wouhou. » … wouhou ? C’était un genre de félicitations, un Mazel Tov version engouement qu’elle n’avait même pas tant forcé.
Dieu merci, elle était née dans une jungle !

Mais venons en plutôt au choix de la tenue de ce soir. Etudiant les traits de son amie, d’abord sceptique, la hanabi lui avait adressé un sourire quelques secondes plus tard. “Jolies”, c’était un bon début. Hochant la tête pour cette robe noire une fois cette dernière placée devant son amie, elle avait ajouté à la validation « Je suis sûre qu’elle t’iras bien. Essaie-là, vas-y ! » une personne de Dallas s’encourageant un peu plus, elle avait ajouté « Tu seras aussi belle que dans une Jeff Laubaine » qui ?
… Ralph Lauren. Oublions ça. Notons tout de même qu’elle savait déformer plusieurs marques. Ce qui faisait d’elle une inculte cultivée ! On arrêtait pas le progrès !


 
[/quote]

    
 
In the jungle the mighty jungle ft. Yuriko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Le livre de la jungle
» [Morpurgo, Michael] Enfant de la jungle
» Tempête sur la Jungle - Chaos + Elfes Noirs contre Lézards
» Le roi de la jungle
» GOLDEN AGE'S SHEENA queen of jungle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Bibliothèque-