Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 everything's gonna be alright + Mizuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 19 Nov - 17:24
everything's gonna be alright
Mizuki & Haruto


C'était quelque chose de complètement inédit que l'on demandait à Haruto. Rendre visite à cette jeune fille le mettait dans un drôle d'état de nervosité. Et si elle rechignait à lui parler ? Les hauts placés de l'agence comprendraient-ils qu'il ne pouvait la forcer à le faire ? Ils passaient l'entrevue sous une visite médicale, et si le psychiatre savait que les grandes agences usaient de malice pour dissimuler des vérités pas vraiment reluisantes, il en allait ici de la santé mentale d'une demoiselle. On parlait ici de Yi Mizuki, une jeune idole du nouveau girlsband de E. Ent. Haruto ne suivit pas aussi assidûment SUPER☆NOVA qui HANABI. On pouvait très bien lui crier dessus en disant qu'il n'était pas objectif, il ne nierait pas du tout.

Mais aujourd'hui, il ne se trouvait pas dans les locaux de l'agence pour parler popularité de ses groupes. C'était la sienne qui l'avait mené ici. Ex-fiancé de Yurina – alléluia – et frère de deux membres de HANABI, Kamiya Haruto allait sur le chemin des médecins de stars, s'il continuait comme ça. En vérité, l'agence ne voulait pas vraiment faire de bruit avec l'affaire qui le concernait. On lui faisait confiance – et peut-être qu'on lui mettait également un peu de pression supplémentaire sur les épaules – en lui confiant la tâche ardue de s'occuper de Moon, une des chanteuses principales de SUPER☆NOVA. Les fans n'étaient pas sans savoir qu'elle n'avait pas été présente lors de la sortie de leur premier single. Néanmoins, l'agence souhaitait ne pas en ébruiter la raison – pour des raisons évidentes une fois le secret connu.

Prenant une profonde inspiration, il parcourut les quelques mètres qui séparaient la porte de l'ascenseur à celle de l'infirmerie. Frappant quelques coups sur le battant de la porte, il entra dans la pièce immaculée à la forte odeur d'antiseptique. « Bonjour, je suis le docteur Kamiya... » Cette jeune fille était-elle seulement au courant ? Connaissait-elle la raison de sa présence ici ? Haruto avait tout de même voulu préciser sa profession. « Mizuki-chan, c'est bien ça ? » Il se permit la familiarité. S'approchant d'une chaise, il s'y assit, adressant un sourire affable à l'idole. L'important était d'instaurer une atmosphère de confiance mutuelle.  


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 19 Nov - 18:14
everything's gonna be alright
Mizuki & Haruto


Depuis son arrivée dans l’agence, la jeune femme passa par plusieurs états d’esprit, elle se demander tous les jours si elle avait fait le bon choix. Elle qui était déjà fragile mentalement pouvait s’effondrer à tout moment et elle avait prit un métier dont le stress et le doute était les principaux sentiments des trainees. Elle ne sait même pas si elle a déjà eu un jour de repos, plusieurs pensées tournoyaient dans son crâne, elle n’était plus au stade du suicide, celui-là était passé il y a longtemps. Fort heureusement pour elle, le fond de teint existé, alors elle pouvait cacher les quelques marques qui se trouvaient sur ses poignets. Fort heureusement pour elle, elle portait des tee-shirts assez amples ce qui cacher toutes ses petites imperfections. Imperfections, c’est le nom que la jeune femme avait donné à toutes ses années de souffrance qui s’était retranscrit dans son dos.

La jeune enfant, bien qu’elle ne soit pas suivie psychologiquement lui arrivait de parler à certaines personnes, comme la directrice de son agence. Qu’elle appréciée particulièrement, car c’était la seule qui ne l’avait pas juger sur son passé douloureux, la seule qui avait crue en elle et surtout celle qui pouvait l’aider à aller mieux. Alors même si la jeune Mizuki ne veut pas se l’avouer et rechigne face à cette idée, elle est soulagée que cette femme prenne soin d’elle et l’envoie voir un psychiatre. Elle avait prévenu la jeune femme que c’était un homme très sympathique, mais voilà, cela venez de faire tilt dans sa tête. Jamais elle ne pourrait lui parler, la seule raison était parce qu’il était un homme. C’était un il et non pas un elle. Pour Mizuki c’était un drame de plus, elle le sait qu’elle sera bloquée, car elle a un problème avec la gente masculine. Elle n’est pas effrayée, elle n’a pas peur des hommes. Enfin peut-être ? Tout ce qu’elle sait, c’est que c’est son père qui l’a rendue ainsi, si impuissante, si apeuré et ça, Mizuki elle déteste. Elle veut montrer qu’elle est forte. Très forte, incroyablement forte et qu’elle n’a besoin de personne pour lui demander comment ça allez.

Jusqu’au bout, Mizuki pensé qu’elle n’avait pas besoin d’un suivi psychologique, pourtant, il s’est avérée que si. À peine son arrivée dans le groupe, qu’elle se met déjà en hiatus pour raison de santé. Elle n’avait même pas participé au début du groupe ce qui laisse un arrière-goût amer dans la bouche de la jeune femme. Plus jamais cela ne devait se reproduire, elle se le jura. C’est donc pour cela que -bien peu enchantée-, qu’elle accepta tout de même de se rendre au rendez-vous fixé par la directrice.

La directrice de l’agence l’avait fait appeler pour la prévenir que son premier rendez-vous était aujourd’hui. Qu’il ne fallait pas qu’elle s’inquiète, car c’était un très bon psychiatre. Elle n’était pas inquiète, elle n’avait juste pas envie de dire le moindre mot. La jeune femme partie en direction du lieu que sa directrice lui avait dit d’aller et d’attendre le temps que le psychiatre arrive. Même si cela ne lui plaisait pas, elle exécuta l’ordre et partit en direction de l’infirmerie où elle s’assit le temps d’attendre son bienfaiteur. Lorsqu’une personne franchit la porte elle tiqua légèrement, il avait l’air incroyablement jeune pour exercer ce genre de métier. Elle fit cette révérence en signe de respect comme il était coutume de la faire. « Bonjour, oui, c’est bien ça ... »


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 3 Déc - 11:56
everything's gonna be alright
Mizuki & Haruto


Haruto se disait qu'il valait mieux ne pas trop réfléchir au pourquoi du comment il se retrouvait là. Il voulait croire que ce n'était que son talent en tant que psychiatre qui faisait que l'agence l'avait contacté, et non pas ses liens de sang avec Erena et Haruno. Ou Yurina. Ici, il ne voulait pas être le frère de ou le fiancé de, juste le docteur Kamiya. Mais justement, il était psychiatre et non pas psychologue. Aussi, si on faisait appel à lui, le cas devait être... extrême ? Il ne savait pas trop. Il serait prudent. Voilà ce qu'il continuait à se répéter alors qu'il faisait route vers les locaux de l'agence. Les lieux l'intimidaient un peu. C'était si grand, si impressionnant ! Haruto avait l'impression d'entrer dans un monde parallèle. Le monde de l'idoling ne l'avait jamais attiré, et c'était la première fois qu'il y touchait de si près. Quand il rendait visite à Haruno, ça avait toujours été à l'extérieur. Et aujourd'hui, c'était bien différent !

Le visage de Moon lui était vaguement familier. S'il se concentrait, Haruto pouvait la reconnaître. Alors qu'il avançait vers l'infirmerie, le psychiatre se demanda quelle approche serait la meilleure. Quel ton employer. Rester neutre ou plutôt familier ? Il n'était pas là pour faire ami-amie, mais la confiance était primordiale entre un médecin et son patient. Il verrait. Si ça se trouvait, Mizuki n'avait même pas envie de le voir. « Ravi de te rencontrer. » Un doux sourire étirait ses lèvres, et il s'inclina lui aussi très légèrement devant elle. Sans perdre de temps, il déposa sa serviette à côté du bureau rudimentaire. D'un geste de la main, il l'invita à s'asseoir en face de lui, alors qu'il avait pris place derrière la table. Devant lui, une feuille blanche, dans sa main droite, un stylo. Après avoir inscrit la date dans le coin droite, en haut, Haruto joignit les mains sur le bureau. « Est-ce que tu sais pourquoi je suis ici ? » Sa voix était chaude et douce. « Est-ce que tu as envie d'être ici ? » Il était important qu'il sache, avant de commencer sérieusement.  


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Jan - 19:32
everything's gonna be alright
Mizuki & Haruto


Dire qu’elle était heureuse d’être ici serait mentir, mais, elle n’était pas non plus venu ici contre son gré, personne ne l’avait forcé à le faire et personne ne l'a forcé à parler.Dire qu’elle était heureuse d’être ici serait mentir, mais, elle n’était pas non plus venu ici contre son gré, personne ne l’avait forcé à le faire et personne ne l'a forcé à parler. Mizuki était toujours sur ses gardes surtout quand il s’agissait d’un être masculin. La jeune femme savait qu’elle avait besoin d’aide, du moins d’une certaine écoute. Son état psychologique n’était pas non plus au plus mal, mais il pouvait vite dégringoler à n’importe quel moment et surtout avec le métier, aussi fatiguant qu’elle exerce. Elle redouter le moment jusqu’au dernier moment, lorsqu’elle franchit la porte de ce qui allait être la pièce qui allait enfermer ses secrets les plus profonds et surtout les plus douloureux elle eut le souffle légèrement coupé. Quand le docteur arriva quelques instants après elle, elle le salua avant de finalement prendre place à son tour sur la chaise. Pendant un bref instant, elle se sentait comme une criminelle, celle qui doit avouer ses vices et ses pêchers.

« De même.» Dit-elle inaudiblement avant de se racler la gorge. Elle avait vaguement entendu parler de lui, juste par Yurina pour le peu de fois qu’elle parlait de lui. Mizuki essai néanmoins d’afficher un léger sourire sur ses lèvres, mais cela pouvait se sentir à des kilomètres qu’il était forcé, mais c’était malgré elle. Elle aurait aimé que cela soit le contraire, mais c’était plus compliqué que prévu. « Je pense en avoir une vague idée, oui.» Répond-elle franchement, après tout, elle n’allait pas faire style de rien alors qu’elle en avait une idée clair et précise. Lors de sa dernière question, la jeune femme prit quelques instants pour réfléchir à sa réponse, avait-elle vraiment envie d’être là ? Elle ne le savait pas elle-même. « Sincèrement… Je ne vais pas répondre oui et je ne vais pas répondre non, non plus. Je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’être là.»


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 18 Jan - 23:20
everything's gonna be alright
Mizuki & Haruto


La première rencontre était primordiale, et Haruto cherchait naturellement à instaurer un climat de confiance avec la jeune femme. Ne rien brusquer pour que Mizuki soit en confiance était le plus important, dans ce premier contact. La jeune femme ne semblait pas particulièrement à l'aise, mais c'était son rôle à lui que de la détendre afin qu'elle s'ouvre et accepte de lui parler. Gardant son sourire chaleureux aux lèvres, Haruto fit cliquer son style, prêt à prendre les notes nécessaires à sa compréhension des problèmes qui étouffaient la chanteuse. Que cette dernière lui réponde sincère était déjà un grand pas. Hochant la tête, le psychiatre ne cessa de lui sourire aimablement. « C'est très bien. Tu peux me parler en toute honnêteté, d'accord ? »

Se raclant légèrement la gorge, Haruto posa le stylo sur la feuille devant lui, sans quitter Mizuki du regard. « Si je suis ici, c'est parce que des personnes ont pensé que tu en avais besoin. On va discuter, pour voir si elles ont raison, ou non. Tu n'es pas obligée de parler si tu ne le souhaites pas, mais je vais te poser quelques questions, d'accord ? » Une brève pause, puis il reprit. « Yi... C'est chinois ? Coréen ? » Recopiant son nom et son prénom, il releva les yeux vers la jeune femme. « Moon, c'est joli comme pseudonyme. C'est toi qui l'as choisi ? » Il voyait le lien avec son prénom, mais cherchait à la sortir un peu de son cocon. « Tu as toujours voulu être chanteuse ? J'ai appris que tu faisais des covers sur YouTube. » L'encourageant à répondre, le docteur Kamiya espérait sincèrement réussir à la mettre en confiance. Et surtout, à la faire parler de ce qui la rongeait.  


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.

    
 
everything's gonna be alright + Mizuki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Devine mon titre
» Babe I'm gonna leave you ~song fic~ ^
» Bang Gang - It's Alright
» Micmac aux Enfers de Shigeru MIZUKI
» Hitler - Shigeru Mizuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W-