Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 I Feel Shiny |#| TAEJUN&GABRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 18 Nov - 23:02
GAB&TAEJUN  ☽☽☽ Si une chose est vraie, c'est que j'adore me promener dans les couloirs de l'agence et y faire la rencontre de mes futurs collègues. Ils sont si jeunes, si débutants, à côté de moi. Si les F!GHTERS sont une réussite,  après tout, ce n'est certainement pas grâce à ce crétin de Naoto. Les fans aiment ma gueule, mon talent, ma présence scénique. Ils m'admirent quoi que je fasse, et je ne compte plus les compliments que j'ai reçu pour mon costume de la soirée d'Halloween : c'était un véritable succès. Bref. J'aime rencontrer ces personnes qui ignorent encore la chance qu'elles ont de me compter dans leur entourage. En plus, elles sont la plupart du temps trop timides pour venir à ma rencontre. Faut dire que rencontrer une idole, ça doit faire quelque chose, quand même.  

D'un pas décidé, je me dirige vers la salle d'entraînement où je sais que je vais trouver une poignée d'entre eux. Un tout particulièrement. Seo Tae Jun. Un coréen ! N'est-ce pas miraculeux? Petit à petit, l'idoling se réforme et les coréens viennent nous rejoindre pour lancer cette nouvelle vague ! Ah, Byun Baekhyun n'a qu'à bien se tenir ! Si même les ressortissants du pays commencent à abandonner le hallyu, c'est qu'il y a bien peu de chose à en tirer non? Soit.

« Heeeeey salut l'ami! » Lançai-je fièrement en reconnaissant ma cible du jour, un sourire béat aux lèvres. Ce n'est pas tous les jours que j'ai l'occasion d'utiliser ma seconde langue maternelle, depuis que je suis au Japon. « Je vois que vous avez fini de vous entraîner? » Sans attendre, je m'intéresse au coréen, prenant place sur une table voisine, les jambes croisées devant moi, avant de jeter un regard autour de moi et de constater la présence de quelques autres trainees. Tous japonais? Bien moins intéressants que ce cher Tae Jun, donc. « Comment ça va? »

Ne devrait-il pas être heureux de la visite d'un sempai? Satisfait de voir un visage aussi connu? Je lui adresse un sourire rectangulaire, si large qu'il en dévoile mes canines et m'en donne mal aux joues. N'importe quelle personne de cette agence ridicule devrait être ravie de me voir et de me parler, compte tenu de la façon dont ils me traitent. Soi-disant sans talent, je suis quand même devenu le membre le plus important de ma formation!  Le racolleur professionnel ! Certes, Dickhead est le chanteur principal... Mais on ne va pas me rappeler de mauvais souvenirs maintenant. Pas alors que je suis sur le point de conquérir le coeur d'un coréen de plus ! Je suis persuadé que vous savez que j'ai raison. Qui ne m'aimerait pas, après tout?
 

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 21 Nov - 18:36
i feel

shiny

ft gabriel & taejun

 
Sans prêter d'attention aux autres personnes dans la salle, Tae Jun se contentait de se concentrer sur ses mouvements, sur ses propres actions. Il ne voulait pas faire comme les autres, critiquer pour se sentir mieux, juger les performances de chaque individu pour passer le temps, parce qu'il avait bien mieux à faire. Il n'était pas là poir chômer, il était bel et bien ici pour espérer devenir une idole. Une idole japonaise qui plus est, les efforts devaient être doublés, voire triplés. Tous ces gens qui se la racontaient uniquement parce que leur sang était purement nippon, ils se mettaient le doigt dans l'oeil. Il n'y avait rien à dire sur les agences coréennes, sur les groupes non plus d'ailleurs, mais entrer dans l'une d'elle signifiait sacrifier trop de choses. De plus, la Eita Entertainment lui avait laissé sa chance la deuxième fois, tous ses précédents échecs lui avaient permi de devenir meilleur, d'approvoiser la langue japonaise par la même occasion. Il y avait de très bons rappeurs japonais, ce n'était plus à prouver, il y avait du bon chez tout le monde, bien que niveau hip hop les américains avaient la barre haute. Son niveau d'anglais n'était pas dégueulasse, loin de là, il avait bossé dur pour en arriver jusque là. Il travaillerait aussi dur pour s'acclimater au japonais, c'était juste un peu difficile. Il n'était pas rare qu'un mot coréen se glisse dans ses phrases, son cerveau semblait combler son manque de vocabulaire avec ce qu'il connaissait, et le mixe des deux langues étaient pour le moins étrange mais pas à ses oreilles puisqu'il ne s'en rendait généralement même pas compte.

Il fixait le professeur avec attention lorsque celui-ci donna des conseils à un autre trainee. Il avait du mal à se qualifier comme tel, il avait encore du mal à y croire sans aucun doute, mais il devait s'y faire. Il le faisait depuis quelques jours déjà, toute la journée, sans relâche, et même après. Il devait s'améliorer, il le devait. Il en avait véritablement bavé pour en arriver à pouvoir poursuivre son rêve, il ne voulait pas être compté parmi ceux qui ne croquent pas leur rêve à pleines dents. No way. Never. Il n'était pas de ce type-là. Il se donnait à 200%. C'était sûr. Il n'était pas mauvais en danse. Sa préférence allait toujours vers le rap, mais c'étaient deux manières de s'exprimer très différentes. La fin du cours fut indiquée par un prof plus que fatigué de répéter la même chose des dizaines de fois pendant une à deux heures et Tae Jun se replia dans un coin pour boire un coup et essuyer son front et sa nuque avec sa serviette.

Lorsqu'il entendit une voix coréenne pas très loin, il haussa les sourcils avec étonnement. S'il s'était attendu à entendre cette langue si belle à ses yeux dans la langue d'un ... type qu'il ne connaissait même pas, il n'y aurait pas cru. En fait, il avait actuellement du mal à reconnaître le visage qui se présentait devant lui. Certainement que faire ce genre de commentaires directement blesserait l'égo ou la fierté du nouvel arrivant, il garda le silence, mimant un faible sourire en se courbant un peu en guise de salutations. Son visage avait l'air tellement féminin et jeune qu'il ne savait pas s'il était son sunbae ou le dongsaeng. Il hésita. Finalement, il prit sa bouteille de nouveau et but une gorgée en le regardant s'asseoir à une table, pas loin. Il ne savait pas trop comment réagir, ni même quoi répondre, alors il se contenta de hocher la tête. Chez lui, cet inconnu, ce nouvel arrivant, qui semblait vouloir parler à Tae Jun en particulier, avait ce petit quelque chose d'égocentrique, d'arrogant, d'imbu de sa personne. Le genre de personnes dont le rappeur ne rafolait pas, parce qu'il ne comprenait pas comment on pouvait se sentir comme le nombril du monde. Le sourire qui suivi, eut le don de lui faire regretter d'avoir traîner avant de s'en aller. Et lorsqu'il tourna le regard sur les autres personnes, il s'aperçut que beaucoup le fixaient avec admiration pour certains, avec dégoût pour d'autres. Sans doute que cet égocentrique était connu. Tae Jun ne voulait pas de problèmes. « Je ... Je suis désolé, je ne sais pas qui vous êtes. » Mais il sentait qu'il n'allait pas tarder à le savoir.

— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 22 Nov - 20:17
GAB&TAEJUN  ☽☽☽ Je ne sais plus exactement depuis combien de temps je n’ai plus parlé coréen avec quelqu’un. Par là j’entends « pour de vrai », car les quelques mots que j’ai échangé avec Ji Hoon le soir du bal ne valent rien, et les conversations que je tiens avec ma mère sont principalement en anglais. Est-il étonnant que je cherche à trouver de nouveaux perdus à qui parler ? En continuant comme ça je serai bientôt à peine capable d’épeler mon nom sans me tromper, et ce n’est clairement pas mon objectif. Oh non. Mon objectif, c’est de me rappeler à quel point il est bon d’être né avec deux langues, d’avoir appris toute son enfance à maîtriser deux façons de s’exprimer. Avec beaucoup d’autres choses, cela fait partie de mes qualités.

Mes jambes croisées se balancent sous la table alors que je m’y suis assis, les mains posées de part et d’autre de mes cuisses. J’observe avec amusement la réaction de ce très cher trainee. Surpris ? Heureux ? J’opterais pour la seconde option. Et me voilà déçu. « Vraiment ? » Il est vraiment fort, ce type. « Choi Gabriel ? » J’arque un sourcil, perplexe. « Visuel des F!GHTERS ? » Ça ne lui dit peut-être rien. « C’est pas grave, on va dire que c’est parce que tu viens d’arriver. » Et qu’il est un peu con, aussi, mais bon, je n’ai pas envie de perdre une bonne occasion de parler ma langue maternelle avec quelqu’un, alors je ne vais pas lui prendre la gueule pour ça. Même si j’ai beaucoup de mal à comprendre comment il peut ne pas me connaître. « J’suis un de tes sempai. » ajouté-je fièrement, avant de poser les yeux sur la salle qui se vide doucement.

Voyant le professeur – ou l’entraîneur, de ce que j’en sais, ça m’importe peu – me regarder avec insistance, je me redresse et lui offre un petit sourire, glissant un bras autour des épaules de mon cher nouvel ami pour le traîner avec moi. « Tu aimes le café ? C’est moi qui offre. » Cela fait longtemps que je n’ai plus vraiment eu l’occasion de me poser pour discuter normalement avec quelqu’un. Entre les entraînements, les séances photos et la grossesse d’Anastasia, qui me donne l’envie de rentrer aussi souvent que possible pour m’assurer que tout va bien, je n’ai pas vraiment le temps pour ce genre de conneries. Ce type devrait se sentir honoré.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 4 Déc - 16:29
i feel

shiny

ft gabriel & taejun

 
Fatigué par son entraînement, il se permit d'aller un peu à l'écart. Il n'était pas encore à l'aise avec la communauté japonaise, il préférait rester en retrait en attendant ... Quelque chose ? Ou quelqu'un, et ce dernier semblait s'approcher de lui avec grand intérêt. Dans ses yeux, dans sa démarche, comme dans ses paroles, tout respirait la confiance et le "trop". Tae Jun haussa simplement les sourcils de surprise. On venait lui parler, ce n'était pas non plus tous les jours qu'on l'abordait de cette façon, il ne rejeta pas cependant cette invitation à discuter, bien au contraire. Se faire des connaissances ne lui ferait pas de mal. Il devait aussi pratiquer le japonais, puisqu'il y avait encore quelques lacunes. Il ne pouvait le parler aussi facilement que le coréen après tout, il y était resté depuis sa naissance jusqu'à récemment. Pour éviter de dire des bêtises ou de paraître impoli, il garda le silence, parce que les réactions de son interlocuteur étaient tellement exagérées qu'il ne pouvait même pas réfléchir à une façon de réagir à ça. Un phénomène, une personnalité qu'il n'avait pas l'habitude d'affronter. C'était un peu difficile pour Tae Jun de savoir lequel des deux étaient le plus vieux, il n'avait pas la tête d'un japonais non plus. Sans discrétion, il se mit à fixer les gens aux alentours. On le regardait, on lui prêtait de l'attention, alors qu'on ne lui parlait pas d'habitude, qu'il n'osait pas aller vers eux. Il était un coréen parmi les japonais après tout, il avait pris la place d'un habitant de ce pays pour se faire remarquer ici, et pas en Corée du Sud. Personne ne savait réellement pourquoi, personne ne s'en intéressait.

Lorsque Tae Jun entend la surprise dans la voix du nouveau venu, et son identité, il n'eut pas le temps de répondre qu'il en avait entendu parlé, que l'autre enchaîné avec des louanges sur lui, le visuel de son groupe. Et bien, il méritait certainement sa place. Il avait une beauté plus assurée, et ce côté égocentrique que la plupart des visuels pouvaient se permettre d'avoir, parce que leur compétence se limitait à faire les marioles devant la télévision. Voilà comment Taejun voyait les visuels, et ce Gabriel semblait bien confirmer la règle. La vérité, était qu'il ne pouvait pas en placer une, et que ce genre de personnes l'agaçait un peu. Il n'était pas du genre à être désagréable ou quoi que ce soit, parce que les asiatiques étaient plutôt polis, mais Taejun avait un caractère particulier, qui peinait à se montrer. Une fois qu'il était là, qu'il sortait de sa cachette, sa raison et son respect pouvaient bien aller au Diable. « Ah. Je connais votre groupe. Je m'appelle Seo Tae Jun. » Et apparemment, ton "ami" ?

Le trainee continuait de boire sa bouteille d'eau, mal à l'aise en présence de cet individu. Il voulait juste partir, s'entraîner dans sa chambre, rapper un peu avant de s'offrir un peu de répit. Ces plans-là pouvaient être oubliés puisque le Gabriel des F!GHTERS à ses côtés passa son bras autour de ses épaules pour le faire sortir de la salle d'entraînement. En passant la porte de la pièce, ayant remarqué l'agacement du prof qui avait certainement envie de rentrer chez lui aussi, Taejun se permit de pousser aussi gentiment que possible le bras presque trop familier du visual boy. « Je suis désolé, je vais devoir refuser. Sans vouloir être impoli, je suis trainee comparé à vous "Sempai". J'ai donc énormément de travail à fournir pour prétendre à être idole un jour, alors je ne veux pas perdre mon temps. » Son ton était plutôt franc, sans doute trop, il s'en voulait presque d'offenser son vis-à-vis mais il n'aimait pas qu'on prenne cet air prétentieux avec lui, comme s'il n'était rien. Comme s'il avait en face de lui, sa famille, qui lui répétait sans cesse que sa soeur valait mieux que lui et que ses efforts n'étaient pas suffisants. Son expression était dure, elle aussi, comme pour accompagner les mots crus qui venaient de sortir de sa bouche. Après tout, il avait tenté de rester poli, jusqu'à ce que ce Gabriel soit trop familier avec lui, lui rappelle par son ton et sa prestance qu'il n'était qu'un trainee, qu'un mouton noir dans le troupeau. Il n'aimait pas ça. Définitivement pas. Et l'impression qu'il avait de ce type n'était pas bonne non plus.


    
 
I Feel Shiny |#| TAEJUN&GABRIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» APISTOGRAMMA UAUPESI RIO SAO GABRIEL
» Méthode pin sylvestre Gabriel Roméro
» [Tapis] Feel by Animi Causa
» [Fauteuil] T Chair par Gabriel Canas
» Mes ratous: Pastelle, Shiny, Blue Moon et Indie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W :: Salles multifonctions (danse, chant, expression corporelle)-