Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Too sexy for my shirt, too sexy it hurts ft. Ji Hoon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 5 Nov - 19:00

" Too sexy for my shirt, too sexy it hurts "
ft. Reina & Ji Hoon



Une des premières choses qu’elle avait faite, en remettant les pieds au Japon – avant même de s’être fait un mineur, ce n’est pas peu dire! – c’était de contacter Ji Hoon et de lui proposer un café. De toutes les personnes immondes vivant sur ce bout de terre qu’elle avait préféré évité, il était une des rares qui lui avait manqué, et pas uniquement pour son sexappeal. Le coréen, elle lui devait tellement… des lettres d’encouragement, des confidences de cellules… et plus encore, des visites conjugal et du sexe enfin agréable avec un non-puceau. Donc oui, elle lui devait énormément. Et peut-être que justement, le fait qu’elle n’avait pas prévu s’attacher, avait rendu les choses plus faciles entre eux. Dont le fait de lui raconter, sans détours, sans cachotteries, pour son mari, pour Naoki… il avait été cette oreille compatissante, cet ami généreux… et ce dieu de matelas. Qu’il ait été un escroc avoué ne l’avait pas gêné non plus, elle s’inquiétait d’avantage pour sa sécurité que pour ses choix moraux… Vraiment. Donc oui, ça n’avait rien d’étonnant qu’elle veuille renouer, s’assurer qu’il allait bien, espérer qu’il avait enfin avancé dans la vie, qu’il avait trouvé mieux que tous ces mensonges… Elle voulait tellement le meilleur pour lui.

Lors du bal d’Halloween, elle l’avait vu, plus beau que jamais, plus charmant que 99,8% des mâles dans la place (les exceptions étant les plus jeunes dont son cavalier, un étudiant un peu trop provoquant et ce beau Joker qui lui rappelait les heures de travaux communautaire), et elle avait eu envie d’aller lui parler. Mais il avait, à son bras, une bombe féminine… puis un mec un peu trop frêle qui semblait lui parler sérieusement. Peut-être lui avait-il piqué sa copine? Ça ne serait pas surprenant… Bref, elle avait évité de l’approcher, à contre cœur, et s’était promis de fixer un rendez-vous dès le lendemain. C’est donc ce qu’elle avait fait et c’est la raison pour laquelle, ce matin-là, elle l’attendait assise dans un café – sur sa troisième tasse, le pauvre serveur de maximum 16 ans ne cessant de venir la remplir pour zieuter le décolleté plongeant de l’enseignante.

Souriant au pauvre innocent, elle l’avait remercié dans un : « Oh merci. Quel service ~ quelle dévotion! » , tortillant une mèche de cheveux, souriant candidement, ce qui avait fait rougir le jeunot qui bombait le torse en tentative de marche nuptiale… Oh pauvre âme. Si elle lui avait souri, son regard s’était rapidement égaré vers le spécimen mille fois plus séduisant qui s’approchait d’elle. « Hoonie! » et voilà qu’elle lui faisait un signe de main, lui indiquant de s’assoir en face d’elle. Le serveur avait perdu tout sourire et, cafetière en main, regardait l’intrus d’un : « J’reviens prendre votre commande, ça peut être long ! » … et un regard assassin en direction de Ji Hoon, il s’éloignait. Reina avait pouffé de rire. « Ça va pas être aussi beau? Je n’aurai plus jamais de café gratuit… » et la petite moue faussement triste.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 5 Nov - 19:16
Too sexy for my shirt, too sexy it hurts
Reina & Ji Hoon

Revenir au Japon après avoir pu respirer l’air pur et parfait Coréen était un vrai supplice. Heureusement, c’était pour un court lapse de temps avant qu’il ne file à Paris. Il avait hâte, trépignait d’impatience, soulait Shoko tous les jours en lui demandant si elle était prête. Il n’était jamais sorti de l’Asie ! Pire, il n’était jamais allé plus loin que la Chine ! (Bon, Hawaii ne comptait pas dans tout ça). Une vraie aventure. Pour Haruto, il était toujours et encore énervé, se demandant vraiment si ça lui passerait un jour. Certainement pas. Non, jamais. Pauvre lui. Il attendait toujours encore de le retrouver, parce qu’il lui manquait, définitivement beaucoup trop. Haruto était si important pour lui. Personne ne l’était autant que lui. Mais hors de question d’être niais, hors de question de devenir un Jung Rin.

Revoir Reina était une bonne façon de retrouver une certaine dignité. Elle lui rappelait justement une période de sa vie où il était digne. Il aurait accepté de redevenu puceau juste pour qu’elle le dépucelle à l’époque, ah, c’était beau ! Fantasme divin d’un gamin qui écrivait à une femme en prison, sans trop savoir ce qu’il risquait en faisant ça. Réponse : rien. Absolument rien, même. Une relation un peu bizarre, une amie avec quelques bénéfices. Bon, ce qui était normal, on n’était pas amis avec une femme aussi bonne sans se la faire, il ne fallait pas abuser. Sauf si on était impliqué dans une relation amoureuse dite sérieuse, dans ce cas, on évite. Sauf si l’autre parti était un idiot qui nous faisait attendre depuis des semaines sans donner signe de vie ? Ji Hoon demandait à revoir on théorème personnel.

Un café, comme les dignes gens qu’ils étaient. Ça faisait très adulte. Tant mieux, Reina ne risquait pas d’avoir envie de lui sauter dessus s’il ressemblait à un homme adulte. C’était déjà ça de gagné et d’éviter. Comme toujours, en retard à cause de sa toute beauté qu’il devait absolument entretenir en veillant à rester le plus parfait de tous. Des vêtements luxueux et étudié avec minutie. Ils ne s’étaient pas vu depuis si longtemps ! Il devait bien faire ça ! Une fois certain de tuer toutes personnes qu’il croiserait, il fila jusqu’au café, agitant sa main avec un grand sourire en la voyant, il en profita pour juger le serveur du regard avant de s’approcher de Reina. Toujours diablement belle, c’était fou, elle devrait apprendre à mal vieillir pour voir. « Ah, désolé ! Fallait commander avant que j’arrive, t’étais bête. On aurait même eu à manger gratuitement. » tendant les bras, il lui sourit avant de l’étreindre, heureux de voir sa criminelle favorite. « Hello Noona. » Effleurant sa taille, il la serra un peu plus fort. « Sentir tes seins, ça m’avait manqué. » Une remarque tout à fait normal et acceptable. « Alors, heureuse d’être revenu au Japon ? Je t’ai vu au bal ! C’était ton fils ? » Ok, c’est moche de se moquer, avec ce petit sourire, il laissa sa langue se glisser entre ses lèvres malicieusement. Il connaissait les tendances à la jeunesse de son amie. Mais il avait ses propres tendances, donc il ne pouvait plus vraiment juger.



Made by Neon Demon

_________________



You're my Power
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 5 Nov - 20:18

" Too sexy for my shirt, too sexy it hurts "
ft. Reina & Ji Hoon



Regardant son jeune serveur s’éloigner avec un air hargneux, elle avait souri au coréen. Lorsqu’elle était sur le bateau, elle se souvenait avoir vu sa tête dans un magazine et s’en être réjouit, de un, qu’il ait grandement réussi dans la vie, et de deux, que ce joli modèle sur lequel fantasmaient toutes ses collègues, elle le connaissait plus que bien! C’était un véritable vent de fraicheur de le voir plus séduisant que jamais, avec tous ses vêtements griffés, il avait l’air bien. Distraitement, elle se demanda s’il avait encore sa petite ‘’entreprise’’ avec de vieilles femmes mariées… c’était indiscret de demander? Reina avait croisé les bras, feignant l’outrage alors qu’il l’accusait de ne pas avoir pensé à lui! Et puis quoi encore! Elle avait roulé les yeux : « Bête? Allez ne sois pas naïf, tu es trop vieux pour ça. J’ai demandé une tasse de secours pour ‘’une amie’’ … tu vois, je pense à toi. » et de la tête, elle lui avait désigné sur leur table, deux tasses pleine, oui, ses seins avaient été utilisé pour autrui, encore, elle était trop généreuse avec son buste… Mais son arrivée impromptue avait limité la portion nourriture de sa prostitution. « La nourriture, c’est ton tour. T’as vu la serveuse au comptoir? Elle bave pratiquement sur sa caisse à te regarder… » … comme pas mal toutes les femmes dans la pièce.

Elle s’était d’autant plus appliquée à l’étreindre en sachant qu’elle faisait des jaloux. Il était rare que ça arrive, dans son jeune temps, son mari faisait tourner des têtes, son sourire chieur aidant mais ça faisait longtemps qu’elle n’avait plus attisé la haine des femelles. Faut dire qu’avec son choix d’amants contraints au secret… Ses bras s’étaient refermés autour de Ji Hoon.. « Ah oui? Tiens. Pour rafraîchir ta mémoire. »  elle avait pouffé de rire, il avait une de ses façon de célébrer leurs retrouvailles mais, pour la peine, elle n’allait pas s’en plaindre. Elle l’avait même serré contre elle un peu plus près, plaquant ses généreux atouts contre lui une autre fois avant de le libérer et de poser ses iris noisette sur lui d’un air franchement amusé. « C’est des vrais, ça doit être rare dans le domaine du mannequinat. Ceux de Shoko sont faux? »  Évidement qu’elle connaissait le nom de la beauté à son bras le soit du bal…

Oh. Le bal. Elle s’était assise, un sourire candide aux lèvres. « Mon fils? Allez, ne sois pas bête. Tu sais bien que je n’ai pas choisis mon cavalier, c’était le hasard. » … Et s’il savait ce qu’elle avait fait avec son ‘’fils’’ il ne ferait pas ce genre de blague Déterminée à croire qu’il l’avait vu avec Taiki, ce pure et adorable gamin avec sa citrouille – oh mon dieu qu’elle voulait lui donner des cours privé - … il était bien sûr proscrit qu’il ait vu le flirt scandaleux entre elle et Hideki. Non? Poussant la blague à l’extrême, elle avait ajouté « Et puis, il était trop vieux pour moi voyons. » … Elle les aimais mineurs, même Ji Hoon n’y avait pas échappé. Poussant la seconde tasse vers lui, elle avait demandé, curieuse. « Et toi? Encore à causer des soucis? » Oh si elle savait, en même temps, c’était difficile pour elle que d’imaginer un homme ayant pratiqué des activités très hétérosexuelle avec elle, avait changé d’équipe. Encore. Que diable faisait-elle aux hommes! BEWARE NAOTO. « J’ai vu un mec piteux se cramponner à ton bras… t’as couché avec sa copine? » elle avait paru réfléchir, son regard troublé par l’idée. « Pas sa mère! »
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 5 Nov - 23:50
Too sexy for my shirt, too sexy it hurts
Reina & Ji Hoon

« Ah oui, au temps pour moi, j’oubliais ton pouvoir ! » La meilleure, une sorte d’équivalent féminin. Elle aimait les plus jeunes, et lui, les plus vieilles. Du moins, avant de rencontrer Haruto et de finalement opté pour un tranche d’âge correct. Un an d’écart, c’était bien. Ils étaient de la même génération, ce qui facilitait plutôt les conversations. Reina l’avait toujours plutôt bien compris, jamais jugé. C’était sûrement pour ça que ça fonctionnait si bien. Ils savaient ce qu’ils voulaient, s’envoyer en l’air et parfois parler casier judiciaires, mais aussi ce qu’ils ne voulaient pas, des sentiments et des trucs chiants. Son regard se posa sur la serveuse et il rit un peu. ah, ce qu’elle avait l’air conne, cette moche. « Attends. » Il devait lui montrer que son pouvoir marchait toujours. Quittant la table, il alla voir cette fameuse serveuse, tout sourire charmeur aux lèvres, discutant un peu avec elle avant de lui exposer son problème : il mourrait de faim et sa sœur aussi. Mais ils n’avaient pas assez d’argent pour payer. De ce fait, il demandait un crédit, laissant son numéro à la belle pour qu’ils puissent se revoir et régler ça. Bingo ! Deux parts de gâteaux, à ses frais. C’était cher, elle allait se ruiner. Mais il s’en fichait pas mal.

« Tadam ! » Posant les assiettes devant eux, il prit le temps de la saluer correctement, la serrant fort contre lui. Riant en la sentant serrer plus fort, il accepta de la relâcher un peu après, surpris par sa question. Elle l’avait donc vu avec Shoko ! « Oh, non, ils sont vrais ! Elle a été plutôt gâtée aussi, hein ? » Elle était bien faite de partout, même s’il n’était jamais allé vraiment vérifier jusque là. Parler du bal l’amusa un peu trop. Encore un jeune padawan ! Même si elle ne l’avait pas choisi, c’était tout de même drôle. Prenant une gorgée de café, il la fit passer avec un peu de gâteau. « Ah oui, c’est vrai qu’il avait l’air majeur. » Il savait qu’elle avait ce besoin de se taper des hommes dans doute un peu trop jeune. Il y était passé aussi, même si dans sa tête il était majeur, comme il était Coréen. En y réfléchissant, il n’aimerait pas vraiment que Reina se tape Jin Seok. En dehors de lui, elle était libre de faire ce qu’elle voulait, tant qu’ils étaient d’accord. « T’as pas changé tes critères ? C’était comment ce tour du monde ? T’as pas trouvé un type à ramené ? » Pas forcément surpris, en réalité. Il savait pour son mari, à sa place, il ne voudrait plus se poser, au contraire.

Avec la suite, il manqua de s’étouffer, toussant comme s’il était au bord de la mort, il tenta de se réanimer. Elle parlait de Haruto. « Non, non ! J’ai pas couché avec sa mère ! » Plutôt crever que de  toucher cette connasse. « Ni sa copine. » Et donc ? Il devait expliquer qui c’était ? A Reina ? Il l’avait baisé tant de fois, et là, il devait lui dire qu’il était avec un homme ? Pire ! Qu’il l’aimait ! Que lui, Lee Ji Hoon, était coupable de sentiments amoureux ? Non, il ne pouvait pas lui dire la vérité. Mais… Comment pouvait-il reprocher à Haruto de ne pas en parler à sa famille s’il n’arrivait lui-même pas à en parler avec son « amie » ? Ça n’avait pas de sens. Se redressant, il chercha son courage, ses yeux rivés sur elle. « C’est mon copain. » Ses lèvres se pincèrent, réfléchissant quelques secondes. « Dans le sens, petit-ami. Enfin, je sais pas vraiment si c’est encore le cas ou non… » Un rire embarrassé quitta ses lèvres, il secoua la tête. « C’est compliqué. » Beaucoup trop compliqué, même. « Tu sais Reina, après toi, soit on devient gay, soit on devient moine, et j’avais trop de pêché à confesser… » Bien, tente l’humour, si ça peut te rassurer.



Made by Neon Demon

_________________



You're my Power
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 6 Nov - 1:05

" Too sexy for my shirt, too sexy it hurts "
ft. Reina & Ji Hoon



C’était probablement ça, la pierre angulaire de leur relation, de leur amitié : dès le début, ils s’étaient avoués le pire d’eux-mêmes, trop avides de trouver une oreille attentive, trop insouciants pour penser que cette correspondance bidon serait un jour plus. Ils avaient besoin d’une libération, d’avouer sans en payer le prix, de déballer leurs sacs, leurs secrets, sans craindre d’être jugés. Et ils s’étaient trouvés, deux créatures brisés par la vie, deux êtres incapables d’attachement, trop démoli par leur parcours pour s’y résigner. Ils se comprenaient, s’acceptaient. Ji Hoon avait été le premier à qui Reina avait vraiment avoué son penchant pour les jeunots, son histoire avec Naoki. Et si le japonais avait été une révélation pour elle, il n’en demeurait pas moins que son choix de proie était fondé justifié : elle les aimait faibles, malléables, trop dociles pour la blesser. C’était une façon comme une autre de coltiner l’affection dont elle avait trop besoin sans craindre des représailles comme celles que lui faisaient subir son cher et tendre. Ne nous mentons pas, sa vie conjugal était une série irrégulière de violence, boisson, et de viol qu’elle n’avait pas la force physique ou mentale de refuser. Alors… pas étonnant, qu’elle préfère les inoffensifs. Amusée, elle avait regardé le Coréen faire, accueillant son succs d’une étreinte avant de regagner sa place.

« Wow. Gâteau à la vanille, mon favori. » c’était faux, elle avait toujours préféré le chocolat, mais elle n’y avait plus touché depuis… Pas besoin d’en parler. Elle avait souri, regardant les parts devant eux, assez impressionnée par le jeu du coréen. « Je vois que tu n’as pas perdu la main… » ce n’était ni un reproche, ni une félicitation, simplement une demande implicite : était-ce encore comme cela qu’il vivait sa vie? Vu ses habits… Elle ne trouvait pas cela horrible, non, juste triste. Il méritait tellement plus que ça. Ji Hoon lui avait toujours donné l’impression de chercher quelque chose sans jamais le trouver… elle aurait tellement aimé qu’il la trouve, cette pièce manquante à son âme. Parce qu’elle, cette étincelle, elle l’avait perdu, envolé avec cette trahison Serizawa, et elle ne souhaitait cela à personne. À la mention de son tour du monde, elle avait enfoncé sa fourchette dans la part de gâteau, démolissant un peu la pâtisserie d’un air songeur. « C’était… » pénible, isolant, abrutissant… elle s’était sentie tellement isolée, pire qu’en prison sur ce bateau. Mais il devait savoir, qu’elle en avait besoin… fuir son mari. « Un peu long en fait. Un peu comme mettre ma vie en pause. J’avais besoin de revenir. Mais tu seras heureux d’apprendre que j’ai élargis mon terrain de chasse, 23 ans, ce n’est pas rien! » Un exploit… En même temps, Hide aurait pu en avoir 40 que son sourire l’aurait fait fondre. « Mais c’est Tomohisa Reina maintenant. Koike c’est trop risqué. » Trop risqué oui, pour que son cher et tendre connard de mari la retrouve.

Le sujet avait dévié sur ce qu’elle pensait être une anecdote cocasse mais, le malaise de son vis-à-vis eut tôt faire de la rappeler au sérieux. Ses prunelles l’observaient et, instinctivement, elle avait posé une main sur la sienne, qu’il sache qu’il pouvait tout lui dire, tout. Ils étaient amis avant d’avoir été quoi que ce soit d’autre. « Ji Hoon… » puis, elle avait figé devant la revelation. Vraiment figée. Elle ne s’attendait pas DU TOUT à ça. Lui. Gay. Lui. Avec un homme? Elle avait finalement, après avoir eu un dix seconde de bug mental, un rire sincère. Chassant ses cheveux d’une main, elle avait commencé un : « Je wow………. Wow. Je ne sais pas ce qui me choque le plus. Le fait que ça soit un homme, ou le fait que tu sois amoureux ! » … Sans doute le second. Pouffant de rire à sa blague, elle avait resserré son emprise sur sa main. « … Je suis heureuse pour toi… même si c’est compliqué… » elle avait repassé le bal, la fille de riche à son bras, elle tentait de mettre un nom… ah oui… la conasse des Supernova, ils étaient fiancé non? Tout le monde en parlait. D’un air grave, elle avait fixé son ami. « … Compliqué parce qu’il est fiancé? … Fais attention d’accord? Leur univers de riche… c’est tellement... » elle avait dégluti, sans sourire. « C’est dangereux. »
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Nov - 1:34
Too sexy for my shirt, too sexy it hurts
Reina & Ji Hoon

« VRAIMENT ? » C’était la vanille ? Il n’en savait rien. S’ils avaient eu une relation plutôt forte, une merveilleuse entente, ça n’allait pas au point de connaître ses goûts en matière de pâtisserie, ou en général, même. Sauf en matière d’homme. A l’époque, ça avait été si excitant, qu’une femme plus âgée que lui, ayant fait de la prison et diablement sexy le désir. Ah, la jeunesse ! Elle était un peu la femme parfaite, sans pour autant qu’il ne ressente jamais aucun sentiment amoureux. Il était probablement déjà amoureux de cet idiot, qui l’avait charmé avec ses oreilles et son sourire un peu trop parfait pour être réel. Ji Hoon était une victime dans cette sombre histoire.

Elle était partie. Longtemps, très longtemps, dans cette croisière. Il s’était aussi senti un peu abandonné, en dehors de Haruto, il n’avait pas tellement de véritable amis ici, de point de repère, elle en faisait partie. Il l’écouta silencieusement, souriant un peu. Trop long, oui, définitivement. Ça lui faisait du bien de la revoir, de voir qu’elle était en forme, qu’elle allait bien. Evidemment qu’elle allait bien, elle avait fait de belles rencontres. Un homme, de vingt-trois ans ! « Wow, Reina, mais qu’est-ce qui s’est passé ? Il a menti sur son âge ? » Stop l’air étonné et consterné. « Tu t’es pas ennuyée du coup, tant mieux ! » S’il allait sur un bateau, Ji Hoon espérait au moins pouvoir trouver de quoi baiser, donc il était plutôt heureux pour elle. Hochant la tête, il pinça légèrement la lèvre. « Je préfère Tomohisa. Koike, c’est moche quand même. » Il n’aimait pas. Même si c’était plus facile à prononcer. « T’as pas pu avoir ton divorce ? » Toujours pas ? Ce pays était vraiment bizarre.

Il devait dire la vérité à Reina, sur lui et Haruto. Il ne pouvait pas reprocher au Japonais de se la fermer sur eux deux et faire pareil, dévier le sujet, mentir. Non. Une fois dit, il la fixa, craignant un peu sa réponse. Surprise. Forcément. Il aurait été vexé qu’elle ne le soit pas, like, come on, il a l’air gay ? Non, pas lui. Jamais. « Ouais… C’est ce que je me disais aussi. » Pas la peine d’être heureuse pour lui, mais il était content de voir qu’elle le prenait si bien, sans le juger, sans jeter le moindre malaise. « Je sais que c’est dangereux… Je sais plus vraiment où on en est, j’en ai marre. » Marre de lui courir après, marre d’accepter tout ça, de laisser Haruto briser leur couple. « Il a décidé de se fiancé quand on était ensemble, depuis presque un an. Pour faire plaisir à sa famille. » Ce con. Il avait tellement de haine envers Haruto actuellement. « Je sais même si j’ai encore envie de tout ça… Je l’aime, vraiment, plus que tout au monde, mais je sais pas si je pourrais lui faire confiance à nouveau, comme avant. » Secouant la main, il regarda Reina. « Je veux pas être sa Jung Rin. Je veux pas m’abaisser à ça. » Reina connaissait Jung Rin, forcément, il lui en avait parlé. Et il ne voulait pas tenir ce rôle ingrat, laisser Haruto avoir le dessus sur lui. Jamais.



Made by Neon Demon

_________________



You're my Power
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Nov - 21:56

" Too sexy for my shirt, too sexy it hurts "
ft. Reina & Ji Hoon



Pouffant de rire en entendant la question de son vis-à-vis, elle avait pris un air innocent, corroborant de ce fait que non, son âge n’avait pas été un sujet de discussion prisé entre elle et sa victime de vacances. Enfin… elle s’était quand même assurée qu’il était majeur, elle apprenait de ses erreurs! Prochaine étape : ne pas coucher avec ses étudiants. « … Une grave erreur tactique mon cher Hoonie. J’ai couché avec le demander ses cartes… je sais, on en a déjà discuté… » mais il était tellement sexy, son marin. Ahem. Le mieux, c’était de ne pas y penser, parce qu’elle était loin d’être redevenue une sainte sur la terre ferme. Hochant plutôt la tête pour approuver les dires du coréen, son joli visage devenant immédiatement sérieux à la mention de son divorce. « … Non. » elle avait secoué la tête, réprimant son air terrorisé alors qu’elle se forçait à le dire, vraiment, à mentionner ce nom trop souvent banni. « Pour ça, il faudrait que je reprenne contact avec Keisuke. » Et c’était hors de question, son sang se figeant ne serait-ce qu’à y penser. Heureusement pour elle, il avait pris  l’initiative de changer de sujet, son vis-à-vis.

Reina n’avait pas beaucoup d’amis, c’était un fait. Si elle avait passé sa jeunesse adéquatement encadrée, heureusement entourée, tout cela s’était dissipé lorsqu’elle avait décidé d’épouser un alcoolique violent. Ça s’était fait lentement, sournoisement, que ça soit de la faire déménager dans une nouvelle ville, de l’accuser d’adultère à chaque fois qu’elle sortait… puis, de fil en aiguille, ses amitiés s’étaient éclipsées, négligées par une jeune épouse qui ne voulait pas déplaire. Peut-être que ça aurait été différent, si elle avait eu un cercle d’amis, elle n’en savait rien, le résultat était le même : elle s’était retrouvée seule. Alors non, il n’y avait rien de surprenant qu’elle se soit sentie vraiment chanceuse, heureuse, de trouver chez un si jeune coréen – un peu débile pour fantasmer sur les détenues – une oreille à qui se confier. Ji Hoon était apparu, de nulle part, à un moment de sa vie où elle avait eu l’impression que le monde entier lui tournait le dos. Pour cela, elle lui serait toujours loyale, jamais elle ne le jugerait, et ce, peu importe les conneries qu’il pouvait faire.

… Et encore moins pour son orientation sexuelle, elle était quand même un peu choquée de la nouvelle. Il avait été un vaillant hétérosexuel, un amant admirable, il avait manié son arme comme un véritable amateur du sexe féminin… pour mieux changer d’équipe? Quelle perte! Serrant la main de son ami dans la sienne, elle l’avait mis en garde, inquiète, écoutant ses confidences avec attention. « … Je vois. » elle tentait de faire du sens, ce monde de riche, elle le connaissait si peu. Fiancé… pour sa mère, mais alors, il avait accepté? Elle fronça les sourcils. « … Mais sa mère…. Enfin excuse mon langage mais… forcer son fils à se marier comme ça… c’est vraiment… » elle avait pincé les lèvres, comme si ce vocabulaire la répugnait. « vraiment une pétasse. » elle, elle était team Ji Hoon. 100 %. D’ailleurs, plus protectrice qu’elle, on ne faisait pas. C’était un peu son fils, Hoonie, le sexe en prime. « … Ça ne serait pas facile à rebâtir, j’en conscent. Enfin… Il a quand même accepté ces fiançailles… c’est un peu de sa faute non? Il ne peut pas effacer ça en revenant simplement comme une victime… ça serait hypocrite et injuste envers toi. » Comptez sur l’honnêteté, elle n’y allait jamais par quatre chemin. Souriant à la mention de son idiote d’ex, tellement naïve, tellement désespérée, elle avait secoué la tête, catégorique. « Tu ne serais jamais une Jung Rin. Jamais. » son sourire s’était fait espiègle, complice. « Je te connais. Tu t’es vu dans une glace? Tu vas le faire supplier, pleurer d’avoir osé s’éloigner avant de le reprendre. Parce que tu ne mérites rien de moins que quelqu’un qui sera aussi loyale envers toi que l’inverse. Et puis… si tu ne le fais pas… » une menace, mais laquelle! Elle avait faussement sérieuse. « Si tu ne le fais pas, ça voudra dire que tu es assez manipulable pour redevenir hétérosexuel. Attention, t’es encore dans mon groupe cible. »
 
Too sexy for my shirt, too sexy it hurts ft. Ji Hoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Comment enlever une tâche de transpiration sur un T-shirt?
» Transfert d'image sur t-shirt
» T-Shirt pour promouvoir notre forum
» Le t-shirt des 20 ans
» Tee shirt Aqua29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Shinjuku :: Okubo-