Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 BAL D'HALLOWEEN: Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 10 Nov - 0:22
HALLOWEEN PARTY
Naoto #AWKWARFAM


COSTUME ► Rien de bizarre à vouloir l’enrager, rien du tout. Rien de bizarre non plus au fait de s’être filmé pendant qu’il la baisait pour briser son mariage. Elle en était trop fière, et son fiancé parfait aussi. Ces connards. Il avait cette rage incontrôlable après ces commentaires, après tous ceux qu’il avait entendu. Oh, Yurina a l’air si heureuse avec son fiancé, Yurina et lui vont si bien ensemble, tout le monde voudrait être à leur place, couple de l’année, et ça continuait encore et toujours. Il ne pouvait pas la laisser s’en tirer comme ça, il devait lui apprendre qui était le patron, qui commandait, donc lui, juste lui. Uniquement lui. elle devait être à sa merci, elle devait lui appartenir, elle ne devait pas profiter de sa petite vie comme ça, penser qu’il serait à sa disposition… Non. Elle serait à la sienne.

Embrasser Sae, c’était con quand même. Encore plus de lui demander de ne pas s’emballer. Ce qu’elle faisait forcément, en fourrant sa langue et posant sa main sur ses fesses. Il avait envie de l’engueuler, de lui demander ce qui n’allait pas chez elle, quel genre de démon elle fréquentait. Il allait fracasser ce connard de Mirai pour l’avoir dévergondé comme ça ! A peine dehors, il vit son putain de fiancé rentré. Ce n’était pas le plus important. Le plus important, c’était de montrer à Yurina qu’il n’avait pas besoin d’elle, avec son plus beau sourire de connard, qui se fana en voyant le visage de cette idiote. Qu’est-ce qu’elle avait ? Qu’est-ce que ce crétin lui avait fait ?

Bêtement, il restait là à la fixer l’insulter avant de tourner les talons… Mais qu’est-ce qu’elle avait, cette folle ? Il se retenait de courir derrière elle, ses pieds biens collés au sol, sourcils froncés. « OH, TU VAS ME PARLER AUTREMENT HEIN ! » Et elle partait, comme ça, après l’avoir traité d’enculé ? Elle le prenait pour qui ? Son fiancé ? « Il lui a fait quoi, son connard là, pour qu’elle fasse cette tête ? » Il ne l’avait jamais vu comme ça, aussi dévastée. Il ne comprenait pas. C’était son père ? Qu’est-ce qui avait pu se passer ? « Elle est vraiment bizarre. » Pourquoi elle ne se mettait pas en colère, ne l’avait pas méprisé de son air hautain détestable ? « Il a du se passer un truc. » Mais quoi ? Il allait devoir la venger, par amitié pour elle. Il pouvait se montrer très dévoué.

@Kiritani Sae @Daimon Yurina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

★ I am the Prince charming ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two boys : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 10 Nov - 1:34
HALLOWEEN PARTY
Sae #AWKWARFAM


COSTUME ► Sae était tout bonnement choquée par la scène qui se déroulait devant ses yeux. Si elle s’était imaginé faire payer à une poufiasse le temps qu’elle avait passé à maltraiter son pauvre, naïf et amant grand frère parfait, la réalité était toute autre. Elle s’était attendue à voir dents de cheval crier, insulter, frapper, ou même rire devant la misérable tentative du duo Koike-Kiritani pour la mettre hors d’elle, elle était bien loin du compte. Ce qu’elle avait devant elle, c’était une fille au regard absent, aux yeux humides, totalement figée devant eux comme si elle avait vu un fantôme ou reçu un coup de poignard. Un peu plus, et elle se disait que cette pauvre conne avait vraiment de l’attachement pour Naoto…. Qu’ils lui avaient vraiment fait du mal. Pour la peine, elle s’agitait d’un pied à l’autre, bien cramponnée au bras son frère, ne sachant pas trop quoi faire. Même lorsque l’héritière l’avait insulté, elle s’était dit que c’était, quelque part, justifié… Sans compter la vague de culpabilité qui l’avait envahie en la voyant tourner les talons, sa fierté drapée autour d’elle. L’air encore plus sidéré, elle avait regardé le jeune homme à côté d’elle, attendant qu’il la lâche, qu’il parte après Yurina.

Sae avait retenu son souffle, patiente. « » Elle avait écarquillé les yeux. Ok. Son frère n’avait jamais été un Albert Einstein mais, elle se serait attenu à ce qu’il percute. Il était clairement tout en look, non négociable – un tel canon – mais … un jour, ses neurones allaient se toucher… non? D’une petite voix, elle avait commencé un : « … Nao’ » rapidement coupé par les plaintes de son ainé. Elle avait soupiré, dardant ses iris sur son visage. Il déconnait là? Haruto était parti, mais elle n’avait pas cette tête avec lui, la pétasse. Et puis, Sae doutait que son ô so parfait psychiatre puisse avoir fait pleurer une fille… Alors cette théorie… Deuxième essai. « … Naoto… » Et maintenant, elle était bizarre? Oui. Assurément qu’elle était folle pour en pincer pour un rustre comme son frère, malgré les mondes qui les séparaient, mais… ce n’était quand même pas ça… Profondément exaspérée, elle avait passé une main dans sa chevelure rousse, posant ses mains sur les biceps de son frère en attirant on attention d’un : « NAOTO PUTIN. »

Oui bon, il l’écoutait maintenant? Elle n’avait plus le cœur d’attendre, pas quand sa culpabilité grimpait de minutes en minutes. « Oui, il a dû se passer un truc! » No Joke Sherlock! Préférant quand même éviter qu’il n’énumère des théories toutes plus sexistes et débiles les unes que les autres, elle avait cru bon d’ajouter. « Et non, elle est pas dans sa semaine ou mal baisée – t’en sait quelque chose. » Elle l’avait secoué, comme pour rendre fonctionner son cerveau clairement déconnecté. Ses iris accrochés aux siens, elle avait conclu d’un : « Elle a juste vu son mec enfoncer sa langue dans la bouche d’une fille plus jolie! » Et pour être certain qu’il comprenait, elle s’était pointée de l’index, elle, la plus jolie, puis lui, son mec, à Yurina, apparemment, et elle avait ajouté : « C’est pas ton plan cul espèce de crétin! C’est ta nana et tu viens de la tromper! » Bingo.

@Koike Naoto

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 10 Nov - 23:53
HALLOWEEN PARTY
We shall have a magnificent garden party and you're not invited


La piste de danse était déjà occupée par quelques « couples », virevoltants gaiement au rythme d’une chanson d’Halloween. Hikaru n’était pas particulièrement friand de cette activité ; c’était épuisant et peu productif. Mais il savait danser, suffisamment bien pour ne pas risquer le ridicule s’il se trouvait contraint de rejoindre les autres danseurs. Il se doutait que sa cousine ne manquerait pas de l’y pousser avec un grand sourire, insistant sur le fait qu’elle comptait sur sa coopération absolue pour que tout soit parfait. Absolument parfait. Ah. Ce perfectionnisme le rendrait presque maussade.
Heureusement, Asuka semblait plutôt encline à l’engager dans une conversation plus réjouissante. C’était un échange de banalités et de plaisanteries ; une activité qui le comblait amplement. « Moi ? L’exemple ? » Il se permit de rire un peu à l’ironie de ce mot. Mais au lieu de la souligner, il se contenta d’épandre sa toute relative modestie. « Vous surestimez mes capacités mademoiselle. Je suis un professeur, pas un saint. »  Un saint. Maintenant qu’il connaissait un peu mieux le personnel enseignant, il se demandait même si professeur n’était pas plutôt synonyme de démon. « Oh et puis tutoyez moi, je suis votre cavalier ce soir, et je ne suis pas si vieux que ça. »

Le jeu était une autre réjouissance en soi, même s’il n’avait jamais été très bon dans le rôle de détectives, décortiquant les indices comme des beignets chinois de bonne fortune. Ce dans quoi il excellait, en revanche, c’était de voir comment il pouvait induire les autres en erreur. Vous le connaissez sans doute, ce joueur au Cluedo, qui vous fait croire que le contenu de sa main se trouve dans la pochette.
Alors peut-être qu’il était un peu déçu de ne pas avoir réussi à prendre une longueur d’avance en extorquant quelques indices supplémentaires à sa cousine, mais la perspective d’un défi plus corsé ne le rendait pas plus contrarié que ça. Asuka semblait s’en réjouir en tout cas, ce serait probablement l’occasion de passer plus de temps avec elle, d’apprendre à la connaître.
Hikaru ne s’attendit cela dit pas à ce que la demoiselle aille contre sa stratégie initiale, visiblement décidée à ne pas partager ni explorer les alentours avec l’autre duo. Il n’allait pas s’en plaindre, ce n’est pas exactement comme si la présence de Nobu l’enchantait. Il aurait probablement insisté toute la soirée pour qu’Hikaru le guide dans le but de charmer sa partenaire et bien qu’homme de peu d’intégrité morale, il ne tenait pas à infliger à la pauvre SUPERNOVA un tel supplice. Il eut tout juste le temps d’excuser leur départ soudain et pas du tout anticipé avant qu’Asuka ne lui prenne le bras se dirigeant droit vers… La piste de danse. Etait-ce une stratégie ? Espérait-elle pouvoir discuter tranquillement avec lui au milieu des danseurs ? Après tout ils seraient suffisamment proches pour chuchoter. Ce n’était peut-être pas complètement idiot. « Une soudaine envie de danser ? »
Danser attendrait. Ou plutôt, le partage d’informations. Ils n’étaient plus seuls, anonymes au milieu de la foule ; Hikaru, pour la deuxième fois de la soirée, s’agaçait de ne pas pouvoir associer un nom au visage qui venait de les rejoindre. Ou plutôt, qui venait de rejoindre Asuka, ignorant de toute évidence la présence qui l’accompagnait.
Heureusement, il savait contenir son agacement, bien que rien ne l’agace plus que d’être ignoré comme un vulgaire ficus à moitié mort dans le coin d’une pièce. L’impudent eut même l’audace de s’étonner que la demoiselle soit accompagnée. Hikaru prit la peine de le toiser de la tête aux pieds. Comme si une fille comme Asuka prendrait la peine d’y aller avec quelqu’un comme lui. Il resta tout de même courtois et garda son commentaire pour lui, se contentant de sourire poliment et priant pour que son "je reviens" soit synonyme de "je vous laisse,  j’ai pris conscience que ma présence était intrusive et que mon comportement aurait probablement mérité que je me fasse lapider et humilier devant toute cette joyeuse assemblée."

@Yi Mizuki @Tanegashima Asuka @Bakari Nobu @Lee Liang

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Nov - 1:53
HALLOWEEN PARTY
Naoto #AWKWARFAM


COSTUME ► Ouais, non, elle avait un problème. Il n’aimait pas se dire que quelqu’un avait blesser Yurina. Il devait être le seul à avoir ce droit, mais cette gueuse trouvait toujours un moyen d’y échapper. Voilà que je te maîtrise, voilà que je te montre mes seins, voilà que je te menace de plus te laisser me baiser… Interminable, intenable. Mais elle avait eu l’air si triste ! Au point qu’il avait ressenti un truc dans ca cage thoracique. Une nouvelle forme de dégoût, sûrement, comme si ça se serrait. Elle était moche quand elle était triste. Lui, n’était jamais triste. Il ne savait pas ce que c’était. Ce qu’il ressentait là, ce n’était pas de la tristesse, jamais.

Sursautant quand Sae frappa son torse, il fronça les sourcils en la regardant. Qu’est-ce qu’elle avait ? Pourquoi est-ce qu’elle était en colère ? Qu’est-ce qu’il avait fait encore ? Est-ce qu’il embrassait mal ? Elle était peut-être déçue. Pourtant, Yurina ne râlait jamais trop sur ça. Quand il jouissait avant qu’elle n’ait jouit elle, ok, il pouvait comprendre mais Sae ne connaissait pas ça, et ne le connaîtrait jamais. « Ah ! Bah je suis pas le seul à l’avoir vu alors. » Il ne savait pas ce que ça pouvait être, vraiment. Il n’avait pas pensé aux règles ! « T’es sûre ? » Ca pouvait être ça. Mais non, il avait un calendrier dans sa tête et savait quand ça tombait, c’était la semaine prochaine. Ils allaient encore squatter comme des cons dans cet appartement devant la télé à pas baiser. Bah bien, hâte. Pire ! Il allait devoir lui parler ! Désespoir. « Ah non hein, mal baisé, non ! » Il faisait quand même des efforts hein !

… Haruto l’avait trompé ? Elle ne parlait pas de Haruto ? Il fixa Sae, ouvrant la bouche avant de la refermer, son regard se tournant vers Yurina qu’il voyait encore s’éloigner. Son mec ? Sa copine ? Il venait de la tromper ? Mais n’importe quoi ! Ils n’étaient pas ensemble ! Si Kaiti entendait ça, même lui se mettrait à rire ! Il l’entendait rire d’ici. « Mais… Mais non, Sae, c’est mon vidoir ! » Oui, très classe ! Un rire nerveux quitta ses lèvres, il essayait de trouver des arguments, des preuves. « On est pas ensemble, je l’aime pas. » Il tentait de se justifier, il sentait sa voix un peu tremblante, mal assuré. « Je peux pas la tromper, Sae, y a rien entre nous. Elle est fiancé. Elle s’en fiche de moi. » Oui, et ça, il le pensait. Elle le lui répétait assez souvent, qu’il n’était pas à sa hauteur, un gueux, faisant parti du sous-peuple. « Je veux rentrer. » Ses yeux cherchèrent encore Yurina qui s’éloignait. La rattraper, c’était comme accepter ce que disait Sae, et il ne pouvait pas. Jamais.

@Kiritani Sae  @Daimon Yurina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

★ I am the Prince charming ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two boys : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Nov - 17:37
HALLOWEEN PARTY
Sae #AWKWARFAM


COSTUME ►Pour la première fois à vie – en dehors de toutes celles où elle utilisait cet argument pour ne pas juger trop sévèrement le fait qu’elle fantasmait de façon plus ou moins avouée (officieusement, le bloc entier était en courant quand elle était gamine) sur son frère ainé – Sae fut soulagée qu’ils n’aient pas le même sang. Naoto était, à tout le moins ce soir, d’une bêtise affligeante. Le petit bout de femme vert avait croisé les bras, d’un air entendu, en le voyant lutter mentalement avec la révélation choc qu’elle venait de lui faire – à lui, sur sa vie à lui! C’était possible d’être aussi con? OH MON DIEU. Elle avait haussé un sourcil en le fixant de ce petit air plein de jugement, allant même jusqu’à rouler les yeux devant sa justification pourrie. Son vidoir? Sérieusement? Il pensait qu’elle avait loupé la mine choquée et triste qu’il avait eu en voyait cette héritière idiote s’éloigner au bord des larmes? Il essayait de berner qui? Pas elle en tout cas… ce n’était déjà surprenant niveau déni qu’il arrive à se croire lui-même! « Ton vidoir? Me la fais pas à moi. Je les ai vu passer les pauvres filles qui voulaient être tes copines, et tu prenais jamais même la peine de répondre à leurs textos! »

… Il la mettait dans une sale position, vraiment. Elle avait envie de laisser tomber, avoir Naoto pour elle seule, en jamais le voir en couple, c’était un peu le projet de sa vie. Convaincre Mirai de le laisser emménager dans leur chambre d’amis et vivre ensemble pour toujours comme les calinours…. « Je veux bien croire que t’as la capacité sentimentale d’une roche, et encore. Mais règle général, les filles pleurent pas pour un mec dont elles se fichent! » Sauf que son visage, ses traits, cette façon qu’il avait, sans même le remarquer, de détourner la tête vers la silhouette de l’idole qui s’éloignait…. Elle n’était pas aveugle elle. Aussi enrageant soit cette affirmation, son abruti de frère tenait à une poufiasse du monde d’en haut. Les riches. Les horribles riches !! Elle avait envie de vomir. Mais plus que cette jalousie possessive, cette peur de perdre sa seule famille… elle était ébranlée par le fait que cette conne fiancée, cette fille qui avait à son bras le plus beau et le plus parfait des Dr. Sexy, elle avait semblé vraiment démolie de les voir s’embrasser… Bordel. Elle allait devoir gérer deux cons.

Tirant sur le bras de Naoto avant de le pousser dans la direction où Yurina s’était éloignée, elle avait mis son chapeau de sœur aimante et avait décidé de ne pas être égoïste… Une fois. Elle tuerait Yurina plus tard, si elle osait faire de la peine à Naoto. « Bah rentres! Rentres voir ta dominatrice aux dents croches! » …. Au grands maux les grands moyens. Elle avait croisé les bras, usant d’une menace qu’elle savait efficace, avant de lui pointer la direction à prendre. « Tu la rattrapes ou je te jure que j’me fais les F!GHTERS au grand complet. » Enfin, sauf Tsubasa, jamais Tsubasa, il était trop grand, pas du tout son genre … menacer son frère de sa vertu, un grand classique. Et ne pas impliquer Mirai, encore mieux pour sauver sa peau. « Alors? Ça sera quoi? Tu te bouges le cul ou j’vend le mien? »

@Koike Naoto

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Nov - 18:46
HALLOWEEN PARTY
Naoto #AWKWARFAM


COSTUME ► Franchement,ça commençait à devenir pénible, Naoto ne comprenait pas. Il n’avait rien fait de mal ! Ils n’étaient pas ensemble. Elle était fiancée. Et Sae avait l’air énervé. Pourquoi est-ce qu’elle était énervée ? Ça ne la concernait pas, ce n’était pas si grave pour elle. Il fronça les sourcils en l’entendant faire un comparatif avec les filles qu’il avait fréquenté avant. « Tu sais bien que j’ai appris à écrire tard. » Haha, quel humour. Il devait se trouver des excuses, il sentait son cœur s’emballer. Quoi, il paniquait ? Il avait fait une connerie ?

Un peu dépité, sa tête s’apparenté à celle d’un chiot perdu alors qu’il fixait sa sœur, tout confus. La capacité sentimentale d’un roche ? Il avait l’air si insensible ? Il voulait l’être. Après toutes ces années, avec le temps. Dans ses plus loin souvenir, il souriait toujours, au jardin d’enfant, joyeux, souriant, rieur, le préféré de son institutrice. « Elle pleurait pas… » Oh, la petite voix coupable de celui qui essayait de justifier ses conneries. Passant sa main sur son visage, il tentait de réfléchir. Non, il en restait persuadé. Yurina n’était pas intéressé par lui pour plus qu’une relation purement corporelle. Elle était belle, et si riche, qu’est-ce qu’elle ferait de lui ? A part faire rager ses parents, évidemment. Il se voyait plus comme une sorte de caprice qu’elle avait, surtout quand on voyait son fiancé. Cette tête à claque si parfaite.

« Eh ! » Pourquoi est-ce qu’elle le poussait. Mécontent, il se tourna vers Sae. « C’est moi qui la domine ! » Oui, clairement, le mâle dominant, c’était lui. Alors pourquoi est-ce qu’il avait autant peur de la rattraper ? Ah oui. Parce qu’il devait courir. Un soupir de desespoir quitta ses lèvres face à ses menaces. « T’es folle ou quoi ? Tu vas commencer par garder tes cuisses un peu fermés, j’trouve que t’abuses beaucoup trop en ce moment. On en reparlera. » Poussant un soupir agacé, il secoua sa main vers elle pour qu’elle se la ferme. Idiote ; il aurait du la forcer à s’habiller en Nonne.


@Kiritani Sae  @Daimon Yurina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

★ I am the Prince charming ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two boys : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 12 Nov - 14:31
HALLOWEEN PARTY
Heaven #WTF


COSTUME ► La soirée battait son plein – enfin, autant que ça pouvait l’être dans ce genre de fête – elle avait l’impression qu’autour d’eux, il n’y avait que de petits groupes de Drama. Que ça soit la petite amie de Daisuke qui venait de s’enfuir au bras d’un mec dont elle ignorait l’identité – fait qu’elle devrait révéler au principal concerné – ou la pétasse de Gabriel qui avait agressé un homme – elle en était certaine – innocent. Sérieusement, Anastasia était hors de contrôle, que quelqu’un lui passe les menottes. Et puis, comme si ça ne suffisait pas, il y avait eu cette religieuse scandaleuse qui était venue parler d’un type de messe pas trop chrétien avec son cousin. WTF. Elle mourait d’envie de questionner Hide sur l’identité de cette bonne sœur un peu trop bonne, mais dû refouler sa curiosité comme ils étaient en public. Sans compter que mère Reina première venait de leur abandonner son mineur de cavalier. Double WTF. Accrochée au bras de Hideki, elle tentait tant bien de mal de faire la conversation, son attention soudainement détournée par un pincement familier au niveau de son cœur.

Merde. Laissant les deux jeunes hommes discuter, elle se mit à fouiller dans son sac à main, d’abord d’un air las – un comprimé et ça irait – puis, un peu plus paniqué en constatant que, costume oblige, elle n’avait pas son sac habituel et donc, pas ses médicaments. Et l’air qui se faisait rare. Elle avait soupiré, prenant une grande inspiration, posant ses iris bleutés sur son cousin. « Je vais rentrer.  »  elle avait extirpé son téléphone et entrepris de texter Ezra, il devait avoir fini de travailler à cette heure, il se ferait un plaisir de passer la chercher. Elle avait pincé les lèvres, refoulant un nouveau mal au poitrail. « Je ne me sens pas bien… et mes médicaments sont chez moi. » Avait-elle besoin d’en dire plus? Il savait non… pour sa maladie, pour les risques. Elle avait souri, se voulant rassurante. La douleur était encore endurable, enfin, supportable, mais elle devait s’allonger, prendre ses médoc… elle avait posé une main sur l’épaule de son Danny boy. « Ez’ passe me chercher. Mais trouve le meurtrier pour moi ok? » Et ne pratique pas le cathéchisme… Enfin bon, ça, ce n’était pas ses affaires. Elle avait posé un baisé sur la joue de son cousin, fait un petit signe de main à Taiki et s’était éloigné. Elle peinait déjà assez à conserver son mine indifférente. Se dirigeant vers la sortie, elle était déterminée à attendre son frère, se doutant bien qu’il serait là rapidement, poussé par l'espoir d’apercevoir sa Dame Galdrielle nipponne… Ah Ezra.

@Nakamura Hideki, @Ono Taiki

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 12 Nov - 22:37
LIKE A RED WEDDING ☽☽☽ tenue | En d’autres circonstances, Jie se serait précipité vers le couple dégoutant que formaient Erena et cet homme à moitié déguisé. Comment osait-il poser les mains sur elle ? sur la femme qu’il aimait ? Erena n’aurait dû appartenir qu’à une seule personne, et cela aurait sans doute été le cas, si elle n’avait pas été suffisamment malade que pour essayer de mettre un terme à ses jours. La jalousie qu’il éprouvait désormais quand il la voyait en compagnie d’autres hommes étaient la preuve de la dépendance qu’elle représentait. Il s’était entiché d’elle, en était tombé amoureux, était devenu passionné. Maintenant, il lui fallait essayer d’oublier, car il ne pouvait vivre avec une femme qui en voulait à sa vie. Il ne pouvait vivre sans savoir s’il allait encore être en vie le lendemain. C’était au-dessus de ses forces. Cela ne voulait pas dire qu’il aimerait une autre un jour, loin de là.

Pourtant, c’est un sourire sincère qui étira les lèvres de Jie, dont le regard vint se poser sur celle qui allait peut-être devenir sa fiancée. Une charmante créature, de bonne naissance, comme le souhaitaient ses parents. Une femme dont ils ne lui avaient dit que du bien, au contraire de sa meilleure amie qui paraissait éprouver, à l’égard de l’artiste, un sentiment mitigé qu’il comprenait plutôt bien. La naïveté abusive de Jung Rin était un défaut qu’il ne pouvait ignorer, encore plus la façon qu’elle avait d’exister. Cependant, il ne s’agissait là que des clauses secondaires du contrat qu’ils passaient en s’acceptant mutuellement en tant que conjoint. Ce n’étaient que des détails qui ne devaient, dans le cadre d’un mariage arrangé, par entrer en ligne de compte. Il n’était pas question d’aimer son partenaire, mais d’être bien assortis, et Jie était d’avis que dans leur cas, c’était exceptionnellement réussi.

« Enchanté, Arakawa-san. » dit-il en un mouvement de tête respectueux. Leur maquillage était en effet impressionnant. Lui n’en aurait jamais eu le courage, maladroit comme il l’était avec les arts de l’image. Le regard de Jie se porta naturellement dans la direction qu’indiquait Jung Rin, quand elle s’adressa à son ami, et un sourire s’invita sur son visage. L’instant suivant, il reporta son attention sur elle. « Je ne t’en voudrai pas si tu m’écrases le pied, dans ce cas. » répondit-il avec amusement, en saisissant la main bleue de la jeune femme.

C’est alors qu’il remarqua qu’Erena et son cavalier n’étaient plus sur la piste, ce qui le poussa à chercher du regard la jeune femme. Où avait-elle disparu ? Était-elle partie soudainement ? Un vide s’empara de son cœur, mais il ne laissa rien paraître. Des années d’expérience l’avaient aidé à adopter une expression impassible, même lorsque le sentiment qu’il éprouvait était fort. C’était un bon moyen de lutter contre la colère, lorsqu’elle était profonde.

Pour cette raison, quand la voix de Jung Rin lui parvint à nouveau, Jie tourna la tête vers elle et lui répondit avec un amusement presque jubilatoire. Ainsi, il ne s’était pas trompé. « Pensais-tu vraiment que je ne t’écoutais pas, lorsque tu m’en parlais l’autre jour ? » Il agrémenta cette phrase d’un petit sourire en coin. « Je suis heureux qu’il te plaise, en tout cas. » Sans attendre plus longtemps, il emmena la jeune femme sur la piste, prenant sa main dans la sienne, déposant l’autre sur sa taille, avant de commencer à danser, adoptant le rythme de la musique avec douceur. Ce type de danses, heureusement, ne lui posait plus de problèmes aujourd’hui.


@Kamiya Erena @Kim Jung Rin @"Arukawa Sakuya"
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 13 Nov - 0:39
HALLOWEEN PARTY
JUNG RIN#CRYBABY


COSTUME AVEC SAKUYA ► Jung Rin avait emboité le pas de son probable futur fiancé jusqu’à la piste de danse, serrant sans main dans la sienne, sans un mot, souriant joyeusement à son assurance qu’il ne lui en voudrait pas si elle le blessait en essayant. Ne disant mot, elle avait plutôt concentré son attention sur le jeune chinois, remarquant aisément cette façon qu’il avait, de scruter la salle d’un air sérieux, attentif, comme s’il espérait y retrouver un visage particulier. Cet air absent, presque douloureux, tendre sans même le réaliser vers un autre être humain, elle le connaissait… Probablement qu’elle avait le même, lorsque Ji Hoon entrait dans une pièce. Ses lèvres se pressèrent en un air plus sérieux, plus doux, alors que son pauvre petit cœur se serrait douloureusement en pensant que quelqu’un lui avait fait subir le même sort. Il ne pouvait quand même pas y avoir deux personnes aussi destructrices sur cette terre… si? Ses iris avaient scruté la salle, cherchant ce que le jeune homme cherchait si désespérément. Elle n’était pas jalouse, n’ayant jamais cru qu’il y aurait la moindre affection dans ce mariage… simplement, embêtée. Et si elle lui passait les menottes, le trainait dans une union dont il ne voulait pas… elle ne voulait pour rien au monde lui faire endurer cela.

Mais ces sujets-là devraient attendre, pas ce soir, pas maintenant. Reposant son attention sur le jeune chinois, elle avait souri de cet ait tendre, protecteur, ne manquant pas d’accrocher ses iris aux siens pour qu’il y voit que son masque ne la bernait pas, même, qu’elle portait le même. Lui emboitant le pas, c’est un réel sourire qui éclaira son visage alors qu’il certifiait l’avoir écouté. Pour de vrai! OH MON DIEU. Un homme avait enfin écouté quand elle parlait. Elle avait pouffé de rire, posant délicatement sa main sur son épaule en inclinant la tête pour mieux le regarder, confessant sans gêne. « En toute franchise, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’espérer qu’on m’écoute quand je parles. » Triste. Mais vrai. Ji Hoon n’avait jamais vraiment écouté. Elle avait ris doucement, se rapprochant de lui, tendant son autre main pour toucher le masque si parfait de son personnage favori. « Ton costume est magnifique. Merci d’être venu. »

Ses doigts avaient trouvé appuis contre sa nuque, son autre main dans la sienne, alors qu’elle peinait réellement à suivre les pas, au début, puis décida de se laisser aller à ses mouvements, trouvant cela plus coulant, plus facile. Bon. Tant qu’il restait dans le facile, elle pouvait  y arriver. Remontant son minois vers lui, c’est qu’elle était minuscule, la Rinnie, elle avait accroché ses iris aux siens, un air un peu protecteur, doux, sur ses traits. . « … Tu sais. Ce mariage serait la décision la plus rationnelle à prendre… » poursuivant la danse, son sourire s’était fait encore plus doux, comme si, elle essayait de lui dire qu’elle comprenait, que la portion sentimentale était exclue, elle aussi, s’était fait arraché le cœur. « Mais parfois le cœur ne connait pas de raison... » Son regard avait suivi la direction qu’il fixait précédemment, elle l’avait vu…. Puis, elle avait retrouvé ses iris des siens. Sa main avait glissé de sa nuque à sa joue, alors qu’elle chuchotait les petits caractères de cette entente. « Je n’ai pas l’intention de t’enchainer. Je ne m’attends pas à ce que tu m’aimes un jour, mais ne me fait pas l’affront de faire semblant. » Pas lui, pas un autre. Elle avait eu assez de mensonges pour une vie.

@Zhang Jie

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 13 Nov - 20:16
HALLOWEEN PARTY
La La  #WEIRDOS


COSTUME

Il y avait beaucoup trop d'agitation dans la salle principale ce qui avait le don de stresser un peu plus La La, elle n'avait toujours pas trouvé son cavalier sa meilleure amie semblait préoccupée et le reste du monde semblaient s'amuser, elle observait les différents groupes qui ce tenaient dans les alentours y avait trop de monde, elle s'étonnait elle même que pour le moment tout le monde était sage, d'ailleurs personne ne semblait prendre au sérieux cette histoire de meurtre, tout le monde profitait d'une façon différente de l'ambiance d'halloween. Elle avait la tête qui tournait légèrement, et elle avait vraiment chaud cette soirée elle voulait y échapper, ce stresse, sa nervosité prenait toujours le dessus quoi qu'il arrive elle ne ce sentait pas à sa place, contrairement aux autres qui avaient tous des costumes d'halloween et qui s'amusaient à faire semblant d'être un monstre pour le coup La La ne faisait pas semblant, elle était bien un monstre. Elle avait tellement des idées qui ce bousculaient dans la tête entre faire ce fichue appel micro et certainement attirer encore l'attention sur elle, ou simplement faire une anti-soirée ce caler seule dehors et manger et boire tout en observant le ciel ou encore partir discrètement retrouver Kuro pour leurs rendez-vous secret, enfin ce n'était pas vraiment un rendez-vous secret c'était plutôt une animation qui ce déroulait ce soir au centre de tokyo en même temps que ce bal, si elle avait su elle lui aurait demandé d'être son cavalier enfin cela dit sans aucune ambiguïté, ils étaient amis, simplement amis, même meilleurs amis.

Elle soufflait fortement après ce diriger vers le buffet, attrapant tout ce qu'elle pouvait attraper, le mettant dans sa bouche elle devait absolument faire diminuer l'alcool qu'elle avait dans le sang, rien que manger la répugnait. Elle n'avait pas très faim mais elle ce forçait, elle ne prêtait même pas attention aux membres de son groupe qui étaient juste à côté d'elle, peut importe ce soir elle était solo, elle était solo dans sa tête enfin c'était moins sûr... La bouche pleine elle s'essuyait celle-ci avec la paume de sa main, soufflant un bon coup elle devait retrouver son cavalier même si pour cela elle devait ce mettre la honte. Elle ce dirigeait alors d'un pas assuré devant l'estrade qu'elle enjambait sans aucune difficulté. Elle ce fichait pas mal du reste du monde, de leurs problèmes, ce soir elle ne voulait pas affronter les siens alors elle tapotait dans le micro. Fermant les yeux, son coeur battait terriblement vite. Laissant l'un de ses alter prendre le dessus, l'alcool lui montant vraiment au crâne. Josh ouvrait alors les yeux, souriant à moitié, il ce tenait droit, ayant redresser les épaules tombantes de Lala. Il ce raclait la gorge avant de prononcer ses mots. " Bonsoir, excusez moi pour cette petite intervention je me permet de passer une annonce. Comme vous pouvez tous le constatez je suis venue accompagnée. Le petit problème c'est que je ne connais pas mon cavalier et je trouverais dommage de ne pas pouvoir faire connaissance avec lui et ratez également le jeu.." Il marquait un petit arrêt. " Je cherche donc Lee Liang, alors Lee Liang si vous m'entendez je vous attends juste en bas de la scène. Si il n'est pas présent dans la salle je compte sur quelques âmes charitables pour me dire où il ce trouve. Sur ce. Bonne soirée. " Il faisait un petit signe avant de finalement revenir près du micro. " Parce que c'est pas cool de laisser une demoiselle en plan, j'compte sur vous !!" Et merde voilà que Midori était elle aussi énervée, le mot de la fin aurait pu nettement suffire mais fallait croire que cette fête avait de l'importance pour Midori. Intérieurement Josh haussait le ton, Midori semblait incontrôlable, cette dernière guidait le corps de La La qui dormait paisiblement dans un coin de sa tête. La démarche qu'elle avait n'avait rien à voir avec celle qu'elle avait eu en montant sur la scène, on aurait dit un cadavre, les alters étaient tellement occupés à ce quereller que le corps presque sans vie de La La ce baladait dans la salle. C'était importe quoi..


@Lee Liang

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
 
BAL D'HALLOWEEN: Sujet commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» CAILLES DU JAPON
» Déco du "Gîte en Alsace" pour halloween
» Halloween, on ne rit pas avec ça!
» gateau pour halloween
» Question de costume d'halloween???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: BAL HALLOWEEN-