Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 BAL D'HALLOWEEN: Sujet commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 21:23
BEAUTIFUL CORPSE ☽☽☽ tenue | Elle aurait pu lui sauter à la gorge, lui arracher les yeux et les seins. Mais Anastasia était trop belle, peut-être l’une des seules qu’elle considérait comme plus belles qu’elle, et il était hors de question de s’attaquer à un monument de la beauté. Sauf si elle commençait à l’attaquer elle, bien sûr ! Shoko revint sur sa décision en entendant son cavalier prendre la parole, riant presque du commentaire qu’il faisait en réponse à la présentatrice, posant les yeux sur lui une fois qu’ils s’étaient enfin éloignés du ring de combat improvisé qu’avait créé la polonaise. « C’est rien. Mais elle a vraiment entraîné ton frère ? » C’était si drôle ! Mais il était mal de se moquer, on lui avait toujours dit… Comment si elle en avait quelque chose à faire !

Posant les yeux sur la jeune femme qui approchait, Shoko reconnut Sae. Son costume était plutôt pas mal, en effet. Il mettait en valeur son corps. Mais elle préférait le sien. Elle manqua de pincer Ji Hoon pour le lui faire remarquer. Personne au monde ne méritait d’avoir un costume plus beau que celui de la petite Ogawa Shoko ! « Oui, on se connaît. » Le garçon qui se trouvait à côté, elle le connaissait également. « Naoto ! » Il lui avait envoyé des messages, elle s’en souvenait bien ! Alors qu’elle le regardait, un large sourire vint éclairer son visage, juste avant qu’elle n’entende Ji Hoon qui s’en allait. « D’accord. »

Elle se sentit soudainement bête. Où allait-il exactement ? Son regard le suivit un instant, voyant que Yurina était également laissée sans cavalier. Elle fut rapidement ramenée à la réalité par la question de Naoto, à qui elle adressa un nouveau sourire, tirant doucement sur le bas de sa robe. « Une version améliorée d’un personnage de Kuroshitsuji ! » Avec des jambes comme les siennes, elle avait refusé de les dissimuler. « C’est une gynécologue sanglante. » Affirma-t-elle plus fièrement encore. Ensuite, elle se tourna vers Sae. « Non, on n’est pas ensemble. Juste collègues. » Et l’idée ne lui avait, en vérité, jamais effleuré l’esprit. « C’est gentil, mais ça sera pas nécessaire. » Sa chère et tendre meilleure amie. Où l’agence avait-elle trouvé cette idée idiote ? Le regard de la danseuse se porta à l’endroit où son cavalier s’était éloigné, mais elle ne le vit plus. Où était-il passé ? « Excusez-moi, je dois récupérer mon cavalier. » Le regard parcourant rapidement les lieux à la recherche de la silhouette du mannequin, elle s’éloigna du groupe, espérant le trouver rapidement. Se retrouver seule à un bal, c’était un peu ridicule.  

_________________


☆ ME LIKEY LIKEY LIKEY ☆
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Mar 7 Nov - 22:26
HALLOWEEN PARTY
Haruto #LOLSOFAKE


Deux semaines, deux jours ou deux heures, lorsque c'était loin de Ji Hoon, c'était toujours trop long pour Haruto. Si ça ne tenait qu'à lui, il se loverait contre son homme pour ne jamais le lâcher. Bien évidemment, ce n'était pas aussi simple. Le Japonais aimerait sincèrement pouvoir tout envoyer balader, repousser Yurina, dire à sa mère d'aller se faire voir. Mais cela n'aiderait en rien. Il devait agir en adulte responsable et régler ses problèmes l'un après l'autre. Même si certains moyens utilisés n'étaient pas vraiment matures. Haruto avançait petit à petit, et il avait hâte de tout dévoiler à Ji Hoon. Peut-être aurait-il dû le faire plus tôt, en fait. Il n'était plus sûr de rien, ce soir, face à lui dans une salle bondée, avec pourtant l'impression qu'ils étaient seuls au monde. Une impression erronée, il le savait bien. Ils n'étaient justement pas seuls, c'était pour ça que tout était aussi compliqué.

Après avoir encaissé les reproches – mérités – que lui faisait Ji Hoon, Haruto ne voulait qu'une chose, se faire pardonner, le retrouver. Qu'ils s'aiment comme avant. Qu'il puisse lui dire et répéter combien il était fier de lui. Pourtant, ces jours derniers, il avait du mal à se réjouir de son succès. Le Japonais s'inquiétait de le voir s'éloigner chaque jour un peu plus. Mais il avait peur de lui sembler égoïste. Alors il se taisait, mais son inquiétude transparaissait clairement. Sa jalousie également, mais ça, c'était clairement plus fort que lui. Il lui manquait tellement ! Et Ji Hoon passait ses jours loin de lui. Avec d'autres personnes. Avec Shoko. Avec qui il allait aller à Paris. La ville de l'Amour. Des Amoureux. Comme eux deux. « On ira ensemble, un jour. » Il le lui promettait ! Un sourire plus tendre et sincère étira timidement ses lèvres. « Moi aussi. Tout le temps. » Ce qui en soit ne changerait pas ses habitudes, puisqu'il pensait déjà chaque jour à son homme.

« Honey... » Son cœur se serra. Haruto avait tant envie de lui prendre la main et de la presser entre ses doigts ! De le prendre dans ses bras et de le serrer contre lui. De l'embrasser, jusqu'à en perdre haleine. « Bientôt, je te le promets. » Juste encore un peu de patience. Il savait bien que cela devenait de plus en plus compliqué, et lui-même commençait très sérieusement à saturer. Mais ils devaient tenir bon, pour ne pas tout gâcher. Aux paroles de Ji Hoon, il n'eut que le réflexe stupide de hocher la tête. Il le repoussait si souvent, en ce moment. Sûrement le Coréen ne s'en rendait-il même pas compte. Et pourtant. Cette idée de séparation, d'être juste des amis. Le fait de le renvoyer vers Yurina. Si le Japonais pouvait bien comprendre que c'était parce qu'il ne supportait plus cette situation absurde, il avait du mal à l'admettre. A l'accepter. Quand il esquissa un geste pour le retenir, Ji Hoon disparaissait déjà dans la foule costumée.

Le cœur lourd et sans enthousiasme, Haruto chercha sa fiancée des yeux. Il hésita à aller parler à ses sœurs, mais Erena se dirigeait vers la piste de danse en compagnie de Liang, et Haruno était entourée de jeunes gens de son âge. Pas question de les déranger. N'avait-il vraiment plus aucun ami ? Aucune connaissance agréable ? Où était Mikio ? Se sentant mal, il eut l'envie de rentrer. Mais la silhouette de Yurina qui se dirigeait vers l'extérieur l'interpella. C'était là qu'avait disparu Ji Hoon. Fronçant les sourcils, le psychiatre se fraya un passage pour les rejoindre. Un mauvais pressentiment le gagnait peu à peu. Il devait éviter tout drame ! Lorsque Haruto les retrouva, les deux jeunes gens semblaient déjà bien avancés dans leur conversation. Un silence les enveloppait. « Yurina ?... Ji Hoon ? » D'abord interdit, il se plaça entre eux, les regardant l'un après l'autre. « Que se passe-t-il ? » Il s'étonnait lui-même à feindre l'ignorance, rester dans son rôle et maîtriser le tremblement dans sa voix.


@Lee Ji Hoon @Daimon Yurina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Always ♒︎ I'll be loving you always, with a love that's true always, when the things you've planned need a helpin' hand, I will understand always, always. Days may not be fair always, that's when I'll be there always, not for just an hour, not for just a day, not for just a year but always© endlesslove.

— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 22:35
LIKE A RED WEDDING ☽☽☽ tenue | Les fêtes étaient toujours des endroits amusants, encore plus lorsque les esprits s’éveillaient, portés par l’alcool, et que tous commençaient à faire n’importe quoi dans cette grande salle pleine de monde. Il adressa un petit sourire à Yurina, laissant le fiancé de cette dernière s’éloigner l’instant suivant. « Sois sans crainte, elle est entre de bonnes mains. » Son air amusé ne le quitta pas alors qu’il suivait du coin de l’œil la haute silhouette de Haruto, soudainement rappelé à la réalité par la voix de sa meilleure amie qui, fallait-il encore le rappeler ? ne le connaissait que trop bien. « Ce ne serait pas drôle si je te le disais. » Mais le regard sombre du danseur, lui, disait beaucoup de choses qu’il ne souhaitait pas évoquer à voix haute, et il savait que si Yurina posait la question elle-même, ce n’était pas sans raison. Cette petite était plus intelligente qu’elle ne pouvait le penser.

Son regard s’arrêta un instant sur la silhouette de Erena, désormais occupée à danser en compagnie de l’homme avec qui elle parlait. L’envie brûlait en lui d’offrir à Yurina la danse qu’elle lui avait demandée, mais il ne manqua pas de remarquer l’expression qu’elle affichait. Ils avaient au compteur suffisamment d’années d’amitié pour qu’il ait appris à reconnaître chez elles les signes de la colère. « Tu trouveras une sortie. » Lui souffla-t-elle d’un ton rassurant. « D’autres ont bien réussi avant toi. » Il se rappelait encore de Mika et de la famille difficile qu’elle avait à supporter, de ces parents horribles. Ils n’étaient plus aussi proches, désormais, et ils n’avaient jamais été aussi amis qu’il ne l’était avec Yurina, mais la jeune femme restait dans sa mémoire. Erena, à l’époque, la détestait tellement.

À la remarque de son amie, il leva les yeux vers ladite admiratrice, reconnaissant Jung Rin. Un fin sourire s’empara de ses lèvres et il s’approcha d’elle, laissant Yurina à ses projets, sachant qu’il n’était pas bon de la contrarier et qu’être vu en sa compagnie n’était pas forcément d’un bon effet pour son image, Jie parti en direction de la charmante mariée bleue, à qui il adressa un sourire. « Bonsoir Jungrin. » Son regard se porta sur son cavalier, un garçon dont il n’avait pas souvenir, mais à qui il adressa un sourire tout aussi bienveillant. « Enchanté. » Des costumes assortis ? Et réussis, de ce qu’il voyait. « Je crois que vous avez joué le jeu jusqu’au bout. Vos costumes sont magnifiques. » Du coin de l’œil, il voyait danser Erena et cet imbécile. Il aurait aimé aller les voir, les séparer, mais il n’était pas raisonnable de ce comporter de cette façon. Ce n’était pas digne d’un Zhang.


@Kamiya Erena @Daimon Yurina @Kim Jung Rin
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 22:53
HALLOWEEN PARTY
Yurina #LOLSOFAKE


Quel abruti. Et il fumait en plus, ne avait-il pas que ça détruit les poumons? Il devait être l’unique responsable du cancer de sa belle-mère et de son obstination à marier son raté d’ainé?!?! Le connard! « … Et tu crois savoir ce qu’aiment les hommes de bonne famille parce que --- ? » Elle avait laissé trainé le « parce que ? » et sur le « bonne famille » un moment, comme pour bien insinuer que ce gueux, il ne devrait rien savoir de cela, lui qui assurément n’avait pas eu autant de chance qu’elle côté situation financière. L’insulter discrètement sur son statut social – qu’il soit mannequin n’importait guerre, si il devait partager la couverture avec une créature difforme et détestable comme Shoko! Et qui plus est, ce qu’elle ne laissait pas poindre le moins du monde, conservant jalousement, précieusement cette information pour elle, c’est qu’étant donné où il aimait l’insérer, elle voulait bien croire qu’il n’avait pas la moindre connaissance du type de femme qui pourrait plaire. Un sourire avait étiré ses traits, plus moqueur, plus narquois, ici, il n’y avait personne pour les voir et elle en avait marre de tenir de masque qui ne le bernait de toute façon pas.

Elle avait même poussé l’affront jusqu’à rouler les yeux, adressant au coréen un : « Quant à ce que mon promis est assez grand ou non pour décider lui-même, permets moi d’être le juge de cela. » Il y avait tant de mépris dans sa voix, de hargne, elle s’en fichait. Quelque chose hurlait en elle, ce besoin de tout détruire. Ses iris avaient trouvés ceux de son ainé, son caractère bien trempé au premier rang. « Le dernier choix que je l’ai laissé faire pour lui-même, c’était de refuser nos fiançailles. » elle avait pouffé de rire, moqueuse. « À titre de meilleur ami, même ton éducation limitée de sous-homme doit de permettre de voir comment ça nous réussit son choix. » elle avait enfoncé le « son » qu’il réalise, que c’était la faute d’Haruto, la sienne. Il avait décidé, il les avait damné, lui et sa lâcheté!

Elle allait probablement en rajouter une couche, comme si elle était désespérée au point qu’il la blesse, qu’il lui fasse si mal qu’elle n’aurait plus à endurer le pincement qui lui retournait le cœur et lui faisait perdre la raison à imaginer son connard de chien avec cette harpie rousse. Oui. Qu’il la frappe, elle aurait au moins une excuse pour le mal qui la rongeait et qu’elle ne voulait pas reconnaître comme une forme d’attachement. Elle préférait se complaire dans sa fureur. Son visage se contorsionna pourtant en une expression purement mielleuse, adorable, à l’approche de sa tapette de fiancé. « Oh! Haruto! » elle avait souri, tendrement, joyeusement passant rapidement ses bras autour de son cou, en parfaite comédie. C’était d’un ridicule. La seconde d’après, elle plantait son premier couteau en posant un baiser sur les lèvres de son « fiancé » avant de se reculer, toute souriante (et intérieurement dégoutée) « Tu me manquais. Alors je me suis dit que ce n’était que normal de faire la connaissance de ton meilleur ami. » Ses doigts s’étaient posés sur sa nuque, possessifs. Elle avait tiré un sourire adorable au coréen. « Tes sœurs ne m’en ont dit que du bien. » Haruno, en tout cas.

… Elle se sentait cruelle, assurément, mais pendant une seconde, une minute, ce spectacle ridicule, puérile, lui avait fait oublier cette envie presque incontrôlable de courir à l’intérieur défoncer la gueule de cette rouquine avant de tuer son cabot sur place. Et après? Après elle se jetterait du toit, mieux valait ça que de mettre un mot sur ce qui l’avait frappé dans cette pièce de bal : sa fortune, sa carrière, elle voulait bien tirer un trait dessus pour s’assurer qu’un loser ne cesse jamais de lui accorder toute son attention. La honte.

@Kamiya Haruto @Lee Ji Hoon

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 23:16
BEAUTIFUL CORPSE ☽☽☽ tenue | Mais où était-il passé ? S’était-il fait dévorer par un démon ? Les bras croisés sous sa poitrine, Shoko arborait un air mécontent alors qu’elle cherchait à découvrir l’endroit où avait pu disparaître son satané cavalier. On ne l’abandonnait pas comme ça, au beau milieu d’une salle de fête ! Elle le lui répéterait. Son regard fut néanmoins attiré par la silhouette du cavalier de Yurina, toujours seul, qui franchissait une porte. Elle aussi s’était donc fait abandonner lâchement ? Tous les mêmes. C’est alors qu’elle le remarqua. ENFIN.

Ses pas la menèrent à l’extérieur, où se trouvaient déjà trois personnes. Yurina, son fiancé, et Ji Hoon. « Vous faites une contre soirée sans moi ? » Et elle était supposée être la meilleure amie de cette délicieuse créature qu’était l’héritière ? Elle détestait cette règle idiote. « T’aurais pu me prévenir que tu venais fumer, je t’aurais accompagné. » Parce que tourner en rond pendant ce bal, ce n’était pas trop son truc. Son regard se reposa ensuite sur Haruto et sa fiancée. « Vous faites vraiment peur. » Sur le ton du compliment, ça pouvait passer. Un tel gâchis. À croire que le père de Yurina pensait qu’en mélangeant du bon et du mauvais, ils obtiendraient quelque chose de potable ? Enfin, tout le monde ne possédait pas le même sens de l’esthétique qu’elle. Une once de jalousie la piqua néanmoins. Cette fille avait toujours tout. Toujours. Glissant son bras autour de celui de Ji Hoon, elle l’incita finalement à s’écarter du couple. « Tu m’avais promis une danse, je partirai pas avant de l’avoir eue. »  
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 23:32
HALLOWEEN PARTY
Asuka #SOWRONG


Eita-san était si cool ! Asuka regrettait alors tellement de ne pas être spécialisée en mannequinat. Shoko lui avait caché que son professeur était si beau et si sympa ! La jeune femme ne pouvait s'empêcher de lui sourire. Elle en avait de la chance ! « Vous allez donc montrer l'exemple ? » Peut-être que ça ne devait pas l'amuser à ce point. C'est vrai que ce bal était une soirée conviviale un moment de détente sous fond de Cluedo géant, mais Asuka ne devrait sûrement pas se montrer si familière avec un enseignant.

Mais maintenant que le cavalier de Mizuki avait enfin fait son apparition, Asuka aimerait profiter de la soirée pour s'impliquer dans ce jeu qu'avait annoncé Mariko. Que Hikaru souhaite y participer la réjouissait énormément. « Ça aurait été trop facile, n'est-ce pas ? » D'accord, elle avait peut-être espéré que son statut de cousin de la grande patronne serait un avantage, mais il semblait bien que non. Tant pis ! Ça rendait le jeu plus excitant encore ! Elle tourna un œil surpris vers Nobu. Sûrment n'avait-il pas été là depuis le début pour ignorer quel était le prix. Alors qu'elle réfléchissait à la meilleure stratégie à adopter, la jeune femme aperçut Liang en compagnie de sa senpai sur la piste de danse. Une douleur étreignit son cœur, et son sourire perdit de son éclat. « Hm... Eita-sensei ? Et si on cherchait de notre côté ? » Après tout, il ne pouvait y avoir qu'un couple gagnant. Souriant à son cavalier, elle s'inclina devant Mizuki et Nobu, s'excusant dans un sourire. Elle se permit ensuite de se saisir du bras de Hikaru, esquissant un pas vers la piste de danse. Ce n'était sûrement pas une bonne idée, mais c'était plus fort qu'elle.
  

@Eita Hikaru @Yi Mizuki @Bakari Nobu @Lee Liang @Kamiya Erena

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

me likey ♒︎ I’m just looking at you but I couldn’t say anything. Come a little closer, please know my heart. I don’t wanna hide it anymore© endlesslove.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 0:04
HALLOWEEN PARTY
Ji Hoon#DUMBASS


Mais quelle grosse Salope. Ce mot tournait dans sa tête, en la fixant. En plus d’être moche, elle était conne. Il savait qu’il aurait dû sacrifié un Vuitton, elle n’aurait pas pu ouvrir sa gueule, cette pute. Il ne répondit même pas à sa provocation, se tenant bien de dire que Haruto n’était même pas d’une bonne famille. Il n’était pas aussi con. Enfin, ça dépendait sous quel point de vue, actuellement, il ne savait plus. « Oui, c’est vrai, désolé, c’est toi qui vas l’épouser après tout. » Jamais. Il préférait lui crever les yeux et la décapiter à mains nus. Il devait encaisser, serrer les dents. Quelque part, il se demandait si elle ne savait pas. Parce qu’elle le cherchait, il le sentait, pas comme elle le ferait s’il n’était que son ami. Oui, son dernier choix, c’était d’accepter ces fiançailles à la con, de ne pas les refuser. Il lui en voulait tellement, pour l’obliger à devoir vivre ce genre de situation. Si cette laideronne savait que son promis allait la trahir, si elle savait que le fric qui l’avait convaincu, c’était celui de sa mère, aussi conne que les autres.

C’est bon, il allait la tuer, la détruire, il acceptait d’aller en prison. Il acceptait d’être condamné à mort, tout, mais il allait la butter. Seulement, cette connasse avait visiblement un ange gardien au nom de Kamiya Haruto. Pinçant les lèvres en l’entendant sortir, il lui accorda un bref regard. Lui aussi, il avait envie de le frapper, pour jouer ce rôle stupide, pour cette attitude. Et le pire arrivait. Il devait assister à ça. Serrant son verre entre ses doigts, il se demandait comment il faisait pour ne pas le briser. Elle ne devait pas le tuer, il devait la repousser, pourquoi ne le faisait-il pas ? Et sa fichue pudeur japonaise de merde, elle était où ? Mais le pire vint ensuite, ce baiser répugnant, et il était aux premières loges pour le voir.

Le temps s’était arrêté, son cœur aussi. Il était resté là comme le dernier des idiots, sans bouger, son cerveau le torturait en repassant mille fois la scène. Il allait la tuer, sa main commençait à se lever quand une voix le ramena sur terre. Son bras retomba tandis que ses yeux se posèrent sur elle. « Shoko ! » Il avait envie de pleurer, de la supplier de rentrer mais à la place, il lui sourit, bêtement. « Désolé, je voulais pas te déranger, le couple avait l’air de vouloir discuter avec toi. » Le couple, oui, Yurina devait savoir qui c’était. « Ils ont décidé de retourner en amoureux et tu t’es rappelé de mon existence ? » Pouffant un peu, il tapota sa tête. « Désolé. » Il n’aurait pas dû la laisser, il avait été stupide. Riant à sa remarque sur les ‘’fiancés’’, il serra son bras contre lui. « Oui, c’est vrai. Tout ce que tu voudras. » Si ça pouvait l’aider à rentrer plus vite. « On va vous laisser en intimité. » Son regard se posa sur la moche. « Yurina-chan ! Je pense pas pouvoir venir à votre mariage, trop bien pour les sous-hommes sans éducation mais… » Brusquement, il balança le contenu de son verre à son visage. « C’est comme ça qu’on félicite les femmes laides du village quand elles trouvent quelqu’un d’assez con pour accepter de les épouser dans notre culture de pouilleux. » Il tendit le verre à Haruto pour s’en débarasser, glissant son bras autour des épaules de Shoko. « Viens, on va danser. »

L’amenant à nouveau dans la salle, il avait l’impression de manquer d’air, tremblant un peu, il continua d’avancer jusqu’au milieu de la piste. « Tu m’as sauvé ! En plus d’être moche, elle est insupportable, je sais pas comment tu fais. » Si le mauvais visuel était complété d’un terrible auditif, c’était terrifiant ! Glissant ses bras autour d’elle, il la serra un peu trop fort pour une simple danse, juste un peu. Il serait fort. Plus fort qu’eux, plus fort que tout. « Après, on rentre ? Je te paie à manger, tout ce que tu veux. » Il lui achetait même un restaurant si elle voulait. Acceptant de la relâcher, il attrapa sa main, lui offrir une vraie danse, comme promis.



@kamiya haruto @Ogawa Shoko @Daimon Yurina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



You're my Power
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 0:08
HALLOWEEN PARTY
JUNG RIN#CRYBABY


COSTUME AVEC SAKUYA ► Peut-être qu’elle avait vieilli… ou que son cœur incapable de battre, cet organe trop maltraité par son ex-petit ami manipulateur avait fini par abandonner la partie. Toujours est-il que, pendue au bras de Sakuya, elle regardait le chinois qui ne manquerait pas de devenir son fiancé – pour le peu qu’elle avait à dire sur le sujet – et un petit sourire avait étiré ses lèvres, un sourire franc, un sourire vrai. Oui, franchement, elle était ravie de le voir là, et dans un costume aussi parfait considérant ses préférences personnelles. Scrutant le jeune homme de ses iris sombres, elle s’était fait la réflexion qu’au fond, c’était peut-être ça un couple durable, un accord silencieux, une affection bien franche ou la passion n’avait pas de place. Rien à voir avec les montagnes russes d’un amour inexpliqué, fort, aliénant. Non… juste quelque chose de limité, rationnel et de contrôlé. Un peu comme devoir épouser un ami proche, un partenaire d’affaire…c’était exactement ça. Et alors qu’elle le voyait approcher d’elle, bénissant le bleu pour masquer le pourpre de ses joues, elle s’était faite la réflexion que si tel était son destin, alors ça serait avec joie qu’elle le partageait avec lui. Parce qu’il faisait des efforts, ce bas, le laser plus tôt dans la journée… vraiment, il en faisait plus pour lui faire plaisir que ne l’avait jamais fait … non, n’y pensons pas.

Tout sourire, elle avait incliné la tête pour saluer Jie, ne libérant pas Sakuya pour autant, hors de question que son inséparable se trouve de trop! « Bonsoir. C’est un plaisir de te voir ici. » un plaisir vrai, ses lèvres ne décrochaient pas ce sourire qui rendait son accoutrement moins funèbre. « Puis-je avoir l’honneur de te présenter Arakawa Sakuya. Un génie du maquillage et qui plus est, mon colocataire. Sois rassuré, je ne lui ai parlé de toi qu’en bien, n’est-ce pas? » Un regard vers Saku’ pour qu’il corrobore, elle avait hoché la tête. Bon, vivre avec un mec n’était pas si appréciable… mais c’était un moine le sien… et puis, c’était déjà mieux que de vivre avec Gabriel… hein Erena? « C’est à lui que je dois ce chef d’œuvre de bleu. » oui bleu, elle risquait de tâcher quiconque lui touchait mais, passons.

Libérant le bras de son colocataire, elle avait parcouru la salle du regard avant de lui désigner, à deux mètres de là, une pauvre créature verte qui faisait des signes de désespoir. Elle avait frotté son bras sur un passant, par accident, et avait bousillé sa teinte verdâtre. « Saku’ je pense que Sae-chan prie pour que tu répares sa gaffe… » elle avait pouffé de rire, lui désignant la malheureuse poison ivy avant de le regarder s’éloigner en le saluant d’un signe de main. Une fois seule avec le masqué, elle avait reporté ses iris sur lui. « Me feras-tu l’honneur d’une danse? Ça me permettrait de racheter mon manque de romantisme d'avoir osé te trainer à un rendez-vous au Laser...» son sourire s’était fait un brin espiègle, alors qu’elle lui tendait sa main bleu. « Mais sois prévenu que je suis encore pire qu’avec une arme… » et si maladroite… comme ça, il n’aurait aucune pression pour performer, elle était d’une nullité! Déposant sa main sur son avant-bras, en doute douceur, attendant sa réponse, elle avait quand même ajouté, en relevant son regard vers lui. « T’ai-je déjà mentionné que le fantôme de l’Opéra est, hors catégorie, mon œuvre favorite? Ton costume d'Erik est magnifique. » enfin quelqu’un éduqué en littérature! Elle pourrait mieux faire son deuil de ne pas pouvoir draguer Liang.

@Arakawa Sakuya @Zhang Jie @Lee Ji Hoon

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 0:30
HALLOWEEN PARTY
Le Mort


Costume Ce bal était pourri. Tout pourri. Shûta enverrait un article au Noise Press pour le descendre. Jouant avec son verre, il espérait qu'on trouverait vite les coupables, que Mariko s'énerve et annule tout. Qu'il vive à nouveau ! Il l'aiderait à monter une autre soirée Cluedo. Le mort, ce serait quelqu'un d'autre. Pourquoi n'avait-elle pas choisi son cousin ? Ils avaient beau clamer le contraire, Shûta était persuadé que Hikaru était beaucoup mieux traité que les autres enseignants de l'agence. Ah ! Il le détestait ! Il allait partir. Après tout, il était mort, il pouvait bien disparaître. Hors de question de se coltiner Blackwell pendant toute une soirée. D'ailleurs, ce con, où était-il ? Sûrement avait-il déguerpi après avoir entendu le discours de la grosse. Shûta poussa un énième soupir.

La voix d'un ange. Il était vraiment mort ? Est-ce qu'on rougissait toujours aussi fort, au paradis ? Il était monté au ciel dans son costume de clown ridicule ? « To-Tomohisa-san ? » Se raclant la gorge, Shûta tenta tant bien que mal de se reprendre. Mais comment faire ? Quand elle le touchait comme ça ! Qu'il soit un homme, bordel ! Il rit à la plaisanterie de sa magnifique collègue. « Et toi, même en nonne, tu es la plus belle de toutes. » Il pinça aussitôt les lèvres. Quel idiot ! Elle était mariée ! Imbécile ! Pour qui allait-il passer maintenant ? Un mec en chien. Ce qu'il était. Et s'il n'était pas vraiment mort, il crut bien l'être quand elle lui demanda une danse, dans un sourire qui se ferait se damner tous les anges du ciel. « B-Bien sûr... ! » Se levant un peu trop précipitamment, il bouscula la table, faisant vaciller les verres s'y trouvant. S'excusant en bredouillant, il vérifier que rien ne soit casser, les mains par-dessus les verres, avant de se redresser et sourire maladroitement à Reina. Lui tendant la main, il l'amena un peu trop fièrement vers la piste de danse, sans se soucier une seconde du ridicule de leurs costumes associés, trop heureux qu'une si belle femme l'ait remarqué.

@Tomohisa Reina

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 0:31
HALLOWEEN PARTY
Erena #DEADINSIDE


COSTUME ► Un sourire étira ses lèvres. Oui, elle avait bien compris pourquoi Liang était présent ce soir. Haussant les épaules, elle lui offrit un regard compatissant. Il avait aussi mauvais goût que ses frères, comme quoi, c’était dans le sang. Le pauvre, là, c’était quand même du niveau. Cette jeune sotte était si niaise et insignifiante. Parfois, elle l’entendait dans les couloirs, mais cette nouvelle génération était si bruyante et pénible, à lui faire apprécier les silences morbides et angoissants d’Airi. « Pourquoi n’être pas venu avec elle ? Tu aurais pu lui proposer. Si elle est venue avec un Professeur, c’est qu’elle n’avait personne. » Ce qui n’était pas bien étonnant.

Pas très bon danseur. Elle l’aurait parié. « C’est pas grave, on va y aller doucement. » Ce n’était pas comme si elle avait mieux à faire, qu’apprendre à un gueux comment danser. Prenant les premiers pas, elle surveilla ses pieds, suivant le rythme de la musique. « Du coup, tu es plutôt comme le plus jeune ? » Lent et coincé. « Timide ? » En résumé. S’approchant un peu de lui, pour voir au-dessus de son épaules, elle observa ce terrible couple. C’était sa fiancée ? Laide, insipide, elle respirait la banalité et elle semblait si exubérante.

« J’aurais dû… » L’achever. Oh non. Non ! Ses doigts se crispèrent sur son cavalier, elle s’arrêta, s’éloignant un peu. « Je suis désolée, j’ai comme la tête qui tourne d’un coup. » Elle ne devait pas le regarder, elle ne devait pas le voir avec cette fille. Fermant les yeux, elle sentit une vague de panique l’envahir. Elle y repensait. Avait-elle bien pris son traitement ce soir ? Sa mémoire lui faisait défaut depuis quelques temps et elle sentait son cœur s’accélérer. « Tu devrais aller voir cette fille. » Et elle, elle devait s’en aller avant de laisser ses pires démons la submerger, encore une fois.


@Lee Liang @Kim Jung Rin @Zhang Jie

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Crime of Passion
©️ minori.
 
BAL D'HALLOWEEN: Sujet commun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» CAILLES DU JAPON
» Déco du "Gîte en Alsace" pour halloween
» Halloween, on ne rit pas avec ça!
» gateau pour halloween
» Question de costume d'halloween???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: BAL HALLOWEEN-