Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Sometimes, it's better to start over • | ft. Heaven ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 28 Oct - 4:15

" Sometimes, it's better to start over"
ft. Heaven ♥



Heaven avait beau lui avoir dit qu’elle lui pardonnait tout, rien n’était aussi simple. Cela ne changeait rien aux yeux du chanteur qui lui n’était pas en mesure d’effacer la culpabilité qui rongeait son être. Il avait conscience que celle-ci persisterait à le ronger pendant longtemps, peut-être même pour toujours, mais avec le temps il avait espoir qu’elle finisse par s’estomper. Son devoir était d’aller de l’avant... Sa petite amie, il ne s’imaginait pas la considérait autrement que sa bien aimée, n’était pas heureuse sans lui. Et il n’était pas heureux sans elle non plus. Certainement qu’il aurait pu apprendre à l’être dans d’autres circonstances néanmoins pas avec tous ses obstacles qui s’étaient installés entre eux et qui n’avaient eu de cesse de les détruire. Qu’Heaven n’en doute jamais, Kazuya l’avait toujours aimé et s’il n’avait pas su se tenir correctement à ses côtés, c’était à cause de tout cet amour qu’il éprouvait à son égard. Ses sentiments étaient si forts que malheureusement, ça n’avait pas tout le temps ses bons côtés... Il ne s’arrêterait jamais de se reprocher son manque d’attention, son absence à cet instance là et surtout, de ne pas avoir été assez courageux pour l’affronter et la regarder en face. Aujourd’hui encore, il n’y parvenait pas. Ce n’était pas faute d’essayer, pourtant, ça lui était difficile parce que les images étaient là, parce qu’il n’arrivait pas à oublier ce jour noir où assis sur un banc de l’hôpital, il attendait ce verdict qui avait chamboulé leur vie. Il n’était pas capable d’oublier ce qu’il n’avait pas fait, le mal qu’il lui avait infligé et même la toucher, ça lui était compliqué. Pourtant, paradoxalement, il était heureux de l’avoir à ses côtés. Il souriait plus souvent sincèrement, il se montrait à ses petits soins mais de son plein grès, il n’osait jamais l’approcher. La jeune femme devait s’en douter, il le lui avait répété, qu’avant que tout ne redevienne comme avant, il faudrait du temps. Du temps qu’elle n’avait pas forcément, une chose que l’artiste risquait de regretter plus tard également cependant il avait envie d’être sincère avec elle, il ne souhaitait pas lui offrir quelque chose dont il ne désirait pas. Bien sûr qu’il aimerait la serrer dans ses bras, qu’il aimerait sentir la douceur de ses lèvres contre les siennes et ne plus jamais s’en détacher hors, c’était compliqué... Lorsqu’elle lui en réclamait, qu’elle venait vers lui, il ne la repoussait pas, il entourait chaleureusement ses bras autour de ses épaules toutefois l’initiative ne venait jamais de lui. Et c’était là qu’il avait réalisé. Un jour alors qu’il était en pause et qu’il s’était perdu dans ses réflexions, il avait compris le problème. Certainement qu’autant elle que lui, ils avaient besoin de changement, de respirer un nouvel air et s’évader. N’était-ce pas lui qui lui avait demandé de repartir du début ? Comment pourrait-il le faire ici avec tous ses mauvais souvenirs qui le hantaient chaque jour ? Un voyage pourrait les aider à se retrouver... Du moins, il l’espérait. C’était ce qui les avait lié, c’était là où tout avait commencé alors naturellement, discrètement, il avait commencé à faire différentes recherches. Avec son travail, il ne pouvait pas prendre énormément de vacances seulement avec la tournée qui se terminait, il pouvait au moins avoir quelques jours. Après avoir feuilleté de nombreux magazines, il avait fini par trouver la destination idéale : les Maldives. Il avait toujours rêvé d’aller là-bas puis n’était-ce pas un endroit formidable pour passer du bon temps en amoureux, pour se relaxer, puis profiter.

Pas une seule fois, il n’en avait parlé à Heaven et il s’en excusait parce que les jours qui avaient précédé le départ, l’idole s’était montrée encore plus distante que d’habitude, trop occupée avec les derniers préparatifs et beaucoup plus stressés que ce qu’il n’avait montré extérieurement. Et lorsque le jour décisif arriva enfin, Kazuya n’avait fait que lui laissait un petit mot au matin sur lequel il avait inscrit un simple « Fais ta valise, on part ce soir. » sans plus de détails. Lui travaillait la journée et ses bagages étaient déjà prêts, l’attendant sagement dans sa loge.

Ce n’était qu’en début de soirée qu’il quitta le studio, sa valise dans le taxi alors qu’il envoyait un message à sa petite amie pour lui demander de l’attendre en bas avec son sac, qu’ils s’en iraient directement. Le long du trajet, il n’avait pas dit un mot sur l’endroit où ils se rendaient, sur l’idée qu’il avait en tête, il n’avait fait que volontairement ignorer le sujet jusqu’à ce que le conducteur ne les dépose à leur terminal à l’aéroport d’Haneda. Pas besoin de se cacher, leur relation était toujours officielle, le chanteur n’avait jamais su trouver le courage d’annoncer leur rupture publiquement et au bout du compte, il ne regrettait pas de ne pas l’avoir fait. Le sourire aux lèvres, il l’invita à le suivre avant de s’arrêter non loin de leur guichet d’enregistrement puis de sortir les billets. Billets qu’il glissa soudainement dans les mains de la jeune femme avant de lui arborer une esquisse des plus chaleureuses.

- Je me suis dit que ça nous ferait du bien à tous les deux, Expliqua-t-il alors.

Qu’elle ne se tracasse pas, Kazuya avait tout arrangé. Même avec son travail à elle. Il ne faisait jamais les choses à moitié.



— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 28 Oct - 16:16

" Sometimes, it's better to start over"
ft. Kazuya & Heaven ♥



Quelque qu’ait été la finalité de leur discussion à cœur ouvert, ou même la sincérité de leurs excuses et de leurs désirs communs d’aller de l’avant, Heaven était bien mitigée quant au statut relationnel qui l’unissait à l’idole. Ils n’en avaient pas vraiment parlé, s’ils étaient à nouveau ensemble ou pas … et après tout ce qui les avait secoués, tous ces mois sans même pouvoir lui adresser la parole, Heaven refusait d’être celle qui posait la question, par crainte qu’il ne s’esquive une fois de plus. Elle pouvait vivre dans le flou, aussi angoissant était ce statut quo, mais elle se refusait de le voir filer une fois de plus, s’il la laissait tomber, une autre fois, elle ne s’en remettrait pas. Pas cette fois. Ainsi donc, elle avait préféré jouer l’idiote, se satisfaire de cette proximité qu’il voulait bien lui donner, s’autoriser quelques rapprochements, quelques caresses, jamais trop, histoire de ne pas le brusquer. Elle le savait bien au fond, qu’il lui faudrait beaucoup de temps pour se pardonner, pour jeter aux oubliettes cette vilaine culpabilité. Il lui avait dit après tout… mais bêtement, ou pas déni, elle s’était imaginé que ça prendrait des semaines, sans plus, qu’il finirait par réaliser, se souvenir, que le temps qu’il lui demandait, elle ne l’avait pas…

Mais non. Voilà maintenant près d’un mois qu’ils avaient fait le point, qu’ils avaient au minimum mis un baume sur leur rancune et, outre la proximité, il n’y avait rien entre eux qui pouvait laisser présager à un couple. Il ne l’embrassait jamais, sauf si elle faisait le premier pas, idem pour les caresses, et ne lui parlez même pas de sport de chambre. Encore deux mois de ce régime de privation et elle allait regretter l’abominable coréen qui lui avait fait passer les pires minutes de sa vie! Mais bon, encore une fois, c’était un sujet qu’elle ne voulait pas aborder, elle avait depuis longtemps appris que de mettre la pression à son peut-être-petit-ami n’était jamais une solution souhaitable. Elle encaissait donc, tentant de trouver un peu de joie dans les maigres progrès qu’il faisait, tentant de chasser la crainte qui lui nouait le ventre, à l’idée qu’il finisse par abdiquer, en remarquant à quel point c’était difficile, de chasser ses fantômes.

Heureusement pour elle, Heaven avait de quoi s’occuper, il y avait déjà quelques mois qu’elle avait repris le cabinet de son oncle et, si plusieurs patents avaient été réticents, de la voir prendre du service après des années de hiatus, elle avait désormais sa routine, son horaire stable, et elle pouvait voir de réels progrès chez certains de ses consultations. C’était une diversion agréable, sans compter que de se sentir enfin utile, de reprendre une vie un peu plus normale qu’en tant que Barmaid lui faisait du bien, la rassurait. Elle avait au moins ça se stable. Ce qui ne l’empêchait pas de se faire la réflexion, par moment, que celle qui devrait consulter un psychologue, c’était probablement elle. Après tout, elle vivait dans la crainte constante de voir son monde s’effondrer, elle se refermait sur elle-même et, analysait avec beaucoup trop de détail, tous les états d’âmes de son chanteur adoré. Comme ce matin-là, quand elle avait trouvé un petit mot gribouillé par sa tortue, lui demandant de faire ses valises.

À une autre époque, elle aurait été excitée de la chose, connaissant le penchant pour les surprises de son petit-ami, avant, elle aurait sautillé partout en commençant dores et déjà les préparatifs. Sauf que ce matin-là, devant cette note, elle ne pouvait que sentir sa pauvre pompe à sang s’accélérer et l’angoisse lui tordre les entrailles. Aux vues des comportements récents du chanteur, elle ne pouvait que difficilement s’imaginer qu’il lui ait préparé la moindre surprise. Il était tellement secret, distant ces derniers temps, qu’elle en venait à croire que cette note, cette demande, c’était une façon détournée de la foutre à la porte, de rompre … il n’avait jamais été spécialement doué pour le lui dire clairement. Alors oui, devant ce petit mot, elle avait dû combattre des larmes. Elle était tellement persuadée du pire, qu’elle avait mis tout ce qu’elle pouvait imaginer avoir dans l’appartement dans une énorme valise – ça aurait l’avantage d’être polyvalent, et n’avait même pas pris la peine d’appeler au boulot pour dire qu’elle ne rentrerait pas. Puis, elle avait attendu, ne sachant quoi faire, ne sachant quoi demander. Il n’y avait rien à faire de toute façon, Kazuya était si borné que, s’il avait décidé de rompre, elle ne pourrait rien dire pour le convaincre du contraire. Et puis rompre… étaient-ils au moins ensemble pour commencer?

Ce n’est que lorsqu’elle avait reçu son texto, lui demandant de le rejoindre, qu’elle avait froncé les sourcils et avait trouvé encore plus étrange tout ce cirques. Attrapant son bagage, elle avait néanmoins obéis et s’était retrouvé dans un véhicule, totalement perplexe, le cœur battant à tout rompre. Ses iris clairs s’étaient posés sur le jeune homme, toujours aussi confuse, puis sur le chemin que parcourait le taxi. Ou diable l’amenait-il?? Ce n’est que quelques minutes plus tard, les yeux rivés sur la route, que le tout commença à faire du sens… quand elle se mit à voir des affiches pour l’aéroport.

Ok. C’était stupide, mais elle en venait presque à croire qu’il la renvoyait aux USA sans lui demander son approbation. Il en avait autant marre d’elle? Elle avait milles question à poser, lorsqu’ils descendirent dans le terminal, mais elle ne dit rien, le laissant l’attirer, la crainte laissant place à la curiosité lorsqu’elle remarqua que des billets, il y en avait deux. Et puis, il avait aussi une valises… alors il venait avec elle hein? Elle était sur le point de lui demander des explications lorsqu’il lui tendait les billets et qu’elle en lu le contenu, son regard se faisant d’abord confus, puis, surpris, et enfin, franchement………. Réjouis. Elle avait même aux lèvres un vrai, sincère, rare sourire alors qu’elle le fichait comme un poisson hors de l’eau, l’information percutant sa cervelle. « Kazuya? » Oui, c’est bien son nom. Elle avait cligné des yeux, une fois, deux, son coeur reprenant son rythme chaotique. « Tu m’amènes en voyage? » … non idiote, il te fait visiter un avion….« Pour de vrai? C’est pas une blague? » sa blondeur commençait à transparaitre là…. Mais qu’on la pardonne, elle  était tellement choquée, émue, heureuse, qu’elle avait du mal à enligner des mots. Sans réfléchir, ses bras s’étaient noués autour du cou de son peut-être petit-ami et elle l’avait serré fort, très très fort, en enfouissant son visage dans son cou pour masquer ses yeux humides – l’émotion. « Tous les deux…………. Un voyage en amoureux? »  
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 15 Nov - 13:14

" Sometimes, it's better to start over"
ft. Heaven ♥



Kazuya reconnaissait ne pas avoir été correcte ces dernières semaines... Il reconnaissait le mal qu'il avait du laisser dans le cœur de sa petite amie parce qu'il n'était pas capable de prendre des initiatives, qu'en plus de se montrer distant, il ne la touchait jamais de lui-même. Il avait conscience que ce n'était pas ainsi qu'il la rendrait heureuse cependant il n'avait pas souhaité se forcer non plus... Est-ce que ça ne l'aurait pas blessé encore plus s'il avait agi de la sorte ? C'était la raison pour laquelle lorsqu'il avait songé à ce voyage, il s'était dit que c'était la meilleure idée qu'il aurait pu avoir pour la retrouver complètement. Même en étant à ses côtés, Heaven lui manquait constamment. Leur relation qu'ils avaient autrefois lui manquait énormément et plus que tout il souhaitait retrouver cette complicité qui les définissait, qui faisait d'eux ce couple dont tout le monde rêverait d'être. Et du changement dans son cœur, il en avait déjà constaté lorsqu'il avait écrit ce mot avant de partir travailler et qu'un sourire sincère avait étiré ses lèvres. Naturellement, il s'était imaginé la réaction de la jeune femme lorsqu'elle découvrirait sa surprise, lorsqu'elle s'apercevrait que s'il avait été distant les jours précédents, c'était parce qu'il était occupé à organiser ce séjour. Bien qu'elle avait accepté de lui pardonner, selon lui des excuses n'étaient pas suffisantes et c'était plus que des mots qu'il devait faire pour la reconquérir, pour la mériter auprès de lui... Avant tout, il se devait d'agir. Bien sûr que non, un voyage ne compenserait pas tout puisque son plus gros travail à faire était sur lui-même... Et il était certain que quitter le Japon, se rendre dans un endroit où ils n'avaient aucun souvenir les aiderait à oublier, à panser chacune de leur plaie puis à leur rappeler quel était leur véritable amour. Il l'aimait plus que tout. Il la voulait heureuse. Il souhaiterait lui décrocher les étoiles s'il le pouvait, lui offrir ce qu'elle avait toujours désiré, avoir des supers pouvoirs afin de soigner sa mauvaise santé et s'assurer sa survie. Tout ce qu'il demandait était son bonheur. Pas plus. Pas moins. Et c'était également à cause de cette envie là que ça lui avait été difficile de s'approcher d'elle parce qu'il avait cette peur en lui de la briser une nouvelle fois. C'était stupide. C'était psychologique. Mais c'était sincèrement ce genre de pensées qui avait traversé son esprit à mainte et mainte reprises... Pourtant Heaven n'était pas en sucre, il ne la briserait pas juste avec la force de ses bras et plus l'heure du départ approchait, plus il réfléchissait à ce sujet. Puisque lorsqu'il s'imaginait sa réaction à elle, il s'imaginait aussi la sienne et il était certain que dans le fond, il ne serait pas en mesure de lui résister. Peut-être que tout ce qu'il avait besoin, ce qui le rassurerait réellement était de lire ce bonheur sincère sur le visage de sa petite amie. Ce visage rayonnant qui l'avait fait succomber la première fois, ce sourire et ses étoiles qui étincelaient dans ses iris bleutées. Si elle n'était pas heureuse, il ne pouvait pas l'être aussi et il ne serait jamais en mesure de se pardonner... Puisque si elle ne souriait plus jamais, ça serait forcément de sa faute.

Le pourquoi, si une partie de lui était excitée, qu'il avait hâte de lui donner ses billets, il ne pouvait pas s'empêcher d'en être aussi stressé. Et si ça ne lui convenait pas ? Et si finalement Heaven n'avait pas envie de partir en voyage avec lui ? Elle n'était pas ce genre de femme mais dans ce genre de situation, on angoisse si rapidement et il y a toujours le pour et le contre. Hors, c'était avec une expression assurée qu'il lui avait glissé les papiers entre les mains et lorsqu'il remarqua cette esquisse merveilleuse qui égayait la figure de la jeune fille, il ne put guère résister à lui répondre de la même manière. Il n'aurait guère pu expliquer quelles émotions avaient parcouru son être entier en cet instant précis cependant une agréable chaleur était venu s'emparer de son cœur. Une sensation qu'il n'avait pas été capable de ressentir depuis un moment à présent... Une sensation qui ne fit qu'accentuer cette certitude que ce voyage ne leur ferait que du bien, qu'ils avaient certainement juste besoin de ça pour avancer et soigner leurs maux.

Un doux rire s'était échappé de ses lèvres face à cette réaction qu'il avait parfaitement imaginé quelques temps plus tôt mais qui était beaucoup mieux à assister dans la réalité. La voir ainsi le forçait à se rendre compte du ô combien elle était fabuleuse et ô combien, peu importait le temps qui s'était écoulé et les obstacles qui s'étaient immiscés entre eux, il ne cessait jamais de tomber toujours un peu plus amoureux d'elle. Sans répondre à haute voix, il avait hoché la tête à ses questions, lui confirmant de cette manière que oui, il l'emmenait en voyage et que non, ce n'était pas une blague.
Il n'avait même pas été surpris de la voir se jeter ainsi dans ses bras. N'était-ce pas du Heaven tout craché ? Et pour la première fois depuis un mois, il ne s'était pas forcé à répondre à cette étreinte, ses bras se nouant machinalement autour de ses épaules avant que ses phalanges n'aillent se perdre dans ses cheveux pour les lui choyer avec tendresse.

- Oui. Un voyage en amoureux, Lui confirma l'artiste de plus bel, une esquisse tendre dessinant son visage, J'espère que ça te plaît.

Là aussi, il n'avait pas hésité. Cela avait été complètement naturel. Se décalant de plusieurs centimètres, alors qu'il s'amusait à remettre quelques mèches de ses cheveux correctement et que son regard se noyait dans le sien, il s'était rapproché afin de lui déposer un doucereux baiser sur son front. La première initiative qu'il prenait depuis des mois... Une initiative qu'il avait eu le courage de prendre grâce à cette merveilleuse expression que sa vis-à-vis lui avait offerte et qui avait en quelque sorte enlevait un léger poids de son cœur.

- Par contre, on devrait y aller. Ce serait bête de louper l'avion.

Ça c'était certain. Après avoir fait tant d'effort pour en arriver là, ce serait dommage de plus pouvoir en profiter. Le chanteur lui sourit de plus bel sur ses mots, prenant sa valise avant de la guider vers les guichets d'enregistrement. Tout s'était passé sans encombre et malgré quelques regards rivés en leur direction, personne ne les avait embêté et ils s'étaient envolés en direction des Maldives.
 
Sometimes, it's better to start over • | ft. Heaven ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» La méthode "Dry Start", vous connaissez?
» site de vente en ligne "Start Watch-shop.com" ou "sheron.com"
» Notre 1er aquarium d'eau "chaude" Aquatlantis Start 55L
» Montre START
» Dry Start Méthode

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Le reste du monde :: Asie-