Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Trapped in Heaven || ft. Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 18 Oct - 22:37
Trapped in Heaven
Hiro & Hideki
Le drame avait commencé quand sa main s’était plongée dans un paquet pour serrer du vent. Quand intérieurement il s’était insurgé contre l’absence de choco pie. Qui avait osé terminer son paquet sans même lui dire ? Il n’était pas radin mais c’était le même principe que les rouleaux de pq ! La moindre des choses quand on terminait quelque chose, c’était de le remplacer par du neuf pour le suivant.
… ok, donc il devait se dire à lui-même de remettre un paquet de choco pie neuf étant donné qu’il était le seul responsable de la désertification de ce paquet. Bref, passons, sa main avait plongé et replongé dans un paquet pour s’amener jusqu’à sa bouche telle une fille en dépression devant desperate housewive. Ça arrivait aux meilleurs d’entre nous… et plus particulièrement aux ventres sur pattes qui répondaient au nom de Nakamura Hideki.
Le problème, quand on portait ce nom là, c’était qu’on ne laissait pas famine frapper à sa porte. Aussi, il avait fait en sorte de résoudre son problème sans embêter personne.
……
……
Bon, d’accord, pour être tout à fait honnête, il avait peut-être réveillé une personne ou deux dans le dortoir… à moins que ce ne soit trois ou quatre. Mais tout ce qu’il avait pu récolter, à part des insultes, c’était un paquet de chips entamé qu’il avait étudié avant de scander tel un prophète sans gong à frapper « La fin du Monde, la fin du Monde ! » la réponse de son collègue ressemblait, à peu près, à un “Putain Hideki, il est 2 heures du mat’, ferme ta gueule !”. Oui, la politesse de nos jours… une denrée rare. Manifestement autant que la bouffe !

La situation était critique. Il sentait déjà la crise d’hypoglycémie. Et ce n’était pas avec 3 chips au paprika qu’il parviendrait à survivre. Heureusement pour lui, il n’était pas hobbit à se laisser abattre, et quand il s’agissait de boustifaille, il trouvait toujours le moyen de s’en procurer.
Aussi, il était sorti des dortoirs pour prendre la direction de l’un de ses supermarchés nocturnes. Rassurez-vous, pauvres gens qui avaient un jour accepté d’être son ami, il n’avait pas pris la route de l’une des habitations de son répertoire. Non, il n’était même pas sorti d’Eita. Sage trainee qui respectait le couvre feu.

Sage ?
Définition à revoir, entrer par effraction dans un self et se définir comme un sage trainee… hum, pas sûr que l’affirmation soit la même sous tous les points de vue. Et manifestement, vu son aisance à emprunter la direction des cuisines, on devinait qu’il était habitué et que les employés du coin n’allaient pas tarder à mettre des pièges à souris pour attraper le voleur.

Mais allez, pas de quoi en faire un drame, il n’abusait pas. Il n’avait mis que quelques trucs dans son sac à dos.
Hide, t’es au courant que ce n’est pas le Seijo Ishii Supermarket ici ?
C’était un endroit qui proposait de la nourriture aux personnes qui le fréquentaient. Il était une personne qui le fréquentait. Pas de quoi en faire un drame donc. Et il était bien normal, puisqu’il se trouvait sur place, de se faire un plateau. C’était clairement malpoli de partir sans dîner. Surtout que, ne l’oublions pas, il était sur le point de mourir de famine. Alors, c’était chargé d’un bon plateau qu’il était revenu vers la salle de déjeuner. En toute confiance, il s’imaginait prendre son repas ici avant de reprendre la direction des dortoirs et s’il déplorait le manque de compagnie, on déplorait de notre côté la pauvre personne qu’il allait probablement appeler pour discuter un peu au téléphone.

Mais le sort en avait décidé autrement. Et la salle n’était plus aussi déserte qu’à son premier passage. Plateau dans les mains, il s’était arrêté aux premiers pas dans la pièce « C’est pour un contrôle sanitaire. » ??? bah dire “FBI” en même temps, c’était carrément plus con !
… et il n’avait rien trouvé de mieux comme excuse à sa présence ici ?
… bah pendant une seconde, il avait pensé à cette histoire de “j’ai vu de la lumière” mais c’était tellement surfait, ça manquait d’originalité. Et puis, de toute manière, il n’avait rien à foutre ici alors qu’importe le plaidoyer, il était dans la merde. Et curieusement bien détendu pour quelqu’un dans la merde.
Ceci dit, après quelques pas de plus, un plissement de ses yeux, une étude approfondie de la forme dans la pénombre, il avait sérieusement douté qu’il s’agisse d’un vigile.
Posant son plateau sur la table la plus proche de lui, il avait fait ce que tout emmerdeur non préservateur de vision aurait fait à sa place, il avait tiré son téléphone portable pour en allumer la lampe de poche et la diriger vers la forme inconnue « Oh c’est toi ! » Takagi Hiro. Tout le monde connaissait Hiro. Son cousin connaissait Hiro, la cousine de son cousin le connaissait, et même ses chats devaient déjà en avoir entendu parler.
Oui, et puis surtout, il était dans le groupe de Tsubasa. Une excellente raison de baisser les phares aveuglants et de lever sa main en signe de salut, reddition ou d’excuses. Au choix

©️ flappy bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 31 Oct - 23:36


Trapped in Heaven
Hiro & Hideki

PLAY | Il y a une chose plus redoutable encore que la soif vous tirant de votre lit en pleine nuit : la faim, celle qui vous tord l’estomac, au point où vous devenez un peu près sûr qu’il est en train de s’auto dévorer pour compenser. C’est un syndrome que tu connaissais très bien, personnellement soumis à cette désagréable sensation autant de fois que tu te disais que fumer un peu ne pourrait pas te faire grand mal. Oh malheureux, ta résolution ne tenait vraisemblablement à pas grand-chose, un fil, ridicule et trop fin pour ne pas être coupé par un caprice passages.
Ceci étant, période de promotion oblige, votre dortoir était conditionné à éviter les excès. Sucrerie et autres grignotages nocturnes y avaient donc étaient proscrits par la force des choses ; ils avaient été tout bonnement retirés de vos placards et frigo, ne vous laissant plus avec davantage que leurs souvenirs pour subsister à une faim invasive. Dans ton cas, la faim était plus forte, tu avais donc songé à un endroit où l’on ne te blâmerait pour subtiliser un peu de nourriture. Quid du lieu où tu étais nourri tous les midis pendant tant d’années, avant que la vie d’idole ne te rattrape et te contraigne à manger cloitrer avec les quatre mêmes individus chaque midi ? La cantine. Brillante idée.
Sans bruit, d’un pas assuré par l’expérience, tu fis le mur. Cette fois, cependant, ton objectif n’était pas plus loin que le campus lui-même. Tu savais que tu serais de retour en un rien de temps. Personne ne suspecterait ta petite fonce dalle nocturne, du peu que personne ne pense à surveiller ta couche pendant ta petite escapade.
L’endroit et ses alentours avaient sans surprises l’air désert, tu pénétras donc à l’intérieur sans crainte, sans remarquer le verrou se scellant derrière toi. Tu te repérais dans l’obscurité, comptant sur la lumière extérieure pour te repérer. Une fois à quelques pas dedans, tu remarquas cependant que la lune n’était pas la seule à produire de la lumière. Il y avait un portable aussi, et une voix pour l’accompagner. Une voix inconnue qui semblait te connaitre mieux que tu ne la connaissais, t’épargnant –enfin- l’éblouissement provoquée par son cellulaire. « On se connait ? » Tu demandas, hochant la tête sur le côté. Ton objectif était toujours là, dans un coin de ta tête et de ton estomac. « Ecoute, je te reconnais pas mec mais si t’as de quoi graille, je refuse pas. J’ai l’impression que je vais m’évanouir tellement je crève la dalle. » N’importe quoi. Pitié. Même des Granolas, ça se refuse pas.

acidbrain


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 16:31
Trapped in Heaven
Hiro & Hideki
S’ils se connaissaient ?
Posant son téléphone portable près de son plateau, Hideki avait curieusement hoché la tête à cette question qui demandait pourtant une réponse opposée « Ouais. » s’il te plait Hide, tu ne vas pas lui faire le coup de Mufasa genre “tu m’as oublié en oubliant qui tu étais” … une plutôt bonne connerie mais il n’avait pas de Rafiki. Dommage, parce qu’en y pensant après coup, cette débilité était peut-être moins pire que celle que ses lèvres avaient formulé « Un jour, on s’est croisé à cette réunion tupperware. Tu m’as regardé, je t’ai souri, et là y’a eu cette espèce de connexion entre nous, cette alchimie inexplicable comme si on s’était toujours connus et que c’était toi avec qui je construisais des cabanes quand j’étais gosse. » Oh par pitié Hide, ferme ta gueule « Tu portais un t-shirt bleu, tu sentais bon la lavande et t’avais ce regard rempli des promesses de toutes nos vies antérieures. Je m’en souviens comme si c’était hier. » ……. et t’arrivais à avoir des amis en étant aussi con ?
Bah, curieusement, ouais.

Qu’on se rassure toutefois, il avait fini par conclure en s’asseyant face à son plateau « Tout ça pour dire : non. » et t’aurais pas pu répondre ça d’abord crétin ?
Non. Parce qu’un crétin qui ne racontait pas de conneries c’était comme un mathématicien qui ne faisait pas d’équations, un paquet de m&m’s sans rouge et jaune, une marguerite sans pétales… enfin bref, on avait compris l’idée ! « Hideki. J’suis ami avec Tsubasa. » Ouais, Tsubasa, meilleur leader du Japon tout ça. Mais lui, on ne le présentait plus.
Tendant la main pour attraper de nouvelles baguettes, il avait poussé ensuite son plateau vers le milieu avant d’accompagner son invitation « Tu veux du pudding ? » que sa réponse soit négative ou positive, il avait posé une cuillère à la place proposée avant de retirer son sac à dos et de l’abandonner sur la table « Sinon sers-toi, j’ai un peu de tout dans mon sac si rien ne te plaît. » et la présence de toute cette bouffe volée, tu l’expliquais comment ?
Fallait ? On ne pouvait pas plutôt souligner sa générosité plutôt que son étrangeté ?

Franchement, on voulait bien faire des efforts mais ça marchait dans les deux sens.
Parce que, comment ne pas trouver bizarre ce type qui, après avoir planté ses baguettes dans un plat dont il avait mâché une bouchée, relevait son regard vers l’idole pour engager la conversation d’un « Au fait, finalement, tu l’as pris le cuiseur de riz ? »
… en langue commune, ça voulait peut-être dire “ça va ?”.


©️ flappy bird.
 
Trapped in Heaven || ft. Hiro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Osmanthus "Heaven Scent"
» [Fauteuil & Chaise] Heaven by Jean-Marie Massaud
» [Fading Suns] War In The Heaven - Somewhere in the void
» MAXIMUS HEAVEN EAGLE
» Savic Heaven 80 : vos avis ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment-