Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 MAY I BE YOUR BEST MAN? |#| MAIKO&GABRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 6 Oct - 17:06
GABKO ☽☽☽ Loin de moi l’envie de paraître curieux ou indiscret, mais j’ai vraiment, vraiment besoin de savoir ce dont il retourne entre Maiko et ce type. Daisuke, alias, un grand riche, de ce que j’ai compris. Le genre de mec qui s’essuie le cul avec du vison et chie dans des toilettes en émeraude, tout ça. ET ELLE M’EN A JAMAIS PARLÉ ? Je ne voudrais pas paraître excessif, mais je suis profondément outré. Ne sommes-nous pas amis, en plus d’être collègues ? Elle veut vraiment me forcer à appeler la NSA pour avoir des informations sur eux ? Non, parce que je peux le faire, si je veux, elle n’a qu’à me le dire et j’en saurai plus sur sa vie que n’importe qui. Même elle !

Sûr de moi et rempli de fierté à l’idée d’avoir écouté le nouveau morceau du groupe (son grand retour ! ), je me dirige avec détermination vers les dortoirs de Hanabi. Hors de question de m’en empêcher : WE NEED TO TALK. Je frappe à la porte avec force, les sourcils froncés, l’air sérieux, et j’attends. « Maiko est demandée à l’accueil ! » Je ne suis peut-être pas assez convaincant ? « WE NEED TO TALK COME HERE ! » Et de trépigner d’impatience en attendant que Maiko daigne bouger son illustre postérieur pour venir m’ouvrir. Je sais qu’elle est là, je ne l’ai trouvée nulle part ailleurs et nous avons interdiction de quitter les dortoirs une fois cette heure passée. Elle doit être là. « ALLEZ MAIKO C’EST GAB FAIS PAS LA CONNE. » Si elle ne venait pas ouvrir, je hurlais.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 6 Oct - 23:51
May I be your best man ?
Gabko
Jamais son téléphone n’avait fait plus beau vol plané. Et jamais son coeur n’avait fait plus grosse crise cardiaque. Les coups à la porte lui avaient fait lancer l’appareil en l’air avant que Princesse Daisuke ne décroche à cet appel en visio qu’elle venait de lancer. Une main sur son coeur, elle s’était accordée quelques secondes pour voir si elle était toujours en vie. Quelques secondes pendant lesquelles son collègue et ami s’était impatienté.
Et parce qu’elle ne s’était toujours pas levée, il avait enchaîné comme un gamin à Halloween qui désespérait des vieilles du quartier parce qu’elles mettaient toujours 3 plombes à ouvrir.

« Gab merde ! Tu veux que je meurs ?! » Mauvaise réponse Maiko, n’as-tu donc jamais regardé Fort Boyard. LA PORTE ! LA PORTE !
Oui, la porte ! Elle s’était bien levée pour l’ouvrir mais son cerveau était parvenu à marcher avant qu’elle ne commette la connerie de le faire. Rapidement, elle était revenue sur ses pas et avait raccroché au nez de sa pauvre personne âgée… enfin petit ami.
Téléphone reposée sur la table, elle avait fini par amener son cul jusqu’à la porte pour l’ouvrir sur l’enfant impatient qu’était son ami. Pourquoi elle l’aimait déjà ?
1- Parce qu’elle avait des goûts étranges.
2- Parce qu’il se débrouillait au tétris
3- Parce que si franchement elle se posait la question pour son manque de discrétion et son côté un peu bruyant. Elle pouvait bien faire changer tous ses miroirs
4- Parce que c’était Gab
5- Parce qu’elle était Maiko
6- Un jour, il lui avait ouvert sa canette de coca. Ok, c’était une raison de merde mais il fallait bien un geste héroïque à cette liste
7- C’était un peu le frère chiant qu’elle n’avait jamais eu
8- … ok, c’était l’un des frères chiants qu’elle avait dans son coeur
9- Billy Elliot, c’était un film pas si mal
10- Globalement, se référer à la première raison.

« What ? Tu te fais poursuivre par une fan qui veut te violer dans un coin ? » à Eita ?
Façon de parler. Mais demander ce qu’il y avait de si urgent pour qu’il maltraite sa porte, ce n’était pas la première réplique qui lui était venue.
Et ce ne serait pas non plus la seconde. Là, d’un coup, elle s’était souvenue de sa connerie et sa main s’était portée à son visage pour essuyer ses joues.
Maiko… pourquoi t’as du noir sur la gueule ?
Bah…
Elle voulait faire une blague à Daisuke quoi…
… lui dire qu’elle serait son prince barbu et qu’il sera sa princesse en détresse. Un truc comme ça bien bon pour la fierté masculine quoi. Une blague de merde en somme.

« Oui alors, c’est pas ce que tu crois... »
Et qu’est-ce qu’il croyait ?
… que les Hanabi voulait intégrer un mec au groupe ?

©️ flappy bird.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 7 Oct - 15:59
GABKO  ☽☽☽ Si je veux qu’elle meure ? Certainement pas ! Je fronce les sourcils et jette un regard en direction de mon amie, plus décidé que jamais. Plus exactement, c’est la porte que je regarde, en attendant avec une impatience non contenue qu’elle vienne m’ouvrir. Pourtant, je devrais lui manquer ! Je retrouve mon sérieux, n’ayant pas envie qu’elle pense que je plaisante.

« Non, pas du tout. » Sérieux, mais pas tellement, car je m’arrête rapidement à la vue de la moustache particulièrement ridicule (désolé, il faut le dire) qu’elle arbore aujourd’hui. Mais je ne dirai rien. Je n’ai pas envie de la vexer ou de la mettre mal à l’aise, évidemment. « Tu te lances dans les rites d’exorcisme mexicains? » Sur ces mots, je me déride, fier de ma bêtise, avant de recommencer. « J’ai entendu dire qu’il fallait prendre une boite à meuh, et l’agiter au-dessus de sa tête en hurlant à la lune, sans oublier les incantations tribales. » Le tout, de mon air le plus sérieux. « Si t’as de la chance, les bons esprits te récompenseront avec une pluie de lait. C’est comme ça qu’ils arrivaient à faire des crêpes, dans le temps, lorsqu’ils avaient plus de vaches à traire. » Et oui, pour répondre à vos questions, je me recyclerai professeur d’histoire mexicaine lorsque j’en aurai l’occasion. Pour l’instant, il y a plus important.

« Loin de moi l’idée de troubler l’homme qui vit en toi, mais il faut qu’on parle. » La porte se ferme derrière moi avec fracas et je croise les bras contre mon torse, l’air outré. « POURQUOI TU M’AS PAS DIS QUE TU TE TAPAIS UN VIEUX RICHE ? » Outré, choqué, déçu. Oser me faire ça, à moi, la personne qui l’ai pratiquement élevée, celui qui lui a appris ce qu’était la gloire et le talent ? « T’imagines pas à quel point ça me fait de la peine. » Qu’elle le sache ! Il ne faut surtout pas croire que je suis en train de me plaindre. C’est très important !

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 8 Oct - 21:27
May I be your best man ?
Gabko
Note pour la prochaine fois : penser à se raser avant d’ouvrir la porte. Et si maintenant le mal était fait, il fallait voir le côté positif, Gab lui offrait du Grand Gabouchois.
Positif ?
… Bah quoi ? Rappelez-vous la raison numéro une. En fait, on pouvait même la modifier un peu. Elle n’en doutait pas, dans une autre vie, Choi Gabriel avait été un Kotani ! Il ne fallait qu’un Kotani pour sortir un truc pareil. Et c’était tout à fait le genre de délire qu’elle aurait pu avoir avec jumeau Weasley « Moi je pensais que ça marchait seulement si on tournait en sautant à cloche pied... » Non Maiko, la bonne réponse, celle que toute personne normalement constituée aurait eu à ta place c’était : “Gab merde, t’es trop con”. Mais non, Maiko avait eu ce sourire de débile tandis que la porte se refermait derrière son collègue.

Ne nous en faisons pas trop ceci dit, bientôt la Kotani s’amuserait bien moins. Parce que Gab avait lancé ce tragique “il faut qu’on parle” et que ce n’était jamais bon signe. Oui, c’était un “oh oh” en réponse. Et si Maiko avait d’abord lancé un regard intrigué à son ami, celui-ci avait rapidement disparu. Elle avait d’abord eu ce hoquet ridicule, ce sursaut et ce réflexe de panique de regarder autour d’elle.
Hein ?
Quoi ?
NOOOOOON.
Si Maiko, si. Tu as parfaitement bien compris ce que Gabriel vient de te dire !
Mais elle ne se tapait aucun vieux.

Elle se tapait une vieille princesse, c’était pas pareil !

Maiko, alerte rouge, ton secret est en danger. DO SOMETHING !
Ah… euh… oui… ça elle savait gérer !
Premier réflexe de défense : nier

« Qui ? Moi ? » Non la Reine d’Angleterre imbécile ! Tu vois d’autre attrape-pedo dans cette pièce ? « Attends, tu m’as bien regardé ? » la première femme à barbe des Hanabi, ça ne se loupait pas « J’ai jamais mis les pieds dans une maison de retraite de ma vie !  » ………… pas certain que ce soit le meilleur moyen de commencer un plaidoyer « Genre même pas pour une partie de bingo ! » oui… bon… est-ce que c’était vraiment si important que ça de le défendre son secret ? Si elle était partie pour raconter de la merde, autant passer aux aveux. Après tout, Gabriel n’était-il pas l’un de ses amis qu’elle plaçait tout en haut de l’arbre à monkeys ? « En plus, les riches c’est trop compliqué ! Y’a trop de couverts sur une table et il mange 3 haricots verts dans des assiettes qui nourriraient une famille de 7 personnes pour la semaine ! » … et on comprenait pourquoi il était tout en haut !
Dis Maiko, tu ne trouves pas que ça manque de changement de sujet ? « Dis donc tu t’es encore pas rasé toi ? »
Est-ce qu’il étaient obligés de toujours parler de poils ?
©️ flappy bird.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 19 Oct - 22:10
GABKO  ☽☽☽ En sautant à cloche-pied ? Les propos de cette chère Maiko me font sourire. Quel esprit brillant ! Quelle intelligence ! « Je meurs d’envie de te voir accomplir le rituel. » affirmé-je avec innocence, trop fier pour être honnête. Est-il plus adorable qu’elle ? Mais plutôt que m’extasier sur cette jeune créature sans défense, il me faut faire face à l’horrible réalité : la relation qu’elle entretient avec une relique des temps anciens, un artefact que Champignon serait été heureux de trouver afin de déchiffrer les hiéroglyphes qui trônent dans ses rides. Ah, oui, je parle bien de ce très cher Daisuke. Heureusement que Heaven était là pour m’aider à tenir le choc !

« Oui je t’ai bien regardé ma petite ! Tu as l’air coupable. Coupable et recoupable ! J’aurais au moins pensé que tu taperais dans la fraîcheur, vu ton physique. » Et je suis toujours profondément chamboulé par la nouvelle. Ne réalise-t-elle donc pas les conséquences qu’il pourrait y avoir ? Que va-t-elle faire si je m’écroule d’un coup, d’un seul ? Elle pleurera toutes les larmes de son corps, et ça me fera une belle jambe puisque je serai mort de toute façon ! « Me raconte pas des couilles, j’ai vu les cadeaux qu’il t’a fait lorsque j’étais en mission d’infiltration. » Présenté comme ça, ça semble moins pitoyable que la réalité. J’agite la main et désigne le visage de mon amie, les sourcils froncés.

« On parle pas de mes poils aujourd’hui, on parle de ton destin ! » Un soupir m’échappe et je secoue la tête avec désapprobation. « Sérieusement Maiko, pourquoi ? Tu veux en parler ? » demandé-je, l’air concerné, en approchant mon amie pour saisir ses mains et poser les yeux sur elle, serrant le bout de ses doigts entre les miens avec douceur. « T’es trop jeune pour te caser avec un mec comme ça. » Je fais le gamin outré, mais dans le fond, ça m’inquiète un peu. Je sais que certains gars s’approprient les femmes plus jeunes afin d’assouvir des fantasmes plutôt malsains, et Maiko n’a que vingt-et-un ans. Je ne pourrais pas supporter qu’il lui arrive quelque chose. Elle compte parmi mes plus proches amies. « Mais je trouve quand même ça honteux que tu m’en aies pas parlé. Je pensais qu’on était amis. »

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 29 Oct - 22:56
May I be your best man ?
Gabko
Oui, pour le coup, il était bien dommage qu’ils ne soient pas restés sur ce rituel. Aaaah, qu’elle aurait aimé pouvoir sauter à cloche pied plutôt que d’avoir à faire maintenant à Gab l’inquisiteur. En même temps, il fallait bien que ça arrive un jour. Quelqu’un allait finir par le comprendre qu’elle sortait avec un homme probablement trop âgé pour elle du goût de certains. Et si elle tentait à présent de démentir, ça ne semblait pas marcher sur son ami qui était loin d’être dupe face à son attitude.

Le plus compliqué dans tout ça, c’était de penser à cacher toute expression sur son visage. Elle ne pouvait pas avoir l’air de la fille qui ne comprenait pas comment il savait. Non, elle devait avoir l’air de celle qui ne comprenait pas tout court. Et quand en face d’elle il y avait un Gabriel qui ne se démontait pas, la meilleure réponse qu’elle trouvait de son côté était un pitoyable « Hein ? Mais Gab… » ouais, il était frais son poisson ! ça, elle ne pouvait pas le dire. Même si elle le trouvait tout à fait comestible pour un mec de la trentaine passée. Même si elle aurait pu dire que la génération suivante avait de l’expérience, c’était le genre de réponses qu’elle devait garder pour un jour où elle voudrait mourir.

« Des cadeaux ? Quels cadeaux ? » Fais toi une raison Koko Bongo, ça ne prendra pas. Ne comprends-tu pas ? Il a été chez le Serizawa !
Pourquoi ?
Une question juste. Autant que : comment ?
Mais inutile de chercher à comprendre.
Est-ce qu’il parlait de tous ces cadeaux qu’Alfred faisait dans sa trop grande euphorie face à la situation ? Le deuxième homme de son couple manquait clairement de discrétion, ça devait arriver.

Ce qui n’arrivera pas en revanche, c’est un changement de sujet réussi. Même parler des poils du Grand Choi ne la tirerait pas d’affaire.
Et puis, il lui avait pris les mains. Il avait continué. Et elle l’avait senti, là, cette petite boule de culpabilité à regarder son ami dans les yeux « On l’est... » amis oui… ils l’étaient, c’était même l’un des meilleurs qu’elle l’avait. Elle l’adorait elle son Gabriel. Elle l’adorait même si fort que de sa bouche était sortie la connerie « … c’est juste que… enfin… ça doit pas se savoir... »  elle se ferait tuer par sa propre famille une fois Daisuke mort. Mais alors qu’elle ne parvenait plus à nier, alors que la culpabilité lui donnait l’impression d’avoir été une amie un peu injuste face à cette redoutable bouille Choi, elle avait ajouté cette réponse digne d’une gamine de 7 ans qui a accepté les friandises qu’un vieux pervers planque sous son manteau « Et puis, il est gentil... » … c’est vrai quoi, tous les pédos n’étaient pas méchants.
©️ flappy bird.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 6 Nov - 12:20
GABKO  ☽☽☽ Maiko doit comprendre que ce qu’elle fait là, c’est du recel d’informations. N’ai-je pas le droit de savoir qui elle fréquente ? Son âge ? Est-ce que je lui fais honte à ce point ? Elle ne réalise pas à quel point ce genre de détail peut blesser profondément ma petite âme fragile. Elle devrait avoir honte ! Et le pire dans tout ça, c’est qu’elle n’a pas l’air de comprendre la gravité de ce qu’elle a osé faire. Je devais donner mon consentement à cet enfant ! Enfin… Oui, moi, donner mon consentement alors que j’ai mis ma petite amie enceinte accidentellement. Grand donneur de leçons, je vous le dis !

« Les peignoirs et les chaussons avec ton nom dessus, par exemple ? » Je croise les bras contre mon torse, convaincu d’avoir raison. « Me prends pas pour une tourte, Watson, I know what you did last summer. » Et ça implique un futur membre du troisième âge vachement friqué, de ce que j’en sais. « T’as un fanboy un peu trop insistant qui raconte ta vie à qui veut l’entendre, beauté. » J’en suis encore tout secoué, qu’elle réalise ! C’est de sa bouche que j’aurais dû apprendre l’horrible vérité, sa débauche, tout ça ! Mais non, évidemment, elle ne m’explique rien. C’est trop facile. Il faut que je joue à Cluedo pour savoir. Choqué et déçu, RT si t’es triste.

« Attends. » L’air outré revient à la charge, je l’observe avec sérieux l’instant suivant, les bras croisés contre mon torse, plutôt déçu. « Tu veux dire que tu me fais pas assez confiance pour me le dire ? » C’est encore pire que ce que j’imaginais. « Tu crois que j’vais faire quoi, aller le répéter à tout Tokyo ? Je sais ce que c’est, hein. Puis sincèrement, c’est pas contre toi, mais j’ai mieux à foutre. » Genre, raconter les histoires de cœurs de mes amis à tous ceux que je rencontre ? Très peu pour moi. « Tu devrais me respecter un peu plus, je trouve que tu prends trop de liberté ces derniers temps. » Pour une gamine, mais je ne veux pas l’offenser. Après tout, on a quelques années de différence, non ? Je pince les lèvres et secoue la tête. « J’exige un rapport détaillé maintenant, histoire de savoir si je dois lui péter la gueule ou pas. Et t’as pas le choix. » Oh non, je ne la lâcherai pas avant d’avoir obtenu satisfaction.  

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 7 Nov - 0:07
May I be your best man ?
Gabko
« … » oui Maiko, les peignoirs et les chaussons ! Tu sais, tous ces fameux petits cadeaux d’Alfred qui te font buguer systématiquement à chaque fois mais que tu ne te sens pas de refuser ou de dévaloriser parce qu’il prend cette tête de majordome battue et que briser son coeur briserait assurément le tiens « … les peignoirs, c’est pour les vieux ! » Maiko, si Alfred t’entendait ! Laisse tomber de toute manière, tu ne la feras pas au Gab des bois. Il sait. Il a compris. Il vient de citer un film et il est clair que le majordome a vendu ta relation avec ton pédo nipples. Le mieux maintenant, c’est encore d’appeler Kô pour lui demander s’il n’a pas quelques contacts au Mexique pour te faire passer cette lointaine frontière.

Evidemment, tout en ne mentionnant pas pourquoi. C’est vrai, il risquerait de ne pas approuver sa relation avec un homme un peu plus vieux qu’elle.

Mais elle n’avait pas décroché son téléphone pour demander le secours de son aîné. Non, à la place, elle avait finalement cédé à cette lampe aveuglante braquée su son visage. A quoi bon lutter ? Il savait… et puis… c’est vrai, c’était son ami… peut-être qu’il avait raison, peut-être qu’elle aurait dû lui dire pour éviter de blesser quelqu’un qu’elle considérait réellement comme un ami proche. « Oui mais... » … pas de mais jeune fille, respecte ton aîné ! « … regarde toi par exemple, si tu te… je sais pas moi... » qu’importe l’exemple qu’elle trouverait, il serait fatalement mauvais. Pression et défense faisaient rarement bon ménage « … si tu te prostituais tiens... » et bah voilà ! « … Bah tu me le dirais pas forcément ! Et ça voudrait pas dire que tu me fais pas confiance ! » … c’est que, elle n’avait jamais été en fac de droit. Et puis, comme elle ne connaissait pas le crime de ce fourbe qui avait implanté un mini Gabi dans une russe, elle ne pouvait pas marquer son point.
Poussant toutefois un soupir, signe qu’elle consentait à lui en dire plus, elle avait enchaîné après avoir laissé retomber ses fesses sur la table basse « Qu’est-ce que Alfred ne t’as pas dit ? Non parce qu’il a dû te dire qu’il était gentil. » tu l’as déjà dit Maiko « C’est vrai, il est un peu plus âgé mais mentalement il fait vachement plus jeune que moi... » … oui, bon, vraiment, avocate, ce n’était pas pour elle « Et puis, ça fait des années qu’on se connaît maintenant…. Tiens, tu sais qu’il m’a volé mon premier baiser sous le gui alors que j’avais... » vieillis-toi, vieillis-toi, vieillis-toi maintenant ! « … j’avais… pas tant que ça de moins que maintenant tout compte fait... » … tu sais pas Maiko ? Vaut mieux attendre que Gab pose des questions, te laisser en roues libres ce n’est pas franchement une bonne idée. Heureusement, elle n’aurait pas besoin de défendre Daisuke face à Yasuo qui préférerait le tuer sans rien savoir ! C'était dommage dans le fond, elle aurait bien aimé qu'ils retrouvent une meilleure relation tous les deux....
©️ flappy bird.

— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 13 Nov - 20:29
GABKO  ☽☽☽ Elle me prend pour un jambon et, franchement, j’aime pas trop ça. Sérieusement, ce mec, Alfred, il m’a tout expliqué ! Bon, peut-être pas dans les détails, et heureusement – la nécrophilie, c’est pas trop mon truc – mais j’ai bien eu le temps de comprendre que Maiko préfère le service gériatrie ! Ou alors elle est très intelligente et elle a pensé à l’assurance vie ? Me faites pas rire : si Maiko pense à ça, j’ai inventé l’eau froide.

En tout cas, je suis malheureux. Malheureux d’être lésée par une fille qui se prétend mon amie. Malheureux d’être détesté au point de ne pas être digne de confiance à ses yeux. Je l’écoute parler, une main sur le cœur, acteur dramatique dans l’âme, et je secoue la tête, l’air désolé. « Si je me prostituais, je t’en ferais profiter. On serait riches à millions ! » Milliards, même. Plus riches que Trump et sa moche. « Tu sais que je te dirais tout. Absolument tout ! » Enfin, peut-être pas que je vais être futur père. Peut-être pas, non. Elle ferait une maladie et voudrait à tout prix être la marraine de ce petit ange à venir. Imaginez, si l’enfant commence à grimper aux arbres et à hurler ? PIRE. Imaginez, s’il aime les vieux ? Non. Je dois protéger mon fils de la gérontophilie à tout prix, c’est un fléau !

« Je sais pas, il avait l’air sur les starting-blocks pour organiser votre mariage… C’est pas un peu prématuré ? » Non. Je n’aime pas ce type, même si je ne sais rien de lui. Je sais que Maiko est jeune, beaucoup plus jeune que moi, et qu’elle a tout intérêt à surveiller son joli petit popotin si elle n’a pas envie d’avoir des emmerdes. Après tout, les mecs en rut qui ont besoin de baiser des ados à peine majeures et qui se tâtent en regardant les clips des Morning Musume, ça doit pas être si rare ici. J’ai vu un reportage là-dessus ! « C’est qui ce mec, je le connais ? Daiki. » Ça sonnait un peu comme ça oui, avec quelques lettres de plus. « Daikiri ? [/color] » Moi et les noms japonais, on s’en sortira jamais. Une chance que ma meuf soit russe.

Bref.

Les mains posées sur les épaules de mon amie, je plonge mon regard dans le sien, un léger sourire aux lèvres. « Promets-moi que tu viendras me voir s’il te fait du mal. S’il te force à quelque chose. » De quel droit je m’impose ? L’amitié. Tout simplement l’amitié. Maiko mérite la protection des meilleurs, et je n’ai pas envie de la laisser aux bras d’un pervers psychopathe.  

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 16 Nov - 21:49
May I be your best man ?
Gabko
C’est vrai, on l’accordait. C’était là une bien étrange déclaration d’amitié. Est-ce que Gabriel ferait vraiment d’elle son mac en cas de prostitution ? Oui, et il ferait faire faillite, parce qu’il ne ferait aucun doute que tu guetteras à l’entrée du bordel avec une batte pour protéger ton ami des mains vicieuses. Un bien mauvais mac si vous voulez notre avis, Gabriel devrait sûrement la licencier.
Ce serait dramatique. Mais est-ce qu’on pouvait revenir au sujet principal ? Soit elle. La mauvaise amie qui n’avait rien dit à ce fourbe Choi et sa moue adorable à vous faire confesser des crimes que vous n’aviez pas commis.
Aaaaah bien naïve Maiko. Oui, elle l’avait cru cette promesse de confiance. Elle l’avait cru au point de s’en vouloir doublement pour ses cachotteries « …excuse-moi... » de pas lui avoir parlé de son inscription sur adopteunpapi. Oui.

« Non… ça c’est Alfred ! Il exagère toujours ! Il a même estimé le nombre d’enfants que j’aurai tu sais alors bon.  » ouais, pas flippant du tout. Tu sais Maiko, t’as un vrai don pour rassurer les autres. « Daisuke » secouant la tête à cette reprise, elle avait ajouté « C’est genre le JR Ewing des avions. Même si lui, il est plus dans les hôtels. Des trucs de riches. Tu sais, Dallas et moi... » elle était inculte, elle venait du Texas « Je travaillais pour lui avant. » ouais, genre esclave, mais on va passer les détails. Ce qu’elle aurait bien aimé passer aussi, c’était la suite. Pourtant, malgré la gêne sur ses joues, comme si elle ne voulait rien cacher à l’idiot d’ami qui lui en cachait le double, elle avait confessé le plus étrange « C’est… l’ex mari de ma soeur. »

Pas si difficile à dire… un peu… quand même. Sur une échelle de 1 à 10, à combien ses joues étaient rouges ? « ça va tu sais.... » bien trop sérieuse maintenant, elle avait trouvé le regard de son ami bien trop sérieux aussi pour ajouter  « Je me suis déjà faite avoir une fois… deux ce serait trop. » c’est vrai. Fallait déjà être stupide pour avoir un ex comme le sien. Alors un deuxième, elle le castrait sans attendre  « Mais c’est gentil Gab. » tellement gentil qu’elle lui épargnerait son temps d’esclavage et les ordres pervers de Daiki Candy Pedo. Oui, parce qu’il aurait été compliqué d’expliquer ensuite qu’il n’était vraiment pas si mal que ça pour un ancien patron pervers « J’ai de la chance de t’avoir comme ami. » c’est vrai, elle pouvait la remercier cette partie de tétris  « Et si un jour ça ne va pas, je viendrais me plaindre… au final aujourd’hui, la chose qui m’inquiète le plus c’est ma famille. Tu sais, c’est bizarre, je sais que je vais en décevoir certains s’ils finissent par l’apprendre... » et pourtant, elle agissait comme une gamine insouciante qui profitait du moment ? Elle n’était sans doute pas une soeur si terrible que ça après tout …  « J’espère juste qu’ils ne le sauront jamais... » voeu naïf sans doute… mais espérer que Yasuo ne soit pas fâché, c’était idiot…  « Tu vois… je te parle à toi... »  plus qu’à d’autres… une confession peinée, option craintes… oui, Choi Gabriel pouvait se vanter d’être parmi les oreilles qui en savaient le plus.
©️ flappy bird.
 
MAY I BE YOUR BEST MAN? |#| MAIKO&GABRIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Maiko
» Hydrangea serrata 'Maiko' (=Belladone)
» Acer beni maiko
» 13 Des YEUX à SAUVER ...plus de 10 chiens vous attendent
» mon chien et les voitures !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment R :: Dortoirs idoles-