Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Oh Baby don't leave me | ft. Tsubasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 1 Oct - 18:20
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Si quelqu’un était au bout de sa vie à l’heure actuelle, c’était bien Hideki. Alors bien sûr, on pouvait lui parler de la faim dans le monde, des guerres, des problèmes quotidiens de transports, mais non ! Là, maintenant, tout de suite, il avait vraiment mal à son coeur. Il n’exagérait pas une seule seconde et il ne se disait pas qu’il était ridicule de se sentir triste pour un truc pareil. Tsubasa partait.
Il s’en allait. D’accord, il ne partait pas à l’autre bout du monde mais c’était pareil non ? Ils allaient moins se voir, c’était certain ! Et là, le regard posé sur la valise de son meilleur ami, il en prenait pleinement conscience. Evidemment, il avait essayé d’être un homme fort. Un bon ami. Bien sûr, il était content pour lui. Cette promotion, Tsubasa la méritait plus que personne. Il n’y avait pas de quoi être triste de voir son meilleur ami réussir dans son rêve !
Ouais… évidemment qu’il était content. Mais, ce départ des dortoirs, il le vivait comme une rupture. Ou pire.
Ouais, c’était exactement pareil parce qu’il avait envie de manger un pot de glace entier en se matant des Tim Burton.
… bon d’accord, globalement, il avait toujours envie de manger…. Mais il avait bien le droit de se plaindre un peu maintenant non ?

Pendant un temps, tandis qu’il aidait son meilleur ami à terminer de préparer ses affaires, il avait bien essayé d’être fort. Il s’était conduit en adulte responsable et pas en gamin capricieux. Vraiment, on avait de quoi être fier de lui maintenant. Et quand Tsubasa reviendrait de cette salle de bain, il lui répéterait à quel point il était heureux pour lui. Il mentirait même peut-être un peu en disant qu’ils continueraient à se voir autant et que tout irait bien ce soir quand il se rendrait compte… qu’il n’était plus là.
……..
Mec, sérieusement, est-ce que c’est la valise de Tsubasa que tu viens de pousser du pied sous son lit ?
Non.
Hide ?
… le sol n’était pas droit dans ces dortoirs, c’était dramatique !
Et c’était parce qu’il essayait de le tenir en place qu’il s’était assis devant, sur le lit, au retour de son ami ?
….
Sa tête tournait, il n’avait pas assez mangé ce matin.
Un bol de céréales, deux muffins, une barre de céréales, une pomme et un kit kat c’est pas assez pour toi ?
… il n’avait vraiment mangé que ça ?

Relevant les yeux vers son meilleur ami, il lui avait adressé un sourire, le plus innocent du monde, avant de respecter sa parole « Sans rire, c’est vraiment cool pour toi tout ça. » ouais, génial. Tu me quittes pour d’autres mecs mais tout va bien ! « Je suis content pour toi. » … tu lui as déjà dit trois fois ce matin, tu le sais hein ? « C’est cool... » ….. « ... » ….. « Bon, les grands vont m’embêter si tu t’en vas mais ça ira hein. » … mec, tu fais 1m84, à ce stade, y’a que ton ombre qui va t’embêter ! « J’veux dire, on se verra toujours autant nous deux. » … ouais, ouais. Est-ce qu’il lui assurait ou est-ce qu’il vérifiait juste pour être sûrs ? « Je sais bien que je vais te manquer mais il faut que tu sois fort ok ? »
……. sérieusement ?
Oui, sérieusement. Il le voyait bien, Tsubasa avait cette tête qu’il faisait quand il était triste. Comme si on le forçait à aller dans une colonie de vacances avec des personnes qu’il n’aimait pas spécialement.
Et bientôt, tu vas lui sortir qu’il a lui-même planqué sa valise sous son lit ?
Ouais, parce qu’il était con, chiant et qu’il avait manifestement décidé de ne pas être si cool que ça à propos de ce départ.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 1 Oct - 20:48
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Décortiquer ce qui lui appartenait dans cette salle de bain était pire que de jouer à Tetris avec les yeux bandés. Son déodorant favori avait maintenant une étiquette avec le nom d’un autre des mecs et il ne trouvait plus sa brosse à dents pourtant il l’avait utilisé le jour d’avant. Un véritable bordel. Récupérant ce qu’il avait été en mesure de rescaper ou d’identifier comme étant bel et bien à lui, il avait tout pris et était revenu dans ce qui ne serait plus sa chambre pour bien longtemps, déposant l’amas d’effets personnels sur le matelas, juste a côté d’où aurait dû se trouver sa valise, c’est-à-dire là où il l’avait laissée.

S’il ne connaissait pas Hideki depuis aussi longtemps, il se serait demandé où était passée sa valise, mais on parlait du meilleur ami que Tsubasa ait jamais eu, de celui que ses parents considéraient comme un second fils. Ils se connaissaient par cœur. Si ça faisait mal au cœur de laisser Hideki derrière, il était assuré que son inséparable le vivrait encore plus mal. Ce n’était pas comme s’il partait bien loin, mais il se doutait bien qu’une chambre semi-occupée ne serait pas une bonne option pour le plus jeune des deux.

Encore cette même cassette qui se répète? Son bro commençait à lui faire penser à un automate! En temps normal, il l’aurait taquiné, il aurait cherché à se foutre de sa gueule pour le faire réagir mais en ce moment il n’en avait pas le cœur, vraiment pas.

« Hide… »

Avec un soupir, il s’était laissé tomber en position assise avant de poser sa tête sur l’épaule de son meilleur ami. Plus l’autre déblatérait, plus il avait envie de faire comme Momoka et pratiquement embarquer sur les cuisses d’Hideki pour pouvoir le serrer au plus fort qu’il pouvait. Ce n’était pas une excellente idée, loin de là,  il était plus grand que Momoka et il pesait plus.

« Oui tu vas me manquer.» Il ne valait mieux pas lui mettre le fait droit dans le visage, bien que Tsubasa est du type baveux et qui ne se cache pas de dire ce qu’il pense même si c’est à la limite de l’irrespectueux, il était avec une des personnes qui lui étaient le plus chères, top de liste juste après sa famille. « Mais tu agis comme si je m’en vais mourir au combat. F!GHTERS c’est juste un nom, tu sais? On ne se bat pas pour vrai!!» Finalement il ne peut pas se passer d’une bonne blague.  Se permettant de faire son sourire de gamin hyperexcité, il avait ajusté la position de sa tête sur l’épaule de son ami, question d’avoir un minimum de visuel sur sa réaction. « Je vais te manquer aussi, n’essaie même pas de le nier. » Il avait ponctué son affirmation d’un doigt bien piqué dans les côtes de l’autre, le sourire toujours pas parti de sa tronche. Si Hideki voulait pleurer, Tsubasa ne le jugerait pas. Après tout il savait combien son bro ne tolérait pas la solitude et il avait été habitué à toujours avoir un Okina à portée de main. « Si tu veux je peux demander à Momo-nee-chan de venir dormir en cuillère avec toi à ma place?? »

Vraiment, Tsubasa? Un jour tu lui reproches d’avoir pécho ta sœur, le jour d’après tu la lui offre sur un plateau d’argent? Bon, ce n’est pas comme si Momoka dirait le contraire!!!

Quoi? Sa valise?
Il le trouverait bien plus tard. Il y avait plus urgent. S'occuper de son meilleur ami, ça c'était important.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 2 Oct - 8:21
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Hide, quoi Hide ?
Hide était sage. Hide essayait d’avoir une conversation sérieuse. Mettre à la plat les choses pour que cette séparation se passe dans les meilleures conditions possibles…
… en planquant sa valise sous le sol ?
… Les psy étaient des gens tellement allumés, il était convaincu que ça devait bien être un espèce de jeu pour trouver son moi intérieur ou un truc dans le genre.
… bref, le “quoi ?” qui précédait probablement le “mec, je sais vraiment pas où elle est passée ta valise” s’était effacé de son visage lorsque son ami s’était rapproché et que sa tête avait pris place.
Celui qui était parfaitement cool à propos de ce départ avait alors adopté cette expression communément appelée “pouty face” pour répondre à un aveu tel un gosse qui cherchait plus d’amour « Combien ? Sur une échelle de 1 à 10 ? » 1 Hide, t’es clairement trop chiant !
Laisse-le partir au lieu de te conduire en gosse capricieux qui réclame des gages d’amour éternels.
Oui, alors, ce n’était pas parce qu’ils étaient ensemble depuis des années, collés comme les trois mousquetaires mais à deux - ok à trois parce qu’il était quand même pas mal collé avec Momoka parfois - que ça dispensait Tsubasa de prendre deux minutes pour lui déclarer son amour.
Lui, il le rassurait tout le temps. La dernière fois qu’il était allé à Pizza Hut avec un autre mec, il n’avait pas manqué de lui dire combien il aurait préféré y aller avec lui.

Bah quoi ? C’est vrai ! Il avait beau avoir du succès, il ne voulait pas que Tsubasa pense qu’il était capable de le remplacer par le premier venu.
….

Enfin bref, Tsubasa s’était permis une blague et lui, il lui avait jeté un regard et un  « T’es bête... » un poil boudeur. Ne surtout pas oublier, il était là pour lui dire à quel point il était content pour lui. Il était un bon ami, adulte mature qui savait prendre cinq minutes pour réfléchir « Ok, tu pars pas à la guerre... » alors rends-lui sa valise « Mais tu pars quand même loin ! » oui, dans les autres dortoirs « 1703 pas ! C’est ce qu’il y a exactement entre nos dortoirs. Et j’ai regardé, ça nous éloigne aussi de mon appartement. » … Il n’avait pas vraiment compté, rassurez-nous….
Le mystère resterait entier, parce que celui qui était vraiment cool à propos de ce départ n’en n’avait pas dit plus « Et d’accord, tu vas me manquer… un peu. » Un peu seulement ? « C’est un 4. Ou un 5 » … Hide, t’es au moins à 8.
… non mais lui il voulait être content et adulte ! Genre au moins 4 minutes et après il lui ferait une crise comme quoi il n’avait pas le droit de l’abandonner, qu’il ne voulait pas rester avec d’autres ici et que, s’il partait là-bas tout seul, c’était sûr qu’il dormirait mal. « 5.3 »
……. ouais, uniquement parce qu’il lui avait piqué une côte quelque secondes plus tôt, il voulait bien réhausser un peu.

Étendant ses jambes sur le sol, ses yeux s’étaient tournés à nouveau vers l’autre idiot qui lui servait de meilleur ami avant de fixer ses pieds avec abattement « Ta soeur, elle part pas à l’autre bout du monde elle ! » … dans les dortoirs pour les idoles Hide « Est-ce que ton passeport est en règle au moins ? » … amusant, vraiment.
… Ok, ça ne l’était pas vraiment. Surtout quand il le pensait réellement, que c’était l’autre bout du monde.
C’était idiot dans le fond, ils n’avaient eu que quelques mois si près, il s’y referait bien non ?
Il était comme ça, il n’y pouvait rien. D’accord, ces dortoirs n’étaient jamais vides mais sans Tsubasa, évidemment que ce ne serait pas pareil ! C’était son meilleur ami ! Ce soir, c’était forcé qu’il allait écouter de la musique country en déprimant !
… à moins qu’il ne décide d’aller faire chier une pauvre âme en peine qui aurait préféré trouver le sommeil « En plus ta soeur, elle a pas le droit de venir dormir là. » oui, d’ailleurs, il trouvait cette règle stupide. Est-ce qu’on devenait moine parce qu’on était idole ? Ou est-ce que seuls les moines avaient le droit de l’être ?
ça c’était un mystère comme l’oeuf ou la poule en cent fois moins compliqué.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 2 Oct - 21:55
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Une échelle de 1 à 10? Il était sérieux, là? Tsubasa leva les yeux vers le visage de son ami une fois de plus, un peu abasourdi. Bien sûr qu’il était sérieux, on parlait d’Hideki ici. Il ne tolérait pas d’être seul, et son meilleur ami le savait très bien, ils avaient passé suffisamment de temps ensemble pour cela. Ça avait été facile à percevoir dès les premiers moments qu’Hideki avait passés à la maison familiale Okina à Shinjo, à servir de seconde ombre à Momoka tellement il ne pouvait pas être trop loin d’elle de peur d’être seul. Heureusement Tsubasa avait rapidement pris le relais et la plus belle des amitiés était née de ce besoin insatiable d’avoir quelqu’un avec qui passer du temps.

Mettre un niveau d’à quel point Hideki allait lui manquer? Il n’avait pas envie de jouer la carte du gars trop orgueilleux, et il aimait trop plaisanter pour ne pas se servir de cette opportunité pour faire une blague. « 11. Je vais avoir de la difficulté à respirer. » Il était semi-sérieux, semi-taquin. Il ne respirerait parfaitement bien, aucun problème là-dessus, mais ça lui ferait franchement bizarre de ne pas être envahi dans sa bulle à toutes les heures.  Minute, il plaisantait et tout ce qu’Hideki trouvait à lui répondre c’était qu’il était bête?! Son visage ne put retenir le sourire de peste qui s’était présenté en plein milieu de sa tronche tandis qu’il se rapprochait un peu plus du plus grand à l’aide d’un simple coup de fesses servant à s’asseoir plus près. Une fois bien positionné, il replaça sa tête, fixant les yeux au plafond tandis que son meilleur ami déblatérait un récital sur la distance entre eux.

« 1703? Ça c’est avec tes grandes jambes. » Tu dis ça comme si tu mesurais 20 centimètres de moins que lui, et pourtant tu n’en fais que 8 de moins!  Aide-toi un peu, Okina! « Je n’aurai qu’à faire mon jogging un peu plus rapidement pour aller à ton appartement… pourquoi tu as encore un appartement en dehors des dortoirs, d’ailleurs? » Allo, la Terre appelle Tsubasa! Tu le sais très bien pourquoi! Vous avez certaines règles de vie à suivre comme trainees et avoir son propre logement c’est le meilleur moyen de briser l’une d’entre elles sans se faire prendre. À l’âge que vous avez tu devrais le savoir! On veut bien croire que Monsieur Okina se met parfois la tête dans le sable en ignorant volontairement l’historique physique entre sa sœur et son bro, mais il y a toujours bien des limites!

« 4 ou 5? Tu me blesses. » Ne dis pas ça en riant, sombre crétin, ça ne paraitra pas que ça te fait carrément un pincement au cœur. Même le 5.3 ne le rassurait pas, Hide jouait les durs et c’était mauvais signe. « Je vais prendre ça pour un 9.6 » Et tu sors cette conversion de chiffre d’où exactement? Ton baccalauréat il n’est pas en maths, ça paraît!  

Dans un monde idéal, Hideki aurait fait partie des F!GHTERS. Ça en aurait fait au moins un que Tsubasa saurait comment gérer. Ils auraient emménagé ensemble dans le dortoir haut de gamme où Tsubasa irait vivre avec son senpai et ses trois kouhais. Par contre Hideki n’était pas à l’agence depuis suffisamment longtemps comparément à la majorité d’entre eux, c’était probablement la raison.

« 1703 pas entre deux dortoirs c’est le bout du monde mais pas trois heures de train? »  Hideki avait-il oublié que Momoka devait prendre le train grande vitesse –train qui, bonne blague, s’appelle le Tsubasa – pour venir les voir? Shinjo et Tokyo, ce n’est pas exactement la porte d’à-côté! « Quoique pour elle, ce n’est pas loin du tout si ça signifie de venir prendre soin de toi. » La relation entre Momoka et Hideki était impossible à mettre un terme dessus. Ils avaient été un couple, n’en étaient plus un mais avaient toujours cet attachement profond et ce besoin de s’assurer que l’autre va bien, surtout Momoka envers Hideki. Tsubasa ne posait pas de questions, tant qu’ils ne s’arrachaient pas la tête c’était bon pour lui.

« Oui mon passeport est en règle, donc on va pouvoir aller à notre lune de miel à Bali dès mon premier congé. » Définitivement il était en mission, il fallait faire rire Hideki pour qu’il perde cet air de chien de refuge! C’était pressant!!

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 3 Oct - 19:53
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Tsubasa ne partait pas bien loin. C’était à côté, dans la même ville, à quelques pas. Vraiment, il n’y avait aucune raison d’en faire toute une histoire. Et pourtant, ça ne lui plaisait pas.
S’il avait été réellement ravi pour son meilleur ami en apprenant la nouvelle, il y avait eu également ce temps où il avait réalisé qu’il le verrait moins, qu’ils ne seraient plus dans le même dortoir. Et depuis quelques jours, il s’était mis à redouter…. Jusqu’à ce que ses yeux se posent maintenant sur cette fichue valise. C’était idiot, complètement idiot, il n’était plus un enfant, il n’avait pas besoin d’autant d’attention.
Mais Tsubasa était son meilleur ami. Pour lui, c’était la personne qui comptait le plus sur cette Terre. Alors, même si au fond il savait qu’il était ridicule, c’était plus fort que lui. Oui, évidemment que c’était normal de penser que votre meilleur ami allait vous manquer, mais là, il était juste chiant « T’es au moins à 12 ! » et lui ? Sans doute pareil….

Sans râler, malgré un coup de fesse rendu, il avait laissé son ami prendre plus de place, c’était son lit pour encore quelques minutes après tout. Gentil, patient, il pouvait se féliciter d’avoir trouvé un ami comme Tsubasa. Evidemment, tous les deux ensemble, ce n’était pas pareil. Ils avaient toujours eu ce lien spécial qu’on pouvait résumer par un classique “à la vie, à la mort”. La personne qui le collait actuellement, c’était celle qui ferait toujours partie de sa vie quoiqu’il arrive. Il avait été là au moment le moins évident de sa vie, et il serait encore là demain. Oui, même à 1703 pas « Non, moi c’est plus. » … sérieusement, le dortoir des idoles n’était pas à l’autre bout du monde.
Pour la suite, c’était d’un regard qu’Hideki lui avait répondu. Il savait pourquoi. C’était pratique pour tellement de raisons. Aussi, il n’avait pris la peine d’ajouter qu’un plus chaste « Et puis mes chats manquent de place ici. » aaaaah Hideki et ses chats, c’était sacré.
C’était ses bébés. On pouvait le juger, il n’en n’avait rien à foutre !

Il était plus dramatique de chiffre son manque aussi bas quand une valise était planquée en dessous du lit. Jetant un regard boudeur à son meilleur ami, il avait fini par soupirer.
Dis-le. Juste dis-lui à quel point il va te manquer ce con ! Préviens-le que tu vas aller le faire chier là-bas et qu’importe avec qui il se trouve.
Bah ça, s’il ne le faisait pas, Tsubasa risquait d’appeler la police pour disparition inquiétante non ? « Ok… 9.6, si tu veux... » Hide … « … 12 aussi en fait... » et bah voilà !!! Ce n’était pas si difficile de l’admettre « Mais je suis vraiment content pour toi. » est-ce que Tsubasa avait dit qu’il en doutait ?
Non.
Seulement, c’était la partie de lui raisonnable. Celle qui savait qu’il n’était pas normal d’être triste quand Tsubasa réussissait si bien. Celle qui essayait de se dire qu’il devait laisser l’oisillon s’envoler de son nid.
Il est plus vieux que toi.
… c’est pareil !
Et lui ébouriffer les cheveux c’était un “bonne chance” ?
Non… c’était un “tu me saoules, t’es content, j’te l’ai dis ?” quelque chose comme ça que Tsubasa saurait très bien traduire sans avoir les mots.

Et puis, il le méritait, juste pour essayer de lui remonter le moral en usant de sa soeur. Petit malin. « Je vais lui dire que tu m’abandonnes. » elle le savait déjà, mais c’était ce qui expliquait ce demi-sourire sur ses lèvres. Est-ce qu’il devait proposer à Momoka de venir le week-end prochain ? Son appartement était grand et il adorait lui faire visiter à chaque fois.
Crétin.
Ils s’entendaient bien. De toutes ses ex, Momoka restait spéciale. Oui, ils étaient trop proches et ça pouvait déranger, mais la demoiselle Okina avait cette place particulière dans son coeur. Cette famille était bien trop douée pour le dérober d’ailleurs « Ou lui dire comme dans nos 3 derniers coups de fil… » 5 Hideki, 5 « … que je suis fier de toi. » c’était le cas, et si jamais Tsubasa en doutait, il venait de lui redire directement.

« Et pour info, j’préférerai qu’on se fasse un road trip. » une aventure entre bro, ça c’était cool ! Et pour cette idée, au moins, il avait adressé un sourire à la glue qui essayait de rendre ce départ plus simple. ça méritait qu’il salue ses efforts et se montre moins con.
« Mais ça va ! Tu peux terminer ta valise ! » qui était où ? Il n’en savait rien, il n’y avait pas touché à sa valise lui !



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 7 Oct - 19:48
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


C’est fou combien Hideki voulait toujours avoir le dernier mot. Une chance que Tsubasa était habitué, sinon il déclarerait officiellement que son meilleur ami est comme plusieurs disent : chiant. Le truc est, pour considérer Hide comme étant chiant, il ne fallait pas bien le connaître, car lorsque l’on sait ce qui a construit le Hideki qu’il est aujourd’hui, on comprend d’où il vient et on comprend pourquoi il agit comme il le fait. Tsubasa avait brisé l’échelle de 1 à 10 et voilà que ce n’était pas assez. « 11.5, je me tiens encore tout seul. » À 12 c’était la mort assurée, aucune chance de survie. Pourtant il savait qu’il allait très bien s’en tirer. Enfin, peut-être pas, il craignait un peu le manque de chimie très probable entre les différents membres de cette nouvelle cohorte de F!GHTERS.

Encore une fois, son meilleur ami voulait avoir le dernier mot, allant jusqu’à ne faire aucun sens. Tsubasa pouffa d’un léger rire incrédule, regardant encore le plus grand de l’angle bizarre qu’il s’était donné en plaçant sa tête comme ça sur l’épaule de l’autre. On aurait dit un duo de kpop, pas une paire de Japonais typiques. Enfin, ils n’étaient PAS une paire de Japonais typiques, à bien y penser… « C’est sûr que si tu traines des pieds, c’est plus de pas. Par contre logiquement, tes jambes sont plus longues, tes enjambées plus grandes et donc moins de pas nécessaires pour parcourir une distance. C’est des maths de base Hide, tu nous as dit que tu les avais passées. » Vraiment? On joue au grand frère désapprobateur? Oui. C’était nécessaire, parfois. Cette situation-ci en était une. Non seulement il fallait casser ce drama incroyable, mais en plus il fallait stopper la lancée d’Hideki avant qu’il n’exagère encore plus. Tsubasa avait un peu hâte qu’il soit rationnel,  mais il n’avait pas le choix de reconnaître que lui-même il avait une partie de son cœur qui se brisait.

Au regard de son inséparable, il se mit à rire encore plus. Il savait parfaitement pourquoi Hideki avait un appartement, et il en savait même assez pour que ça soit incriminant. « Une chance que tu en as deux, quel ennui d’être tout seul toute la semaine… » Non, il ne ferait pas de commentaires sur le fait que Momoka lui a demandé de l’aider à se choisir de nouveaux sous-vêtements. C’était une pente beaucoup trop glissante, déjà que mentionner l’appartement avait déjà été très risqué.

Oh, on admet le 9.6 alors??? Tsubasa soupira de soulagement, enfin la crise était passée. Maintenant il pourrait taquiner à son aise. Minute quoi, grade 12 avoué?! « Je te descends ça à 11.5, j’aimerais que tu survives. » Tsubasa, crétin tu viens de lui ouvrir la porte toute grande pour qu’il te fasse une autre grosse crise. Pas grave, autant que ça sorte maintenant. « Ça me fend un peu le cœur que tu ne sois pas avec nous… » Hideki aurait été une addition parfaite aux F!GHTERS, en plus il y aurait eu au moins un membre avec qui le leader était assuré de ne pas avoir d’embuches.

Bon, encore la pente glissante nommée Momoka. « Elle va te répondre la même chose que moi, que je ne suis pas si loin que ça. » L’autre côté du bâtiment, tout simplement… On ne changeait même pas de morceau architectural!! « Juste trois? Bon sang, je vais me demander si tu ne t’es pas trouvé une autre fille. » Tsubasa, c’est très glissant, ce que tu fous là. D’ailleurs s’il n’avait pas coupé la phrase d’Hideki, il aurait mieux entendu l’aveu. Soudainement pris d’une vague d’émotion, il s’était clairement fichu du fait que les autres mecs avaient un potentiel d’arriver et il avait passé ses bras autour de son meilleur ami, le serrant de toutes ses forces. « Je sais mais… merci de me le dire.  » Ok, il l’admet, il a finalement un peu la gorge nouée. 11.7

« Roadtrip? On va où? Dès que les promos des débuts sont terminées on fuit tous les deux! » Tsubasa et le respect des règles, ça fait 2. Il n’avait clairement pas compris qu’il n’aurait plus tant le contrôle de son horaire une fois qu’il aurait débuté…

En entendant parler de sa valise, il s’était détaché de son ami, le regardant avec une expression qui voulait clairement demander si l’autre se foutait de sa gueule. « Pour ça, faudrait me dire où tu l’as planquée. » On la fait pas à Tsubasa, celle-là. Hideki devrait le savoir.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 9 Oct - 18:49
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


11.5… étudiant quelques secondes le visage de son ami, tout ce qu’il avait trouvé à répondre n’était pas moins stupide que sa réplique précédente « 11.7 » est-ce que c’était une vente aux enchères ?
Pas vraiment. L’un comme l’autre, ils savaient qu’ils allaient se manquer. Lui savait que malgré cet ultime moment stupide partagé, Tsubasa allait changer de dortoirs et il savait aussi dans le fond que ce n’était pas si grave. Vraiment, il n’y avait pas de quoi être peiné à propos de ça.
A force de le dire, ça finirait bien par passer.
Peut-être qu’il s’y était simplement trop fait à l’avoir dans le coin. Mais dans le fond, son Okina préféré ne serait pas si loin et il serait toujours plus proche qu’il ne l’avait été pendant des années.

Alors, parce qu’il avait probablement conscience de faire l’enfant, il préférait plaisanter plutôt que de dire clairement les choses. Oui, il ne l’ignorait pas, il n’était qu’un idiot un poil capricieux.
Qu’importe… Tsubasa aurait pu partir dans une ville différente, ça n’aurait rien changé entre eux. Il était cet ami dont il était convaincu de la présence. Ce lien fort qui les unissait, ce lien d’âmes soeurs fraternelles, il n’était pas trop naïf de penser qu’il existerait toujours entre eux.
« Pourquoi tu me laisses jamais exagérer ? » parce que tu exagères tout simplement trop crétin. Et que dans le fond, même si tu déconnes maintenant, Tsubasa te connaît trop bien pour ne pas être stupide. Dans cette vaste plaisanterie, cette vaste scène, il y avait bien une part de tristesse cachée derrière des plaisanteries pas si bonnes que ça.

Est-ce qu’il ne pouvait pas tout simplement lui dire ?
Même si ça ne faisait aucun sens. Même si ce n’était pas si loin, qu’il exagérait clairement et que, dans le fond, il n’avait aucune raison de se sentir triste maintenant ?
… même quand une page de votre vie se tournait et qu’elle était écrite avec la personne la plus importante de votre vie ?
Allez Hide, ça n’avait duré que quelques mois cette cohabitation entre trainee.
Oui… c’était passé trop vite « Ouais, ils sont comme moi. Ils détestent l’ennui. » et la solitude. C’était bien pour ça qu’il ne les lâchait que rarement, un vrai papa poule
Hochant ensuite la tête pour ce 11.5, il lui avait adressé un sourire à la suite, tapotant puis massant un instant la cuisse de son aîné le plus normalement du monde « ça m’aurait plu aussi. Tu feras un leader excellent » est-ce qu’au moins les autres membres de son groupe avaient conscience de leur chance ? Il l’espérait. Tsubasa était remarquable et il était capable d’en écrire une éloge en moins de deux minutes de son côté. Le plus long, ce serait d’énumérer toutes les qualités du japonais.

Sa tête s’était hochée une nouvelle fois, il n’avait répondu qu’un « Je sais. » pas si loin, il n’arrêtait pas de se le dire de son côté… « Et non, je suis trop occupé à réviser ma physique quantique dernièrement. » … ouais, et pas que la physique quantique. Mais il avait beaucoup révisé avec Momoka d’autres matières.
Ceci dit, il ne s’était pas étalé sur le sujet et il avait fini par ranger un peu les mauvaises blagues contre des déclarations plus sérieuses. Serrant son ami en retour, sans doute un peu trop fort pour… oui, quelques pas qu’il n’aurait pas dû mentionner… il n’avait pas répondu tout de suite à la suite. En fait, il avait préféré répondre dans cette étreinte bien moins conne que le reste. Il l’avait même laissé  mentionner ce road trip avant de reprendre un peu de distances pour hocher la tête à une chose ou l’autre, allez savoir « Etats-Unis ? Australie ? Europe ?  » va falloir se décider !
… ils ne pourraient peut-être pas en faire un seul avant un moment, alors quelle importance ?

Autant ramener un peu de connerie à tout ça hein ?
« Planquer quoi ? »
Hide…
« Ta valise ? »
Se désignant du doigt, il avait forcer l’étonnement davantage à la suite « Tu crois que j’ai planqué ta valise ? Moi ? » Il voyait un autre crétin dans cette pièce ?
« Elle doit être dans le coin, c’est juste toi qui l’a perdu. » quelle tête en l’air ce Tsubasa !
Se relevant, le crétin du jeu avait parcouru la pièce brièvement du regard avant de s’arrêter sur, ô surprise, le pied du lit « Tiens, tu vois, tu l’avais perdu en dessous du lit ! » ….

Laissez tomber. Et inutile également de se perdre sur ce regard faussement réprobateur après avoir tiré cette fichue valise à la vue de son ami « Tsubasa, mon grand, est-ce que t’es sûr que ça va aller pour toi sans moi ? »


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 16 Oct - 22:54
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI coeur


Encore une fois, avoir le dernier mot. Allons, on va lui laisser celle-là. Tsubasa savait trop où tout cela pouvait mener et sincèrement… il n’avait pas la tête à cela. Passer du temps sur ces enfantillages ne ferait que s’éviter le nœud du problème, c’est-à-dire que son inséparable, son meilleur ami, celui qui ne tolérait absolument pas d’être seul, allait se retrouver isolé dans un dortoir sans Tsubasa. Oh, Hideki ne serait assurément pas seul, il y avait d’autres trainees dans la place… mais qui sait ce que le plus jeune ferait sans aucun Okina autour.

S’il lui laissait avoir le dernier mot, il n’était pas assuré que Tsubasa laisserait Hideki exagérer. Comme avec les enfants, il fallait parfois tenir les cordons serrés et faire preuve de discipline. Peut-être devrait-il demander à sa mère et à Shizuka comment elles s’y prenaient, il pourrait appliquer les méthodes sur Hideki. Non mais quand même, on se calme, ils n’avaient qu’un an de différence. « Parce que tu ne maîtrises pas l’art de l’exagération. » Ah, parce que c’est un art? «Exagérer sur l’exagération brise l’harmonie de la chose. » Il y a une harmonie possible, à exagérer? Et bah! Il est prêt à être dans le même groupe que Gabriel, le Tsubasa! Piquant encore les côtes de son ami d’un doigt furtif, il se permit de ricaner un peu. « Peu importe le nombre de pas, je viendrai te voir lorsque je peux, je te le promets. » Promesse facile à faire et qui était assurée d’être respectée, il s’inquiéterait un peu trop. Il tenait ça de sa mère, s’inquiéter pour Hideki.

…justement, son ami ne cachait pas qu’il ne tolérait pas l’ennui et la solitude, et selon ses mots, ses chats étaient pareils et ça Tsubasa le savait. Il savait aussi pourquoi, bien qu’Hideki ne lui avait jamais dit en personne. Cette partie-là, c’était Momoka qui s’en était chargée, heureusement. Même s’il n’était pas particulièrement émotif – regardez-le être le plus calme des deux en ce moment – il n’était pas sûr qu’il aurait pu supporter d’entendre son ami parler de ce qui s’était passé avec sa mère en détails. Petite dose par petite dose, c’était mieux comme ça. « J’avoue que je ne suis pas sujet à l’ennui autant que toi et je ne tolèrerais pas qu’Ichigo soit tout seul. » Le shiba des Okina était probablement aussi gâté pourri que Jack & Sally combinés… si c’était possible. « Heureusement que mes parents le trainent partout. » Avec une bonne partie des enfants sortis de la maison, ses parents compensaient via le chien. Enfin, ça s’était la théorie de Reika.

Il ne fit pas de cas du traitement donné à sa cuisse, plus qu’habitué. Il avait tout simplement écouté ce que son ami lui disait, penseur un moment. Un excellent leader? Est-ce que Hideki avait vu ce avec quoi Tsubasa aurait à travailler? Personne ne semblait compatible à travailler ensemble, sauf peut-être le duo de colocs existant, Ono et Koike, qui n’avaient pas les personnalités les plus faciles à faire correspondre en harmonie, mais si personne n’était mort depuis le temps qu’ils cohabitaient, c’était déjà bon signe. Il ne savait rien de Takagi, mais il n’avait pas eu de mauvais mots à proprement parler, en plus qu’il s’était bien débrouillé au casting. Tant qu’à Choi, Tsubasa espérait seulement avoir l’aîné du groupe de son bord, sinon ça pourrait mal finir. « Oh tu sais, je ne suis pas si sûr. On n’a pas de manager, donc je me retrouve à être leader avec des tâches de manager… » Ça faisait quand même beaucoup, mais il ne comptait pas abandonner. Pas maintenant, pas jamais. Au pire, il irait défoncer la porte du bureau d’Eita-san pour lui dire que ça n’avait pas de sens. Juste au pire… il ne voulait pas risquer sa place dans le groupe.

« Ta physique quantique?! » Ca y est, Tsubasa est mort de rire. Affalé contre son meilleur ami il s’esclaffait, les yeux presque fermés tellement il ne s’était pas attendu à une telle réponse. En même temps, il aurait dû s’y attendre, c’était le genre de réponse que le plus grand avait l’habitude de lui sortir. Il ricanait encore un petit peu lors du câlin, d’ailleurs, se calmant quasi instantanément en sentant l’étreinte lui être retournée. Il devait admettre qu’il s’ennuierait de ces moments-là, aussi précieux que les soirées passées sous des forts de coussins qu’ils avaient parfois faits comme s’ils avaient 7 ans au lieu du 17 et 18 de l’époque. Sauf que desormais les forts avaient laissés place à des plans de roadtrip. « Je ne pense pas être autorisé à sortir du pays de sitôt. On pourrait passer par Shinjo sans prendre le Shinkansen et ensuite remonter vers le nord? » Prendre le train haute vitesse signifiait être potentiellement reconnu, une fois qu’il aurait le droit d’avoir du temps libre…

Sauf que présentement, son temps devrait être passé à faire sa valise. « Que tu l’aies planquée ou pas, tu la trouves. » Quelle tête de cochon, cet Hideki! Les bras croisés, pas du tout impressionné, il avait regardé son ami feindre l’innocence et trop rapidement retrouver la valise sous le lit. Levant un sourcil à la dernière remarque, il secoua la tête avant de feindre de donner un coup de pied vers le tibia de l’autre. « Ça va aller. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 17 Oct - 22:12
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Arquant un sourcil, le cadet avait penché son regard vers l’aîné quelques secondes avant de trouver malin d’avoir pour réponse ce « Sauf si mon exagération de l’exagération n’est pas exagérée ! » ???
Tu peux sourire morveux mais n’empêche que tu exagères toujours de base. Inutile de rappeler pourquoi, les raisons apparaissaient évidentes et peut-être qu’il le comprendrait enfin la première fois qu’il irait de son dortoir à celui de son meilleur ami. C’était presque se téléporter.
S’il insisterait probablement en soulignant le fait qu’il ne vivait plus à quelques pas et que ce n’était pas pareil, il finirait par s’y faire non ? Il avait passé l’âge de faire des caprices. Il s’en sortirait très bien, comme un grand oui….
Pourtant, il en était persuadé quand il le pensait…
… oui, ce soir, quand il lui prendrait l’envie habituelle d’être un Hide qui embête un Tsubasa à la recherche de sommeil, il serait triste. Il n’y avait pas besoin d’ajouter de probablement dans une certitude… même pour faire jolie et moins honnête.
Ce dont on ne doutait pas non plus c’est qu’un pauvre malheureux subirait un squattage d’un Hideki qui, après s’être tourné une bonne dizaine de fois dans son lit, déciderait de partir à l’aventure pour rendre visite au premier ami qui lui viendrait à l’esprit alors. Être dans le répertoire téléphonique d’un Nakamura Hideki, section amis, c’était prendre le risque d’être privé de sommeil.
« Ouais,moi aussi.... » il était un gueux trainee mais rien à foutre, s’il voulait voir son Tsubasa, il verrait son Tsubasa. Obama lui-même ne pourrait pas l’en empêcher.

Il était sans doute plus sage d’avoir une conversation sur leurs bébés - en tout cas moins sujet à la “fausse” exagération - et à la mention d’Ichigo, Hide avait souri comme il le faisait toujours quand on parlait de boules de poils dans le fond. Si son père détestait les animaux, même les plus mignons, il n’était de son côté qu’un gros niais faible à leur cause. On pouvait se moquer de lui là-dessus, rire de son côté papa poule avec ses bébés chats, il ne s’en vexerait même pas tant il assumait être un ami des animaux « On devrait le présenter à Jack et Sally depuis le temps. Je trouve ça limite honteux qu’on ne l’ai pas encore fait. » c’est vrai, c’était un peu comme de la famille après tout… genre des cousins. Et puis, ça ne risquait rien de son côté, ses bébés adoraient les chiens, il n’y avait qu’à les voir quand elles voyaient Umberto. Elles étaient tout simplement folles du chien de Mikio. Faire sa toilette était leur première tâche dès qu’elles l’appercevaient.
Parce qu’il amenait souvent ses chats en visite à des amis ?
Pour Mikio, ça lui était arrivé oui. Mais étant donné qu’il avait déjà été la nounou du si magnifique Umberto, des liens s’étaient tissés dans ce petit trio.

Sujet plus sérieux ensuite, sa tête s’était secouée. Forcément, Tsubasa était son meilleur ami. Déduction logique, il était aussi le mec le plus parfait sur cette terre. Que ce soit objectif ou non, il n’en n’avait rien à foutre. on pouvait le contredire, ça ne serait pas bien utile. En tout cas, le débat ne nous plairait pas vraiment s’il se contentait d’un simple et assuré “parce que” en guise de réponse. Tsubasa était le meilleur, point. Inutile de revenir à la ligne, d’ouvrir des guillemets et toute la suite qui allait avec. L’affirmation était non négociable.
« Je sais que tu vas réussir. » oui… et il savait aussi qu’il allait lui manquer « Dans même pas trois mois, je vais devoir changer mon “je suis fier de toi” en “je suis vraiment fier de toi” » et il insistait sur le “vraiment” « Dans un an ce sera probablement un truc comme … : Okina-sama, vous êtes mon héros. Un dieu parmi les Dieux. S’il vous plait, signez de votre nom sur ma peau et jamais plus je ne me laverai ! » Hide… t’en fais trop…
Et Tsubasa osait dire qu’il n’était pas bon en exagération ?
…. bref… « Et puis si on t’emmerde, tu m’appelles, je règle ça discret. »

Evidemment, il n’allait pas les faire disparaître dans la forêt d’Aokigahara ! No stress ! Il était chiant, pas meurtrier.

Et con, manifestement pour une mention étrange de physique quantique dont il avait été récompensée par le rire agréable de son meilleur ami. Un rire qui l’avait déridé et avait rendu une étreinte plus joyeuse. Elle lui avait moins serré le coeur en tout cas. Il détestait ça… les “au revoir”... même quand ça n’en n’était pas des vrais….
Il était idiot. Il le savait bien. Il le savait également que ce voyage se ferait… et sa tête s’était d’ailleurs hochée à la proposition de son aîné « ça me va. Quand t’auras un peu de temps, on se fera ça ! J’ferai même ton garde du corps ! » ?
Quoi ? Avec sa taille, ses bras solides, il pouvait postuler pour le job provisoirement non ?

Postule déjà pour retrouver sa valise abruti… ça ne devrait pas être trop compliqué, étant donné que tu es le seul responsable de sa disparition  « Avoue que ce serait quand même plus simple si tu savais où tu l’as laissé. » … trop de culot là Hide…
ça va, il l’avait sorti sa valise, il avait même failli se faire frapper pour ça … « La violence rien ne résout... » ok Yoda, on se calme
« Et encore moins tes problèmes de mémoire ! » petit con de plus d’un mètre quatre vingt !
Allez, il était gentil, malgré ce “ça va” mensonger, il lui avait ouvert sa valise pour qu’il termine de la remplir et…
Hide… est-ce que tu viens de t’asseoir dans sa valise là ? T’es pas sérieux ?
« Et voilà, on peut y aller ! »« Bon faut que je me tasse un peu mais personne ne remarquera que je suis là. » les Fighters étaient un groupe composé d’aveugles ?


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 8 Nov - 3:37
Oh baby don’t leave me
TSUBASA & HIDEKI  coeur


Laisser son meilleur ami derrière. Dit comme ça, c’est franchement trop cruel.  C’était probablement la tournure de phrase qui donnait le plus une mauvaise conscience à Tsubasa. Heureusement que Ayaka, pourtant plus discrète et beaucoup moins du type à se mêler des affaires de ses frère et sœurs, lui avait offert une vision alternative. ‘Vos chemins progressent différemment, tu ne le laisses pas derrière, tu le laisses cheminer à son rythme. C’est bien.’ avait-elle dit avant de retourner à son livre, surprenant tout le monde, mais ayant été la solution au cœur affolé de son petit frère.

C’était probablement parce que sa sœur lui avait trouvé les bons mots pour l’apaiser qu’il était capable de faire la morale à Hideki sur son exagération. Au-delà du mec qui dit toujours la vérité sur ce qu’il pense, il y avait le meilleur ami, celui qui ne veut pas faire de mal à son frère de cœur et qui avait exceptionnellement marché sur des œufs. En ce moment, alors qu’il avait droit à un Hideki à son plus chiant, le naturel était revenu au galop, merci Ayaka-nee-chan.

« …Déjà exagérer une fois, c’est déjà trop, Hide. » Impossible de ne pas sourire en réponse à autant de conneries. Il n’avait pas élu le Sieur Nakamura comme meilleur ami pour rien : ils avaient tous les deux un humour que l’autre pouvait bien tolérer, même lorsque c’était un peu irritant.  Ainsi, ils n’avaient pas le choix, il leur faudrait effectuer les nombreux pas entre les deux dortoirs car il leur était nécessaire de se voir. « Les gars devront s’habituer à tes visites. » Ce n’était même pas une option.

Heureusement que le papa Okina est l’inverse du papa Nakamura, car avec Jack, Sally, et Ichigo, il fallait absolument aimer les animaux. Bon, il fallait dire que le père de Tsubasa était obligé contractuellement à les aimer, du fait de son emploi de vétérinaire. « Je ne suis pas très sûr qu’il aime la présence de chats… Mais on peut bien essayer. » La question restait à savoir si c’était les félins que l’on apportait à Shinjo ou le bouffeur de fraises que l’on trainait à Tokyo? Il devrait demander à son père, parce qu’il savait à quel point les bébés d’Hideki n’auraient aucun problème avec le membre poilu de la famille Okina.

Ce qu’il y aurait peut-être un problème, par contre, c’était avec son nouveau groupe. Il grimaça sans gêne à la déclaration guimauve de son meilleur ami. « Trois mois c’est peut-être trop précipité. Je n’ai aucune idée si on va réussir quelque chose de potable d’ici là. » Regardez comment la première cohorte de F!GHTERS avait échoué! « OKINA-SAMA?! » On exagérait encore ici. Éclatant de rire, se tordant de plus belle contre son meilleur ami, il cillait presque tellement il riait. « S’il te plaît, arrête, dans deux ans tu vas révoquer ton hétérosexualité » Minute, là c’est Tsubasa qui exagère? Bah ouais, c’est le meilleur ami de l’autre pour une raison, hein! Et veut mieux rigoler et ignorer ce commentaire sur régler ça discret. Des plans pour être kické hors du groupe avant de débuter!

S’il n’était pas kické, par contre, il n’était pas contre l’idée d’avoir son géant de frère de cœur comme garde du corps. « Oh, tu vas me garder? Donc si une fangirl veut m’embrasser, tu vas te sacrifier? » Tsubasa, arrête de faire le con, bon sang! « Est-ce que je dois chanter ‘I will always love you’? » Non, c’est plus du range de voix de Momoka ça. Pourquoi elle ne fait pas carrière, elle, d’ailleurs? Inconcevable.

Regardant toute la scène avec la valise sans dire un mot, les bras croisés mais clairement sur le point de se mettre à rire, il fit par soupirer en se passant une main au visage. «…Hide, tu agis comme si tu faisais juste 150 cm… » Non seulement il ne rentrait pas dans la valise, mais en plus il était vachement visible!

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

    
 
Oh Baby don't leave me | ft. Tsubasa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Babe I'm gonna leave you ~song fic~ ^
» GAGGIA BABY caffita systéme
» Test Tsubasa Reservoir Chronicle
» Tournoi Tsubasa Reservoir Chronicle
» [Poupée] Petite Blythe "Baby Buttercup" Décembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment R :: Dortoirs trainees-