Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 [LOTO] Lipstick, chateau |#| HIKARU&MINAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 11 Sep - 19:33
Lipstick, chateau
Hikaru & Minah


Minah n’avait pas besoin de cour de mannequinat. En tant que fille d’ancien modèle, elle avait grandi dans ce monde terriblement rude et avait reçu les coups de fouet de sa génitrice si elle ne marchait pas droite et avec grâce. Petite, elle avait même suivi des cours de danse classique pour perfectionner tout cela. Une véritable perte de temps et c’était d’une tristesse incroyable. Cependant, elle savait que c’était pour son « bien », du moins, sa mère le lui répétait alors que la petite fille qu’elle était exigeait plutôt des cours avancés en physique. C’était ce qui la passionnait le plus et elle avait déjà lu la plupart des livres d’enfants traitant le sujet, ayant hâte d’avoir accès à une bibliothèque plus riches sur cela.

Le cours de mannequinat se terminait. Elle avait toujours trouvé le professeur bizarre. Un Eita. Bon, il fallait reconnaitre qu’il était plus sexy que Mariko. Mais il avait un truc un peu irréel et étrange qu’elle ne saurait définitivement pas décrire. Comme s’il sortait d’un conte. Minah avait mis du temos à se décider, attendant que la salle se vide pour l’approcher. « Sensei. » Il avait l’air à peine plus vieux qu’elle, c’était bizarre. En fac, ses professeurs étaient déjà quasiment morts. Ce n‘était plus du tout le même délire. « J’ai fait un shooting avec une photographe il n’y a pas longtemps, vous pourriez regarder et me dire ce qui va ou non ? Ce que je peux corriger ? » C’était son métier après tout, non ? Il pouvait bien faire ça pour elle.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

❝ But don't look back with anger ❞
Gonna start a revolution from my bed ▬ 'cause you said the brains I had went to my head. Step outside 'cause summertime's in bloom. Stand up beside the fireplace, take that look from off your face.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 14 Sep - 22:13
i see what's mine and take it
ft. bae minah
Hikaru ne dirait pas qu’il est mauvais professeur. La pédagogie, ce n’est pas bien compliqué : il suffit de capter l’attention de l’auditoire  pendant quelques heures, les intéresser suffisamment au sujet pour qu’ils sortent tous de la salle en ayant retenu un peu plus du tiers de ce qu’il avait bien pu raconter. Sa technique ? Raconter sa vie, des anecdotes croustillantes sur les autres professeurs, les tenir en haleine avec quelques histoires sur tel ou tel mannequin connu. Facile
C’était attendrissant de les voir porter tant d’intérêt à ce genre d’histoires, comme une bande de bambins écoutant des contes de Noel, assis près du feu. Ca amuserait presque Hikaru, s’il n’estimait pas avoir mieux à faire que du babysitting. Enfin, ça pourrait être pire. Il pourrait être en train de travailler –vraiment-, et cette simple idée lui nouait l’estomac.

La salle se vida –enfin- et Hikaru contempla déjà le programme de sa fin de journée. Il irait probablement vagabonder dans une librairie, à la recherche d’un bon livre, quelque chose de distrayant ; une policier ou même un de ces romans pour adolescents. Ensuite il rentrerait, s’installerait dans son canapé avec Brandy sur ses genoux et se plongerait dans sa lecture. Il pourrait même se faire le plaisir d’ouvrir une des bouteilles de la cave. Parfait.
Ou du moins, ça aurait pu l’être, si ce n’était pas de la petite voix, timide, hésitante de l’une des élèves qu’Hikaru reconnu comme Bae Minah, cette dernière lui demandant son avis sur un shooting qu’elle avait fait récemment. Si tout en lui le poussait à maudire la demoiselle et à l’affubler d’une demi-douzaine de noms d’oiseaux, il n’en laissa rien paraitre. Au lieu de ça, il termina de ranger ses affaires dans sa pochette en lui adressant un de ces sourires mielleux, charmeur dont il gardait jalousement le secret. « Bien sûr, installe toi, on va regarder ça ensemble. »
Il avait tout intérêt à s’attirer les bonnes grâces de la demoiselle ; c’est ce qu’il s’était dit lorsqu’il avait fouiné dans les dossiers des élèves, les premiers jours, à la recherche d’informations qu’il pourrait utiliser plus tard. Sa famille était fortunée, très fortunée  Et c’était peut-être une situation idéale pour en apprendre plus sur elle, soutirer quelques informations, voir ce qu’il pouvait y gagner.
En tout cas, il n’avait rien à perdre.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 22 Sep - 9:54
Lipstick, chateau
Hikaru & Minah


Minah ne comprenait pas pourquoi il était mannequin. Il n’était pas si grand et on avait clairement mieux niveau modèle en Corée du Sud. Mais son pays de naissance regorgeait de beauté en tout genre, il fallait admettre qu’on pouvait difficilement rivaliser avec la pure beauté Coréenne. Ce qu’elle n’était pas. Mais hors de question de l’admettre. Sa mère avait beau être une des beautés les plus prisées des années 90 au Japon, elle n’en ressentait absolument aucune fierté. Elle aurait aimé que cette folle soit un peu moins superficielle. Mais là n’était pas la question puisque la pauvre demoiselle était là à devoir jouer les trainee modèle, pleine de rêve.

La question posée, elle attendit fébrilement la réponse de son professeur, un peu (juste un peu ok, qu’on ne vienne pas dire qu’elle était faible OK ?) par le sourire que ce dernier lui offrit, ravie de l’entendre accepter – même si c’était son travail – immédiatement. « Super ! Ça ne sera pas long, promis. » Et toujours faire attention de faire ressortir son accent (qu’elle n’avait naturellement pas) coréen quand elle parlait japonais. Sa mère lui avait appris à parler japonais avant de parler coréen, mais, pour une question de fierté, elle avait appris à maitriser ce faux accent, rejetant facilement son ADN nippon. « Je les ai prises avec une photographe occidentale ». Qui avait disparu, mais ce n’était pas si grave. Sortant les clichés, elle les tendit à son professeur. « Elles ont été prise à la campagne, je ne saurais plus dire où exactement. » Mais on s’en fichait de cela. Ce qui comptait, c’était elle. Et son côté (terriblement) narcissique la laissait intimement affirmé qu’elle était parfaite. Il ne suffisait que de la regarder, enfin ! « Je vous laisse regarder ? » Elle aurait dû dire admirer !

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

❝ But don't look back with anger ❞
Gonna start a revolution from my bed ▬ 'cause you said the brains I had went to my head. Step outside 'cause summertime's in bloom. Stand up beside the fireplace, take that look from off your face.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 25 Sep - 0:30
i see what's mine and take it
ft. bae minah
Dans un coin de son cerveau, Hikaru établissait déjà la liste de ce qu’il savait déjà et de ce qu’il aimerait découvrir.
Déjà, il savait une chose, un détail anodin mais qui n’avait pas manqué de l’interpeller lorsque la demoiselle ouvrit la bouche : son accent, une couche de miel enrobant chacun de ses mots. Mais de ce miel, il y en avait trop, ça n’avait rien de naturel, d’équilibré. Ce n’était pas dur de deviner que la jeune Minah exagérait. Pourquoi ? C’était sur la liste des choses qu’Hikaru aimerait deviner, bien qu’il en ait déjà une vague idée. Il faut croire que ces coréens ont tous un besoin vital de revendiquer leurs racines, qu’elles soient profondes et bien ancrées ou tout juste capable de nourrir une fleur.
Dans la liste des choses qu’il n’ignorait pas, il y avait la mère de Minah, qu’Hikaru connaissait de par son métier. Elle n’avait, cela dit, pas laissé une forte impression au jeune homme. Il espérait que la fille saurait réveiller en lui un peu plus d’intérêt que sa génitrice. Si ce n’était pas le cas, il perdait son temps.
Hikaru n’a jamais aimé perdre son temps.

Il prêtait une oreille attentive à ce que lui disait la demoiselle, cherchant des indices, des détails qu’il pourrait tenter d’explorer plus tard, sur le fil de la conversation. Les photos entre ses mains ne présentaient, à ses yeux, que bien peu d’intérêt. Il les trouvait fades, trop superficielles, chaque nouveau cliché qu’il scrutait représentait un nouvel effort pour ne pas se trahir et grimacer. Le cadre était pauvre, les vêtements qu’elle portait transpirés la mauvaise facture. Si la demoiselle n’avait pas un minois un tant soit peu plaisant à regarder, ces photos auraient tout juste mérité d’être publiées en statut Facebook, au même niveau que les photos du séjour au ski de Jean-Michel, père de famille de 45 ans.
Son visage demeura impassible jusqu’à ce qu’il termine de regarder chaque photo, laissant à Minah le soin de chasser le silence qu’il laissa bien volontiers s’installer.
« Une photographe occidentale ? Je peux connaître son nom ? Sauf si c’est confidentiel, je respecte les secrets d’une demoiselle. » Un sourire chaleureux étira ses lèvres avant qu’il ne restitue les photos à Minah. « Beau travail, il faut croire que tu as ça dans le sang. »

— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 5 Nov - 19:24
Lipstick, chateau
Hikaru & Minah


Le Professeur Hikaru était plutôt sympa bien que clairement bizarre. Minah ne le comprenait pas, vraiment, mais elle se disait qu’il était professionnel, qu’il saurait de quoi il parle. Forcément qu’il savait, Eita n’embauchait pas n’importe qui ! Mais c’était un Eita aussi. Et s’il était là que parce qu’il avait un lien de parenté avec cette grosse dinde ? Comment pourrait-elle avoir la réponse ? cela ne se faisait pas de demander son CV à son professeur. Du moins, Minah trouvait ça un peu bizarre et elle n’aimerait pas enseigner à des gens qui lui demandent son CV pour prouver son efficacité.

Elle sortit les photos, les lui montrant en étant tout de même assez confiance. Elle était belle, elle le savait, on la forçait à l’être depuis des années, c’était quand même mieux si ça marchait. A sa question, elle hocha la tête. Bien sûr qu’il pouvait savoir, ce n’était pas comme s’il s’agissait d’un secret d’êtat. « Oui, bien sûr. Elle s’appelait… Hm… C’est un nom bizarre. Cornwell Maggie ? Il me semble que c’était ça. » Elle n’était pas connue, du moins, Minah n’avait pas l’impression que c’était le cas, elle n’en avait jamais entendu parler auparavant. Au compliment de son professeur, elle resta un instant bête. « Vraiment, vous aimez ? » Il ne mentait pas ? « Vous n’avez rien à dire ? Quelque chose à améliorer ? » Elle se savait parfaite, mais quand même, elle ne l’était pas à ce point non plus !



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

❝ But don't look back with anger ❞
Gonna start a revolution from my bed ▬ 'cause you said the brains I had went to my head. Step outside 'cause summertime's in bloom. Stand up beside the fireplace, take that look from off your face.
 
[LOTO] Lipstick, chateau |#| HIKARU&MINAH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Boa albinos Lipstick
» Le Chateau de kerguehennec à BIGNAN (56)
» Randonnée du 30 aout au chateau de chamarande
» Le chateau des Aubiers, à Hillion
» Chateau d'Anjony et Salers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W :: Salles multifonctions (danse, chant, expression corporelle)-