Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 [cantine] I hate you in chinese, and with the right accent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 10 Sep - 18:53
Revenir dans les bâtiments de l’agence portait un certain goût de nostalgie aux lèvres de Jie. Il n’avait pas pu se priver de sa passion pendant trop longtemps avant de ressentir le besoin de venir à nouveau traîner dans les couloirs d’Eita. Il retrouvait des visages familiers, qui l’observaient alors qu’il allait, boitant légèrement, au travers des couloirs de l’agence. Il passa devant l’entrée, devant les agents d’accueil qui se chargeaient de la sécurité, à qui il présenta son badge sans tarder, un léger sourire aux lèvres. D’ici quelques temps, il serait à nouveau capable de danser, de se mouvoir librement, comme il l’avait si souvent fait auparavant.

Mais en attendant de se remettre au travail – ce qui ne devait commencer, physiquement parlant, qu’au moment où il ne souffrirait plus trop de ses problèmes aux jambes – rien n’était mieux venu qu’un bon repas, aux yeux du jeune danseur chinois. D’un pas décidé, il se dirigea vers la cantine d’Eita, afin d’y trouver un peu de nourriture pour subvenir à ses besoins, qui n’étaient hélas pas aussi minces que lui. Il lui fallait nourrir ses muscles autant que son esprit, que tous les nouveaux visages qu’il avait rencontrés avaient réussi à fatiguer.

C’est alors qu’il se dirigeait vers une place assise bien méritée, son genou le faisant encore souffrir, avec un plateau assez chargé, que l’incident survint. Il sentit un liquide s’insinuer sous son haut, tâcher le tout sans même demander pardon. Et quand le regard effaré du danseur chercha le coupable d’un tel acte, il ne croisa rien de plus qu’un visage inconnu supplémentaire. « Faites un peu attention ! » s’exclama-t-il, de cet air outré qu’il adoptait souvent lorsqu’on osait commettre un affront envers sa personne. « Vous ne m’aviez pas vu, peut-être ? » Ce n’était certains qu’un peu de liquide renversé, mais son haut valait une fortune et il n’avait jamais demandé à être traité de la sorte. Les gens manquaient cruellement d’éducation. Ils ne pouvaient même plus s’excuser !
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 16 Sep - 14:17


i hate you in chinese, and with the right accent.
la tenue du jour.
Je n'étais guère habituée à aller à la cantine, c'est un lieu que je fréquente que très peu, le monde qui l'habite, les bruits de rire, la vision des sourires. C'était répugnant à voir, j'aimais bien ma solitude et manger à l'extérieur ou chez moi, mais manque de bol aujourd'hui c'était rendez-vous à la cantine. Franchir la porte du bâtiment me donnait une migraine affreuse rien qu'en entendant les brouahaha des gens environnant, qu'est ce qu'il pouvait débiter des conneries à la seconde. Et manger aussi bruyamment, c'était insupportable. Je me glissais à travers la file en montrant mon badge sans aucune animosité sur mon visage, je masquais ce son immonde par mes écouteurs débitant une musique type rap dans mes oreilles, c'était de suite plus agréable dans l'attente.

Je prenais ainsi un plateau, faisant le plein de nourriture comme si je n'avais pas mangé depuis des jours et des jours. Je me moquais de Naoto mais au final, je mangeais presque autant que lui ; sacrilège. Un frisson empara mon corps à la vision de ressemblance, je faisais quelques pas en ne faisant pas attention à où j'allais, cherchant une place libre et seule, comment dire ? Je n'avais aucune envie de faire la conversation avec quelqu'un. Associable ? Non je gère juste mes fréquentations, je n'aime pas trop le peuple en général. Je fais pas très attention, dans mon esprit maladroit, je bouscule une personne laissant mon verre d'eau se renverser sur le haut de la personne. C'est bien ma veine ça, il est dans l'agence et je l'ai bousculé. Je redresse mon visage vers le sien lorsqu'il s'adresse à moi. Tiens je l'avais jamais vu celui-là il vient d'où ? C'est peut-être un stagiaire ou un gars du staff. Il me dit de faire attention et de suite il enchaîne en me demandant si je l'avais pas vu, sans plus d'émotion sur mon visage.

- Pourquoi tu me vouvoies ? Demandais-je d'un air interloqué, on devait pas être si loin au niveau de l'âge. Effectivement, non  je ne t'avais pas vu. Répondis-je calmement et de manière neutre que ça pouvait en défriser certains, additionné à sa mine outrée que je ne comprenais pas. C'était que de l'eau en vrai, ça allait sécher il va pas me faire un caca nerveux pour de l'eau ? Je lui ai fait un lavage gratuit sans la lessive certes, mais il y a quand même eu un effort de nettoyage inconscient de ma part. Est-ce que je lui demande qui il est ou pas ? Non, en fait la flemme, je m'en fiche un peu.
featuring. zhang jie
© gabi le loup
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 18 Sep - 0:14
C’était un réflexe d’éducation que de vouvoyer les autres. Depuis son arrivée au Japon, quelques années plus tôt, Jie avait toujours eu beaucoup de mal à passer à la familiarité lorsqu’il rencontrait une personne pour la première fois, et aujourd’hui n’était pas différent. De plus, il était face à quelqu’un qui, non-content d’avoir renversé sur lui le contenu de sa boisson, ne paraissait pas prêt à demander pardon, à en juger par l’absence d’expression qu’affichait cette fille. Rien, pas une once de remords, pas un éclair de lucidité. Juste ce visage qu’il trouva presque bête tant il était impassible. Mais cela, c’était peut-être dû à la colère qu’il éprouvait à l’idée qu’on lui ait osé abîmer la chemise qu’il portait. S’il avait su, il aurait mangé dans un endroit moins fréquenté. C’était sacrifier le plaisir qu’il éprouvait à l’idée de frayer avec des personnes d’un autre monde que le sien, mais cela pouvait représenter un sacré désavantage.

« Par politesse. » répondit-il simplement, cherchant toujours à déterminer les intentions de cette fille. Allait-elle se décider à se repentir de son geste ? N’était-ce pas la moindre des choses ? « Et ? C’est tout ce que tu as à dire à ce sujet ? » Voilà qui était désolant. Devait-il prendre le rôle du professeur et rappeler à cette fille comment on devait, normalement, se comporter en société ?

De toutes les choses qu’on lui avait enseignées, la politesse était de loin la plus importante, et Jie était atterré de découvrir que certaines personnes osaient ignorer ces notions pourtant essentielles à la vie en communauté. « D’où je viens, lorsqu’on bouscule quelqu’un, on demande pardon. » se permit-il finalement d’avancer, estimant qu’il avait tout à fait le droit de réclamer un peu de respect de la part d’une personne qui, de toute évidence, était plus jeune que lui ou avait son âge. Dans tous les cas, il ne l’avait jamais croisée à l’agence et il ignorait depuis combien de temps elle était-là ; cependant, avec son absence récente, il était difficile pour lui de savoir qui était nouveau et qui ne l’était pas.
 
[cantine] I hate you in chinese, and with the right accent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» la cantine a volailles de coco38
» Nouvelle rubrique la cantine ....
» [ Vases en verre et liège ] Véronique Maire : Cantine
» Huuuuum, c'est bon à la cantine !!
» Beautiful Chinese Music Traditional

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment-