Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 This smile is illegal, call the cops! ft. Tsubasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 3 Oct - 2:58
This smile is illegal, call the cops!
JUNG RIN & TSUBASA


« Tu gardes mon secret, je garde le tien? » C’était la meilleure solution, à n’en point douter, personne ne voulait avoir à expliquer comment il s’était retrouvé là et comment elle, elle s’était blessée! Et peut-être, juste peut-être, il ne verrait pas la façon qu’elle avait de le détailler de ses yeux sombres, comme si, chacune de ses moqueries, de ses rires, était une chose exceptionnelle. Qu’il ait enduré 5 minutes en compagnie de la boule d’énergie catastrophique qu’elle était, de ses maladresses, sans lui demander de mieux se tenir était un exploit en soi. Elle avait l’impression, un court moment, de pouvait être elle-même. Ça faisait tellement longtemps… Elle devait être la greluche brisée pour Ji Hoon, la fille parfaite pour ses parents, encore et toujours, prisonnière de cet univers terne et gris. … Tsubasa était d’une classe à part. C’était plus que son physique – en toute objectivité elle gravitait autour de beaux spécimens – c’était sa façon d’être. Elle ne se sentait pas enchainée, ou limitée avec lui. Même ses bêtises comme un mandat d’arrêt pour son sourire, il y répondait! « Oui. Exactement. Et d’ailleurs, il est où ton permis de port d’arme? » Rassures nous, tu parles bien de son sourire… si? No comment.

Était-elle au moins partiale? Parce que devant la déclaration sur l’utilité de Gabriel, elle avait froncé les sourcils. « Le visuel? » … ok, Billy était mignon, dans le genre gamin à qui on veut tirer les joues… mais il s’était vu dans un miroir, le futur Leader? « Ils vont te faire mettre une cagoule alors? Ce n’était pas prévu dans mon idée de décors… » …Rin, on doute que tu puisses faire ce genre de blague! « Hey! » qui lui mérita un point noir sur le front! « Me défigurer ainsi! Ce n’est pas du jeu! Je n’ai pas ta génétique moi, à mon âge surtout, comment veux-tu que je demeure un minimum séduisante avec une mouche… » … parce que lui est séduisant? Encore une fois… 1-800-obvious!

Mais il ne semblait pas s’en formaliser! Même qu’il s’était improvisé infirmier, lui arrachant une grimace de douleur. Ce maudit genou, elle ne voyait pas de solution facile, il était bel et bien coincé. Et l’enflure n’augurait rien de bon. Toujours est-il que son physiothérapeute personnel avait stoppé sa tentative de sauvetage pour se payer sa tête – encore, alors qu’elle couinait en se cramponnant à son chandail. Comme si le tacher de peinture ne suffisait pas, il fallait qu’elle tente de corriger la bévue d’un flattage de torse – évidement! – avant de se hisser sur ses pieds dans une minable tentative de fuite……qui se termina allongée de tout son long sur lui. Prise de panique d’être en contact aussi direct avec un dieu vivant, elle s’était agitée puis, figée net en l’entendant rien. Et il osait se payer sa tête? Faussement indignée notre jeune coréenne avait gonflé les joues, d’un ton au moins pas franchement crédible avait réussi à murmurer un : « Je, quoi? M-mais non! Je suis tombée! Tombée! »

Et pour être tombée ça oui, elle était tombée, sous son charme… totalement! Écrasée sur lui, secouée par son rire contagieux et rouge tomate en tentant de contrôler les battements frénétiques de sa pompe à sang. D’ordinaire, elle se serait fait gronder pour un comportement aussi humiliant, dans son monde, ce genre d’écart était lourdement reproché… mais lui… il s’en amusait. Elle n’aurait pas pu dire un mot tant sa moquerie était ensorcelante. Y avait-il plus beau son que son rire? Elle aurai tu l’entendre encore et encore, son pauvre cœur battant anormalement vite en entendant ce qui deviendrait sa mélodie favorite. Elle aurait pu faire des bêtises, encore et encore, ne serait-ce que pour voir son minois s’illuminer, c’était une telle libération. À sa nouvelle accusation, elle avait tenté de s’en tirer en décollant son corps du sien… en posant ses mains à plat sur son torse – bravo championne! « Ceci n’est pas une tentative de viol! Je te touche même pas regarde! » avant de prendre connaissance de sa position précaire et de s’immobilier somme un lapin devant un prédateur.

Elle avait figé net en le sentant approcher, pourquoi est-ce que son visage se rapprochait du sien? Son cœur battait à tout rompre, sa respiration était carrément coincée et, sentant son visage s’enflammer, ou en tentative vaine d’être immunisée sans le visuel, elle avait fermé les yeux et avait couiné un :« … Qu’est-ce que tu f------ » avant de sentir ses lèvres se poser sur son nez. Son cœur avait fait un bond énorme. Prise de panique, elle était d’abord demeurée entièrement immobile. Puis, elle avait serré les paupières, tentant de trouver une reaction possible. Puis, en désespoir de cause, son visage s’était rapproché du sien et ses lèvres s’étaient posées sur les siennes. Euh… Rin? Bah quoi? Il avait clairement mal visé non? Elle avait voulu l’aider, l’enligner et…… OH MON DIEU. Prise d’une panique face à la connerie qu’elle venait de faire, elle s’était reculé et l’avait dévisagé avec une terreur dans les prunelles. « »« » aucun mot ne franchissait ses lèvres, en reproduction intégrale de la toile « le cris ». Puis, lorsqu’elle avait enfin trouvé de l’air, toujours écarlate, elle avait tenté un : « j… j’ai glissé? » Franchement pas plausible avant de se sentir plus gênée que jamais. Et que fait-on quand on a déjà creusé sa tombe? …… Clairement, on se jette dedans. Sans réfléchir, elle avait caché son minois derrière ses mains avant de l’enfouir contre l’épaule du chanteur dans un : « … Sois gentil, achèves moi. Je veux mourir de honte. » … qu’on soit clair, veux-tu qu’il utilise son arme de destruction massive pour te tuer? Qu’importe, elle ne pourrait plus jamais l’affronter maintenant. Jamais!

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 3 Oct - 4:11
This smile is illegal, call the cops!
JUNG RIN & TSUBASA


« Marché conclu. » Conclu avec un autre sourire, bien entendu. Il ne savait pas pourquoi, peut-être était-ce le fait qu’il savait trop bien qu’elle ne pouvait pas lui résister s’il continuait à utiliser ce qu’elle considérait comme une arme, ou bien c’était parce qu’il adorait voir les réactions qu’elle avait coup sur coup. Elle était autant imprévisible qu’adorable, c’était parfait. Sa dernière création eut raison de faire rigoler Tsubasa une fois de plus. Permis de bord d’arme!!!! « Je pense que mes parents ne l’ont pas reçu lorsqu’ils ont signé mes papiers d’adoption. C’est un droit acquis, pas besoin de permis. » Si plusieurs ne révéleraient pas aussi  facilement qu’ils sont adoptés et bien ce n’est clairement pas un problème pour Tsubasa, à voir comment il avait fait sa blague sans stopper un seul instant sur la mention de ses origines floues.

Il n’aimait pas quand elle fronçait les sourcils, et de la voir faire ainsi alors qu’ils parlaient d’un des membres de son groupe ne lui plaisait pas vraiment. « Ouais… le visuel c’est Senpai qui s’en charge. Ordres d’Eita-san. » On n’allait pas contre la grande Mariko et ses décisions. Oh que non! « Une cagoule? Non, je reste dans le back, tout simplement. » Il avait cru comprendre qu’on ne le verrait pas trop longtemps durant sa partie de rap dans le clip … Pas grave. Son heure viendrait bien. Pour le moment il devait se concentrer sur être un bon leader et être bon en performance.

Une œuvre d’art. Ouais, c’était ce qu’il venait de faire, en mettant ce petit point de peinture dans le visage de l’échantillon de Coréenne devant lui. « La beauté c’est à l’intérieur, Rin-san. » Soudainement, il était un peu plus sérieux, le sourire quasi inexistant  tandis qu’il observait le visage de la demoiselle - elle avait moins de 30 ans, c’était encore une demoiselle - comme s’il essayait de trouver quelque chose. « C’est pas de quoi on a l’air, c’est ce qu’on dégage. Sinon comment tu expliques qu’il est possible d’être fou de l’être aimé alors qu’il a les cheveux tous croches et une haleine horrible le matin? » Et il voulait aller où avec ça? Aucune idée, parce qu’il n’en avait pas ajouté. Probablement qu’il voulait lui dire qu’elle était séduisante même avec la mouche en peinture.

Se marrer, c’était plus son champ d’expertise, et tandis que la demoiselle avait perdu pied et avait décidé de briser tout semblant d’espace personnel entre elle et lui, et bien il était vraiment en train de rigoler. « Tu l’as cherché, tu t’es levée avant que je te dise que c’était correct. » Hiroka lui avait déjà fait le coup avant, mais c’était différent car la fille qui te tombe dessus n’est pas ta sœur. Enfin… il devait avouer que voir comme Rin agissait… ça lui rappelait Momoka. Sa sœur la plus chère, celle qu’il avait toujours dit qu’il se trouverait une fille comme elle pour faire sa vie… parce que marier sa sœur, ce n’est pas une option, adoptive ou pas! Juste l’idée embrasser ‘Momo-nee-chan’ lui levait le cœur. « Pour que ça soit une tentative de viol... bien faut qu’une personne résiste. À date c’est toi qui résiste, et c’est aussi toi qui touche. Faut se décider. » Petit baveux, va…

En tout cas, si l’idée d’embrasser sa sœur le dégoutait, ce n’était clairement pas le cas d’embrasser Jung Rin. Il avait opté pour l’option mignonne en lui embrassant le bout du nez, mais maintenant qu’il avait droit à un vrai baiser, il n’allait certainement pas se plaindre! Enfin, oui, il allait se plaindre, parce qu’elle s’était détachée bien assez vite. « Si c’est ça glisser, tu devrais considérer glisser plus souvent. »  Il ne put s’empêcher de sourire tandis qu’il la tenait en place à l’aide de mains prudemment placées de chaque côté d’elle, s’assurant qu’elle ne fasse pas de geste brusque et se blesse encore plus. « Voyons, j’embrasse si mal que ça? Je pensais pas que j’étais une source de honte à avoir dans sa liste de baisers… Encore moins de quoi vouloir mourir…» Tsubasa, tu pourrais ne PAS faire de blague en ce moment?!

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 6 Oct - 1:25
This smile is illegal, call the cops!
JUNG RIN & TSUBASA


La demoiselle avait eu un rictus boudeur en entendant son histoire d’adoption, pas tant sur le fait qu’il ait été adopté, ce n’était pas quelque chose qui la choquait, ou qui la poussait à poser des questions à ce stade-ci de leur relation, ils se connaissaient à peine… mais d’avantage sur son prétendue non besoin de permis pour se balader avec une arme de destruction massive comme son sourire! Elle avait gonflé les joues, d’adorable manière, croisant les bras, butée sur sa certitude qu’il avait besoin d’un permis. « Ce n’est pas juste… Tu es illégal ! » Elle lui aurait passé les menottes pour son crime! Clairement, il méritant la censure, il était à lui seul un fantasme sous forme humaine…. Le fantasme de qui Rin? Silence! C’était vrai quoi… il aurait dû être censuré! Il ne pouvait pas se balader comme ça, innocemment, sourire à tout vent et lui faire frôler la crise cardiaque à chaque fois qu’elle voyait sa bouche s’étirer dans un rictus moqueur. Non! Ainsi donc, elle avait préféré reporter son attention sur les décors, changer de sujet, tout sauf trop le regarder – elle le trouvait plus beau à chaque coup d’œil.

Pouffant devant son explication quant au rôle de Gabriel dans le groupe, elle avait reporté ses iris sur lui, pas trop convaincue qu’il puisse passer inaperçu, et ce, peu importe où il serait sur scène. Elle était un peu biaisée certes, mais dans tout ce groupe, elle n’avait jamais vu que lui. Ciel, dans l’Agence toute entière, elle n’avait jamais remarqué que lui, au point de se manger des murs. En toute candeur – et le truc avec notre coréenne, c’est que c’était sincère, elle avait mentionné, en haussant les épaules : « … Je te remarquerais même dans le fond. T’as besoin que je prévois un rideau qui tombera devant toi? » son sourire s’était fait amusé à ces mots, elle se payait sa tête, enfin, sur l’effort décors pour le cacher. Une beauté pareille! Il devait être visible. Sinon elle, aucun intérêt d’acheter un billet… Mais en avait-elle besoin? Non parce que franchement, elle peinait à être une adulte responsable, à quel moment sa chute était devenue une guerre de peinture? Essuyant son nez de son avant-bras, elle avait écouté son plaidoyer pseudo-romantique

« … Hein? » La voilà qui cligne des yeux en l’observant de cet air totalement candide, totalement charmé, comme si elle croyait fermement chacun des mots qui franchissait ses lèvres. Détournant un instant sa tête, pendant qu’il osait poser ses mains sur son genou blessé, elle avait marmonné, plus pour elle que pour lui : « Facile à dire! Je pari que t’es quand même beau les cheveux en bataille, le matin. » en tout cas, elle était volontaire pour le découvrir. Elle n’avait pas souvenir d’avoir déjà eu un homme dans son lit au réveil… Ji Hoon, c’était un gros non et Xialei, il était toujours levé et parti travailler quand elle ouvrait les yeux. Et ça s’arrêtait sa vie sexuelle, tragique. Ayant d’autres chats à fouetter, elle avait serré les dents pendant qu’il tentait de soulager sa blessure, tentant de contrôler ses pulsions… avec échec. Puis la suite, une fuite ratée, une chute, et une Rin qui s’étend de tout son long sur un chanteur qui n’a rien demandé. Rougissant furieusement, elle avait protesté à ses accusations. « C’est de ta faute aussi, t’as clairement décidé de me faire mourir d’une crise cardiaque avant mes 30 ans! »

… En massant ton genou? Bah! Elle n’avait pas prévu si bel infirmier ok ! Elle en était à tenter de lui toucher le moins possible, de clarifier ses intentions, lorsqu’elle figea net en sentant son torse se soulever alors qu’il se payait une fois de plus sa tête. Immobile, elle avait couiné, au bord des larmes tellement elle était gênée. « Eh!! Je n’ai touché à rien ! Ce n’est pas moi! Et je résiste même p---- » … pas? Avait-elle au moins conscience des obscénités qui franchissaient ses lèvres sans qu’elle n’en soit consciente?! … Non mais il marquait un point, elle ne protesterait contre rien, rien du tout. Son pauvre petit cœur se débattait furieusement de tant de proximité, elle avait tenté de sauver la face d’un : « … Continue à me dire des trucs pareils et je fais incorporer des cornes à ton costume de scène… » … avant de figer net en sentant des lèvres sur son nez.

Et encore si ça n’était de ça, si elle n’était pas encore PLUS conne! Instinctivement, elle avait approché son visage et…………OH MON DIEU. Elle l’avait embrassé! Totalement choquée, elle s’était figée, espérant qu’il change de sujet, soit frappé d’amnésie instantanée… sans succès. « Je …. » … il avait dit quoi sur glisser? Son pauvre cœur tambourinait si vite, ses joues la brûlaient, elle avait bredouillé, incapable de contrôler sa panique. « C’était pas un baiser, dis pas n’importe quoi. C’était un accident! » … un délicieux accident.

Suppliant pour un décès rapide, la tête contre son épaule, elle ne savait pas trop ce qu’elle n’espérait… certainement pas qu’il la ferme, il aimait beaucoup trop la gêner. À ses mots, elle avait poussé l’affront jusqu’à poser ses mains à plat sur son torse, scandalisée, le fixant avant de rétorquer un : « Je ne peux pas juger si tu embrasses mal sur trois secondes… » ……….. ça aurait pu passer comme défense, franchement, il n’y avait rien de séducteur dans son ton. L’instant d’après, elle rougissait furieusement et le fixait, sans oser bouger, sans oser respirer, envoutée par son regard. Elle s’était mordue la lèvre, souhaitait fuir mais ayant encore et toujours le genou coincé. « Et puis, c’était un baiser one way. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 28 Oct - 5:21
This smile is illegal, call the cops!
JUNG RIN & TSUBASA


Lui, illégal? Elle essayait vraiment de ne pas le faire rire alors qu’elle lui sortait des trucs pareils??? Il dut se mordre les lèvres pour ne pas pouffer de rire de nouveau. Apparemment que rire ou rigoler c’était criminel… autre raison de ne pas aller en Corée! Ils étaient fous ces mecs qui préféraient devenir trainees dans des agences coréennes! « Pourtant ça fait des années que je me balade sans me faire arrêter. » 24 ans, très exactement. Dis donc, tu pourrais arrêter de rigoler? Elle va mourir par ta faute, crétin! Ça deviendrait illégal pour de vrai dans ce cas-là!

Une chance qu’il était habitué aux extravagances – il devrait remercier Momoka ou encore Hideki pour avoir apporté cette chose de façon récurrente dans son existence – car à la mention du rideau, il aurait très bien pu soupirer et rouler des yeux comme l’aurait fait son ancien professeur de danse. Au contraire, il avait juste secoué la tête. « Au contraire, le mouvement du rideau qui tombe, ça attirerait le regard. Tu ne devrais pas savoir cela, à titre de directrice décor? » C’était un peu beaucoup pas mal baveux de sa part… mais qui avait dit qu’Okina Tsubasa n’était pas baveux? Clairement pas lui!

Si Jung Rin n’en était pas à sa première fois – pour ne pas dire qu’elle avait dépassé la centaine de fois – à lui dire d’une façon ou d’une autre qu’il était beau ou autre dérivé de ce mot, il aurait pu être pris de court un peu à l’intensité avec laquelle la Coréenne était si déterminée à ce qu’il ait une belle allure le matin. « Les trois personnes qui m’en ont déjà fait le commentaire sont biaisées à la base, donc je ne peux pas te dire si ton pari est gagné ou non. » Ni Momoka, ni Reika, ni Hideki n’étaient des sources fiables sur son apparence le matin. Les trois lui diraient qu’il est beau peu importe comment… Flatteur, mais pas trop pratique dans la situation actuelle… Et si Jung Rin savait, elle serait surprise à quel point Tsubasa n’était pas tant que ça la définition d’une sexualité active. En tout cas, c’est sûr qu’il était mieux que ce que la Coréenne avait comme colocataire.

Apparemment, essayer de soigner le genou de quelqu’un, c’était dangereux pour la personne soignée. Comment faisaient les physiothérapeutes?! « Noona exagère… » Ce n’est pas comme ça qu’on s’y prend pour gagner un argument, mais bon, ça marchait avec certaines personnes de son entourage, autant essayer! « Des cornes? Je t’avais dit que mes sœurs me comparaient à un démon. Tu vois? Tu penses pareil maintenant. » Il aime vraiment être baveux celui-là…

Comment est-ce que tout avez déboulé? Une chute, un genou, une autre chute et puis tout… ça, là. Autant pas y mettre de mots ou il serait franchement dans le pétrin. Il rigolait là, mais bientôt il réaliserait à quel point il avait de quoi se mettre dans de beaux draps. « Un accident c’est alors. Si c’est comme ça que l’instigatrice appelle cela… » Il veut peut-être vraiment la faire mourir, finalement. Enfin, quelqu’un lui dirait que si elle mourrait, elle ne dirait rien à personne sur ce qui s’était passé… mais loin de là le genre de truc que Tsubasa irait penser par lui-même.

Il allait répondre sur le fait que c’était que trois secondes,  l’accusant que c’était pas du tout sa faute s’il n’était question que si peu de temps, c’est elle qui avait fui, après tout! Il n’avait pas trop cette option, lui! Puis, en entendant la dernière phrase, toute pleine de sous-entendus, il avait préféré arrêter le cirque. Il pouvait bien rigoler, et il aurait continué, mais il était dans LA période de son existence où il ne pouvait rien foirer. Avec une agilité qu’il ignorait lui-même avoir, il avait réussi à faire atterrir la petite dame à côté de lui, se relevant avec une grimace peinée. Définitivement l’impact de la chute. « C’est vraiment pas mon genre de refuser une opportunité comme cela mais… pas à l’agence. » Il aimerait être membres des F!GHTERS plus qu’une seule journée, et ça impliquait suivre les règles pendant un minimum de temps. Un minimum. Genre… commencer par débuter.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 28 Oct - 20:21
This smile is illegal, call the cops!
JUNG RIN & TSUBASA


« Tes sœurs ont beaucoup de sagesse. Elles ont d’autres comparaisons que je devrais entendre, histoire de ne pas me laisser berner par ton visage angélique? » Elle avait rit doucement, à moitié sérieuse… Idiote, tu rirais moins si tu avais pu présager la chute, l’horrible chute, et le baiser accidentel qui lui avait donné envie de plus. Une envie qu’elle reniait de toutes ses forces. Rougissante, elle s’était immobilisée, crispée, sautant sur l’excuse de tragique accident qu’il lui donnait. « Oui! » Tout sauf lui avouer que cette sensation, si brève soit-elle, lui avait plu. Elle en avait des papillons dans l’estomac, une chose qui ne lui était pas arrivé depuis celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

Si la conversation était un peu douteuse, et que d’un œil extérieur, on aurait franchement s’imaginer que Jung Rin était en pleine tentative de drague, il n’en était rien. Un spécialiste dans le comportement Rinniesque – que quelqu’un contacte son colocataire – aurait pu assurer sans l’ombre d’un doute que les bêtises qu’elle formulait à voix haute étaient d’une candeur dénuée de tout double sens! Elle formulait des faits, sans jamais avoir pu penser une seule seconde que son vis-à-vis ait pu y lire une invitation. Aussi, lorsqu’il s’était décalé avec un air soudainement beaucoup plus sérieux que précédemment, elle avait cligné des yeux, se demandant réellement si elle l’avait vexé d’une quelconque façon. « Je …. Euh… quoi? » son coeur s’était emporté et elle avait cligné des yeux, une fois, une autre, avant d’entendre ce qu’il avait à lui dire. EH??! Ça lui avait fait l’effet d’une claque et ça se voyait! S’il avait douté qu’elle soit d’une innocence grave, voilà qu’il en avait la confirmation… « Refu ------- quoi? » l’avait-elle dragué? Sans remarquer? Sans vouloir? MON DIEU QU’ELLE ÉTAIT PATHÉTIQUE.

Rougissant à vue d’œil, elle s’était mise à s’agiter, vraiment choquée par ce qu’il avait compris et qui était aux antipodes de ce qu’elle avait voulu dire! Enfin, c’était un trainee, elle savait bien les clauses de son contrat et elle, elle qui venait de rompre des fiançailles… NON. OH QUE NON. Elle ne le draguait pas… enfin, pas consciemment! Si elle avait ris de ses paroles plus tôt, là, elle en avait carrément les larmes aux yeux la Rinnie, toute troublée qu’il ait pu la prendre pour une perverse ou pire! « Quelle opportunité? C’était un accident! Un accident! » elle secouait la tête, se répétant sans arrêt, espérant qu’il comprenne. Elle était tellement prise d’angoisse dans cette situation. Passant une main devant son visage pour en chasser les larmes, elle avait couiné, d’une petite voix. « Je te draguais pas. » son ton était sans équivoque.

Se redressant en grimaçant sous la douleur dans son genou, elle avait pris une grande respiration et lâché un : « Allez, retourne pratiquer, vos débuts sont pour bientôt! » … il avait certainement mieux à faire que de la rendre idiote non? Elle était tellement conne quand il était dans le coin… et son maudit petit cœur qui ne voulait pas cesser de s’affoler. Elle avait beau le nier, elle avait un gros, très gros faible pour lui. « Je vais me débrouiller. » … et comment? T’es immobilisée idiote. Mais elle avait un grand égo! Et c’est cet égo qui l’avait poussé à ramper, lentement, surement, vers la sortie, en se trainant comme un zombi. Vraiment. Il la voyait à son meilleur!  

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
 
This smile is illegal, call the cops! ft. Tsubasa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Wake up call en plusieurs langues
» call on me clip remasterisé
» Call center : Thomas Cook rompt son contrat avec son prestataire tunisien
» Nouveau smile!!
» Have a Smile du Temps passé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W :: Salles multifonctions (danse, chant, expression corporelle)-