Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 A tornado called Jung Rin ft. Sakuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 27 Aoû - 14:27
A tornado called Jung Rin
SAKURIN  heart


Ça faisait à peine quelques mois que Jung Rin était revenue de son exil en Chine – lequel s’était soldé par une rupture à « l’amiable » de ses fiançailles, et un traitement de silence de la part de ses géniteurs, bien déterminés à ne jamais se remettre de la perte de leur genre parfait. Depuis, elle peinait à accomplir tout ce qu’elle voulait dans une journée. Les dernières semaines avaient été dingues : elle avait repris du service à l’Agence, dans le moment de grande folie qu’était le lancement d’un nouveau groupe et, comme si son boulot ne demandait pas déjà chaque seconde éveillée de son existence, elle avait dû se trouver un logement et quitter l’hôte ou elle avait élu domicile depuis des semaines. Heureusement pour elle, cette seconde portion avait été facilitée par la proposition de son inséparable et collègue de travail de venir envahir la chambre vide de son appartement. Dieu bénisse Sakuya, toujours prêt à la dépanner et à l’aider quand elle ne savait plus où donner de la tête… Son job était dingue, Ji Hoon était revenu foutre le bordel dans sa vie, son chiot nouvellement acquis était un véritable expert de la fuite durant la promenade mais au moins, elle savait qu’elle pouvait compter sur le maquilleur!

C’est donc l’esprit un peu plus tranquille qu’elle se baladait dans les couloirs de l’Agence ce matin-là, en pensant au fait qu’elle avait enfin fini de défaire ses boites – composées à 99% de maquillage, encore heureux que l’appartement contienne une troisième chambre que nos deux inséparables avaient converti en entrepôt à cosmétique – et que Drago semblait s’adapter merveilleusement bien à cette situation. Elle l’avait même surpris à se glisser dans le lit de Sakuya dès qu’elle avait le dos tourné…. Son propre fils lui préférait son colocataire. Bon, elle ne pouvait pas le blâmer, elle-même abusait des câlins que le maquilleur était impliqué, il était une bonne distributrice à affection que voulez-vous! Ainsi donc, elle marchait sagement lorsque son regard se posa sur une nouvelle affiche annonçant un bal costumé. UN BAL COSTUMÉ. Ses yeux s’étaient arrondis, et un sourire des plus réjouis avait étiré ses traits alors qu’elle décrochait l’affaire. OH MON DIEU. UN BAL D’HALLOWEEN!! Une chance de se donner à 500% dans des costumes créatifs… l’excitation était à son comble.

C’est dans cet état d’esprit qu’elle regagna leur appartement – son ami n’étant toujours pas rentré – et qu’elle entreprit de faire du salon un champ de bataille en y étendant tissus, peinture, patrons et tout l’attirail nécessaire à la confection de costumes. Oui, elle était équipée avec une collection digne d’une princesse tomoyo d’il y a huit ans, et elle ne pouvait que s’exciter d’avoir enfin une chance de créer. Le chiot, curieux de ce nouvel attirail se mit à sautiller dans l’énorme salon à air ouverte en observant ce que sa mère faisait. Assise en indien, son ordinateur sur les cuisses, elle cherchait en quoi elle pourrait bien se costumer. L’idée qu’il lui fallait un cavalier lui semblait secondaire, voir, totalement oubliée. Concentrée, elle n’avait même pas remarqué que la porte d’entrée – donnant directement sur le bordel qu’elle avait fait – s’était ouverte, n’eut été du chiot qui avait jappé joyeusement en courant accueillir le nouvel homme de sa vie, aka Sakuya.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 27 Aoû - 15:04
...and a earthquake named Sakuya
SAKURIN heart


Sakuya n’avait pas passé tant de temps que ça à travailler ce jour-là. Avec les deux groupes de filles en pratique de danse pour leur nouvelles sorties et le groupe de garçons en hiatus, en plus que le casting était terminé, il n’avait que préparé ses deux mallettes de transport pour lorsque les deux groupes de demoiselles se rendraient à la télé. Puis, il était passé voir Mirai pour régler quelques trucs pour l’anniversaire imminent de Yuudai – plus que quelques jours et ils n’étaient pas prêts du tout! – et était finalement rentré à la maison.

Entre deux choix de gâteaux pour la fête, son grand frère de substitution lui avait mentionné le bal d’Halloween, avec un bon vieux « Arakawa Sakuya qui refuse une occasion de se costumer, ça serait une première! » et bien non, Sir Sanada, Arakawa Sakuya n’avait aucune occasion de manquer une telle occasion, et il savait exactement avec qui il y irait! Cette dernière partie, par contre, il ne l’avait pas dit, trop concentré à se délecter de la mousse à la mangue que Mirai avait mis devant lui… savoir si bien cuisiner devrait être illégal!

Avec un pas bien décidé il avait repris le chemin de l’appartement, sautillant presque alors qu’il passait une tonne d’idées de costumes potentiels en revue dans sa tête. Si excité qu’il en avait de la difficulté à penser, il avait mis son récepteur à off dans le train, hors de question de se faire distraire! Dès qu’il avait débarqué de la station, il avait pratiquement couru à l’appartement, entrant d’un coup, son récepteur réactivé lui fournissant le son peu plaisant du bichon qui aboyait sa joie de le voir. « Wan-chan! » s’était-il exclamé en se penchant vers l’animal hyperactif. Malheureusement pour Jung Rin, Sakuya n’arrivait pas encore à prononcer le nom ‘Drago’ correctement, et ce même en décortiquant le katakana. Donc pour le moment, le chien se prénommait Wan-chan pour lui.

« Rin! » Avait-il couiné dans son excitation, ne regardant que la lady et pas son fouillis, les yeux brillants alors qu’il grimpait presque par-dessus le divan pour être plus rapidement près d’elle. « Bal???? » Dans sa main, son cellulaire – alias l’extension de son corps – restait tout près de lui, son idée de costume bien cachée en attendant que Rin dise oui d’y aller avec lui.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 28 Aoû - 21:17
A tornado called Jung Rin
SAKURIN  heart


Notre belle coréenne était une fille de première impression, d’ordinaire, elle rencontrait quelqu’un et pouvait aisément déterminer si elle l’appréciait ou pas, en quelques secondes. Bon… la véracité de son jugement laissait généralement à désirer, il suffisait de voir son ex, dont elle était toujours aussi désespérément éprise, des années plus tard, et quoi qu’il ait pu faire pour bousiller sa confiance, son affection ou même sa joie. Quand elle aimait, elle aimait pleinement, sans retenue, et ça ne se dissipait jamais. Et parmi les heureuses victimes de son affection trônait son colocataire et collègue de travail, l’artiste maquilleur qui avait gagné son cœur en la laissant toucher sans restriction à sa collection de cosmétiques… Et même avant… Jung Rin avait rencontré Sakuya il y a de cela plusieurs années, lors d’une soirée mondaine à laquelle participait la compagnie de sa tante, au premier regard, elle s’était prise d’affection pour le jeune homme, allant jusqu’à déclarer qu’il était son petit frère, qu’il le veuille ou non.

Accroupie sur le sol, au milieu d’une multitude d’éléments de couture, elle avait relevé les yeux à l’entente de son chiot hystérique, annonçant le retour du père de famille. Un large sourire trônait sur ses lèvres à l’approche de son inséparable et, ce n’est qu’en le voyant enjamber le divan comme un gamin surexcité qu’elle releva ses yeux sombres sur lui, souriant à pleine dent en lui agitant sous le nez l’affiche qui répondait à sa question. « Saku! » que dieu lui en soit témoin, elle ne serait pas aussi excitée si un homme finissait enfin par la demander en mariage! Se relevant pour prendre place sur le canapé, devant son énorme fouillé, elle avait passé un bras autour de l’épaule du jeune bridé. « Oui! Bal! » … peut-être qu’ils passaient trop de temps ensemble, pour se comprend avec à peine quelque mots…

Elle avait déposé l’affiche et pris les deux mains du jeune homme dans les siennes. Rinnie était du genre tactile, probablement trop pour sa terre d’accueil mais, vu la relation qu’il avait avec un certaine Sanada, l’artiste ne devait pas s’en formaliser. Elle était au bord de l’hyperventilation tellement elle était excitée. Un bal! Des costumes!! Sakuya!! Pouvait-elle rêver de mieux??! Le visage illuminé, elle avait plongé les yeux dans les siens, demandant LE truc qui avait le plus d’importance. « Costume? » parce qu’il était hors de question qu’il y aillent à moitié. Jamais. Pas eux. Elle avait pris un air songeur en désignant la pile de tissus sur le sol, un peu plus et elle avait une montagne… vu comment son chiot sautillait dessus, pour lui en tout cas, ça l’était! « Je pensais à un truc vraiment fou, il est hors de question qu’on laisse ces idoles remporter la palme! »  ses yeux brillait d’une lueur de folie… On pouvait sentir les nuits d’insomnie de confection à venir. Leurs préférées! Si on les laissait faire, ils iraient costumés à des mariages… Probablement même que Sakuya avait dû la retenir pour qu’elle ne propose pas de se la jouer Frozen le jour des siennes… Xialei l’aurait tué.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 29 Aoû - 4:18
...and a earthquake named Sakuya
SAKURIN heart


Encore debout sur l’assise du divan, il sautillait comme un gamin qui venait d’être relâché lousse dans un magasin de jouets, en d’autres mots : incontrôlable. On pouvait en dire de même du chien qui aboyait d’excitation en essayant de venir rejoindre celui qui était clairement son préféré. Il s’était laissé tomber en position assise sur le sofa, ayant juste le temps de poser son cellulaire et de grimper Drago sur ses cuisses avant de se faire kidnapper les mains par sa colocataire qui était clairement aussi énervée que lui. Deux enfants à Disneyland! Aucune. Différence.

Lorsqu’elle demanda pour les costumes, il secoua la main pour se libérer le temps de reprendre son précieux téléphone intelligent. Il fut une autre vie où enlever un appareil électronique des mains d’un Sakuya était un acte absolument cruel, et bien ça l’était aussi pour ce Sakuya lorsqu’il avait une idée mais que c’était beaucoup plus simple de la montrer que de lui demander de le décrire. Les mots, ça pouvait être long avec lui. Agitant son cellulaire pour jouer les agaces, il exagéra une expression de surprise tout en retournant l’appareil, présentant à son amie son idée. Tous les fans de Tim Burton sur cette Terre auraient de quoi être fiers d’eux.

« Assez fou? »

À côté de ce qu’il venait de montrer, l’idée que Mirai lui avait mentionnée pour son propre costume était absolument ennuyante. Oh, ça sera beau, il n’en doutait pas… mais à côté de leur idée pour lui et Rin? D’un d’ennui mortel!

Rapidement il avait jeté le regard vers la marée de tissus, réalisant avec joie qu’ils en avaient déjà plusieurs qu’ils pourraient utiliser. Bonne nouvelle! Se rapprochant de sa colocataire, il était presque en train de tomber en bas du divan tellement il voulait être près, il avait sorti ses plus grands yeux suppliants – digne d’un film d’animation, figurez-vous! – tandis qu’il attendait qu’elle lui confirme qu’elle était d’accord avec son idée. Pour faire quelque chose d’aussi extravagant, n’importe qui d’autre aurait besoin de l’aide d’un makeup artist… quel dommage, il y en avait un de moins sur la liste de disponibilité!

Makeup… oh my gosh, toutes les techniques qu’il pourrait enfin utiliser! Il en jubilait déjà, et son cerveau fonctionnait à toute vitesse tandis qu’il se faisait une liste de ce qu’il aurait à acheter. Cependant pour ça, Rin-chan devait commencer par lui dire oui!

« Siouplaiiiit »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 1 Sep - 22:06
A tornado called Jung Rin
SAKURIN  heart


Il est fort probable que l’échec de ses fiançailles était en soi une bénédiction pour le pauvre chinois qui se serait vu contraint d’épouser la version féminine de son ami d’enfance. Parce que oui, à la simple mention d’une excuse pour se costumer, elle sautillait comme une puce, observant Sakuya avec des yeux brillants de gamine. Euh… quelqu’un devrait peut-être lui dire qu’elle n’avait plus dix ans, qu’elle devait être une adulte responsable, gérer sa carrière, se concentrer sur des décors… et non pas sacrifier avec bonheur des nuits de sommeil pour accompagner son colocataire dans un projet de fou. Parce que oui, avant même d’avoir vu ce qu’avait en tête le maquilleur, elle savait que ça ne serait pas un truc minable et simple. Ils haïssaient le simple, et même sans évènements auquel assister, ils se donnaient à fond pour la fête des morts… alors un bal… Elle était sur le point de le libérer et de lui montrer ce à quoi elle, elle avait pensé, lorsque l’illustration du film de Tim Burton apparu sur l’écran du cellulaire. Sur le coup, elle avait poussé un ‘’squee’’ des plus caractéristique d’une Rin au bord de la crise de nerf et avait libéré ses mains, se jetant dans son fouillis de tissus en s’exprimant sans arrêt : « OH MON DIEU SAKU !!! » sans s’expliquer, elle s’était mise à balancer des tissus par-dessus sa tête avant de retrouver enfin, ce qu’elle avait imprimé plus tôt.

Il était rare qu’elle résiste à ses supplications, elle n’avait rien dit, rien demandé, rien confirmé, elle s’était tout bonnement jeté dans sa pile, elle ne pouvait pas croire qu’il lui proposait ça! Il n’y avait définitivement que ce jeune homme pour penser à ce genre de projet suicidaire. Parce que oui, elle n’avait jeté qu’un regard à l’image et avait vu la tonne d’efforts que ça demanderait… et plutôt que de la rebuter, ça l’avait tellement motivé. Rin s’était mise à fouiller dans sa montagne, toujours en couinant son bonheur sous l’œil attentif de Drago qui avait décidé de se coucher en boule sur son papa d’adoption, profondément désespéré par le duo de débile avec qui il vivait. Clairement, le cabot était l’adulte responsable…

Triomphante, elle extirpa le papier sur lequel on pouvait voir les design de Corpse Bride…. L’illustration exacte qu’il venait de lui montrer. « J’avais pensé à la même chose!!!   » dès qu’elle avait vu les affiches, elle s’était mise en tête de trouver quelque chose qui donnerait du fil à retorde au garçon côté maquillage. Elle avait souvenir qu’il lui avait un jour fait la blague de vouloir la fringuer comme une stroumph juste pour utiliser sa peinture corporelle… elle voulait bien être bleu, mais elle ferait dans le classe! Son sourire était contagieux, elle avait envie de commencer, elle était absolument hystérique à l’idée de se lancer dans ce projet. « Regarde. J’ai même sorti tous les designs! » Assise en indien, elle lui avait tiré son plus beau sourire en confirmant, réjouie. « J’ai le meilleur des cavaliers, tu vas voir comme ils seront tous jaloux! »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 18 Sep - 0:21
...and a earthquake named Sakuya
SAKURIN  heart


À voir Jung Rin sautiller, Sakuya se demandait sincèrement comment Yuudai et lui avaient fait pour ne jamais réussir à la convaincre de venir à une activité cosplay avec eux. Elle aimait se costumer, c’était si évident. Ce n’était certainement pas lui qui allait lui dire d’agir plus en adulte, lui rappeler qu’elle n’avait pas 10 ans, parce que lui-même en ce moment avait l’attitude d’un enfant de 5 ans. C’est dans ce temps-là qu’il fallait un Sanada, et c’était aussi toujours dans ce temps-là que le Sanada Sauvage se faisait rare!

Il n’avait pas terminé l’exigeant costume qu’il devait faire pour le party d’Halloween avec les amis qu’il partageait avec Yuudai et le voilà qui s’embarquait dans le bal de l’agence. Non, il ne sauterait pas la moindre occasion, encore plus si c’était quelque chose qui ferait plaisir à Jung Rin. Elle avait été maussade ces derniers temps, et si Sakuya pouvait faire quelque chose pour la rendre de meilleure humeur, autre que lui envoyer des photos d’un certain trainee qui s’apprêtait à devenir leader des F!ghters, et bien il le ferait. Ça incluait de se lancer dans le projet le plus fou qu’il ait pensé à ce jour. La quantité de maquillage que ça nécessiterait, tant de peinture corporelle! Jouissif… et un peu cauchemardesque pour la propreté de l’appartement.

Entendant le cri alors que son amie regardait son idée sur l’écran, il eut le réflexe d’éteindre son récepteur rapidement, s’assurant qu’elle ne ferait pas un autre son strident qui lui causerait une migraine à coup sûr avant de la rallumer, un peu surpris de la voir se lancer dans la marre de tissus. Heureusement les cris se limitaient maintenant à des sons moins intrusifs pour son ouïe artificielle, mais Sakuya ne comprenait toujours pas ce qui se passait. Elle avait crié pourquoi? Elle n’était pas d’accord ou elle l’était? Un peu anxieux, il avait décidé de flatter le pelage du chien qui le prenait pour un lit en attendant que Jung Rin lui donne une réponse un peu plus détaillée.

Réponse qui prit la forme d’une version papier de ce qu’il avait sur son écran de téléphone. Ah! Là on parle! Tout énervé il avait cessé de flatter Drago pour pouvoir clapper des mains en signe de l’excitation qui l’habitait. Encore aujourd’hui, il avait plus tendance à faire des gestes qu’à parler, surtout lorsque les émotions étaient trop fortes pour qu’il puisse n’utiliser que quelques mots. Ses clappements de main rapides firent sursauter le chiot qui aboya en protestation. Prenant la boule de poil, il le déposa sur l’assise du divan avant de se laisser tomber dans la pile de tissus en prenant sa tablette sur la table du salon, prenant des images avec des zoom sur les têtes des personnages de dans les mains de sa colocataire tandis que le navigateur web de la tablette affichait un site d’achat de perruques. Il lui était impossible de faire les cheveux de Victor avec ses vrais cheveux s’il voulait garder la possibilité de cacher son implant.

« Moi, la plus jolie. »  Il fallait bien qu’il retourne le compliment! Laissant la tablette charger l’info sur la perruque qu’il venait de sélectionner, il s’était mis à chercher des tissus qui feraient bien pour ce qu’ils voulaient faire. « Pas de temps à perdre… » C’était dans un peu plus d’un mois, mais quand on a un gros projet, le plus vite le mieux!

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 23 Sep - 13:47
A tornado called Jung Rin
SAKURIN  heart


À bien y penser, elle ne connaissait pas Sakuya depuis si longtemps ou, quelques années au plus, mais elle avait l’impression qu’il avait toujours fait partie de sa vie. Était-ce sa façon de deviner ses pensées, de trouver les bons mots pour la rassurer, ou alors, une simple déformation professionnelle qui les faisaient penser à l’unisson? Rinnie n’en faisait rien, mais pour rien au monde elle ne se serait passée de son colocataire. Fut un temps ou le jeune homme était la seule et unique personne au monde avec qui elle pouvait être elle-même, franche, il la sortait de cet univers d’apparence et de pouvoir dans lequel elle avait grandi. Prenez cet instant par exemple, ses parents n’auraient cessés de lui faire des reproches pour la façon frénétique dont elle fouillait dans sa pile de papiers, en couinant sa joie, à l’idée d’aller à un bal costumé.

Qu’on se le dise, ce genre d’activités étaient absolument proscrite de leur mode de vie et, c’est certainement pour cela qu’elle ne s’en pouvait plus de joie à l’idée d’y participer. Une fois qu’il fut convenu qu’ils iraient ensemble au bal, elle avait souri, hochant la tête en s’extasiant qu’ils aient eu la même idée. Alors que son colocataire s’empara de sa tablette pour lui montrer des gros plans des costumes, elle se mit à faire deux piles de tissus – ceux qui étaient adéquats, et les autre. « Tu as raison, il va nous falloir des perruques ! » il avait vraiment l’air doué pour ça, elle avait froncé les sourcils, demandant avec un air intrigué : « Comment ça se fait que tu sois si préparé? Tu me trompes c’est ça? Tu te costumes avec d’autres femmes? » … dieu merci, personne n’écoutait leur conversation. En même temps, quiconque voudrait marier Rin héritait automatiquement de Sakuya.

Elle s’était penchée dans le fouillis pour attraper son téléphone et commencer à lister des couleurs de tissus manquantes. Elle en avait beaucoup mais, étant donné la difficulté du projet, pas assez. Son regard s’arrêta sur les visages des personnages et elle releva son minois vers le maquilleur. « Tu as toutes tes couleurs pour le maquillage ou il faut en acheter? »  … Une partie d’elle espérait qu’il faille en acheter, parce que clairement, elle le soutiendrait, par solidarité, et se prendrait la nouvelle palette du moment…

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 7 Oct - 3:45
...and a earthquake named Sakuya
SAKURIN  heart


Parfois Sakuya se demandait si son enfance aurait pu être pire et quand il considérait celle de Jung Rin, à devoir surveiller tout ce qu’elle faisait même gamine, il se disait qu’il s’en était relativement bien tiré. Il avait cette chance de venir d’une famille ‘nouveau riche’, ce genre de famille qui ne pensait pas qu’aux apparences ou à une meilleure façon de se faire remarquer. Heureusement, il ne doutait pas que les parents de sa colocataire l’aimaient, mais il se considérait choyé que Tatie Gumi ne lui demande pas constamment de bien se tenir.  Au contraire, elle aurait très bien être celle qui tirait des tissus partout si elle avait une idée de concept pour mettre en valeur leurs nouvelles palettes. Si personne ne les voyait, où était le mal?

En entendant la question par rapport à sa connaissance des perruques, il releva la tête d’un coup sec, franchement surpris. Minute, au nombre de fois qu’il faisait de sa couture dans sa chambre, elle n’avait jamais remarqué? Ouais, peut-être que si ses costumes de cosplay ne finissaient pas toujours chez Yuudai -que le ciel ait pitié de la garde-robe inutilisée de Mirai - ça serait plus évident. Riant à la fausse crise de jalousie, il secoua lentement la tête. « Pas de fille. Yuudai. » Correction : quiconque mariait Jung Rin OU Yuudai héritait de Sakuya. Le bébé Sanada et le bébé Arakawa étaient pratiquement mariés rendus-là. Mirai en faisait des blagues, allant jusqu’à challenger son petit frère sur sa sexualité. Ne nous inquiétons pas, il n’y aura qu’une paire Hajime-Souji qui a une histoire d’amour! Que Mirai garde ses blagues gaies pour lui!

Pour prouver son point, il mit la page du site de perruque en veilleuse et ouvrit son fichier photo, sortant rapidement une image de référence :

Tablette de Sakuya:
 

« Cosplay. » Ouais, je crois qu’à ce stade-là elle a compris, Sakkun, c’est correct.

À la question sur sa quantité de maquillage, il avait tout abandonné et avait fait un aller simple pour sa chambre, clairement dans un but d’aller vérifier. Un vacarme incroyable se fit entendre et il était clair que Sakuya avait éteint son récepteur parce qu’il n’entendait pas tout le bruit qu’il faisait, mais à considérer la quantité de trucs qu’il possédait au niveau maquillage, il n’y avait rien de surprenant. Quel garçon à 20 sortes de mascaras différents? Arakawa Sakuya, telle est la réponse.

S’extirpant de sa chambre avec un soupir, il déposa tout ce dont il pensait avoir besoin sur la table du salon, réactivant rapidement son récepteur en même temps, confirmant qu’il s’était épargné le boucan qu’il avait causé – clairement déranger les autres ne lui causait aucun problème puisqu’il pouvait jouer le sourd pendant ce temps. Faisant un inventaire rapide du regard, il soupira. « Pas assez… du bleu… pas assez… »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 26 Oct - 20:03
A tornado called Jung Rin
SAKURIN  heart


Lorsque l’explication totalement logique et probablement prévisible était tombée, à savoir le fait qu’il avait développé une grande connaissance des perruques à cause de Yuudai, notre coréenne avait éclaté de rire devant sa propre bêtise! Évidemment, qu’il n’y avait aucune autre femme dans sa vie, aucune autre qu’elle, non seulement parce qu’elle était exceptionnelle – et humble – mais parce qu’il lui avait clairement fallu un instant d’égarement pour penser que son colocataire avait assez de temps dans une journée pour gérer son boulot et son meilleur ami. Elle le questionnerait plus tard, considérant qu’ils avaient tant à faire pour leurs costumes. Attrapant l’image de leur choix de déguisement, elle avait observé la page web de la boutique de perruque d’un air expert, se permettant même d'en prendre le contrôle pour trouver quelque chose de ressemblant. Le gros du jeu serait dans le maquillage, mais elle ne pouvait pas non plus lésiner sur de détails. C’est qu’elle était au moins aussi perfectionniste que lui, notre bridée!

Son attention fut une fois de plus déviée par la photographie que lui montrait son camarade. Tout sourire, elle avait hoché la tête en s’approchant de l’écran qu’il lui montrait afin d’observer la avec intérêt. « Wow! Vous êtes mignons! » elle avait même osé zoomer pour mieux voir les détails, hochant la tête, ravie. Oh qu’il se détrompe, elle connaissait le phénomène du Cosplay mais malheureusement pour elle, ça n’était pas un hobby auquel elle pouvait s’adonner. Pas quand elle avait une image familiale à maintenir. Manquait plus que des photos de ce genre circulent pour que ses parents se résignent à la fiancer au pire des prétendants… Elle se doutait que son promis – une autre nouvelle qu’elle devrait annoncer à son colocataire en temps et lieu – n’approuve non plus… Heureusement que Sakuya avait entrepris de faire un inventaire de son maquillage, ça lui donnait le temps de mettre au clair ses pensées.

Elle avait fait plusieurs bêtises dernièrement… Que ça soit de rencontrer l’héritier Zhang, d’embrasser accidentellement un trainee … elle espérait que sa rupture définitive avec son abruti d’ex petit ami lui rachète les bonnes grâces de son colocataire! Perdue dans ses pensées, elle avait sursauté comme jamais en voyant la montagne de maquillage envahir la table du salon. Sans réfléchir, elle s’était mise à fouiller pour répertorier ce qu’ils leur manquaient. « T’as raison, il va nous falloir du bleu. Pas mal même. Et du gris… » Fouillant dans les couleurs, elle s’était finalement arrêtée, elle avait pris une grande inspiration sans oser le regarder. « … Mes parents m’ont trouvé un fiancé. » N’avaient-ils pas eu cette discussion, des mois plus tôt, à l’époque Xialei? Déglutissant péniblement, elle avait ajouté un : « … j’ai accidentellement embrassé Okina-san. » … Tu veux vraiment lui faire faire une crise cardiaque? Eh! Sakuya, c’était son prête, elle ne lui mentirait jamais! Espérant racheter ses mauvais pas, elle avait quand même sourit faiblement dans un : « J’ai dit à Ji Hoon ne sortir de ma vie. »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 12 Nov - 18:53
...and a earthquake named Sakuya
SAKURIN  heart


Avec ses apparences androgynes et son amour des costumes et du maquillage, il n’était pas étonnant que Sakuya aime le cosplay. Aucunement surprenant. Il n’était pas surprenant qu’il ait entraîné le très coincé Yuudai dans tout ça. Monsieur l’intellectuel qui fait des costumes? Ouais, il avait réussi ça le Sakkun. Il fallait dire qu’il était fier. Très fier. Par contre leur réputation grandissante nécessitait des costumes de plus en plus exigeants et donc de plus en plus de temps. C’est bien la seule raison pour laquelle il acceptait facilement lorsqu’il se faisait tasser par d’autres maquilleurs à l’agence. Ça lui permettait de passer plus de temps que les costumes. Costumes dont il était absolument trop fier, à voir comment il n’avait pas pris de temps à montrer ceux de Touken Ranbu à Rinnie. À l’entendre dire que Yuudai et lui étaient mignons, il s’était permis un énorme sourire, tout content.

C’était en voulant avoir cette fierté-là avec leurs costumes d’Halloween qu’il était allé faire son inventaire de maquillage. Ce n’était pas nécessairement la tâche la plus simple pour le commun des mortels mais si Sakuya est quelque chose, c’est d’être organisé avec son maquillage. Enfin, organisé dans ses mots. Il fallait savoir quelle boite prendre et sous laquelle elle était. Ainsi, ça causait un vrai party de décibels lorsqu’il faisait tout trop vite.

Il ne faut pas brusquer la petite bête sensible qu’est un Sakuya. Lorsqu’il était concentré maquillage, c’était quelque chose de facile à accomplir. Comme lui sortir la première bombe de la journée : Rin avait un nouveau fiancé. « Oh. » Tant qu’à la marier à n’importe qui, pourquoi pas lui? Ils s’entendaient bien, ils étaient habitués de vivre ensemble et… non, oubliez ça, les parents de Jung Rin ne considéreraient jamais un sourd. Ça paraîtrait comment? « ….son nom? » Pourquoi il demandait? Parce qu’il voulait savoir qui que son amie allait devoir endurer, tant qu’à être avec quelqu’un de qui elle n’était pas amoureuse. La vie des gens riches. Urgh.

Qu’est-ce qu’on a dit? Ne pas brusquer le Sakuya! Alors pourquoi elle lui lâchait une autre bombe? Il y en avait juste eu une à Nagasaki, hein, pas deux!!!! Il le savait, on l’avait amené à hypocentre, petit. « …Quoi? » Oui, tu as bien entendu Sakuya, ce n’est pas ton récepteur qui est brisé. « Okina? » Oui, il savait qu’elle l’aimait bien, mais c’était un trainee sur le point de débuter, elle avait perdu la tête?

Définitivement perdu la tête, si elle avait repoussé la peste qui lui pourrissait la vie. « …combien de temps… » Parce que si elle elle avait essayé, il était clair que Sino-coréen reviendrait à la charge, cette pourriture.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
 
A tornado called Jung Rin ft. Sakuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Tornado
» [ Intérieur ] Stephen Williams Associates : Bureaux Jung Von
» TORNADO type Merens né en 1985
» Une démonstration du nouvel aspirateur tornado 3000
» [HELP - Bracelet] Di-Modell Tornado sur Stowa Flieger (20mm)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Chûô-