hello, we are from the same family.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 9 Fév - 18:25
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ••• À certaines de ses réactions ou de ses paroles, j'avais l'impression qu'il était déjà au courant de ce que je voulais lui dire. Je ne pouvais pas l'expliquer mais notre relation ressemblait déjà à celle d'un grand frère qui s'inquiète pour sa petite soeur mais qui n'hésite pas une seule seconde à la rendre mal à l'aise et à la taquiner dès qu'il le peut. Et j'avoue que j'appréciais énormément ce moment que je partageais avec lui. Avec un autre garçon lambda qui m'auraient sorti les mêmes paroles du genre dragueur que lui, j'aurais déjà pris mes jambes à mon cou. Mais il est différent des autres garçons pour moi. J'avais hoché positivement la tête à ses paroles, ne sachant pas vraiment quoi répondre à cause de la petite déception. Il ne fallait pas que je me crame à cause de ça. Mais bon, j'espérais sincèrement que l'agence lui donne l'occasion de présenter cette émission, ça ne serait vraiment pas la même chose sans lui. Un petit sourire s'échappa d'entre mes lèvres. Je pense qu'ici, la personne qui rougit le plus depuis tout à l'heure, c'est moi. Je ne sais même pas si mon visage est encore aussi blanc que la neige ou si il a fini par prendre la jolie couleur rouge d'une tomate.

Face à ses arguments, je relativisais les miens. C'est vrai que si je devais être face à ma meilleure amie dans cette émission, je souhaiterais la voir gagner plutôt que moi. Mais ce n'était pas le genre de choses à pouvoir briser l'amitié qu'il y avait entre elle et moi. Et puis, je n'avais pas vraiment beaucoup d'amis dans l'agence. Je restais souvent dans mon coin, trop timide pour parler aux autres. Je participais à quelques conversations quand je m'incrustais dans celles où Hiyori parlaient avec d'autres trainees. Je comprenais son point de vue mais je ne ressentais pas la même chose que lui par rapport à l'émission. J'observais la main d'Hiromu qui poussait l'assiette vers moi.. Ce qui rendait la chose encore plus dur pour ne pas craquer. Il était assez grand comme gâteau, je pouvais me permettre de prendre deux trois bouchées en plus, mh.. ? Mon estomac, ne disait pas non lui. Je prenais la fourchette et je reprenais une bouchée du dessert. « Ce n'est pas grave ! Tu la verras sûrement quand elle aura débuté. » disais-je avec un petit sourire. Depuis le temps que je parle à ma meilleure amie de mon grand-frère, elle, elle devait le connaître par coeur. Mon sourire se transformait en une petite moue à sa question. Oui, ça me rendait triste qu'on ne débute pas en même temps et elle aussi mais je ne pouvais pas me montrer égoïste en lui disant d'attendre alors qu'elle avait sa chance de débuter. Je suis quand même heureuse pour elle. « J'aurais aimé qu'on débute toutes les deux ensemble mais je ne peux pas lui en vouloir d'être plus avancée que moi. Et je ne veux pas qu'elle loupe cette chance de devenir idol. » Vu son talent, elle le méritait amplement. « Sûrement oui.. On me dit plus souvent que je suis mignonne que sexy.. » disais-je en rigolant bêtement. C'est vrai que je me voyais plus dans un groupe au concept cute que sexy avec ma confiance en moi inexistante.

Face à son expression légèrement paniquée, je me sentais perdue. Mes joues devenaient encore plus rouges lorsque je comprenais à quoi il pensait. Je secouais mes mains devant moi en signe de panique de mon côté aussi et pour montrer qu'il avait tord. « Non, non, non.. Tu te trompes totalement.. Je.. Je ne veux pas te faire une déclaration.. » L'inceste ce n'est pas vraiment quelque chose que j'avais envie d'essayer. « Je.. Je voulais juste te dire que.. Je.. suis ta soeur.. Enfin ta demie soeur.. On fait parti de la même famille.. » disais-je avec une voix remplie de panique, de stresse, de bégaiements. C'était enfin sorti, je l'avais fait. Je lui ai dit. Maintenant, il ne restait plus qu'à voir sa réaction.


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 15 Fév - 19:30
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ••• Le but du love coach n'était absolument pas de déprimer Na Eun. Son analyse était peut-être cruelle, mais il avait vraiment du mal avec les émissions de ce genre. Il ne trouvait ça pas sain et se demandait sérieusement si les membres des groupes formés au final s'entendaient réellement. Bien sûr, pour l'image, il fallait que oui. Mais souvent, ce qui se passait en coulisses était bien loin de l'image donnée, il en savait quelque chose. Mais Na Eun paraissait si gentille, qu'il se demandait si c'était réellement une bonne idée que de lui dire tout ça. Elle semblait sincèrement ravie des débuts de sa meilleure amie, à tel point que Hiromu se demanda si elle était vraiment faite pour ce métier. Oh, il ne doutait pas de ses talents ! Plutôt du fait qu'elle ait ou non les épaules solides. On aurait dit la douceur incarnée, et il craignait qu'elle se fasse avoir par plus pernicieux. Néanmoins, il garda bien évidemment toutes ces considérations pour lui. Elle semblait rêver de cette nuit, pourquoi lui gâcher son plaisir ? Na Eun parlait de sa meilleure amie avec une chaleur si sincère, que Hiromu se retrouva soudainement désolé pour elles qu'elles ne puissent pas débuter ensemble. Il ne les connaissait même pas ! L'humilité et la bonté de la jeune femme l'atteignirent en plein cœur. Comme quoi, il n'y avait pas des gamines égoïstes qui souhaitaient devenir célèbres.

A son commentaire, Hiromu ne put réprimer un rire embarrassé. Effectivement, il la considérait lui-même comme plus mignonne que sexy. « Ça ne veut pas dire que tu manques de potentiel à ce niveau là ! » Ces mots lui semblèrent vraiment déplacés, dans sa bouche. Alors qu'habituellement, il n'aurait pas eu honte, il éprouva à ce moment là l'envie de s'excuser. Il choisit de rire, plutôt. Il espérait toutefois que la jeune femme ne le prenne pas mal ! « Je crois que ce qui marche le mieux est le concept mignon, justement ? » Bon, ça dépendait évidemment du public. Mais Hiromu n'avait pas envie de polémiquer là-dessus. Il craignait de dire des paroles qui lui sembleraient déplacées, une fois de plus.

Peut-être aurait-il dû ? Il ne savait pas trop pourquoi il se mit à paniquer. Etait-ce l'air si sérieux de Na Eun ? Pourquoi avait si peur d'entendre ce qu'elle était sur le point de lui confesser ? Même lorsqu'elle lui déclara ne pas vouloir lui faire une déclaration, le love coach ne fut pas tranquille. Il n'aurait pas dû l'inviter. Il n'aurait même pas dû lui parler. C'était ridicule. Ridicule comme ce qu'elle lui annonçait là. Mais non. Au fond, Hiromu savait qu'il disait vrai. Il avait eu ses doutes en tombant sur sa fiche de présentation. Le nom de son père, son adresse... Après toutes ces années où il avait fait comme si ça ne l'atteignait pas, comme s'il s'en fichait... Il avait interrogé le voisinage, avant de partir. Il avait obtenu un nom. Et si, finalement, son emménagement à Tokyo n'avait rien d'un hasard ? Et si, inconsciemment, il avait eu envie de se rapprocher de ce père qu'il n'avait jamais connu ? N'importe quoi ! Maîtrisant au mieux sa respiration, Hiromu fixait Naeun. Sa petite sœur. Bizarrement, il avait l'impression de la connaître déjà. Que devait-elle lui dire, au juste ? Lui-même ne savait pas s'il était heureux de la nouvelle ou pas. La prendre dans ses bras ? Lui dire qu'il était heureux de la connaître ? C'était peut-être ce qu'il ressentait, mais pourtant... Ce fut un rire amer qui le prit. Un rire qui n'avait rien à voir avec la jeune femme. Un rire qui traduisait toutes ces années de frustration. Et c'était sur elle que ça tombait. Malheureusement. « Désolé, je vois pas de quoi tu parles. » Il s'en voulait déjà de lui parler sur ce ton, mais c'était presque plus fort que lui. « Je savais qu'une fois célèbre, il y aurait des folles qui me poursuivraient, mais alors celle là c'est la meilleure ! Tu m'as bien eu avec ton petit jeu de fille prude ! » Se levant prestement, il se rhabilla, jetant un regard froid à la jeune femme. « Profite du dessert, je te le laisse. Mais m'approche plus, ok ? » Contournant la table, il planta Na Eun sans rien dire de plus. Il s'en voulait terriblement, pourrait se frapper de s'être montré aussi odieux avec elle, alors qu'elle ne le méritait clairement pas. Mais c'était plus fort que lui. A croire qu'il brisait tout ce à quoi il tenait, ou aurait tenu, s'il n'était pas si con.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 16 Fév - 17:39
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ••• Mes petites joues toujours autant rougies, ne perdent pas leurs couleurs lorsque je me rends compte que je venais de démarrer le sujet "je suis plus mignonne que sexy" avec mon grand frère. J'ai vraiment fait ça... ? Je n'ai pas envie de savoir si il me trouve plus sexy que mignonne. Nana, reprend tes esprits et réfléchi avant de laisser des paroles sortir d'entre tes lèvres. Heureusement, il avait l'air de penser que je ne l'étais pas vu sa réaction. Je n'avais pas vraiment envie de me sentir sexy face à quelqu'un de ma famille. Oui, changeons plus au moins de sujet. « Mh.. Je pense que  tous les concepts peuvent marcher, ça dépends juste de tellement de choses ! » Effectivement, un groupe, qu'il fasse des concepts sexy, badass, cute, weird, horreur, ect, ne peut marcher qu'en fonction d'un bon nombre de choses. Le talent des membres, la beauté des membres, la musique, le music video et tellement d'autres choses qui peuvent toucher le public ou pas. « Mais c'est vrai qu'en ce moment les concepts cutes ont l'air de plutôt bien plaire au public ! » Maintenant qu'on en parle, je me demande vraiment dans quel genre de groupe pourrait me mettre l'agence, ça a attisé ma curiosité.

Enfin. Enfin, j'avais réussi à lui dire ce que je souhaitais lui dire depuis tellement d'années. J'avais tout essayé pour me rapprocher de lui afin de le lui dire mais la peur de connaître sa réaction me freinait à chaque tentatives. Je me sentais libérée d'un poids mais pourtant, un autre allait bientôt se poser à nouveau sur mes épaules. Je guettais sa réaction avec beaucoup d'appréhensions et à ma grande surprise, il s'était mis à rire ? Un rire qui ne donnait pas envie de se joindre à lui. Un rire qui ne communiquait aucunement de la joie d'apprendre cette nouvelle, ni même de la tristesse. Peut être que j'ai dit ça trop brusquement et qu'il faut que je lui donne plus d'explications pour qu'il comprenne ? C'est ce que je m'apprêtais à faire mais la voix froide d'Hiromu prenait le dessus. L'expression de mon visage hésitait entre être surprise ou triste ou en colère face à ses paroles qui ont l'effet d'un couteau qu'on t'enfonce plusieurs fois dans la même blessure. « Mais.. Mais non.. Je.. » disais-je d'une toute petite voix, presque de peur qu'il m'entende lui répondre. Ses dernières phrases m'avaient achevé, je n'avais même pas la force de lui répondre, de lui crier qu'il avait faux. Il avait réussi à faire couler des larmes sur mes joues qui coulaient presque naturellement tellement l'émotion que ses paroles m'ont procuré était intense. Je le regardais quitter ce lieu avec la pensée que j'ai voulu lui mentir pour profiter de sa célébrité. Quelques longues minutes après, je me levais à mon tour, laissant cette part de gâteau presque entière sur la table avant de quitter l'établissement pour retourner au dortoir. J'aurais pu le rattraper mais je me suis dit que comme moi, il avait besoin d'être seul.

Le pire dans tout ça, c'est que je comprenais sa réaction. Même en ayant peur, je vivais dans un conte de fées, je me faisais beaucoup trop d'illusions. Je me disais que dans tous les cas, il m'accepterait et on rattraperait tout ce temps perdu, tous les deux. Qu'on agirait l'un envers l'autre comme des vrais frères et soeurs. Que j'aurais enfin pu l'appeler "grand-frère". Idiote. Je m'attendais à quoi en lui révélant ça sérieusement ? Je n'avais aucune preuves avec moi, aucuns moyens de lui prouver que je disais la vérité. Et quand bien même, j'aurais eu des preuves, comment aurait-il pu réagir de façon joyeuse alors que je réveillais un passé qu'il voulait sûrement enfuir le plus loin possible ? Un passé qu'il voulait oublier ? J'ai tout gâché. J'aurais mieux fait de vivre sans qu'il ne connaisse mon existence, ne pas lui parler, ne pas l'inviter à boire un café. J'aurais du l'ignorer au lieu de vouloir m'approcher de lui. J'aurais du le faire, oui, mais je n'aurais pas pu le faire. Quelque chose en moi me guidait vers lui et je ne pouvais pas luter contre ce sentiment. Au moins, c'est toujours mieux qu'il prenne ça comme une mauvaise blague plutôt que comme la vérité ? Ouais, non. Il faut que j'arrête de voir du positif partout pour une fois. "Et c'est ainsi que je brisais le seul lien qui aurait pu me rattacher à lui, bien joué Nana. Bien joué." pensais-je avant de m'effondrer de tristesse dans mon lit.



    
 
hello, we are from the same family.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» enduro family pont de salars
» Animation Family
» Frasier Family Barn
» NASCAR the family channel
» Family Complex

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Bibliothèque-