Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 hello, we are from the same family.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 11 Aoû - 3:18
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
TENUE ••• 18h26, c'est l'heure qu'affichait mon téléphone lorsque notre professeur de chant nous donna l'autorisation de prendre une petite pause de cinq bonnes minutes pour se rafraîchir les cordes vocales. Il ne restait qu'une heure de cours avant qu'on en ait terminé pour de bon avec les  entraînements d'aujourd'hui. Enfin, seulement ceux avec les professeurs. Le temps passait lentement, plus lentement que d'habitude en tout cas. Notre enseignante avait annoncé en début de cours que la présidente viendrait nous voir afin de nous communiquer une information importante qui concernait tous les trainees de l'agence et curieuse comme je suis, ça m'avait occupé l'esprit pendant toute la leçon. Je m'étais d'ailleurs prise quelques remarques de mécontentement du professeur et je ne pouvais que lui donner raison de toute façon.
Une bonne dizaine de minutes avant la fin de notre cours de chant, la présidente débarquait avec quelques autres personnes dont son secrétaire. Nous nous étions tous assis sur le sol, prêts à l'écouter attentivement car je n'étais pas la seule qui était intriguée par son annonce.

« Bonsoir mes chers trainees, vous devez certainement savoir pourquoi je suis ici. J'ai une annonce à vous faire concernant un nouveau projet d'émission de l'agence. » dit-elle avec son grand sourire. Un projet d'émission ? « L'émission consistera à présenter nos trainees et à montrer à nos concurrents tout le potentiel qu'à l'avenir de notre agence. Plus d'informations seront notées dans les documents que nous allons vous distribuer. »

Je recevais un exemplaire de ce fameux document et je le feuilletais rapidement. J'ai pu apercevoir le mot "battle" sur l'une des pages. Je redoutais tellement ça. Au fond de moi, je n'étais pas encore assez prête que pour affronter quelqu'un. Ce n'était clairement pas l'avis de mes professeurs au niveau du chant. Ils savaient eux que j'étais prête mais que je manquais juste de confiance en moi. Mes yeux s'écarquillaient de surprise et un "quoi?" sortait d'entre mes lèvres sans que je ne puisse le contrôler. J'avais attiré tous les regards sur moi et d'autant plus celui de la présidente qui n'avait pas trop apprécié que je la coupe dans son monologue.

« Un problème mademoiselle ? » fit notre présidente avec un ton légèrement agacé. « Non, non.. Désolée.. » disais-je en me relevant pour m'incliner et ainsi présenter mes excuses avant de reposer mes fesses sur le sol.

« Donc, comme je disais. L'émission sera présentée par deux de nos incroyables champions du métier. Il y aura des battles, des challenges et les caméras vont suivront tous chacun de temps en temps dans votre quotidien. Le trainee qui aura le plus de points, gagnera certainement sa place dans un de nos futurs nouveaux groupes. Bonne chance à vous et entraînez vous dur pour ne pas décevoir mes attendes et celles de l'agence. »

Sur ces mots de fin, elle partit et notre enseignante annonça la fin du cours. Tous les élèves présents quittaient la salle, sauf moi. J'étais encore assise par terre et heureusement, je tomberais pas plus bas. Sérieusement ? Hiromu allait être l'un des présentateurs de l'émission. Ce qui veut dire qu'on sera amené à se voir aussi souvent que les fois où  j'ai tenté de l'approcher. Cette nouvelle devrait me réjouir mais pourtant, j'ai peur. Je commençais à réaliser qu'il pourrait ne jamais m'accepter en tant que demie-soeur, qu'il me détesterait si il apprenait mon existence et ça créerait tellement de tensions. Je serais encore moins concentrée sur mes cours. C'est bien moi ça, ne pas réfléchir avant d'agir et finir par voir tout le négatif en s'imaginant les pires scénarios possible. Incorrigible, je suis incorrigible.

Je me remettais petit à petit de mes émotions avant que la sonnerie de quand je reçois un message se mit à retentir dans la pièce vide et silencieuse. Je me levais et me dirigeais vers celui-ci afin d'y répondre. Je rassemblais mes affaires avant d'entendre la porte s'ouvrir.

« Deux secondes, je libère la salle ! » dis-je en me dépêchant de rassembler mes affaires dans mon sac en pensant que c'était un ou des trainees voulant s'entraîner. « Voilà c'est b.. » ma voix se stoppait net ainsi que mon corps qui se retournait pour faire face à la personne qui se tenait debout devant moi près de la porte.

Il était là, devant moi. Hiromu, mon demi-frère. Les documents que j'avais reçu plutôt avaient finit par s'étaler par terre. Je me pinçais les lèvres, ma réaction devait être vraiment suspecte. Je ne savais plus quoi dire, j'étais juste bouche-bée sans pouvoir le quitter des yeux, ni même me bouger pour récupérer ce qui m'était tombé des mains.






— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 16 Aoû - 0:42
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
TENUE ••• Le succès de Ordinary Love était conséquent, et l'agence faisait confiance à ses deux nouveaux animateurs phares pour la suite. De nouveaux projets se voyaient soumis à la direction qui les étudiait très sérieusement. Si on ne les prévenait pas de tout, Ana et Hiromu restaient tout de même au courant de quelques hot topics. Une rumeur de deuxième saison pour l'émission de dating, mais aussi d'autres émissions complètement inédites ! Au final, le love coach s'était pris au jeu et aimait être vu à la télévision. Une sorte de petite revanche sur la vie, quelque chose comme ça ? Qu'est-ce qu'il en savait, après tout, il n'était pas psychologue !

Mais il devait avouer que l'ancien obèse qu'il était aimait sa nouvelle vie. Depuis qu'il avait mis les pieds à Tokyo, Hiromu se sentait renaître. Son passé de souffre-douleur était clairement derrière lui. Quelques uns de ses anciens camarades le regardaient peut-être à la télé, pleins d'envie et de regrets ? Rien que l'idée était jouissive. Un jour, peut-être qu'il retournait à Sasebo, rendre visite à sa mère. Ils n'avaient pas rompu contact, et en soi, elle ne lui manquait donc pas. Pourtant, parfois, Hiromu se surprenait à se sentir nostalgique de sa ville natale. Peut-être était-il un peu maso ?

Et pourquoi y pensait-il de plus en plus souvent, ces derniers temps ? En réalité, il en connaissait la réponse. Avec la discussion d'une nouvelle émission de divertissement qui mettrait les trainees à l'honneur, le love coach fait animateur avait eu entre les mains le dossier d'une jeune fille qui avait d'un seul coup d’œil attiré son attention. Sans trop savoir pourquoi, il s'était mis à fixer sa photo, et heureusement que personne ne l'avait remarqué ; il n'avait pas besoin que des rumeurs commencent à courir sur lui et un éventuel penchant pour les jeunes filles de l'agence ! Parce que ce qui l'avait le plus interpellé n'était pas son physique – bien qu'agréable, ses traits lui semblaient bizarrement familiers – mais les informations fournies dans une courte présentation. Le nom de ses parents, notamment. Non. Ça ne pouvait qu'être une coïncidence ! Kim était un nom si répandu, en Corée du Sud ! Et ce prénom devait être fréquent, aussi. Et le nom de sa femme tout autant...

Par un geste impulsif, Hiromu avait noté l'adresse de la laverie située à Okubo. Pourtant, jusqu'ici, il n'avait toujours pas eu le courage de s'y rendre. C'était tellement ridicule... Avec conviction, il avait réussi à oublier le bout de papier dans son porte-feuille. Mais le visage de la trainee – Na Eun – le hantait. Il avait le drôle de besoin de lui parler. Cela ne faisait que quelques jours, mais l'envie de lui parler restait persistante. Aussi, quand on lui apprit que Mariko allait annoncer le projet d'émission aux trainees de l'agence, Hiromu s'enquit du tour des salles qu'elle allait effectuer, la suivant, mine de rien. Après quelques cours auxquels il n'aperçut pas le visage de la jeune fille, l'animateur patienta dans un nouveau couloir, traînant sur son téléphone en lisant les avis des internautes sur l'émission – surtout sur lui-même.

Quand un mouvement de foule se fit entendre dans la salle de répétition, il rangea l'appareil dans la poche de son pantalon. Il s'inclina devant la présidente lorsque celle-ci passa près de lui et celle-ci lui rendit son salut dans un sourire poli et un léger signe de tête. Puis son regard s'attarda sur les étudiants sortant de la salle. Sa main passant sur sa nuque, Hiromu poussa un soupir. Il était pourtant persuadé que c'était bien là qu'il la trouverait ! Le coin de sa bouche vrillée par l'irritation, il s'avança vers l'entrée, posant sa main sur la poignée. Sous la surprise d'effectivement la trouver à l'intérieur, son cœur rata un battement. « Bonjour. » Comme par une sale habitude, Hiromu lui adressa un sourire charmeur. Oui, et maintenant ? « T'inquiète, je voulais juste... » En laissant sa phrase en suspens, Na Eun oublierait peut-être qu'une suite devait logiquement venir. « Alors, la présidente vous a informé du projet ? Tu serais pour ? » Hiromu se disait que sa notoriété naissante l'autorisait à se montrer familier avec les trainees de l'agence. Il espérait que Na Eun ne lui en tiendrait pas rigueur. « Au fait, moi c'est Hiromu ! » Et surtout pas Sakuta-san.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 18 Aoû - 22:10
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
TENUE ••• Est ce que c'était finalement le destin qui avait décidé de nous réunir dans cette émission ? J'espérais vraiment ne pas faire de gaffes à cause de ma maladresse lorsque je suis stressée. J'avais tellement d'appréhensions par rapport à cette nouvelle idée de programme de l'agence. Qui aurait cru que j'avais plus peur de devoir répondre à des questions de mon demi-frère pendant l'émission que de faire face à la meilleure danseuse des trainees lors d'une battle. Je me surprenais vachement.

Hiromu se tenait là, debout, devant moi. J'étais perdue dans mes pensées, j'avais du mal à voir si c'était la réalité ou si j'hallucinais mais le son de sa voix me ramenait vite les pieds sur terre. Bon, on se calme. L'intonation de sa voix n'avait pas l'air négative, il n'était pas en colère, au contraire, il semblait vraiment amical envers moi. Ce n'est pas qu'il ne l'est pas d'habitude mais vu le nombre de fois que j'ai du lui casser les bonbons en voulant le voir lorsqu'il n'était pas encore présentateur mais juste love coach. Peut être qu'il ne me reconnaissait simplement pas.. ? J'avais grandi et j'avais soufflé plusieurs bougies entre temps. Je n'étais qu'une adolescente qui n'en faisait qu'à sa tête à cette époque même si ça n'a pas vraiment changer à l'heure actuelle. J'étais vraiment intriguée par sa phrase qu'il n'avait pas fini mais je ne souhaitais pas le lui faire remarquer. Malgré ma curiosité, je ne pense pas que j'aurais été prête à entendre quelque chose de négatif tel que "ne me parle pas pendant l'émission", "ignore moi dans les coulisses" car après  tout, j'avais totalement l'air d'une groupie de l'animateur le plus célèbre de l'agence. Je n'étais tellement pas discrète à certains moments lorsqu'il passait dans les couloirs et que je le fixais que les trainees de mon groupe pensait que j'étais amoureuse de lui. OH. Si ça se trouve il a entendu cette rumeur qui circule un peu partout entre les bouches bien parlantes des trainees ? Je préférais ne pas y penser. Je penchais alors  finalement sur une autre question, qu'est ce qu'il faisait là ? La directrice était partie suivie des autres élèves ainsi que du professeur. Avait-il une passion cachée pour le chant, voir pour la danse et qu'il s'entraînait en secret après les cours officiels des trainees ? Ou alors il vient juste entraîner sa voix de présentateur ? Bon, Nana pourquoi ne pas lui demander directement toi même au lieu de t'imaginer toutes les possibilités du monde ?

« Oui, la présidente nous a informé de l'émission. J'aime beaucoup l'idée même si je ne suis pas la plus douée des trainees, ça peut être marrant.. Et vous, l'idée vous plait ? » disais-je calmement avec une petite once de stresse dans la voix que j'essayais de dissimuler au mieux. « Je sais oui ! » disais-je spontanément comme si je le connaissais depuis des années, bravo la gourde. « Enfin, je veux dire.. Qui ne connais pas le célèbre présentateur que vous êtes dans l'agence ?  » disais-je pour me rattraper aussi naturellement que possible. « Je m'appelle Naeun.. Ravie de vous rencontrer. » Bon, je me voyais mal lui sortir un "je préfère qu'on m'appelle Nana", c'était mon supérieur en quelques sortes et pas un ami, ni un trainee. « Que faites-vous ici.. ? Vous avez besoin de la salle.. ?»  

A sa réponse négative, une idée me venait  en tête. C'était l'occasion rêvée pour apprendre à le connaître et pour parler avec lui ? Ca me donnera peut être le courage qu'il me manque pour lui expliquer qui je suis pour lui. Je respirais un grand coup avant de me lancer.

« Vous.. Cela vous dirait de prendre un café.. ? Pour discuter de l'émission.. » Heureusement que cette émission existait, ça me donnait une excuse assez réelle finalement. Et puisqu'il n'était pas venu pour répéter, j'espérais qu'il ait du temps libre à m'accorder.  
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 23 Sep - 12:24
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
TENUE ••• Hiromu savait qu'il ne pouvait pas forcer le destin. Qu'il devrait plutôt attendre de tomber sur elle par hasard, histoire d'engager plus naturellement la conversation, et de confirmer – ou non – ses doutes. Naeun n'était qu'une trainee parmi les autres, et c'était ainsi qu'il devait la considérer. Lui était l'animateur vedette de l'agence qui les entraînait. Voilà tout. Il se trompait, c'était stupide. Et puis, il n'en avait rien à faire, d'abord. C'était complètement ridicule. Sa conscience lui jouait juste un mauvais tour, il devenait sentimental à force de fréquenter Airi, ou il ne savait pas trop quoi.

En tout cas, il se retrouvait là, dans cette salle, à attendre. Quoi exactement, il n'en avait aucune idée. Ça ne lui ressemblait pas d'être si nerveux, il se trouvait même franchement stupide. On dirait un adolescent se rendant à son premier rendez-vous amoureux, tant il était fébrile. N'importe quoi. Une fille qui le rendait nerveux, lui ? Hahaha. Ridicule. Inconsciemment, Hiromu nota tout de même que ce n'était pas comme lorsqu'il se retrouvait près de Minah. C'était légèrement différent. Mais ça, hors de question de l'avouer, même à lui-même. Il n'était pas faible ! C'était lui qui avait l'ascendant sur les femmes ! Depuis quelques temps, il devenait clairement plus faible. Il se demandait bien pourquoi.

Reprenant ses esprits, se fut avec un naturel maîtrisé qu'il s'adressa à la trainee. Sa réputation en prendrait un sacré coup s'il se mettait maintenant à bafouiller bêtement devant une jeune fille même pas majeure ! Alors, comme toujours, Hiromu endossait son rôle de love coach charmeur, lui parlant avec ce sourire flanqué au coin de ses lèvres.Hochant la tête alors qu'elle lui répondait, il finit par hausser les épaules, comme s'il n'en avait rien à faire, alors qu'il était clairement excité par l'idée de briller encore plus grâce à cette agence. « Pourquoi pas ? Comme tu l'as dit, ça peut être fun. » C'était carrément une idée géniale. « Je suis sûr que les téléspectateurs seront comblés. Surtout si des trainees aussi charmantes que toi y participe. » Son sourire s'accentua. Est-ce que ça l'amusait de la tourmenter un peu (mais toujours gentiment) ? Peut-être, oui. Riant à sa réaction lorsqu'il se présenta, Hiromu lui offrit un clin d’œil avant de la remercier, sans trop savoir pourquoi. « C'est très joli, Naeun. » Le prénom avait roulé sur sa langue, comme s'il le testait pour voir s'il était à son goût. Le Japonais qu'il était n'avait aucune idée de sa signification, mais il lui plaisait. « Tout le plaisir est pour moi. » Phrase qui fut ponctuée d'un sourire toujours plus charmeur.

« Non, pas vraiment... Enfin, si. Mais c'est pas important. » Le love coach balaya sa réponse bancale d'un signe de la main. Il ne pouvait clairement pas lui dire que son nom et surtout celui de son père l'avaient interpellé. Kim, c'était si commun là-bas. Juste une coïncidence, voilà tout. Sorti de ses pensées par la proposition de Naeun, Hiromu leva un sourcil devant son audace. Pourquoi trouvait-il bêtement qu'elle lui ressemblait ? Le physique, il n'était pas trop sûr – bien qu'elle soit vraiment mignonne – mais cette façon de parler... Non, ridicule. « Pourquoi pas ? » Il avait laissé traîné les mots, la fixant droit dans les yeux en affichant toujours ce sourire en coin. Si on les voyait ensemble, il ne faudrait pas longtemps pour que des bruits commencent à courir dans les couloirs de l'agence. Tant pis, il voulait bien prendre le risque. Et puis, comme l'avait indiqué Naeun, c'était pour parler de l'émission. Rien d'autre, bien entendu ! « On se contente de la cafétéria ? Ou t'as la permission de sortir ? » Hiromu marchait déjà vers la porte, s'assurant qu'elle le suivait. « J'avoue que je connais pas trop le règlement. » Et de toute façon, il n'avait jamais été quelqu'un qui suivait les règles. « Au fait, t'es trainee ici depuis longtemps ? » Mieux valait faire celui qui n'avait pas fouiné et lu son dossier. Et puis, apprendre à la connaître directement l'aiderait sûrement à mettre la lumière sur les doutes qu'il pouvait avoir.



hrp:
 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 21 Oct - 18:33
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
TENUE ••• Lorsqu'il me complimentait ou qu'il me regardait d'une manière dont je ne saurais donner un mot pour l'expliquer, je ne parlais plus et je détournais le regard un peu dans tous les sens. Je ne savais vraiment pas comment réagir, ni comment répondre à ce genre de situation, bien trop timide, surtout devant mon demi-frère. Un large sourire se dessinait sur mes lèvres lorsqu'il accepta ma proposition d'aller boire quelque chose, rien que tous les deux. Je n'avais pas vraiment beaucoup d'espoir de recevoir une réponse positive de sa part. À vrai dire, je pensais qu'il allait me dire non car il avait du travail ou qu'il était simplement occupé -pour ne pas dire qu'il avait mieux à faire que de prendre un café avec une trainee random de l'agence- mais au contraire. Je crois que je n'étais pas prête mentalement à recevoir une réponse positive mais c'était ma chance pour tout lui dire sur qui je suis vraiment pour lui. " J'ai la permission de sortir, oui ! " disais-je en laissant un petit rire sortir d'entre mes lèvres. Je ne l'imaginais pas du tout comme quelqu'un d'un peu rebelle qui s'en fichait un peu de connaître ou pas les règles de l'agence. En même temps, vu tout ce qu'il rapporte à Eita, j'imagine qu'il peut se permettre des petites rebellions sous peine de juste se faire regarder méchamment par la directrice.

" Par contre.. Je n'avais prévu cette sortie.. Et je ne suis pas dans mon meilleur jour après tous mes entraînements.. Je vais faire au plus vite ! " disais-je tout en sortant de la salle. J'étais en tenue de sport et la transpiration était décidé à rester si je ne me douchais pas. " Vous pouvez m'attendre dans la salle de repos si vous le souhaitez ! Et oui, je suis trainee depuis quatre ans maintenant ! Mais on aura l'occasion de faire mieux connaissance après ! Je me dépêche ! " à mes derniers mot, je marchais d'un pas plutôt rapide jusqu'à la salle de douche des filles. L'agence ne manquait vraiment de rien pour le bien être de ses employés. Mes vêtements retirés et mes cheveux attachés, j'étais prête à enter dans la douche. Après une bonne vingtaine de minutes, propre comme un sous neuf et séchée, je sortais des vêtements de mon sac et je me vêtis de ceux-ci qui étaient plus adaptés pour une sortie. Enfin, je me disais que généralement entre frère et soeur, ça n'avait pas vraiment d'importance mais en ce moment, je ne pouvais pas agir comme tel devant lui. J'avais beaucoup de mal à savoir comment réagir à ci ou à ça en faite, j'étais perdue. Je détachais mes cheveux et les peignais pour leur redonner une forme convenable. Je rangeais mes affaires de sport dans mon sac et je sortais de la pièce pour rejoindre celle où se trouvait Hiromu. En voyant qu'il m'avait attendu malgré le petit trois-quart d'heure que j'ai du prendre, je ne pu m'empêcher de sourire bêtement en me dirigeant vers lui. Il aurait très bien pu faire sa star et ne pas m'attendre ou que sais-je mais ça me rassurait de voir qu'il n'était pas ce genre de personne. J'avais vraiment hâte d'apprendre à le connaître. " Désolée pour l'attente.. Pour la peine, je vous laisse choisir votre café préféré ! " disais-je en espérant qu'il était toujours partant pour ça. Même si, techniquement vu qu'il était resté là à m'attendre, c'est que cette sortie tenait toujours. 


hrp:
 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 17 Nov - 0:19
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
TENUE ••• Que faisait-il, exactement ? Hiromu déconnait clairement. Et si on les apercevait ensemble ? Les rumeurs couraient très vite dans les couloirs de l'agence. Ce serait mal vu, assurément, que de justement les voir ensemble. L'animateur devait faire plus attention. Si en tant que love coach, il avait eu sa réputation de coureur de jupons, il préférait quand même garder une bonne image auprès du grand public. Séducteur, d'accord, mais pas obsédé.  Aussi belle était Naeun, Hiromu avait du mal à la voir comme une jeune femme à séduire. Elle restait une trainee, et il lui semblait même qu'elle n'était pas encore majeure. Non, mieux valait être prudent.

C'était donc dans une logique étrange qu'il accepta de la suivre. Outre ces questions qui le turlupinaient à l'égard de la jeune femme, Hiromu la trouvait vraiment drôle. Elle paraissait timide, et pourtant, elle lui parlait avec une spontanéité fraîche qui lui plaisait énormément. « Pas de problème ! » Un rire dans la voix, le love coach croisa les bras, s'adossant au mur derrière lui. « Je t'attends ici ! » Si on lui demandait ce qu'il fichait là, il s'enfuirait dans tout son courage. Il s'excuserait plus tard, si jamais. Mais personne ne vint le déranger, et il ne sut s'il devait en être soulagé ou agacé. Et si c'était finalement elle qui lui avait posé un lapin ? Impossible ! Elle exagérait ! On ne faisait pas attendre Sakuta !

Pourtant, il n'était pas parti. Il l'avait attendue, et franchement, ça l'étonnait lui-même. La détaillant de la tête aux pieds, Hiromu eut une hésitation. « Tu vas sortir comme ça ? » Pas que ça le concernait, mais ça l'agaçait bizarrement. Se grattant l'arrière du crâne, il eut un sourire taquin pour cacher son embarras. Qu'est-ce qu'il lui prenait, au juste ? « Tu es trop mignonne. » Non là, il allait clairement passer pour un pervers dragueur. Où pourraient-ils bien aller ? Devait-il se cacher un peu ? Une casquette ou un masque chirurgical ? Non, ce serait encore plus louche ! Juste une casquette. Mise à l'envers. Et des lunettes de soleil. Oui, voilà. « Il y a un petit café, pas loin. C'est calme l'après-midi. » Puisqu'il était hors de question de l'emmener dans un bar.

Une fois ses affaires récupérées, Hiromu guida Naeun jusqu'au salon de thé désigné. L'établissement était propre, moderne, situé dans une petite rue latérale et peu touristique. Un endroit tranquille où ils pourraient discuter sans avoir peur d'être surpris. S'installant à une table, il ne retira ses lunettes de soleil et sa casquette que lorsque la serveuse leur avait déposé deux verres d'eau sur la table en leur apportant les cartes. Hiromu y jeta un regard avant de lever les yeux vers la jeune femme. « Si tu as faim, n'hésite pas. Je t'invite. » Après tout, l'animateur phare, c'était lui. La pauvre jeune femme ne devait pas avoir de très grosse paye. Et puis sur le coup, il restait un peu macho. Commandant un café frappé et un mille-feuilles à la serveuse revenue vers eux, Hiromu reporta son attention sur Naeun, attendant qu'elle commande à son tour.  

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 15 Déc - 22:47
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
TENUE ••• Mes émotions étaient vraiment partagées. D'un côté, j'étais tellement heureuse de pouvoir passer du temps toute seule avec lui, apprendre à mieux le connaître et à voir la vraie personne se trouvant derrière la grande star de l'agence. De l'autre, j'étais tellement stressée parce que je savais que c'était l'occasion rêvée pour tout lui dévoiler. Pour lui dire qui il est vraiment pour moi et je préférais le faire avant qu'il y ait un lien qui s'installe entre nous. Je ne voulais pas me rapprocher de mon demi-frère avant de lui avoir tout raconter par peur qu'il décide de couper les ponts après cette vérité pas vraiment joyeuse. Je comprendrai parfaitement qu'il décide de faire ce choix là même si au fond de moi, je prendrai beaucoup de temps pour m'en remettre.

À sa remarque, mon regard détaillait mes vêtements. C'est vrai qu'ils n'étaient pas vraiment adaptés au temps actuel, enfin, surtout pour mes petites jambes qui étaient bien découvertes. " Je n'avais pas prévu de sortir en faite.. " disais-je avec une petite moue. C'est vrai que je ne m'attendais absolument pas à ce qu'il vienne me parler, comme ça, sans raisons et encore moins qu'il accepte de prendre un café avec moi du coup ce matin, j'avais rapidement préparé des vêtements pour faire quelques mètres et aller voir ma meilleure amie aux dortoirs après mon entraînement pour lui faire une petite surprise. " Mais ne t'en fais pas ! Je m'entraîne à combattre le froid lorsque je devrais faire des shootings dehors en short quand il fera froid.. " J'espérais que ça le convainc un minimum, je ne voulais pas qu'il annule cette sortie à cause de ça. Entre temps, mon regard s'était reposé sur lui mais il avait vite changer de cible lorsqu'il me complimenta. C'était adorable mais je n'arrivais vraiment pas à rester de marbre à ce genre de paroles, ça me faisait perdre les mots en plus de rendre mes petites joues toutes rouges.

Je le suivais jusqu'au salon de thé qu'il avait mentionné plus tôt, heureusement le rendez-vous n'avait pas été annulé. C'est vrai qu'en tant que trainee, je n'avais pas encore l'obligation de cacher mes apparitions. J'étais encore quelqu'un lambda que personne ne connaissait mais celui qui m'accompagnait, c'était tout autre chose. Il y était préparé et il avait l'habitude, il s'était déjà équipé de ses lunettes ainsi que d'une casquette. Arrivés, je m'installais sur une chaise en face de lui. Il y avait peu de monde comme il l'avait dit. " C'est beau ici ! Je ne connaissais pas du tout cet endroit. " En même temps, pour quelqu'un qui n'est pas du quartier et qui a rarement le temps de visiter les rues aux alentours, c'est normal. À l'ouverture de la carte des menus, le dilemme commença. Depuis que j'étais trainee, je devais suivre un régime assez stricte pour arriver à un certain poids que je devais garder fixe. J'avais déjà fait un excès cette semaine en allant au mcdo avec ma meilleure amie mais je ne voulais pas refuser son invitation pour ne pas lui faire de mal tout en ayant en plus la pression de la serveuse qui était déjà là. " Hm... Un latte machiatto.. " je me pinçais ensuite les lèvres, tout en débattant intérieurement pendant quelques longues minutes. " Et c'est tout, merci ! " la serveuse disparaissait pour préparer nos commandes alors que mon regard tentait d'éviter au mieux celui de mon demi-frère. C'était bien moi, toujours aussi parano et dans l'abus sur le mal que je pouvais faire aux gens. Je ne voulais pas qu'il m'en veuille de ne pas avoir accepté qu'il me paye à manger.. " Alors.. Vous pensez quoi de l'émission.. ? " disais-je avec un petit sourire timide. Le meilleur sujet pour faire diversion et faire comme si rien ne s'était passé.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 22 Déc - 15:48
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
TENUE ••• Ce n'était pas vraiment son rôle de juger les tenues des jeunes trainees. Et puis, il n'était pas si tard que ça, les soirées d'été n'étaient pas franchement fraîches, de toute façon. Et Naeun s'habillait comme elle le voulait. Pourtant, Hiromu ressentait ce besoin étrange de vouloir... la protéger ? Son intuition le troublait. Alors quoi. Juste parce qu'il avait lu un nom de ville, il en avait été perturbé ? Des dates concordantes ? Un hasard, voilà tout. Qu'il arrête de se prendre la tête, c'était ridicule, franchement ! Cependant, embêter la jeune femme lui semblait parfaitement naturel. Son sourire taquin ne quittait pas ses lèvres, et voir Naeun rougir le faisait rire. Elle était si adorable ! Hochant la tête face à son explication, il l'encouragea en brandissant le poing. « Fighting ! » Il avait étrangement hâte de la voir débuter. Voir de quoi elle était capable. Un grande chanteuse ou un grand mannequin ? Les deux, peut-être ?

Lunettes sur le nez, Hiromu guida sa nouvelle amie jusqu'à ce salon de thé qu'il affectionnait particulièrement pour l'intimité des lieux et la discrétion du personnel. « Cet endroit est génial ! Faut que tu t'en souviennes pour quand tu seras célèbre. » Ce qui n'allait sûrement pas tarder. Il ponctua son conseil d'un clin d’œil, avant de réfléchir à sa commande. La pauvre Naeun avait l'air d'hésiter, et Hiromu n'eut pas trop de mal à deviner pourquoi. C'était plutôt connu que les trainees devaient suivre un régime stricte, et la jeune femme ne dérogeait sûrement pas à la règle. Lui offrant un regard compatissant, il commanda tout de même un dessert pour lui. « Tu dois être affamée, pourtant. » Se redressant sur sa chaise, il laissa ses bras reposer sur la table.

Pourquoi évitait-elle son regard ? Penchant la tête sur le côté, Hiromu cherchait à accrocher le sien. Est-ce qu'il l'impressionnait à ce point ? Se grattant distraitement le menton, il lui sourit. « C'est plutôt une bonne idée. » Reposant sa main sur la table, il la leva ensuite vers la jeune femme. « Mais tu sais ce qui serait encore mieux ? Qu'on me confie la présentation ! » Ce n'était pas vraiment sûr. Si on l'avait embauché, c'était pour Ordinary Love. Que ferait un love coach dans une émission pour d'idoling ? Son rire fusa malgré tout, pour montrer qu'il n'y aurait aucun problème si jamais on lui préférait Kato ou même Anastasia. « Mais je sais pas. Si c'est un survival, ça me plait moyen. Je trouve ça cruel, pas toi ? » La serveuse revint auprès d'eux avec leur commande. La remerciant d'un sourire charmeur qui la fit rougir, Hiromu s'emparait déjà de la petite fourchette alors qu'elle s'éloignait à peine. « Tu veux goûter ? » Piquant dans le mille-feuilles, il tendit une bouchée vers Naeun.

« Tu aimerais y participer, à cette émission ? » Buvant une gorgée de son café frappé, Hiromu sourit à la jeune femme. « On t'a déjà parlé de tes débuts ? » Il était réellement curieux à ce propos. Naeun était belle et elle ne semblait pas être sans talent. Et malgré son ascendance coréenne, elle paraissait être l'exemple même de la Japonaise ingénue au charme innocent. Hiromu ne doutait pas de son succès à venir. « J'ai entendu qu'un nouveau girlsband allait être lancé... ? » Certains profils avaient même été dévoilés, mais tous les noms n'avaient pas encore été révélés. Il n'était pas journaliste, mais obtiendrait-il un petit scoop ?  

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 4 Jan - 0:28
Hello, we are from the same family.
sakuta hiromu x kim  naeun ; the brother/sister by marriage.
TENUE ••• Il avait un certain don pour me faire rougir, pour me mettre dans une situation où je perdais mes mots et tout de suite après me faire sourire bêtement. Je ne savais pas pourquoi mais quelque chose en moi me faisait ressentir son côté de grand frère. Je ne savais pas si il se comportait comme ça avec tout le monde et que cette sensation était là que parce que, moi, je savais qui il était réellement pour moi. Non, je ne le savais pas. J'arrivais rarement à expliquer les sensations que je ressentais en sa présence. J'hochais la tête à sa remarque. C'est vrai que l'endroit semblait calme et que même une star pouvait s'y poser tranquillement. Malgré ma mémoire de poisson rouge, je pense que mon cerveau se souviendra d'un endroit comme celui-ci, surtout si je parviens à lui avouer ce fameux secret et la façon dont la situation va tournée.  « Non non, ne vous en faites pas ! J'ai mangé il n'y a pas longtemps. » disais-je avec un petit sourire qui se voulait rassurant. Il n'y a pas longtemps.. Heureusement que mon ventre ne me trahissait pas en faisant des bruits de l'espace pour signaler ma faim, le pauvre n'avait rien avalé depuis tôt ce matin.

« Oh ? Tu n'es pas sûre d'y participer.. ? » La déception totale se sentait dans mes paroles, même ma politesse et mon vouvoiement s'étaient envolés suite à ça. Oui, je stressais à l'idée de passer du temps avec lui mais je voulais quand même partager des moments avec mon demi-frère même si c'est à partir d'une émission où nous n'aurions sûrement pas l'occasion d'échanger beaucoup. J'avais l'impression de perdre une chance énorme de pouvoir me rapprocher de lui et mon visage affichait petit à petit une moue tristounette. Je reprenais rapidement conscience en voyant l'erreur que j'avais faite. On dirait qu'il m'avait annoncé qu'il partait dans un autre pays et je réagissais comme si j'étais quelqu'un qui le connaissait depuis toujours. J'adore ma discrétion, vraiment. Je souris alors un peu timidement et avec gêne. « Enfin, c'est dommage. Votre présence rapporterait sûrement beaucoup de vues à l'émission.. » Est-ce que mon excuse était crédible ? Je l'espérais, même si ça sonnait vraiment faux. Je n'étais pas douée pour mentir, ni même pour me sortir de mes propres bêtises. Cruel ? Il n'avait pas tord. Le survival avait des bons côtés comme des mauvais. « Oui.. Mais c'est aussi un moment qui nous est offert pour montrer ce qu'on vaut ! » Je le voyais comme tel. Un moment pour montrer nos capacités, même si elles ne sont pas aussi élevées que certaines personnes, pour montrer qu'on a tous le droit de monter sur scène un jour, même si pour certains ça peut prendre plus de temps que d'autres.

Alors que la serveuse revenait avec nos boissons et le fameux dessert qu'Hiromu avait pris, je ne pu m'empêcher de le suivre des yeux. Il avait l'air tellement bon.. Quelle torture pour l'estomac sur pattes que je suis. « Oui ! » criais-je presque de joie sans vraiment le contrôler. Je me penchais vers la fourchette qu'il tendait pour prendre la bouchée de celle-ci. Je me remettais lentement bien droite sur ma chaise  tout en savourant presque amoureusement le gâteau. « Mmmm.. » C'était trop bon et je ne pouvais le cacher. « Je n'ai pas le choix ! Tous les trainees doivent y participer.. » Si j'avais pu choisir, je ne l'aurai pas fait. Je n'avais pas encore assez confiance en mes compétences pour me mesurer à mes camarades. Mes débuts ? J'hochais négativement la tête à sa question. Je ne pense pas que l'agence soit prête à me faire débuter encore maintenant. J'ai encore pas mal d'entraînement à faire. « Oui ! Ma meilleure amie en fait partie ! Hiyori, je ne sais pas si ça te dit quelque chose ? » Elle était quand même assez douée en rap et en tant que trainee en général. Peut être qu'il a déjà entendu des échos à son sujet ? « Mais je n'en sais pas plus à part que le groupe aura un contexte mignon..  » et ma meilleure amie non plus, elle connaissait certaines membres du futur groupe qu'elle allait intégré mais j'avais déjà oublié leurs noms.. Irrécupérable. Voyant qu'un petit blanc s'était installé entre nous alors que nous sirotions tranquillement nos boissons, je profitais de ce moment pour me lancer. « Mh.. Il faut que.. Je.. Vous avoue quelque chose.. » Je ne savais pas si j'étais prête ou non, si j'allais réussir à l'avouer ou non, si j'allais m'effondrer face à sa réaction ou non mais je devais le faire. Je devais lui en parler une bonne fois pour toute même si mes paroles ressemblaient plus à une confession amoureuse qu'autre chose.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 18 Jan - 12:59
Hello, we are from the same family.
kim naeun x sakuta hiromu ; the sister/brother by marriage.
TENUE ••• Est-ce que c'était vraiment à lui de s'inquiéter de l'alimentation de la jeune femme ? N'avait-elle pas un manager pour ça ? Hiromu s'en faisait trop, ça ne le regardait pas. Mais à l'abri dans ce café discret, Naeun pouvait bien faire une entorse à son régime, non ? Il n'insista pas, ne désirant pas la brusquer. Aussi choisit-il de la suivre dans le sujet de cette émission en préparation. Etait-elle réellement déçue ou c'était lui qui se faisait des idées ? Le love coach devait arrêter de voir des fans partout, à force, ses chevilles ne pourraient plus le porter et il devrait demander à Ana de le trimballer partout. Préférant ne pas jouer au mégalo, il fit mine de ne rien remarquer, lui souriant simplement. « Oh tu sais, c'est jamais sûr à l'avance ! Ça me plairait, mais s'ils me veulent pas, bah je pourrais rien dire... » Hiromu haussa les épaules. Evidemment, il avait pris goût à l'animation, à être sous les projecteurs, tout ça. Il espérait sincèrement que l'agence ne l'oublierait pas pour de futurs projets. « Tu vas me faire rougir. » Son sourire se fit charmeur. Qu'il arrête de maltraiter cette pauvre fille qui semblait bien assez embarrassée comme ça ! Mais c'était plus fort que lui. Comme si quelque chose en elle le poussait à l'embêter.

« Oui mais imagine, tu te retrouves face à des amies à toi, puis t'es la seule à gagner. » Non vraiment, ce concept de survival dérangeait Hiromu. Bon, bien sûr, si on le lui proposait, il ne dirait pas non. Il fut interrompu par la serveuse. Son dessert était énorme, et l'animateur retenta sa chance en en proposant à Naeun. Lorsque cette dernière réagit spontanément, il contint un rire mais afficha un sourire qui voulait tout dire. Il avait eu raison ! Doucement, il poussa l'assiette vers elle. Qu'elle mange, avant de tomber dans les pommes ! Buvant une gorgée de sa boisson, il hocha la tête. « Ils feront sûrement des essais. Si ça se trouve, cette émission mettra du temps à se mettre en place. » Et d'ici là, la jeune femme aurait peut-être déjà débuté ! Ce qui le mena à sa question suivante. « Hiyori ? » Hiromu chercha dans sa mémoire avant de hocher négativement la tête. D'accord, il n'avait d'yeux que pour Minah. Mais pouvait-on le blâmer pour ça ? « Non, désolé. Ça te rend pas triste qu'elle débute et pas toi ? » Ok, c'était peut-être cruel. Mais ça faisait écho à leur discussion sur le potentiel survival prévu par l'agence. « Un contexte mignon ? Ça t'irait bien non ? » Hiromu lui sourit, espérant néanmoins ne pas tourner le couteau dans la plaie.

Sur le point de lui demander comment elle voyait ses débuts pour relancer la conversation, Hiromu fut coupé dans son élan. « Hein ? » Il devait vraiment avoir l'air idiot, là, à la fixer ainsi, la bouche ouverte, arborant une expression légèrement paniquée. Oh non. Il avait encore foiré ? Il se rappelait d'elle, maintenant ! Elle l'avait un jour contacté pour qu'il la coach, mais elle avait été trop jeune. Oh non, oh non. C'était mauvais ! « Euh, écoute... T'es très mignonne et tout ça mais, t'es encore mineure. Trop jeune ! Je veux dire, t'es trop jeune. Je suis flatté, hein, mais... » Que quelqu'un l'aide.  


    
 
hello, we are from the same family.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Offre TGV Family Spécial Noël
» enduro family pont de salars
» No Ordinary Family
» No Ordinary Family (2010)
» Amy Acker dans No Ordinary Family

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W :: Salles multifonctions (danse, chant, expression corporelle)-