lost in your eyes (sora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 18 Mai - 17:06



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Aoi regarde l'extérieur. La pluie, encore et encore. Elle tombe sans aucune retenue. Et les passants se cachent sous leurs pluies, essaient de l'éviter. C'est un spectacle banal, rien de bien intéressant et pourtant. Aoi continue d'observer. Il a toujours apprécié des scènes comme celle-ci. Il ne saurait pas expliquer pourquoi. Sauf que le bruit de l'horloge finit par le sortir de sa rêverie. Aoi pose son livre sur la table basse. Ce n'est pas comme s'il avait le temps de le finir. Et puis il doit commencer à préparer le repas de ce soir. Sakura n'est pas là. Elle arrivera plus tard, du coup c'est lui qui s'y colle. Heureusement que pour un fils de riche, Aoi sait comment cuisiner. Non, il n'est pas comme tous les autres héritiers. Les clichés qui ne savent rien faire et doivent se faire servir. On lui a appris à se débrouiller. Après tout, dépendre de quelqu'un est une erreur fatale. Ses parents l'avaient compris. Et lui, il est plutôt fier de ses talents culinaires. En plus, ce soir est une occasion spéciale. C'est l'anniversaire de Sakura. Et si Aoi se réjouit de ça, il est aussi content car c'est le premier qu'il fêtera avec le frère de celle-ci. Illusion d'une famille ou presque. Aoi se dirige vers la cuisine. Ses yeux dérivent vers la pendule. Aoi sort les ingrédients et commence à préparer. [...] Cela fait peut-être une bonne heure qu'il est en cuisine. Il s'affaire à la tâche lorsqu'il entend la sonnette. Aoi baisse le feu avant d'aller ouvrir. Sora. Il lui sourit avant de le tirer par le bras pour qu'il entre. « Le premier invité, tu tombes bien. Entre. » Attiré à l'intérieur, Aoi ne sait pas trop pourquoi mais il se sent obligé de lui ôter son manteau. C'est comme s'il était aimanté à lui. à peine deux minutes et il a déjà frôlé ses doigts, rougi un peu. Aoi referme la porte et l'emmène au salon. Il s'apprête à parler lorsque son téléphone retentit. Un message. Il le lit et se retourne directement vers Sora. « C'est Sakura, elle dit qu'elle sera un peu en retard. » Il lui sourit, même si ce retard ne l'arrange pas. être seul avec Sora ne fait que le troubler et ça depuis leur première rencontre. Il a ce sentiment étrange, cette envie de tout savoir. Et puis ce sourire le renverse, ce garçon l'attire. Il est celui qui reflète toutes les pulsions qu'Aoi refoule. Il est une tentation, une torture. Mais ça, Aoi n'y peut rien. « Tu sais cuisiner ? Autant qu'on s'occupe en attendant ta sœur. » Il l'entraîne dans la cuisine et quelques banalités plus tard, Aoi affuble Sora d'un tablier. C'est toujours sans réfléchir qu'il le noue lui-même et il ne peut que remarquer le parfum de Sora. Odeur enivrante, comme lui. Aoi lui donne ensuite une planche et des légumes. « Est-ce que tu peux les couper pendant que je m'occupe de la viande ? » Aoi a toujours cette esquisse douce sur les lèvres. Il sent pourtant ses joues rougir lorsqu'il se rend compte qu'il a posé la main sur l'épaule de Sora. Incorrigible, comme s'il ne réalisait même pas ce qu'il était en train de faire. Il la retire tout doucement avant de s'éloigner un peu pour garder ses distances. « Je suis sûr que ta sœur sera contente de te voir. » Banalité, assez pour oublier les pensées inappropriées qui traversent son esprit.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 21 Mai - 10:14



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Il se retourne dans son lit. Il est fatigué, et las. La pluie dehors ne fait rien pour améliorer son état. Il a eu sa paye hier mais n’a même pas pu en profiter, il a tout envoyé à sa mère directement. Pas qu’il est réellement envie de s’amuser avec l’argent de vieux porcs qui s’extasient en le voyant se dandiner sur scène. Il se sent sale. Sora est le seul qui participe à ses dépenses. Sa sœur a abandonné la famille depuis bien longtemps, elle a laissé tout derrière lui pour faire sa vie. Sora n’est même pas certain qu’elle soit au courant du divorce de leurs parents. Lui-même, cela ne fait que quelques mois qu’il est rentré en contact avec son ainée, recommençant à lui parler. Et parfois, il se dit que ce n’était peut-être pas le meilleur choix. Elle a son boulot et sa petite vie rangée, un fiancé surtout. Là est tout le problème. Ce fiancé, Aoi. Cet homme qui hante ses pensées depuis le premier regard, ses rêves mouillés. Il en a tellement honte. Il ne peut pas faire ça. Il ne doit pas ressentir tout ça. Il refoule tout. C’est une peine en plus, comme si sa vie avait besoin de la moindre complication. Mais peut-être que justement, un fiasco de plus ou du moins. Ou était la différence après tout ? C’est l’anniversaire de Sakura ce soir. Alors même s’il a envie de rester dans ce lit douillet, de fuir la réalité. Il doit se lever et faire face à cet homme, à sa sœur et à leur bonheur qui lui crève le cœur. Putain. Pourquoi est-ce qu’il ne sait pas faire de bons choix dans sa vie. Il soupire et se prépare doucement. Une tenue soignée, il est totalement parfait pour quelqu’un d’aussi vide à l’intérieur. Il a pensé que la pluie serait pas mal pour quelques clichés, bien qu’elle mette son cœur en peine. Ses abonnés n’ont pas besoin de voir ça. Son parapluie en main, il part. L’appartement n’est pas très loin du sien, il peut juste marcher. Sora s’arrête le temps de quelques minutes pour immortaliser certains moments de son appareil photo. Puis il attrape son téléphone et capture un sourire. La photo lui donne presque envie de vomir, il a l’impression d’être le garçon le plus heureux au monde. Il rejoint l’appartement, comprend rapidement que Sakura n’est pas là. C’est beaucoup trop dangereux comme situation. Il le laisse prendre son manteau, pose son parapluie et enlève ses chaussures. « Ah ! » répond-t-il simplement face à la remarque du fiancé de sa sœur. En retard. Tout ce qu’il comprend c’est qu’il sera seul avec Aoi pour un bon moment encore. Il se mordille les lèvres. « Je me débrouille pas trop mal. » Il le suit à la cuisine, est une poupée entre ses mains qui l’affublent d’un tablier. La proximité est dangereuse. Mais grisante aussi. Il ne peut pas. Il ne doit pas ressentir ça. Une main sur son épaule et c’est toute son âme qui chavire. Il hoche de la tête timidement, le regard bas. « Je…oui, je m’en occupe. » Ses doigts légèrement tremblants s’emparent d’un couteau et il tend l’autre main vers l’un des légumes. « Oui, ça fait longtemps que je n’ai pas fêté son anniversaire avec elle. » Il se concentre sur les légumes. Il est plus doué en temps normal, mais savoir Aoi à ses côtés le perturbe. Alors il se rate. Il s’empêche de gémir à la dernière seconde en venant coincer ce doigt entre ses lèvres. Bon sang.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 24 Mai - 16:07



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Absente. Non, Sakura n'est pas là. Elle est en retard et ça, ça crée la panique. Enfin, cette panique se mêle à une adrénaline. Parce que c'est dangereux de les laisser à deux, ensemble avec cette tension. Il y a quelque chose. Aoi le sait, le sent. De son côté, c'est clair. Peut-être que pour Sora il se fait des films mais pour une fois, il a l'impression que c'est vrai. Il est troublé, même s'il fait de son mieux pour le cacher. Ils sont seuls et ça lui donne des idées loin d'être honnêtes. C'est mal et il le sait. Sauf que son cœur semble vouloir battre la raison. Aoi s'affaire en cuisine. Il essaie de penser à autre chose. Une partie de lui prie pour que Sakura arrive, qu'elle les sépare. Remette cette distance entre eux. Mais il y a aussi l'autre partie, celle qui voudrait qu'elle n'arrive jamais. Aoi voudrait encore du temps, avec Sora. Sora qui le fait sourire sans trop qu'il sache pourquoi. Il est doux ou presque, hésitant dans ses mots. Peut-être aussi dans ses gestes. C'est timide et Aoi ne peut que trouver ça attirant. Ce n'est pas qu'il ait beaucoup d'assurance mais ça a quelque chose de touchant. Ils cuisinent. Chacun se concentre sur sa tâche. Et ils parlent aussi. « Vous n'êtes pas très proches tous les deux non ? » Aoi coupe attentivement les morceaux. « Je trouve que c'est dommage. » Aoi parlait bien sûr en tant que fils unique. Il avait toujours été envieux de ceux avec des frères et sœurs. Pour lui, ça aurait été une chance. Il aurait eu quelqu'un sur qui compter, avec qui jouer ou juste passer le temps. Oui, parce que lorsqu'il y repense ; son enfance a été solitaire, bercée par les cours, les devoirs. Et ce n'était pas ce qu'il voulait sauf que ce choix s'est imposé à lui. Aoi se reprend. « Désolé, je me mêle probablement de ce qui ne me regarde pas. » Sakura avait toujours très secrète sur sa famille. Aoi n'osait pas la questionner. Peut-être que ce n'était juste pas un sujet qu'elle appréciait. Il finit enfin de couper la viande. Et c'est en tournant la tête qu'il découvre que Sora s'est blessé. Aoi pose tout et s'approche de lui. « Tu t'es coupé ? Fais voir. » Il lui prend la main pour observer ce doigt plein de sang. Et Aoi le tire. « Il faut s'en occuper. » Il sourit légèrement, encore troublé par les yeux de Sora. L'autre ne fait rien de spécial, sauf que sa simple présence est assez pour Aoi. Il l'emmène dans la salle de bain, l'assoit. Et il ne lâche pas ce doigt. Aoi sort le désinfectant et tout le reste. Puis il voit que le sang ne s'arrête pas de couler. Et pour lui, c'est comme un réflexe de prendre ce doigt entre ses lèvres, au moins le temps de préparer de quoi le soigner. Réflexe mais réflexe idiot, certes., parce qu'Aoi relève la tête et croise le regard de Sora. Il se met à rougir bêtement et relâche sa prise pour la désinfecter. « ça fait mal ? » demande t-il alors qu'il nettoie la coupure. Aoi est concentré ou du moins il le prétend. Il ne peut pas croiser son regard. Cette tension l'achève de l'intérieur. Et en parlant d'achever, il termine de soigner tout ça. Il lui met un pansement d'enfant. « Désolé, je me suis trompé en faisant les courses. » Il finit pourtant par lui sourire à nouveau. « Mais ne t'inquiète pas, le motif girafe te va très bien. » Et Aoi se perd encore dans ses yeux, continue à caresser sa main. Peut-être que la douleur s'atténuera un peu.



— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 28 Mai - 1:28



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Il n’est pas certain que ce soit une idée, juste eux deux dans cet appartement, sans sa sœur. Sora est déjà conscient de son cœur traitre qui ne cesse de battre à la vision du fiancé de sa sœur. Il arrive aussi à déceler parfois certains regards, des gestes discrets entre eux, qui veulent tout dire. Il se doute qu’Aoi n’est pas non plus insensible à lui. Mais il ne peut pas. Ils ne peuvent pas. C’est le fiancé de sa sœur, une sœur avec qui il reprend tout juste contact. Et quand on a une famille comme la sienne, on essaye de préserver la moindre relation positive. Il n’y arrivera certainement pas en ayant des vus sur l’homme qu’elle aime. Il n’en a d’ailleurs pas le droit. De toute façon, qui voudrait d’un mec qui s’effeuille quasi chaque soir devant les regards pervers de vieux mecs dans un bar. Jusque-là, il a réussi à préserver son métier nocturne secret. Mais Aoi et lui viennent de mondes totalement différents, il ne veut même pas imaginer le regard qu’il pourrait poser sur lui s’il venait à l’apprendre. Peut-être qu’il y trouvera du dégout, du mépris. Peut-être qu’il se moquera de lui. « J’aimerais aussi, être plus proche d’elle. » murmure-t-il doucement, le regard rivé vers le sol tandis qu’il suit le plus vieux vers la cuisine. C’est d’ailleurs ce fait-là qui le pousse à se sentir encore plus mal de ces sentiments qui naissent en lui. Ce n’est pas non plus comme s’il pouvait contrôler son cœur. Depuis le premier jour où il a rencontré Aoi, ça a été le coup de foudre. Il aime ses sourires, sa douceur. Il a toujours un ton rassurant quand il lui parle. Il l’imagine tendre et aimant dans l’intimité. Il jalouse sa sœur d’avoir réussi à trouver un homme comme lui. De toute façon, elle a toujours eu plus de chance. Elle s’est détachée des parents, a suivi des bonnes études et a un bon boulot. Alors que lui est toujours au même endroit, avec un avenir incertain. Mais il est heureux pour elle aussi. C’est des sentiments contradictoires qui lui crèvent le cœur. « Ne t’en fais pas. Je n’ai pas eu beaucoup de temps avec elle quand j’étais plus jeune. J’espère que ça changera. » Rapidement, après ses mots, son sourire disparait. Il vient de se couper. « Ce n’est rien, pas besoin de s’en occuper. » murmure-t-il gêné. Mais Aoi ne semble pas d’accord, il prend sa main et le guide vers la salle de bain. Le sang continue à couler. Et son doigt se retrouve entre les lèvres d’Aoi. Sora reste bloqué dessus un bon moment, son regard remonte jusqu’à celui du plus vieux. Il est perdu et ses joues incroyablement rouges. « Un peu… » Son regard dérive vers le côté. Il ne sait pas quoi faire ou où se mettre. Il a toujours la sensation de son doigt dans la bouche d’Aoi. Plus il y pense, plus ses joues s’empourprent. Aoi finit de le soigner et Sora observe avec un doux sourire le petit pansement. « C’est mignon. » Simple remarque alors qu’il lève les yeux de nouveau vers Aoi qui lui caresse la main. Ils restent ainsi un bon moment. « On devrait retourner en cuisine…le…l-le plat risque de cramer. » Il aurait envie de rester avec lui ainsi pour longtemps, mais il a peur de déraper. Et il ne peut pas faire ça à sa sœur.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 1 Juin - 0:37



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Aoi s'inquiète. Il voit ce sang qui coule et se doit de le soigner. Il ne peut pas laisser le doigt de Sora dans cet état là. Ce serait insensé. C'est donc pour ça qu'il le soigne. S'occupe de lui avec attention. Peut-être même un peu trop vu que par malheur, il a coincé son doigt entre ses lèvres. Et ce n'était pas tout. Il y a aussi eu ce regard entre eux. Troublant, assez pour qu'il sente ses joues rougir. Il ne devrait pas être comme ça. C'est anodin, rien de spectaculaire dans le fait de soigner quelqu'un. Sauf qu'il s'agit de Sora. Aoi doit bien avouer qu'il n'est pas insensible à ce sourire. Il lui plaît. Il ne sait pas comment ni pourquoi mais c'est le cas. Il ressent cette envie de le connaître, de passer du temps en sa compagnie. Ce dîner était d'ailleurs plus pour lui que pour Sakura. Il a envie de découvrir Sora. Cette attirance est dangereuse mais incontrôlable. Elle pourrait bien le mener à sa perte mais Aoi ignore ce détail. Il se persuade qu'il ne fait rien de mal en étant avec Sora. Il lui a mis un pansement. D'enfant, certes mais c'était ça ou rien. Aoi préfère protéger la blessure, c'est toujours la meilleure des solutions. Il ne s'arrête même pas à ça. C'est sans penser à son geste qu'il caresse la main de Sora. Elle est douce, chaude et son contact est apaisant. Il voudrait aussi atténuer la douleur mais Aoi finit bien sûr par oublier. Il se perd dans cette ambiance intime, dans sa main qui touche celle de Sora. Ses pensées dévient mais le plus jeune le ramène à la réalité. Ah. La cuisine, oui. « Tu as raison. Pardon, je rêvassais. » Rêvasser, à cause de simples caresses. Pathétique mais il ne peut s'en empêcher. Se rendant compte de ce qu'il était en train de faire -soit s'accaparer la main de Sora- Aoi lâche tout doucement. Il lui redonne sa liberté avant d'embarquer le jeune homme dans la cuisine. Il n'a pas envie de voir son plat cramé. C'est encore une bonne excuse pour garder Sora. Aoi retourne rapidement devant la gazinière. Il vérifie que rien n'est cramé. Il en profite également pour goûter. ça lui plaît mais il voudrait l'avis de Sora. « Goûte et dis-moi ce que tu en penses. » Aoi lui donne une cuillerée. Erreur, il ne fait que croiser son regard et se focalise sur ses lèvres. Dieu, qu'est-ce qu'il aimerait les toucher. Il ajuste alors la sauce et laisse le tout mijoter encore un peu. Et puis il reporte son attention sur Sora. Aoi vient le ramener devant la planche à légumes. Il se positionne derrière lui et vient prendre sa main. Il lui met le couteau dedans et laisse la sienne surplomber les deux. Et puis c'est tout doucement qu'il tranche, montre à Sora comment faire. « La prochaine fois, fais comme ça. Avec cette technique, c'est certain que tu ne te couperas pas. » Il continue encore un peu à jouer le marionnettiste sauf que cette proximité commence à le troubler. Il sent l'odeur de Sora, voit ses larges épaules. Heureusement pour lui le téléphone sonne. Aoi retire sa main et le couteau de celle de Sora. « On peut s'arrêter là, je finirais le reste. » Il sourit, va vite répondre au téléphone. Il espère cacher le trouble encore visible sur ses joues. Aoi décroche. Voix familière, celle de Sakura. Il écoute attentivement et ses yeux se baladent sur la cuisine. Les ingrédients, la marmite et puis Sora. Sora qu'il s'empêche de fixer en marchant un peu. Il finit par raccrocher. « Ce soir, ce sera toi et moi. Ta sœur vient de me dire que le bureau l'avait rappelée. Elle va devoir y passer la nuit. » Aoi ne sait pas s'il est content ou juste troublé. Parce qu'être seul avec Sora, c'est clairement dangereux. « Je suis désolé. Au moins, ça va nous donner l'occasion de faire connaissance. J'espère que tu n'es pas trop déçu. » Aoi sourit et s'en retourne aux fourneaux. Faire connaissance. Oui mais jusqu'à quel point ?



— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 5 Juin - 16:46



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Assis sur le rebord de la baignoire, Sora observe le fiancé de sa sœur s’occuper de son doigt coupé. C’est difficile pour lui de regarder ailleurs. Il a ce sentiment étranger qui s’empare de lui, Aoi est doux et attentionné. Il n’a jamais eu l’habitude d’avoir ce genre de traitements. A la maison, personne ne se serait inquiété de son cas même pour des blessures plus graves. Mais Aoi prend soin de lui et ça réchauffe son cœur. Même s’il sait qu’il n’a pas le droit. Il se sent pourtant attiré vers Aoi. Il arrive facilement à voir ce qui a pu plaire à sa sœur chez le jeune homme. Il a tout et ce n’est pas seulement le physique. Il aime l’observer du coin de l’œil, ses lèvres pleines lui donnent envie, lui serrent la gorge. Mais ce genre de pensées est interdit. Il n’y a pas le droit, il faut les faire valser au loin. Alors, il a beau aimer le contact d’Aoi, il doit reculer. Son cœur bat doucement quand Aoi caresse sa main. Sa présence lui fait toujours un étrange effet. Il y’a les papillons qui dansent évidement, mais un certain bien être aussi. Aoi a une sorte d’aura apaisante. « Ce n’est pas grave. » Ce serait à lui de s’excuser, pour toutes les pensées malsaines qui peuvent traverser son esprit quand le plus vieux est un peu trop proche de lui. Il aimerait tant tendre la main et le rapprocher de lui, le blottir contre son corps et enfouir son nez dans ses cheveux. Il ne peut pas faire ça à sa sœur. Ils quittent la salle de bain, direction la cuisine. Sora ne s’y connait pas beaucoup en cuisine mais rien ne semble avoir brûlé, il n’y a qu’une bonne odeur dans toute la pièce. Sora ouvre la bouche pour avaler le contenu de la cuillère que lui donne Aoi, son regard toujours dans le sien. « C’est vraiment bon, ma sœur est gâtée avec toi ! » Il n’y a pas à dire, Sakura est vraiment celle qui s’en tire le mieux dans la famille. Il se laisse attirer de nouveau vers le plan de travail et la planche où quelques légumes se trouvent toujours. Aoi est derrière lui, beaucoup, beaucoup, trop proche. C’est troublant. Le regard baissé, il tente de se concentrer sur la technique d’Aoi mais c’est difficile avec cette promiscuité. Les joues rouges, il est sauvé par le téléphone. « D-d’accord… » Il lâche un soupire quand Aoi s’éloigne, tout ça devient trop dangereux. Il passe une main dans ses cheveux blonds et ferme les yeux le temps de quelques secondes, juste de quoi reprendre ses esprits. Mais rien ne semble aller. Ou peut-être qu’une main invisible veut les rapprocher encore plus. Aoi l’informe que sa sœur ne viendra finalement pas. « Je vois…non, non, je ne suis pas déçu… » Il a surtout peur. Encore le fait d’être seul était soutenable quand il avait en tête que sa sœur pourrait débarquer à n’importe quel moment, mais à présent, il est certain qu’elle ne viendra pas. Et il se déteste pour avoir ce genre de pensées déplacées. « Je vais mettre la table. » Il prépare des couverts pour deux personnes et pose la bouteille de vin qu’il avait amené pour l’occasion. Ils sont finalement à table et il ne peut que poser un regard admiratif sur tous les plats qu’Aoi a déposé. « Je devrais t’épouser à la place de ma sœur. » Une remarque censé les divertir mais au final, lui-même est plus gêné qu’autre chose, le rire bloqué au fond de sa gorge. Il préfère se taire et manger.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 17 Juin - 14:32



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Une nouvelle qui le trouble. Lui, seul avec Sora. Voilà ce que ça veut dire. Aoi ne sait pas s'il doit être content ou non. Le destin joue avec lui, le tente. Douce torture que d'être seul avec Sora. Il aurait envie de faire tellement de choses avec lui. Certainement pas appropriées mais il n'arrive pas à éviter ce genre de pensées. Il a fixé ses lèvres, l'a regardé d'une façon bien trop intense. Il se déteste d'être comme ça. Pour les autres, ça doit être banal d'être avec son beau-frère. Sauf que pour Aoi, c'est totalement différent. Juste troublant, tentant. Et il sait très bien que sans Sakura, rien ne l'empêchera de déraper. Il demande à Sora s'il est déçu. C'est possible, pas vrai ? Et puis la réponse lui vient. Léger sourire qui s'étire sur ses lèvres à son entente. « Je m'occupe du reste. » Sora disparaît avec les assiettes. Aoi se noie dans la préparation des plats. Il n'y a plus rien à faire ou presque. Il arrive finalement avec plusieurs assiettes. Il les dispose sur la table et ne peut que remarquer la bouteille de vin. Peut-être qu'il devrait se saouler pour oublier. Pour éviter de rendre la situation gênante en touchant Sora, en le fixant, en pensant à ses lèvres. Si Aoi s'égare encore, la voix de Sora le ramène à la réalité. Des mots troublants, peut-être parce qu'il avait envie de répondre 'oui, tu devrais'. Il ne sait pas pourquoi Sora lui fait autant d'effet. Il y a définitivement quelque chose, il n'arrive pas à mettre le doigt dessus mais c'est bien présent. Une attirance. Aoi s'assoit. « Tu serais prêt à me supporter, je suis impressionné. » Joues empourprées mais ça s'efface rapidement. Ils commencent à manger et Aoi sert le vin. Peut-être qu'il abuse un peu sur le nombre de verres. Finalement, l'horloge tourne et il se sent de plus en plus pompette. Sa tête tourne un peu mais rien de bien méchant. Il n'est pas habitué à l'alcool, il s'enivre seulement avec Sora et à cause de lui. Il repose ses baguettes et arrive à lancer un anime. Direction le canapé et il entraîne Sora. Aoi s'assoit et tire la main du garçon pour qu'il en fasse de même. « J'espère que tu aimes bien les animes. Ta sœur ne veut jamais en regarder. » Sourire stupide, le vin lui monte à la tête. Le bras d'Aoi passe autour de Sora. Il le colle un peu à lui. Il a assez bu pour accepter leur proximité physique. Et puis sa main remonte pour caresser les cheveux du garçon. « Tu ne lui ressembles pas du tout. » Il fait tourner la tête de Sora vers lui. Il veut plonger ses yeux dans les siens, détailler encore une fois ce visage. « Mais t'es beau. » Il sourit encore, il commence à ne plus trop savoir ce qu'il fait. « Et tu aimes ma cuisine. » Il dit n'importe quoi, se raccroche à des détails. Il aimerait que Sora l'aime comme ses plats. Réflexion stupide, il voudrait juste un peu de lui. C'est mal, mal mais tellement bien. Il a l'impression que Sora peut être celui. « Désolé, j'ai un peu bu. » Sa main caresse doucement la joue de l'autre. Et il le regarde. Le fixe, l'envie lui vient. Ses lèvres. Il les veut. Oui, il veut les lippes de Sora. Maintenant, ici même. Alors tandis que le générique fait son apparition sur l'écran, Aoi s'approche. Tout doucement, il alterne entre les yeux et les lèvres de Sora. Le dérapage est inévitable, incontrôlé. Et alors il vient poser les siennes dessus. Baiser volé, tout doux. La culpabilité n'existe pas pour l'instant. Crime commis, Aoi les décolle ses lippes de celles de Sora. « Merci...» Pour quoi, il n'en sait rien. Enfin, peut-être que l'ignorer est plus simple. Première erreur, Aoi n'espère pas que ce sera la dernière.


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 22 Juin - 19:16



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Juste tous les deux, pour le reste de la soirée. Ça se bouscule dans le cœur de Sora, ses pensées, plus ou moins saines. Même quand il essaye de les étouffer, elles reviennent à lui. Encore plus tenaces. Lui colle à la tête et la peau. Il devrait vraiment, vraiment, s’en aller et revenir le lendemain quand Sakura sera là, ils pourront ainsi fêter son anniversaire. Mais il pense à tout ce que Aoi a préparé déjà, qu’il ne faut pas gâcher de la nourriture. Simple excuse. Prétexte idiot. Parce qu’il veut rester, apprendre à connaitre Aoi et plus. Beaucoup plus. C’est dangereux entre eux, Sora a déjà failli déraper dans la salle de bain, mais à présent résister à la tentation semble encore plus difficile. Il prépare les assiettes et met la table pour deux personnes, laissant Aoi s’occuper du reste. Ce moment de répit, seul, lui fait un peu de bien aussi. Il tente de se calmer. Il ne peut pas faire ça à sa sœur après tout, ils se retrouvent tout juste. Il ne peut être aussi sans cœur. Mais c’est aussi la première fois qu’il ressent un truc pareil. Pour la première fois, il a le cœur qui bat devant une personne. Ils finissent par s’assoir tous les deux. Il admire les plats et se délecte déjà de leur goût. Sa sœur a vraiment tiré le gros lot. Aoi a tout de l’homme parfait. Il l’envie terriblement et se déteste de penser ainsi. « Je suis prêt à beaucoup de choses pour de la bonne nourriture. » Il rigole et tente de détendre l’atmosphère. Il a l’impression que les joues de Aoi se sont empourprées quelques secondes, ou peut-être est-ce plutôt les siennes. C’est vrai qu’il fait plus chaud. Ils mangent, leurs coupes de vin ne se vident jamais. Ce n’est pas recommandable vu ce qu’il se passe entre eux. Leur garde pourrait être si vite baissée. Le vin agit doucement, rend ses idées plus vagues. Il ne comprend pas quand Aoi l’entraine vers le canapé, il sent juste sa main dans la sienne et son cœur effectuer quelques doux battements. Il sourit. « J’adore ça. » Il a encore son âme d’enfant, malgré le boulot qu’il fait, les nombreux regards pervers auxquels il s’est quasi habitué. Sora n’a pas perdu son innocence dans ces bars. Pour le mieux. Pour le pire. Il ne sait pas. Ils sont proches, beaucoup trop. Il sent le parfum d’Aoi à chaque respiration, s’enivre de lui. Il a la gorge sèche. Ils se regardent et Sora écoute les paroles du plus vieux. Paroles déplacées, qui n’avaient pas lieu d’être. Puis les excuses surviennent, comme toujours. Ils se cachent tous les deux derrière. « C’est pas grave. » Aoi s’approche de lui, sa main sur sa joue. Il défie les centimètres qui les séparaient. Et Sora. Sora a peur. De ce qu’il pourrait faire, lui faire. Il est terrifié et ne bouge pas, ne le repousse alors qu’il est conscient que c’est ce qu’il devrait faire. Puis leurs lèvres se touchent et c’est comme évidence. C’est doux et tendre. Trop court aussi. Il en veut plus. Et c’est instinctivement qu’il vient recapture les lippes du plus vieux. Il encadre son visage. Il est plus jeune et plus fougueux. Sa main glisse vers la cuisse d’Aoi et l’empoigne alors qu’il ne quitte toujours pas ses lèvres. Puis il réalise son acte. Il n’aurait pas dû. Il se décale brusquement. « Je…on ne devrait pas…on ne peut pas. C’est mal. » Constat entre ses lèvres gonflées qui en quémandent plus.

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 4 Juil - 22:07



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Un verre, deux verres. Addition bien trop longue, interminable. Le vin le sermonne, il s'imprègne en lui. Aoi a trop bu. C'est un fait et c'est dangereux. Il laisse parler ses envies. Il ne pense qu'à lui. A Sora qui lui fait face, Sora qu'il observe un peu trop longtemps. Sora dont il détaille les lèvres. Attirantes tentatrices...Pensées déplacées et Aoi s'approche. Bien trop près, assez pour céder. Parce qu'il a voulu les goûter dès le premier jour. Idée insensée mais pourtant irrésistible. Il les capture. Baiser volé, Aoi est un criminel. Il se demande pourquoi le crime lui plaît tant ? Il devrait se détester. Oui, se haïr de trahir Sakura. D'embrasser son frère cadet et d'aimer ça. Oui, parce qu'Aoi aime. Il n'apprécie pas, il aime. C'est pire. C'est plus intense, degré supérieur sur l'échelle de l'horreur. Et puis il quitte ses lippes bien trop plaisantes. Elles lui manquent déjà. Sauf que Sora change la donne. Nouveau baiser, inattendu. Le plus jeune vient le rattraper. Leurs lèvres sont à nouveau en train de se dévorer; Aoi n'a pas eu le temps de réaliser. Mais ça, il s'en fiche. Il profite juste, intensifie entre leur baiser. Il sent les mains de Sora qui encadrent son visage. Il sourit contre ses lèvres, se laisse faire. Il aime ses initiatives, la fougue de sa jeunesse. Sa main qui empoigne sa cuisse, qui le retient. Aoi, prisonnier consentant. Ses mains viennent dans les cheveux de Sora. Elles s'entortillent dedans, l'aident dans ce baiser fou. Et puis il se sent délaissé. Abandonné; Sora s'est reculé. Il s'est éloigné de lui. Rupture brutale, inattendue. Et Aoi qui ne fait qu'écouter, le souffle court et les lèvres gonflées. Joues rosées, il en veut plus. « Tu as raison. » Oui, c'est mal. Mal, si mal qu'Aoi se rue à nouveau sur ses lèvres. Baiser désespéré. Aoi devrait se stopper, s'arrêter. Mais il continue, vient l'embrasser comme si c'était la dernière fois. Et une fois qu'il a eu sa dose, il part tout doucement. Lèvres orphelines, son cœur bat bien trop fort. « Cet épisode est génial. » Changement de conversation radical. Il essaie d'oublier la sensation des lèvres de Sora qui caressent les siennes, jouent avec. Il en veut encore, camé pas encore rassasié. Pourtant Aoi ne bouge pas. Il reste stoïque, les yeux rivés sur l'écran. Oublier est dur. Il essaie de penser à Sakura, de le voir. Impossible, son image est chassée par celle de Sora. L'homme à ses côtés, celui qu'il ne fait que désirer. Tout doucement, sa main vient chercher celle de l'autre. Il s'y accroche, s'amuse avec les doigts de celle-ci. Prouesse alcoolisée, sa tête tombe sur l'épaule du cadet. Il est si bien auprès de lui. Chaleur, baisers enivrants. Et Aoi ferme les yeux. Son cerveau l'empêche de penser à autre chose. Il ne fait que revoir la scène qui vient juste de se dérouler. Lui qui craque, qui pèche et entraîne Sora dans sa chute. Il ne sait pas si c'est ce baiser qui le rend aussi fébrile ou juste ce vin dont il a abusé. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il veut se blottir contre Sora. Le serrer fort et que tout le reste disparaisse; leur première erreur et Aoi en veut encore...

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 6 Juil - 18:35



aoi + sora


✧ ✧ ✧

Il a besoin de plus que quelques verres de vin pour perdre sa maitrise, pourtant ce qu’il fait en ce moment, ce n’est pas très maitrisé. Il se sent simplement plus léger et se retrouve dans une promiscuité certaine en compagnie du fiancé de sa sœur. Danger. C’est ce que son cerveau lui sonne, parce que le traitre connait ses sentiments, il sait qu’il ne pourrait bien longtemps se contenir dans cette atmosphère intimiste. Puis le baiser arrive. Son désir est partagé et…Putain, il ne pense pas plus loin que les lèvres se séparaient des siennes, non, il ne veut pas. Il veut y goûter encore un peu plus. Juste quelques minutes. Il sait que c’est mal, juste ça et il partira. Il dira que ce n’est pas bien, il le fera. Les lèvres d’Aoi l’appel. Elles le font succomber. Elles sont douces et agréables. Leur étreinte est chaude, il aimerait rester ainsi longtemps. Avoir le droit, comme sa sœur, dans les toucher quand bon lui semblait. Pas juste un un baiser volé. Sa main s’aventure sur une cuisse et l’empoigne de façon possessive. Et les doigts qui se faufilent le rendent fou. Il le veut tellement. Le baiser est rompu alors comme promis, Sora dit les mots. Ils ne peuvent pas. C’est mal. Il se répète ça, encore et encore alors que les lippes l’appellent. Elles semblent le narguer et il n’arrive pas à en détourner le regard. Pourtant de son souffle erratique, il affirme qu’ils ne peuvent pas. C’est déplacé, immorale. Tout le monde s’accordera à le dire. Et Aoi semble d’accord aussi. Ce n’était qu’une dérive, erreur de parcours qu’ils feront tôt d’oublier. Oui mais, si c’était réellement leur cas, pourquoi leurs lèvres reviennent se rencontrer ? Pourquoi répond-t-il à ce baiser de tout son cœur. Ses mains viennent se poser sur le bas du dos d’Aoi et collent son corps au sien, tandis qu’ils partagent un baiser fiévreux. Son cœur bat si fort qu’il a peur que l’autre puis l’entendre. Et ça lui laisse un arrière-goût bizarre quand Aoi finit par reculer pour de bon. « O-oui… » murmure-t-il faiblement concernant l’épisode. Il a l’air d’un idiot. Il regarde droit devant, l’écran où les formes bougent. Il n’a absolument rien vu de cet épisode. Il contient ce désir violent de se tourner et admirer Aoi. Ses lèvres gonflées, ses cheveux un peu décoiffés. Il veut. Tellement. Il tente de penser à Sakura, à quel point elle triste, déçue, de ses actes. Elle ne mérite pas qu’il lui fasse ça. Elle est la seule à s’occuper de lui dans la famille malgré les années de distance. La seule…Une main vient se poser sur la sienne. Sora ne fait toujours pas le moindre mouvement, les yeux tristement fixés sur l’écran. Et la chaleur revient, Aoi qui pose sa tête sur son épaule. Tout ça aurait été parfait sans ce profond sentiment de trahison qu’il ressent. Il tourne la main et vient entrelacer leurs doigts. « Comment est-ce que tu fais… » Il ferme les yeux et sa tête vient se poser sur celle de Aoi, l’écran de télévision comme seul source de lumière. « Sakura, elle ne me pardonnera jamais ça. Je veux pas la perdre… » Il tient à ce lien fraternel. Il a toujours voulu que ça sœur s’occupe de lui, prenne soin de lui. Entre une famille comme les autres. Et il ne veut pas être le traitre. Mais c’est tellement dur quand Aoi est ainsi contre lui. Sora se tourne doucement et vient encadrer son visage. Il admire ses beaux traits de ses yeux mélancoliques. Ses pouces viennent tracer les lignes de ses joues, descendent jusqu’à ses lèvres. « Embrasse-moi encore. » Un chuchotement à peine audible, sa voix craque vers la fin. Il le regrettera.



 
lost in your eyes (sora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» LOST (rebaptisé Balzo) si jeune et le regard triste
» Lost si jeune et le regard triste spa d'evreux (27)
» [Fauteuil] Lost in Sofa par Daisuke Motogi
» Lakota Blue Eyes, Pouliche Tovero Dun
» Wolf-Eyes night hunter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Shibuya-