Nous manquons de trainees, favorisez-les pour vos personnages inventés ! heart


 

 Need to see U girl | + SEOKUNO ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

     Mar 18 Avr - 0:17
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

✻✻✻ L’amour ; ce sentiment qui vous transporte nuit et jour. Plus calme lorsqu’il est vécu au grand jour, mais quand vous êtes comme Jin Seok, vous le vivez plus passionnément que monsieur tout-le-monde. Etre transi d’amour. Aimer à distance, sans jamais recevoir de retour. Mais continuer à espérer, dans l’attente du prochain rendez-vous. C’est comme ça qu’il le vivait, il y a encore quelques semaines. Afin de progresser en japonais, Jin Seok invitait Haruno une fois par semaine, pour améliorer un point de grammaire, d’orthographe, ce qui le gênait dans sa prise de parole. Eh bien entendu, prendre la parole, avec elle, dans de passionnantes conversations. La musique. C’est ce qui les liait, il en était persuadé. Elle, sa voix mélodieuse, et lui, son rap incisif ; l’harmonie parfait, s’ils étaient un son, ils seraient une chanson R’n’B.

Quand vous êtes un amant transi, vous supportez difficilement l’éloignement inexpliqué de votre moitié. Pour Jin Seok, cela commençait à se compter en semaines ; ça commençait à être beaucoup trop. Depuis que la belle est devenu une idole, ce n’était plus aussi évident de se voir. Mais ces derniers temps, les choses ont pris une tournure qui l’angoissait terriblement. Elle fuit. Elle le fuit. Le jeune homme n’était pas dupe. Ses excuses pour repousser leurs rendez-vous, Jin Seok connaissait assez les combines en tout genre pour voir qu’elles ce qu’elles sont. Ce qu’elles voulaient réellement dire but why ? ; il en restait sans voix. Devant chacun de ses SMS. En remontant le fil de leurs messages, il avait essayé de comprendre. Comprendre ce qu’il a pu lui dire de maladroit, ou…ou bien était-ce Ordinary Love ? Peut-être avait-elle développé une pudeur instinctive depuis ce rapprochement avec son frère ? Pitié, que ce ne soit pas ça… Quoi qu’il ait pu faire, quoi qu’il ait pu se passer, Jin Seok avait bien l’intention de reprendre les choses en main.

Crever l’abcès entre eux. C’est pour cela qu’il avait le déplacement jusqu’ici : l’agence d’Eita ent. Là où Haruno travaillait. Il ne l’avait pas prévenue. Ni elle ni personne. Juste après son service, qui s’est terminé à 13h45, il est repassé chez lui, pour se changer, et était reparti aussi vite qu’il est venu , sans oublier de donner à manger à Mô. Comme à chaque fois qu’il voyait Haruno, il changeait de tenue. Sauf que cette fois, ce n’était pas pour rester à l’intérieur. TENUE. Il savait qu’elle était ici ; ce qu’elle était en train de faire, seul le Karma le savait. Assez facilement, il trouva une bonne femme très sympathique qu’il pouvait facilement embobiner ; pourriez-vous m’aider à trouver Haruno s’il-vous-plaît ? C’est son grand-frère qui m’envoie, c’est très important, c’est pour cause familiale. Pas besoin d’avoir un niveau balèze en japonais, il ne suffisait que placer les bons mots de vocabulaire, avec le ton qui va avec. C’est dans ces moments-là que le jeune se dit qu’il a dû avoir un ancêtre comédien, qui leur a refilé ses gênes à lui et à Ji Hoon, son aîné qui n’est pas moins doué là-dedans.

Ainsi, il put traverser les couloirs tranquillement d’Eita –enfin tranquillement était tout relatif. Il était tiraillé entre l’impatience et la crainte, le rendant assez nerveux. Qu’il se fasse prendre la main dans le sac par l’administration était secondaire ; c’était la réaction d’Haruno qu’il redoutait. La jeune fille était douce et prévenante, elle ne devrait pas le repousser brusquement si tout va bien, mais allez savoir…elle agissait beaucoup trop bizarrement en ce moment pour que Jin Seok ne prévoir ses actions.

La gentille dame le fit attendre dans une salle exigüe. On lui dit qu’on va prévenir l’idole. Qu’elle s’entraîne actuellement. Qu’il ne faudra pas que ça prenne trop de temps, une idole est très occupée enfin. Très bien. Il va l’attendre ici. Diantre, il n’avait même pas prêté la moindre attention à son environnement jusqu’à présentement. La Eita ent et sa renommée croissante, tout le monde mourait d’envie d’y entrer pour voir comme c’était, tout le monde sauf lui. Haruno occupant ses pensées, il l’avait traversé comme on traverse un hôtel bas de gamme. Dure est la vie d’un hustle life guy.

Il pensa qu’il n’avait même pas décliné son nom à cette dame, et il s’en félicita. Pour deux raisons : on n’est jamais à l’abri des racistes, et ça aurait coulé toute sa crédibilité. Un expatrié coréen ami de son grand-frère, Haruto-san, mais bien sûr. Même si c’était effectivement vrai avec un autre Lee, c’était peu probable qu’Haruno-chan ait étalé sa vie privée dans l’agence assez pour parvenir aux oreilles de l’employée aussi qualifiée que lui. Il était en train de songer avec nostalgie à leurs cours de japonais, et aux longues heures de musique qu’ils partageaient toujours à la fin…elle avait tellement aimé les 1llonaires Records, ses idoles à lui…et il avait encore tellement à lui montrer, notamment Show Me The Money. Il s’était vu passer les saisons en revue avec elle, juste avant qu’elle ne prenne ses distances…ah, ça faisait tellement mal. Et Liang qui a dû la traumatiser sur ce foutus tournage de télé-réalité, ça a dû la dégoûter des Lee…

Le jeune commençait à se ronger les sangs, quand il entendit la porte s’ouvrir. Il leva immédiatement les yeux sur elle, son cœur se soulevant dans sa poitrine…wouah, elle était encore plus belle que la dernière fois qu’ils se sont vus. Attendez, était-ce vrai ou était-ce l’attente… ? Sûrement un peu des deux. Il cligna des yeux et fit un pas vers elle. Oui, elle était magnifique. Aussi belle que la muse d’Orphée. « Haruno-chan.. » Bon sang, ça a l’air d’être dur de parler japonais ; il se sentait fébrile à chaque mot. Mais ce n’était pas le moment de tomber dans les pommes, non. Il avala sa salive, et se concentra pour parler le plus audiblement possible, avec l’accent qui sonnait le plus correctement japonais, comme elle le lui a appris. « Tu vas bien ? Excuse-moi de te déranger, tu es occupée…mais il fallait que je te vois. Nous ne nous sommes pas revus depuis un mois presque… » Il baissa les yeux. Bon, il pouvait se féliciter pour sa conjugaison…mais il se sentait tellement mal à l’aise. Il parlait avec le cœur, mais elle devait le voir comme un mec collant après ça, c’est obligé. Il tenta de se rattraper. « Alors, j’ai pensé que… » et la suite n’arriva pas.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 18 Avr - 2:00
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ღ  Pourquoi ? C'était la seule question à laquelle elle attendait une réponse, et pourtant rien n'y fait, elle restait dans le flou le plus total. Elle n'arrivait pas à être énervée, peut-être que les choses auraient été plus simple si elle y arrivait, mais c'était loin d'être le cas, seule une déception trop immense pour pouvoir être surpasser l'étreignait depuis cette nouvelle. Elle espérait que son emploi du temps assez chargé lui permettrait de ne pas avoir le temps d'y penser, mais elle avait vite compris que c'était clairement se mentir, se bercer d'illusion de croire que quelque chose pourrait lui sortir tout ça de la tête. Pourtant, il y avait bien quelque chose, un petit quelque chose auquel elle s'accrochait chaque soir et qui accordait quelques secondes de répit à son esprit tourmenté. Émotionnellement, elle avait l'impression de se revoir au bal de Noël, riche en désillusion. Cette fois ci, c'était sûrement encore pire, car il s'agissait de l'homme le plus important pour elle, celui en qui elle avait placé une confiance infinie depuis les premières secondes de son existence, qui avait réussi a tout ravagé.  

Mais il restait néanmoins ses heures passés devant des cahiers, des kanji, des vidéos, les yeux dans le vide à écouter, à savourer de la musique qui ne lui était pas familière mais qu'elle appréciait malgré tout... toutes ces heures passées tous les deux qui lui arrachaient encore un sourire parfois, lorsqu'elle se mettait à y penser fort. Cependant, plus le temps passaient, et plus ses souvenirs lui semblaient lointains et inatteignables. Sans même le savoir, elle était la seule à repousser la création de nouveau moment comme ces derniers, et certainement de meilleur moment. Il y avait bien évidemment ses obligations d'idole qui ne lui permettait pas d'être disponible comme elle le voudrait, mais il ne s'agissait pas seulement de ça. Elle s'en rendait compte lorsqu'elle rédigeait une excuse de plus, qu'elle cliquait délibérément sur "envoyé" tout en sachant que le contenu du message n'était qu'un mensonge et qu'elle ne souhaitait pas de ce genre d'agissement entre eux.

La petite Kamiya avait finalement fui le foyer Lee, comme on fuyerait la peste. Elle fuyait de proche ou de loin ce qui se rapportait à son frère, tout en sachant qu'elle ne pourrait pas le faire indéfiniment. Car malgré tout, il lui manquait. Ce froid entre eux l'avait indéniablement mené à se renfermer un peu sur elle-même, elle qui se faisait toujours une joie de rendre visite à Ji Hoon, de passer du temps avec son petit frère... C'était d'ailleurs surtout envers ce dernier qu'elle se sentait coupable. La dernière fois qu'ils s'étaient vus, rien n'aurait laissé pressentir qu'elle prendrait ainsi ses distances. Même aujourd'hui, il lui arrivait de ne pas comprendre, de juste vouloir mettre ce qui l'a tracassait de côté et d'aller le voir. Mais elle n'en avait définitivement pas le courage, et c'était purement égoïste de sa part : avait-il seulement envie encore de la voir ? Ne s'inquiétait-il juste pas des cours qu'elle devait lui adonné ?

✻✻✻

Avec sa dose de tracas en tête, Haruno avait décidé de ne pas en ajouter davantage et se contentait d'obéir à ses obligations, et donc de se consacrer pleinement à son entrainement de chant. Elle était en studio, travaillant sous les directives de Mikio lorsqu'une employée d'Eita lui transmit l'information que quelqu'un l'attendait, envoyé de la part de son grand frère et qu'il s'agissait de quelque chose de très important. S'excusant auprès de Mikio, elle quitta le studio à la hâte et découvrit... Jin Seok. Que faisait-il là ? S'ensuivit à cette question le constat qu'il était vraiment beau ainsi, avec sa veste en jean et ses boucles d'oreilles ; elle n'osait pas lui dire mais elle se sentait souvent aussi intimidé devant lui qu'elle le serait face à un idole de kpop dont elle serait fan. « Annyeong ~ » lâcha-t-elle en coréen, comme elle l'avait appris pour faire plaisir à Hoonie, sans savoir si cela avait le même effet auprès de Jin Seok. Elle était trop perturbée par sa soudaine visite pour se poser sérieusement la question. Faisant également un pas vers lui, elle serra un peu plus son écharpe contre elle. Il ne faisait pas si froid, mais les déceptions la rendait toujours un peu fébrile. Or, elle devait prendre soin de sa voix en priorité, peu importe ses ressentis.

La jeune fille comprit bien vite que Jin Seok n'était pas là pour transmettre un message de la part de son frère (elle se demandait s'il avait employé cette excuse, pour que le mène à elle, et cette pensée la fit légèrement sourire, car selon elle il n'avait pas à se donner autant de mal pour la voir), mais elle n'arrivait pas bien à saisir la raison de sa présence ici. Au lieu d'interroger directement le concerné à ce sujet, elle se contentait de le regarder inlassablement, d'un regard emprunt de surprise et d'une lueur de plaisir. Elle s'en rendait compte maintenant ; ça faisait longtemps. Presque un mois ? A cette précision, elle arqua discrètement un sourcil, non pas car elle l'apprenait mais plutôt par surprise d'apprendre que Jin Seok s'attardait sur ce genre de chose. Elle en oublia un instant toutes les paroles qui avaient précédés, mais elle reprit après avoir laisser planer involontairement un silence. « Oh, non non ça va! ». Ce qu'elle avait à faire lui semblait tout d'un coup très secondaire. « C'est cool... de te voir  » susurra-t-elle si doucement qu'elle-même ignorait si ses mots avaient vraiment franchi la barrière de ses lèvres. Mais pour une fois, elle ne semblait pas la plus timide des deux, et voir Jin Seok ainsi, à court de mot, l'intrigua.« Est-ce que... est-ce que tout va bien ? » l'interrogea-t-elle en réduisant encore d'un pas la distance qui les séparait. Avant qu'il ne puisse ajouter quoi que ce soit, elle prit les devants : « Je vais demander à prendre une petite pause, ne bouge pas ». Aussitôt dit, aussitôt s'éclipsa-t-elle de nouveau dans le studio, jugeant que ce ne serait pas une si mauvaise idée, avant de revenir auprès de lui quelques minutes plus tard.  
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Invité
avatar

     Mar 25 Avr - 15:52
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

 TENUE. ✻✻✻ Magnifique ; magnifique dans la simplicité. A ses yeux, elle l’était en toute circonstance, mais elle l’était encore plus. Le jeune coréen a toujours trouvé que les filles étaient à leur meilleur jour quand elles sont dans leurs habits les plus simples, comme lui le fait tous les jours ; il trouve ça très mignon chez une fille. Le style doux d’Haruno lui allait à ravir ; mais en legging-baskets, légèrement sportwear, avec cette écharpe kaki un peu loose, il la trouvait jolie comme un cœur. Elle le salua en coréen, sa langue maternelle…il en fut très touché. Son cœur rata un battement. C’est la dernière chose qu’il attendait d’elle, qu’elle parle coréen ; lui qui s’acharnait à parler la sienne, mais peu importe. Qu’importe où elle l’a appris, Haruno essayait de parler coréen…ça valait tout l’or du monde sur le moment. Il le prit comme une marque d’attention. Il essaya de la lui rendre, assez penaud, mais en faisant de son mieux pour ne pas laisser paraître sa gêne. « Annyeong Harun-yah... ». Et une particule amicale de placée, une. Elle comprendrait.

Son sourire était rayonnant. Ça le rassurait de voir qu’elle n’était pas contrariée de l’avoir dérangée. Elle souriait. Attentif à la moindre de ses réactions, le jeune homme se sentait fondre de honte à chaque seconde passée dans ce silence pesant entre eux deux…oulala, même si elle l’assurait ne pas être dérangée, ça devait forcément être le cas, il sentait qu’elle le trouvait étrange, et c’était dur de garder la face. Il en avait baissé les yeux. Elle lui répondit qu’elle allait bien. Merveilleux. Qu’elle était contente de le revoir...il recouvra son sourire immédiatement. Il avait bien entendu : elle était contente de le revoir ! Mais il conservait une petite timidité, souriant surtout pour lui-même, regardant plus loin le sol. Une vague de panique l’envahit à sa question. Il reprit illico le contact visuel, ouvrant grand les yeux, et se hâta de la rassurer : « O-oui ! Oui oui ! Assurément ! » C’était un peu maladroit, mais il ne voulait pas qu’elle le trouve faible d’une manière ou d’une autre. Elle le laissa seul, pour demander la permission d’une pause. Il en avait hoché de la tête. Très bien. Absente-toi un moment.

Lorsqu’elle revint, lui aussi était revenu d’ailleurs. Il avait remarqué que dans l’autre pièce, il y avait une machine à café, alors il en avait pris deux…et c’est avec un beau sourire qu’il lui tendit l’un des deux gobelets en plastique. « Tiens…je l’ai pris pour toi. » avec douceur. « Ça te réchauffera. », en regardant d’un œil amusé son écharpe, haussant brièvement les sourcils comme il le fait pour plaisanter sur un objet. Il avait aussi pris du sucre, conservé au fond sa poche, au cas où elle lui demanderait. Non, il ne lésinait pas sur la galanterie. Mais quel malaise après le lui avoir donné. Il regarda quelque peu ses pieds, puis le verre en plastique, touillant un peu, le café étant encore un  peu chaud. Non, il ne laisserait pas le silence s’installer trop longtemps. Il s’éclaircit donc la voix, et reprit son japonais, l’air de rien. « Ça va ? C’est pas trop épuisant, la vie d’idole ? Il paraît que vous sortirez un prochain single ce mois-ci. » Oui, c’est ce qu’il avait cru lire sur un site de news d’idoles japonais, mais dur à distinguer la vraie info de l’intox, pour lui et son manque de vocabulaire. Il aimerait lui dire qu’il a acheté tous les sons et les goodies dispos sur l’e-shop de la Eita Ent, mais ça ferait trop fanboy. Il la laissa s’exprimer sur « news du jour », la regardant avec un petit sourire –diable, son sourire l’avait sacrément manqué- avant d’aborder –en surface- le fond du problème. «  En tout cas…ça me manque, tes cours de japonais. » avec un léger rire. « J’aime bien Haruno la chanteuse, mais je préfère Haruno sensei. » De gentilles blagues, pour ne pas la brusquer. Mais il mourrait d’envie de lui poser pleins de questions sur pourquoi elle voulait tant le fuir...suivons la tactique de l’entonnoir, pour le moment.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 25 Avr - 23:00
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ღ  Avec la sensation de ne pas avoir raté son coup (peu importe ce qu'elle avait réellement chercher à faire en s'exprimant dans la langue maternelle du garçon), la petite japonaise cacha son trouble derrière ses mèches de cheveux avec lesquelles elle dissimulait comme elle savait si bien le faire son visage, le temps que ce sourire niais disparaisse de son visage. Mais il n'avait jamais totalement disparu, tandis qu'elle révélait de nouveau son visage. Sa mine joyeuse avait tout de même fini par laisser place à une expression révélant sa curiosité. Intriguée, elle s'était même rapproché pour recevoir finalement des paroles rassurantes de la part de Jin Seok. Sans s'attarder sur la forme, ou tout du moins sans l'interroger à ce sujet, elle s'était reculé, avant de littéralement s'éclipser dans la pièce d'à côté.

Elle n'avait pas eu la sensation d'avoir pris trop de temps, pourtant sa surprise fut de constater que Jin Seok avait profité de son absence pour se commander deux petits cafés provenant du distributeur du coin. Elle reconnaissait les gobelets, mais ne tilta pas tout de suite que l'un d'eux lui était destiné. « Oh ? Merci.. » le remercia-t-elle en l'acceptant à l'aide de ses deux mains, et en baissant le regard dessus. Elle ne releva la tête qu'à l'entente de ce petit ton amusé, et suivit le regard du jeune garçon sur elle. Elle devait certainement avoir l'air ridicule avec son écharpe alors que le temps ne s'y prêtait pas... Elle feint d'en être vexée, avec une petite mimique qu'elle espérait un tant soit peu menaçante, quand bien même son grand frère lui avait rappeler mainte et mainte fois qu'elle paraissait juste mignonne ainsi. Elle gardait un petit espoir que ce ne soit pas le cas.

Elle n'avait pas trop su que dire après, et tout comme lui, elle s'était mise à regarder le liquide sombre, presque noir, sans ajouter un mot. Quelque part, au fond de sa tête, elle ne pouvait s'empêcher de se demander la raison de sa venue, mais car elle ne souhaitait pas se montrer déplacé en lui posant directement la question, elle garda le silence. Avant que ça ne devienne vraiment très gênant, elle l'entendit racler sa gorge, et aussitôt son regard retrouva le sien. « Non... non, ça va ». Elle gérait ; c'est ce qu'elle aimait se dire et se répéter. « Ce mois ci ? Non, non ». Rien de tel n'était prévu mais ceci dit, au cas où il s'interrogerait sur sa présence en studio d'enregistrement, elle poursuivit : « Je travaille sur un projet... Avec Mikio Oppa ». Elle lui était d'ailleurs reconnaissante d'avoir pensé à elle pour une chanson pareille, aussi belle. Il y avait de bien meilleur vocaliste ici, à Eita, et pourtant son choix s'était porté sur la petite Kamiya.

Sans être des plus douées pour exprimer ce qu'elle ressentait -quand bien même elle le faisait très bien en chanson-, Haruno s'était contenté de penser très fort "moi aussi". Donner des cours de japonais pouvait sembler ne pas être passionnant en apparence, mais avec lui, elle ne saurait dire quoi, il y avait ce petit quelque chose qui les avait rendu passionnant, qui l'a rendait toujours impatiente d'y être. Puis... Haruno sensei, ça sonnait plutôt bien. Amusant, mais bien. « Ah, vraiment ? ». Elle partagea son rire, sans savoir si elle devait y comprendre quelque chose, ou si cette remarque était ce qu'il y avait de plus innocent. Une simple remarque, qui malgré tout, lui mettait le sourire aux lèvres. Elle cacha ce dernier par sa main, et détourna le regard, avant de trouver la bonne idée de boire son café, l'air de rien.

Car boire son café ne rendait pas les choses inévitables, elle avait fini par briser ce nouveau silence qu'elle instaurait sans le vouloir. « Désolé ». Haruno avait tout de même fini par s'excuser. Il ne s'agissait pas seulement d'expliquer ses absences aux cours précédents, mais elle espérait lui faire comprendre qu'elle ignorait si elle pourrait se libérer pour les prochains. Elle avait peur d'y croiser Ji Hoon, que ce soit étrange entre eux... Elle en oubliait presque Liang et l'émission qu'ils tournaient ensemble et qui ne faisait qu'accentuer l'ambiance awkward entre eux. « Je suis pas mal occupée en ce moment... avec tout ça » s'expliqua-t-elle en faisant des gestes maladroit autour d'elle, comme si elle ne savait pas où mettre de la tête. Et c'était un peu ça en ce moment, elle était un peu perdue, son cœur oscillait entre se taire ou retourner vers son frère en se jetant littéralement dans ses bras. « Tu devrais peut-être penser à te trouver quelqu'un d'autre... de plus.. disponible ? ». Stop. Elle ne le pensait pas du tout. La simple idée d'être remplacé la rendait malade. D'un autre côté, elle ne pouvait pas l'en empêcher ; il avait besoin d'être au point niveau japonais s'il entreprenait d'y rester. Avec, ou sans elle.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Invité
avatar

     Ven 28 Avr - 18:28
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

 TENUE. ✻✻✻ Qu’elle était mignonne, avec son petit gobelet entre les mains. Elle l’avait pris d’une manière si délicate, et l’avait remercié avec atout autant de tact…encore plus touchante que les héroïnes de dramas romantiques. C’était impossible d’en être indifférent. A coup sûr, la belle a un avenir dans le cinéma si l’idoling ne marchait plus. A la mention indirecte de son écharpe, la belle lui fit une mimique des plus loufoques…le jeune homme en pouffa de rire. Elle ferait peut-être peur à Mô, le chaton de Liang, mais certainement pas Jin Seok le bad guy. Trop cutie. Sans le vouloir, elle le mit un peu plus à l’aise. Le rire, il n’y avait pas mieux pour le mettre à l’aise ou le ramener à la raison –enfin peut-être la weed aussi, mais c’est un autre sujet. Puis ce court silence qu’il décongestionna en s’intéressant à elle. Ça pouvait paraître comme du politiquement correct, mais intérieurement il était tout fait sincère : ses activités l’intéressaient vraiment. Il y mettait juste les formes pour ne pas passer pour un fanboy ou pire, un ami possessif…tous ces longs mois à préparer le terrain s’envoleraient.

Tout allait bien de son côté. C’est ce qu’elle vient de lui répondre. La fatigue, ça va, et il n’y avait rien de prévu avec Hanabi ce mois-ci, donc à classer l’info en intox. Le jeune homme en hocha la tête. C’est vrai qu’elle avait l’air fraîche pour quelqu’un de très occupé selon ses propres SMS, mais soit…c’est dur de savoir avec les filles si elles sont vraiment fatiguées, il l’a bien vu avec ses sœurs. Un peu d’anti-cernes, un coup de blush, un petit rose sur les lèvres, et elles sont au top, même 7h du matin. Elles sont incroyables. Ah si, elle avait un projet en ce moment…avec un certain « Mikio oppa ». Le jeune coréen dut prendre sur lui pour garder une face inexpressive, hochant un peu plus vite que précédemment. Qui c’est celui-là, Mikio Oppa ?? Pourquoi elle ne lui en parle que maintenant ? Sans laisser sa jalousie prendre le dessus et envahir son esprit et ses paroles, il lui demanda à la suite, d’une voix très neutre. « Qui est-ce ? Qu’est-ce que c’est comme projet ? ». On pouvait sentir qu’il était curieux, ce qui était le cas, mais pas d’une curiosité très impartiale.

Heureusement, il savait encore la faire rire. L’entendre lui réchauffa le cœur. Ça le rassurait aussi de ne pas passer pour un mec chiant. Trop mignonne, mettre la main devant sa bouche quand elle rit…so cutie as your heart. Il le regarda du coup le sien, tout sourire. Il touilla encore une fois. Il s’en foutait de ce maudit café, il n’avait même pas envie de le boire, il voulait juste continuer cette conversation jusqu’au soir, jusqu’aux aurores…rattraper toutes ces heures perdues en joie et en rire. Ce petit silence le calma, tuant sa nervosité pour le moment. Il releva les yeux sur elle en l’entendant s’excuser. Wae ? « Ne t’excuse pas, c’est rien. » avec douceur, et un petit sourire. Elle n’avait pas à s’excuser pour ce petit silence, c’était lui qui devrait s’excuser, c’était lui le mec, c’était lui qui devrait converser mais il a eu une petite absence. Puis, elle essaya de s’expliquer. La pauvre, ça se voyait qu’elle s’en voulait. Le jeune homme la regarda faire d’un regard doux. Par contre, sa dernière phrase lui fit très mal. Son sourire s’effaça nettement, teintant son visage d’une légère panique et de pas mal d’incompréhension.

Se trouver quelqu’un d’autre de plus disponible ; qu’est-ce que cela voulait dire ?! Qu’elle ne voulait plus le voir ? Qu’elle le dégageait poliment ? Ou bien qu’elle s’en faisait vraiment pour son japonais et qu’elle essayait de se rattraper ? Mille théories vicieuses explosèrent dans sa tête. Mais ce qui était sûr, c’est que c’était non. Non, non et NON ! « Non. » dit-il simplement dans un premier temps. Il ne faut pas qu’il s’emporte. Inconsciemment, ses sourcils se froncèrent légèrement. « Tu…il n’y a personne qui le fait mieux que toi. » Mauvais démarrage. Mais il arrivait à conserver son sérieux, certainement parce qu’il se concentre pour faire ses phrases, même si l’envie de parler vite était irrépressible. « On peut trouver un autre jour, quand tu-ton emploi du temps te permet d’être libre. Je m’adapterai à toi. Puis…on n’est pas obligé d’aller chez moi. Qu’est-ce que tu en penses ? » fit-il un peu timidement. C’est vrai, ils n’étaient pas obligés d’aller chez eux, mais c’était risqué de lui demander. Entre ses soit-disant activités, et le fait que ce soit Haruno, pas n’importe quelle fille pour Jin Seok…mais ça faisait des mois qu’il voulait l’emmener ailleurs que dans l’appartement de Liang…il voulait la faire rêver. C’est à ce moment précis que les paroles de son frère lui revinrent en tête, et qu’une occasion comme celle d’aujourd’hui ne se représenterait pas deux fois. Si tu traînes avec Haruno, il y a des chances pour quelqu’un passe avant toi. C’est ce qui lui donna le courage de lui faire cette proposition : « Haru-chan…est-ce que tu es libre ce soir ? » Pour parler. Plus en détails. Il sentait qu’un malaise s’installer, et que sa pause s’écourterait pour X ou Y raison.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Mai - 0:00
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ღ  Dans un coin de sa tête, elle se promit de travailler un peu son expression menaçante. Les réactions de ceux à qui elle l'a lançait était un peu trop dérisoires, contraire à l'effet souhaité. Elle en ressentait une certaine déception mais le garda pour elle. Voir Jin Seok rire n'était pas plus mal non plus...

En tant qu'idole, Haruno devait désormais penser à son image. Fatiguée ou non, elle devait paraître impeccable ; elle l'avait appris au fil du temps. Mais le garçon n'était pas sensé savoir que quelque chose d'autre justifiait sa bonne mise en apparence. Elle avait souvent désisté leur cours sous prétexte qu'elle était envahi d'activité en tout genre en ce moment, qui l'a fatiguait... En réalité, il y avait un seul élément qui ne lui permettait aucune repos en ce moment et qui causait davantage une fatigue morale. Cela dit, elle se voyait le lui expliquer, déjà car elle ne saurait comment s'y prendre, et qu'elle était loin de s'imaginer qu'il puisse vouloir en savoir plus à ce sujet. Sur elle, et ses ressentis actuels. Ainsi, elle avait zappé cette partie et avait évoqué la chanson qu'elle enregistrait avec Mikio. Elle en avait parlé avec un certain naturel, sans prendre en compte le fait qu'il ignorait de qui il s'agissait, c'est-à-dire un ami de son frère qu'elle avait toujours admiré pour sa musique. « Mikio ? » l'interrogea-t-elle pour savoir si c'était de lui dont il était question. Mais car elle ne souhaitait pas en dire davantage et faire la surprise, elle poursuivit avec enthousiasme : « Tu le sauras bientôt ! ». La tête légèrement inclinée sur le côté, elle souriait brièvement, cette opportunité qu'on lui offrait étant la seule chose en ce moment qui lui faisait changer les idées.

Car elle s'en voulait malgré tout de prendre ses distances, notamment avec Jin Seok qui n'avait rien fait de mal pour subir ses silences. Elle s'en était donc excusée, sans savoir si ce serait suffisant, même si au premier abord il ne semblait absolument pas lui en tenir rigueur. Cela dit, au cas où, elle avait poursuivit en évoquant le fait qu'il ferait mieux, pour son bon apprentissage du japonais, de se trouver un autre professeur qui pourrait lui assurer des cours réguliers. Elle ne perçut pas immédiatement son changement d'expression car son regard à elle s'était fait fuyant, n'assumant qu'à moitié ses propos. La jeune fille ne releva les yeux sur lui qu'à l'attente de son "non" catégorique, qui piqua sa curiosité. Elle ne s'était pas véritablement attendu à une réponse pareille, à tel point qu'elle répéta bêtement : « Non ? ». Elle avait bien entendu, et c'en était presque un soulagement, bien qu'elle fut aussitôt curieuse de savoir ce qui motivait cette réponse, et elle n'eut pas à attendre bien longtemps pour qu'il poursuive.

Toujours un peu dans le flou, elle se mit elle aussi à froncer légèrement les sourcils, en se demandant intérieurement si c'était vraiment ce qu'il avait voulu dire ou s'il avait en ce moment même du mal à retranscrire sa pensée en japonais. Après tout, on ne pouvait pas dire que la petite Kamiya excellait dans le domaine, elle essayait simplement d'être utile et de rendre service à Ji Hoon, comme il lui avait gentillement demandé. Il y avait définitivement des professeurs de langue plus compétente qu'elle. Jin Seok semblait néanmoins d'un tout autre avis, et elle se dit qu'il n'avait peut-être pas envie d'en changer maintenant qu'ils avaient instauré leurs petites habitudes. C'était là la seule explication qui lui paraissait plausible. Toutefois, elle n'arrivait pas à mettre d'explication sur sa proposition qui suivit. Ne pas donner lui directement ses cours chez les Lee ? Avait-il une idée en tête ou alors avait-il saisi qu'elle était gênée de s'y rendre désormais ? « Oh ? Heu... comme tu veux » était tout ce qu'elle avait réussi à répondre, à bafouiller. Il pouvait simplement avoir envie de changer d'air, de le faire dehors maintenant que la météo s'y prêtait, il n'y avait pas de quoi se poser mille et une questions... Et pourtant, la question qui suivit l'acheva.

Peut-être se faisait-elle juste des idées, qu'il avait besoin besoin de revoir un point et que cela ne pouvait pas attendre, peut-être regardait-elle juste trop de drama et que la formulation de la question portait à confusion. Elle était soumise à tellement de doute qu'elle laissa planer un silence, et que son premier réflexe fut de fuir la question en prétextant une nouvelle fois un emploi du temps trop chargé. « Mh, je sais pas... je sais pas trop ». Elle n'avait plus qu'à dire qu'elle finirait tard, et qu'ils feraient mieux de remettre ça à une prochaine fois, mais au lieu de ça, elle répondit trop honnêtement : « D'accord ». En réalisant que sa réponse n'était pas trop adéquate, elle rectifia vite, en contenant le petit sourire qui risquait de l'envahir à tout moment. « Enfin, je veux dire, oui ».


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Invité
avatar

     Ven 5 Mai - 22:42
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

 TENUE. ✻✻✻ « Mikio oppa », ce n’était pas entré dans l’oreille d’un sourd. Une certaine jalousie s’insinua lentement à lui. C’était nouveau. Ce n’était pas encore jamais arrivé. Du moins, vis-à-vis de la jolie Kamiya. Bien sûr, ça lui était déjà arrivé de nourrir de la jalousie pour quelqu’un. Il a déjà jaloux d’un ami qui s’éloigne mais qui se rapproche de quelqu’un qu’il disait détester, jaloux du charme du son frère Ji Hoon et de sa facilité à aller vers les filles à jeun, mais aucune de ces convoitises n’avaient été aussi piquante que celle-ci. Il se doutait que la belle connaissait d’autres garçons dans l’agence ou dans ses amis, mais jusqu’à maintenant elle semblait plutôt distante avec eux. Ce « Mikio Oppa » était bien différent. C’était même encore plus différent qu’avec son frère Liang dans le jacuzzi d’Ordinary Love ; parce qu’il pouvait lui mettre un visage, et peut-être lui pardonner, parce que c’est son frère. Alors que là, il s’agissait d’un être beaucoup plus brumeux et insidieux. Qu’un autre plus âgé qu’Haruno et lui profite plus de sa présence que lui, lui qui attend péniblement son SMS de confirmation chaque semaine…c’était insupportable. A entendre et à imaginer. Son instinct les voyait chanter tous les deux sur un même tube, certainement sur une chanson d’amour pour coller aux canons de l’idoling…son cœur battait fort, il hurlait au scandale. Sans le vouloir, son regard s’était durci. Elle resta très mystérieuse sur le projet en question. Apparemment, cela sortira très bientôt…lui qui a du mal de base avec les surprises, il n’eut même pas la force de mimer une réaction positive. Ça avait l’air de la rendre tellement heureuse, mais pas lui. Il répondit à demi-voix, sur un ton à peine enthousiaste. « Cool. J’ai hâte de voir. » C’était dur. Pas seulement parce qu’il ne le pensait pas, mais parce qu’il pensait tout le contraire.

Cette image, de les voir chanter ensemble, ça lui tordait l’estomac. Ça va le rendre malade pendant quelques jours, c'est sûr. Mais elle aura le temps de le chagriner plus tard. Il ne se préoccupait même plus de savoir si elle trouverait sa réaction bizarre, suspecte. Cette rage intérieure lui donnait de l’adrénaline. Un autre mâle occupait le terrain, il fallait agir. C’était ça qui l’avait motivé à lui donner rendez-vous. Ce soir. C’était sorti tout seul, tout droit sorti de sa tête sur le moment. Elle n’avait pas l’air réticente à changer d’endroits pour leurs cours, c’est ce qu’il avait cru entendre, alors pourquoi pas ce soir ? Pourquoi encore hésiter ? Il la regardait dans les yeux, assez nerveux. Pitié le Karma, prends en pitié ce jeune coréen. La réponse de la belle le plongea dans l’effroi de l’hésitation féminine ; quel cauchemar, elle ne connaît pas son emploi du temps de ce soir ! Pendant une minute, Jin Seok commençait à suer de crainte, de tristesse, à fondre d’angoisse à l’idée du refus décisif et catégorique. Heureusement pour son cœur transi, la précision de sa réponse lui évita le pire. Elle lui fit l’effet d’une (bonne) surprise. Même si son « d’accord » n’était pas clair, il l’avait très bien comprise. Un oui. Oui pour ce soir.

Elle avait dit oui. Il ne se retint pas d’esquisser un sourire heureux en un clignement d’œil. Il se sentait envahi de joie. Il en sauterait de joie, mais reprenons-nous. Il hocha de la tête hâtivement et but une gorgée de son café, histoire de calmer son euphorie. Tout sourire, il reprit la parole. « Super. 20h30, est-ce que ça va ? » Un peu tard vous avez dit ? Non, pas pour le jeune coréen. Il était normal de sortir tard, d’autant plus que la belle devait avoir une journée chargée, donc le plus tard serait le mieux. Le temps qu’elle réponde, son esprit travaillait dur sur le déroulement de cette soirée : où l’emmènerait-il ? Et comment y aller ? Ah, quelle idée de proposer une sortie sans y avoir réfléchit plus tôt. Surtout quand on connaît mal la ville. Heureusement pour lui, son sens de la débrouille le sauva encore une fois. « Je te dirai par SMS où. Je t’attendrai devant l’agence. » qu’il sortit, en gardant son sourire, avec toute l’assurance d’un gentleman qui sait ce qu’il fait. Oh qu’il s’adore à ce moment-là ! Comment il a réussi à rattraper une catastrophe, un champion.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 14 Mai - 2:00
Need to see U girl
Jin Seok x Haruno

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ღ  Peut-être n'aimait-il tout simplement pas les surprises, qu'il aimait savoir sur le moment et ne pas avoir à attendre de découvrir par lui-même. Ou alors peut-être avait-il poser cette question, en ce qui concerne les activités actuelles de la jeune fille, par simple politesse et non pas car ça l'intéressait véritablement. Il y avait tout un tas d'explication qui pouvait justifier son manque d'enthousiasme face à la nouvelle, des explications qu'elle pouvait totalement concevoir, et pourtant, elle se sentit un peu blessée par son ton qui sonnait faux, expéditif, comme s'il souhaitait rapidement passer à autre chose. Elle comprit que ce fut le cas bien assez vite, alors qu'il lui demandait si elle était libre ce soir. Pour avoir déjà entendu cette question -non pas qu'elle ait déjà été de mainte fois destiné à elle-, Haruno savait où il voulait en venir. Tout du moins, plus ou moins. C'est ainsi qu'elle avait fini par accepter, après avoir été mêlé par une certaine hésitation mais une excitation beaucoup plus forte, qui avait su prendre le dessus. Elle était tout simplement heureuse à la perspective de passer un peu plus de temps avec lui, quel que soit le programme.

Après qu'ils se soit quitté, la jeune fille s'était notamment tracassé à ce sujet, sur le « programme » de la soirée. Lorsqu'il avait convenu de l'heure un peu plus tôt, elle avait aussitôt accepté d'un hochement de tête, jugeant qu'elle aurait terminé d'ici là. Quant au lieu du rendez vous qui restait encore inconnu tant qu'il ne lui aurait pas envoyé l'adresse par SMS, elle s'était contenté de répondre : « Oh, on peut se rejoindre directement sur place si tu préfères... ». Mais le garçon lui parut à ce moment là, déjà bien décidé [...]. Tout en se questionnant sur la nature de cette petite sortie nocturne, la petite Kamiya avait commencé à se préparer, avant de littéralement se laisser tomber sur son lit à la recherche de réponse. Pour mettre fin à cet ensemble de question, un SMS clarifia -ou brouilla- un peu plus les choses. Une robe ? Si le lieu de rendez-vous l'intrigua, cet indice eut d'autant plus d'impact. Après s'être convaincu qu'il s'agissait tout simplement d'un premier cours en dehors du domicile des Lee, cette conviction s'était de nouveau transformé en doute. Que lui réservait-elle ? Quelle robe allait-elle bien pouvoir porter ? Elle pouvait toujours prétexter être trop fatiguée, et annuler. Si elle était devenue experte en la matière ces dernières semaines, elle se sentait tout bonnement pas de le faire ce soir, alors qu'il s'était de lui-même déplacé jusqu'à l'agence pour la voir.

Je fais vite, à tout de suite ! Voilà le dernier SMS qu'elle lui avait envoyé, en remettant pour la énième fois de l'ordre dans ses cheveux, avant de quitter sa chambre, puis l'agence. Il ne faisait pas encore très frais dehors, et heureusement pour elle, car elle s'était débarrassée de son écharpe cette fois ci. Elle s'était juste muni d'un masque pour assurer sa discrétion car même si elle était autorisé à quitter l'agence seule, elle devait tout de même éviter de se faire remarquer. Qui plus est, il n'y avait qu'une personne dont elle souhaitait attirer l'attention, ce soir. Elle se pressa donc pour le rejoindre, surtout après avoir constaté son léger retard, tout en croisant les doigts pour que la robe qu'elle ait choisi ne lui déplaise pas. Sans même se l'avouer, elle espérait que tout ceci ne soit pas qu'une rencontre anodine.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

    
 
Need to see U girl | + SEOKUNO ♡
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» PomPom girl
» Who's that girl/sr.Marie Misamu
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» Série "Annie, agent très spécial" The Girl from U.N.C.L.E.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Passeport, please ! :: Le flood :: Bibliothèque-