I'll forever wonder why |#| SHOKOON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 28 Mai - 22:20
I'll forever wonder why ☽ Aussi beau qu’il était – ah, qu’il était beau ! – Ji Hoon n’avait pas forcément une crainte du ridicule. Parce que même ridicule, il savait qu’il restait beau, et qu’en plus, il était drôle. Il était parfait. Dire que certaines personnes ne savaient même pas apprécier cette perfection à sa juste valeur quand ils pouvaient l’avoir. N’était-ce pas dramatiquement honteux ? Non, il n’allait pas y penser sinon ça risquait encore de l’énerver. Il était là pour passer une bonne soirée, s’amuser avec Shoko, simplement prendre du bon temps sans se prendre la tête, il avait l’impression que c’était tout ce qui comptait. « Ah, pas grave, on s’en fiche d’Asuka, non ? » Cette idiote. Il ne l’aimait pas, ne l’aimerait jamais pour être aussi indécise, pour faire clairement du mal à son frère.

Non, Liang n’était pas allergique à la viande, il avait juste pris une décision bizarre un jour, de ne plus en manger, bien qu’en y repensant, il savait très bien ce qui l’avait poussé à arrêter d’en manger, cependant, Ji Hoon mit cela de côté pour chanter cette chanson ridicule. Apuru pen. L’accent Japonais de Shoko le fit rire alors qu’il essayait de se concentrer sur sa chanson, suivant les pas de danse comme il pouvait. « Tu verras, Shoko-chan, je vais te montrer plus tard ! » Il avait dansé plusieurs années en attendant Liang pendant ses cours du soir. Ji Hoon réalisait que toutes les choses qu’il savait faire, c’était bien parce qu’il devait s’occuper quand son frère n’était pas disponible pour lui accorder de l’attention. « Arrête de te moquer ! » Pouffant, il lui donna une petite tape sur la tête avant de lui tendre le micro.

« Eh si ! Momochiiiiii ! » Croisant les jambes, il sourit, tout fier, attendant qu’elle commence la chance, explosant de rire dès le début. Tapant dans ses mains en rythmes avec la musique, il ne pouvait s’empêcher de glousser comme un idiot en la voyant danser. « Ah, si mignonne ! » Elle était vraiment mignonne, c’était bien ça le pire. « Nyan, nyan, nyan ! » La fin de la chanson arrivé, il l’applaudit chaleureusement, essuyant une larme au coin de son œil à force d’avoir trop ris. « Aha, t’étais beaucoup plus mignonne qu’elle ! » Tournant sa tête vers elle alors qu’elle se laissait tomber à côté de lui, il fronça le nez pour la taquiner quand elle l’insulta de traître, haussant les épaules. Il ne regrettait pas. Riant encore en la voyant prendre cette pause et s’autoproclamer « plus mignonne des Supernova », il leva les yeux au ciel, s’approchant vivement d’elle pour poser ses lèvres à la commissure des siennes. Si mignonne qu’on y résiste pas. Pinçant les lèvres, il se leva attrapant un micro. « Allez, Arashi ! » Qu’est-ce qu’il faisait, au juste ? Le connard, comme il l’avait toujours si bien fait ? « Je fais le rap, tu fais le chant. » Il savait rapper en japonais ? Oui, ok ? « YOU’RE MY SOUL SOUL ! »




code par me'ow

_________________



♡ 좋아합니다 ♡
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 28 Mai - 23:26
I'll forever wonder why ☽ Jihoon était parfait. Jihoon était l’incarnation de ce qu’elle avait toujours cherché chez un homme. Le charisme, le physique, un esprit qui n’attendait pas d’elle qu’elle obtienne un diplôme incroyable. Cela ne servait à rien, de toute façon. Si, en plus de tout cela, il se révélait bon danseur, il était, à proprement parler, son prince charmant, mais il n’en avait sûrement pas idée. Sirotant une gorgée de cocktail supplémentaire, Shoko souriait encore, se demandant à quoi pouvait ressembler son ami quand il se mettait à danser. Elle réalisa qu’en effet, elle ne l’avait jamais vu danser, jusqu’à aujourd’hui.
Elle, le monde entier l’avait vue. Sur scène, devant ce public si grand, le soir du nouvel an. Son cœur se serra légèrement quand elle songea à cette soirée tragique, une soirée qu’elle avait commencé à détester, le jour où elle lui avait pris la personne la plus chère qui existait à ses yeux. Elle se rappelait avec douleur la difficulté qu’elle éprouvait à passer au-dessus. Mais ce n’était pas le moment de penser à tout cela. Il y avait Jihoon. Il y avait la musique. Il y avait ce geste qui pouvait sembler anodin, presque accidentel, mais qui la touchait plus qu’elle ne souhaitait l’avouer. Le champagne et les cocktails n’avaient pas que des désavantages.
La danseuse mit tout son cœur dans la chanson qu’elle avait choisie. Elle n’avait jamais été très bonne chanteuse, mais elle faisait de son mieux pour ne pas massacrer les paroles. La vérité, c’est qu’elle avait quelque peu abandonné le chant, depuis son entrée dans les SUPERNOVA. On ne l’estimait pas à sa juste valeur, la reléguant au rang d’ombre de Yurina et de Mizuki, les vocalistes. Elle se contenait de la danse. Et la chorégraphie de cette chanson, elle la connaissait par cœur. Combien de fois l’avait-elle effectuée, avant de découvrir la K-pop ? « Leurs chorégraphies sont vraiment nulles, en tout cas ! » Kai dansait tellement bien, en comparaison, est-ce que Jihoon le connaissait ? Il devait le connaître, il était coréen, lui aussi. «Y en a pas un pour rattraper l’autre. » Le pire, c’était sans doute Ninomiya… Ou était-ce Aiba ? Elle avait beaucoup de mal à décider. Oh, Satoshi était horrible, lui aussi. Mais elle ne devait pas critiquer.
« J’ai pas rougi, j’ai juste chaud ! » Et, pour cette raison, elle rougit davantage, son cœur battant des records de vitesse quand il posa la main sur sa joue. « Jihoon… » Avait-elle vraiment envie de le repousser, de lui dire d’arrêter ? Elle demeura silencieuse alors qu’il s’approchait, fermant les yeux quand leurs lèvres se rencontrèrent. Ce n’était pas la première fois qu’elle embrassait un homme, mais elle réalisait à quel point elle avait attendu, espéré ce moment. À quel point elle était tombée sous le charme de Jihoon, comme autant des fans qui l’admiraient de par le monde. Elle posa les mains contre son torse, appuyant un peu plus le baiser alors qu’elle s’installait à califourchon sur ses cuisses, sans attendre la moindre autorisation de sa part, pour prolonger un peu plus leur échange. Elle n’avait pas envie de se poser de questions. Pas avec lui.

[/color]
code par me'ow
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 6 Juin - 0:03
I'll forever wonder why ☽ Ji Hoon était un très bon danseur, qu’on ne le reconnaisse pas était une honte certaine. Shoko finirait bien par ouvrir les yeux, réaliser qu’il était le meilleur danseur de cette terre et le plus sexy. Le meilleur homme, en somme. Pourquoi personne ne le voyait et le réalisait sauf lui ? Etait-il condamner à devoir lui-même se faire des éloges ? C’était une honte. Il en buvait une gorgée de cocktail pour la peine, pour sa peine. Il était si sous-estimé et sous-apprécié qu’on devrait peut-être reconsidérer tout cela, reconsidéré sa place de simple humain. Il était plus que ça. Un jour, le monde l’accepterait et les autres seraient ses sujets.

Pour sûr qu’il engagerait Shoko en tant que danseuse et elle devrait éternellement reprendre Momochi pour lui. Il la trouvait vraiment mignonne. Est-ce que rester au Japon tout ce temps avait fait de lui une espèce de pervers dégueulasse comme les autres ? Il espérait sincèrement que non. Il ne méritait pas ça. Il avait bien trop de goût. Shoko allait rester une exception, c’était à cause du champagne. Il sourit en la voyant remettre ses cheveux en place avant d’avoir ce geste un peu déplacé. Ji Hoon fit comme si de rien n’était, souriant fièrement en la voyant rougir légèrement, toujours satisfait de son petit effet.

Attrapant le micro, il fit comme il put pour rapper sur cette chanson populaire du début des années 2000 qu’ils avaient entendu jusqu’en Corée du Sud. Il buvait une gorgée de cocktail pendant les « lignes » de sa partenaire, finissant en beauté et avec fierté. « Ah, j’aurais pu être un Arashi, si j’avais été moche… » Mais non, il était né beau, né parfait. Se laissant tomber sur la banquette, il regardait Shoko. Sa langue passa sur ses lèvres, il tendit le bras pour attraper Shoko, la faisant s’installer à côté de lui. « Tu rougis souvent comme ça ? Comme avant ? » Il aimait bien quand les gens rougissaient à cause de lui. Elle était tellement mignonne. Pourquoi avoir arrêté les filles ? C’était stupide. Sa main glissa légèrement sur la joue de la plus jeune.

« Tu sais que t’es vraiment mignonne, Shoko ? » Il ne devait pas faire ça, autant pour lui que pour elle. Haruto avait probablement raison, il restait des traces d’avant. De ce connard qu’il avait été. Mais il ne faisait rien de mal, au fond, si ? Il la fixait longuement avant de finalement s’approcher, ne manquant pas sa cible cette fois. Devrait-il culpabiliser ? Sur le moment, il n’y pensait même pas. à quoi bon y penser, il s’en fichait. Un peu hésitant au début, son baiser se fit rapidement plus assurer, posant sa main sur sa joue pour prolonger l’échange. Il ne voulait plus penser au bien ou au mal. Il aurait le temps plus tard pour culpabiliser.




code par me'ow

_________________



♡ 좋아합니다 ♡
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 10 Juin - 21:25
I'll forever wonder why ☽ Jihoon était parfait. Jihoon était l’incarnation de ce qu’elle avait toujours cherché chez un homme. Le charisme, le physique, un esprit qui n’attendait pas d’elle qu’elle obtienne un diplôme incroyable. Cela ne servait à rien, de toute façon. Si, en plus de tout cela, il se révélait bon danseur, il était, à proprement parler, son prince charmant, mais il n’en avait sûrement pas idée. Sirotant une gorgée de cocktail supplémentaire, Shoko souriait encore, se demandant à quoi pouvait ressembler son ami quand il se mettait à danser. Elle réalisa qu’en effet, elle ne l’avait jamais vu danser, jusqu’à aujourd’hui.
Elle, le monde entier l’avait vue. Sur scène, devant ce public si grand, le soir du nouvel an. Son cœur se serra légèrement quand elle songea à cette soirée tragique, une soirée qu’elle avait commencé à détester, le jour où elle lui avait pris la personne la plus chère qui existait à ses yeux. Elle se rappelait avec douleur la difficulté qu’elle éprouvait à passer au-dessus. Mais ce n’était pas le moment de penser à tout cela. Il y avait Jihoon. Il y avait la musique. Il y avait ce geste qui pouvait sembler anodin, presque accidentel, mais qui la touchait plus qu’elle ne souhaitait l’avouer. Le champagne et les cocktails n’avaient pas que des désavantages.
La danseuse mit tout son cœur dans la chanson qu’elle avait choisie. Elle n’avait jamais été très bonne chanteuse, mais elle faisait de son mieux pour ne pas massacrer les paroles. La vérité, c’est qu’elle avait quelque peu abandonné le chant, depuis son entrée dans les SUPERNOVA. On ne l’estimait pas à sa juste valeur, la reléguant au rang d’ombre de Yurina et de Mizuki, les vocalistes. Elle se contenait de la danse. Et la chorégraphie de cette chanson, elle la connaissait par cœur. Combien de fois l’avait-elle effectuée, avant de découvrir la K-pop ? « Leurs chorégraphies sont vraiment nulles, en tout cas ! » Kai dansait tellement bien, en comparaison, est-ce que Jihoon le connaissait ? Il devait le connaître, il était coréen, lui aussi. «Y en a pas un pour rattraper l’autre. »  Le pire, c’était sans doute Ninomiya… Ou était-ce Aiba ? Elle avait beaucoup de mal à décider. Oh, Satoshi était horrible, lui aussi. Mais elle ne devait pas critiquer.
« J’ai pas rougi, j’ai juste chaud ! » Et, pour cette raison, elle rougit davantage, son cœur battant des records de vitesse quand il posa la main sur sa joue. « Jihoon… » Avait-elle vraiment envie de le repousser, de lui dire d’arrêter ? Elle demeura silencieuse alors qu’il s’approchait, fermant les yeux quand leurs lèvres se rencontrèrent. Ce n’était pas la première fois qu’elle embrassait un homme, mais elle réalisait à quel point elle avait attendu, espéré ce moment. À quel point elle était tombée sous le charme de Jihoon, comme autant des fans qui l’admiraient de par le monde. Elle posa les mains contre son torse, appuyant un peu plus le baiser alors qu’elle s’installait à califourchon sur ses cuisses, sans attendre la moindre autorisation de sa part, pour prolonger un peu plus leur échange. Elle n’avait pas envie de se poser de questions. Pas avec lui.

[/color]
code par me'ow
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 14 Juin - 0:06
I'll forever wonder why ☽ Ji Hoon ne chantait pas très bien. Il avait tellement d’autres talents, il fallait bien qu’il ait un défaut, et c’était ses talents de chanteur. Liang avait une plus jolie voix que lui, pendant les spectacles à l’école, on essayait souvent de le faire chanter en soliste. Ji Hoon s’était proposé de faire le playback et que Liang chante derrière lui, mais personne n’avait jamais accepté ce marché. Personne ne lui avait jamais proposé d’être sur le devant de la scène à l’époque et il trouvait ça clairement regrettable comme il était le meilleur de tous. Encore aujourd’hui, mais là, il se rattrapait doucement. On le voyait, on le remarquait. Bientôt, il sera partout.

Pour l’instant, il chantait Arashi, se moquant avec son amie de cette chorégraphie clairement nulle. Il se demandait comment le Japon avait pu survivre avec un monde de l’entertainment aussi nul. Certes, au début des années 2000, la Corée du Sud avait eu son lot de groupe nul, mais par chance, la plupart étaient morts ou s’étaient repentis. Ce n’était pas peu dire, quand on voyait les exploits que faisaient des groupes de kpop à l’international. En attendant, on ne voyait pas de petits groupes japonais ridicules faire les mêmes exploits. « Ils sont si moches. » Pire que des Japonais standards, c’était pour dire. peut-être que pour eux, c’était des critères pour devenir idole, il n’en savait rien.

Juste chaud, ce n’était pas une bonne excuse et il lui semblait que les salles étaient climatisées… Non, de toute façon, il ne croyait pas en ces excuses, en témoignait son sourire amusé avant de jouer à l’idiot. Depuis combien de temps n’avait-il pas embrassé une femme ? Deux ans ? Longtemps. La dernière était Jung Rin, paix à elle. C’était bizarre, différent, il ne voulait pas arrêter, se callant au fond de la banquette quand elle grimpa sur ses jambes. C’était le moment où il était censé la repousser mais sa main s’était posée sur sa taille, l’amenant contre lui au lieu de la repousser. Ses doigts glissaient le long de sa taille, se perdant dans son dos, jusqu’à ses cheveux. Il finit par relâcher ses lèvres pour reprendre son souffle. Ses yeux se levèrent vers les siens, il sourit légèrement. « C’est pas ce qu’on est censé faire dans un karaoké… » Ce n’était pas ce qu’il était censé faire tout court. Ses lèvres effleurèrent sa mâchoire, son cou, avant qu’il ne retourne l’embrasser. un peu plus, un peu moins, au point où il en était. Sa main glissa le long de sa taille, caressant sa cuisse, si douce, toute douce. « C’est vrai qu’il fait chaud… » Maintenant, il le reconnaissait. S’éloignant un peu d’elle sans pour autant la déloger, il se recula pour la regarder. Il allait regretter, mais inutile d’y penser.





code par me'ow

_________________



♡ 좋아합니다 ♡
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 15 Juin - 0:11
I'll forever wonder why ☽ Sa mère aimait beaucoup Arashi, du temps où elle écoutait encore de la musique et faisait autre chose que survivre et regarder des photos abîmées. C’était pour cette raison que Shoko connaissait aussi bien les chansons, qu’elle dansait aussi facilement sur des chorégraphies qu’elle trouvait pourtant pitoyable. Elle avait tant de bons souvenirs, rattachés à ces mélodies ridicules, à ces paroles encore plus pitoyables. Les coréens ne disaient pas des choses plus intéressantes mais, au moins, elle ne les comprenait pas. Elle préférait se moquer des artistes plutôt que pleurer sur sa situation, surtout aujourd’hui ! C’était un jour merveilleux, elle était mannequin, elle commençait à se faire connaître ! Et, surtout, Jihoon était là.

Le jour où elle l’avait rencontré, elle l’avait trouvé incroyablement séduisant. Elle avait posé sur lui ce regard de juge qu’elle posait sur tout le monde pour déterminer si elle devait les fréquenter ou non. Sans en avoir conscience, elle était tombée dans le piège qu’il avait trop de fois tendu à d’autres femmes. « Non, c’est vrai. » Mais ce n’était pas grave, tant que personne ne les voyait. Elle ferma les yeux sous les lèvres de Jihoon, s’écartant pour les récupérer des siennes l’instant suivant. Elle n’avait pas envie qu’il parle. Glissant les mains sous sa chemise, elle les fit remonter contre son torse, appuyant toujours plus leur baiser. Finalement, elle la déboutonna pour accéder plus facilement à sa peau, priant silencieusement pour que personne ne vienne les déranger. Pour qu’ils restent seuls. C’était tout ce dont elle avait envie, à cet instant. Être seule avec lui.

[/color]
code par me'ow

    
 
I'll forever wonder why |#| SHOKOON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Hobby Forever
» Avengers Forever
» SUPERMAN FOREVER #1 Statue
» trackmania forever
» SUPERMAN FOREVER #1 MINI STATUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Chûô-