blooming days ♡ HAROON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 30 Avr - 0:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ Haroon ♡

Everything isn’t going to be easy, but I’ll protect you, for life. This love, this love, it will never end


En adoptant Takochi, Haruto n'avait pas pensé à cette éventualité. Pourtant, cela semblait tout à fait logique. Il s'était montré assez ridicule, cependant. Bien sûr, il ne cesserait pas de voir leurs deux petits chiens comme leurs bébés. C'était tout simplement impossible tant ils étaient mignons ! Néanmoins, il se faisait la promesse de cesser de tout exagérer – au moins un peu. Il aurait dû se montrer plus prudent. Il aurait dû réfléchir, surtout. Un mâle, une femelle, le printemps. Les premières chaleurs. Sa petite chienne avait tellement grandi ! Non, stop. Ils devaient penser à un moyen de contraception. La stériliser ? Mais, et les canichons ? C'était clairement un dilemme. Pour le moment, Ji Hoon et lui ne pouvaient pas assumer une demi-douzaine de chiots, aussi mignons pouvaient-ils être ! Et puis, il se connaissait, ça lui briserait le cœur que de les laisser à d'autres familles. Beaucoup trop sensible. Stop. Takochi pouvait-elle seulement avoir des chiots ? Vraiment ? Et si Kimyaki avait raté son coup ? D'accord, il était un Lee. Mais cela ne garantissait pas qu'il ait marqué au score. Bien entendu, Haruto préférait ne pas remettre en question les prouesses du bichon. S'il était trop sensible au niveau de la pureté de Takochi, Ji Hoon l'était tout autant en ce qui concernait le sexe. Surtout celui des Lee.

Calmé par son homme, ayant réalisé à quel point il était ridicule, Haruto se dit qu'il pourrait toujours se rendre chez un vétérinaire le lendemain. S'il était trop tard, il avait précieusement gardé le numéro de l'élevage où était née Takochi. On saurait sûrement le conseiller. Oui, voilà ! Merveilleux ! Il se sentait néanmoins désolé pour la petite chienne, ayant la désagréable impression de la délaisser, de ne pas lui donner l'amour qu'il lui avait promis, en l'adoptant. Le timing n'aurait pas pu être plus mauvais. Parfois, il avait même l'impression que Ji Hoon oubliait qu'elle était le cadeau pour fêter leur anniversaire. Qu'il ne la considérait pas vraiment comme à lui. Evidemment, le Japonais ne doutait pas que son homme aimait cet adorable caniche. Cela ne l'empêchait pas de se sentir navré pour elle, qui n'était qu'une boule d'affection et de douceur. Il essayait de se rattraper au mieux en le câlinant de longs moments, sous le regard de Kimyaki, alors couché sur les genoux de Ji Hoon. C'était une drôle d'image. L'image d'une drôle de famille. Une image qu'il chérissait énormément. Haruto se promettait de se rattraper avec Takochi. Mais il doutait tout de même que ce rapprochement aide Kimyaki a mieux l'accepter. Bien au contraire. Poussant un bref soupir, le Japonais se rendit compte qu'il redevenait étrange.

C'était presque plus fort que lui, en réalité. Il remerciait il ne savait trop quelle puissance pour la patience de son petit ami. Le fait que Ji Hoon le supporte malgré ses réactions parfois excessives le faisait tomber encore plus amoureux, semblait-il. C'était aussi ça, l'amour. Aimer l'autre avec ses qualités, mais surtout avec ses défauts. Une fois qu'on acceptait ces derniers, tout allait pour le mieux. Quand pour la première fois Haruto s'était rendu compte qu'il trouvait un certain charme aux défauts de Ji Hoon, il avait su qu'il était perdu. Perdu pour le meilleur. Pour l'amour de sa vie. Cette arrogance qui le rendait bizarrement si sexy, par exemple. Le Japonais sentait son cœur s'emballer à chaque fois que son homme faisait preuve de cette fierté et de cette incroyable confiance en lui. Il se disait qu'il aurait voulu être comme lui, avant de se dire que personne ne pourrait être à sa hauteur. Les défauts, alors, n'en étaient plus. C'était une partie du charme de la personne aimée. Et pour rien au monde, il ne voudrait le changer. Il se disait qu'il était parfait ainsi. Il se disait qu'il ne l'échangerait pour rien au monde. Que c'était ce Ji Hoon-là qu'il aimait. Pas un autre. Il se fichait royalement de son éducation, de son héritage. Haruto savait qu'il ne valait pas mieux, que ce n'était que des détails pour eux. Qu'il n'y avait rien de plus fort que l'amour qui les unissait. Leur histoire valait définitivement la peine d'être vécue. Il savait ça. C'était une vérité que personne ne pourrait altérer.

Ces histoires de petits chiens ne regardaient qu'eux. C'était leur drôle de famille. Avec Ji Hoon, Haruto savait qu'il pouvait agir et réagir comme il le souhaitait. Naturellement, sans filtre. « Avoue que tu veux ces chiots... » Son sourire se fit taquin. Il était bien là, dans les bras de son petit ami, oubliant ses inquiétudes de jeune papa dont les enfants grandissaient trop vite. Laissant ses mains parcourir le corps de son amant, Haruto se dit que, vraiment, il y avait plus urgent à s'occuper que de leurs petits chiens – aussi fort pouvait-il les aimer. De plus, Ji Hoon possédait un certain talent pour lui faire changer les idées de façon efficace. C'était aussi une facette qu'il aimait de lui. Cette manière qu'il avait de lui faire tourner la tête, et donc oubliait ce qui le tracassait. Tout allait étrangement mieux, dans ses bras. Il pouvait lui faire tout ce qu'il voulait ? Il n'en fallut pas plus pour éveiller son désir. Cette envie difficilement irrépressible de ne faire qu'un avec lui. Il le voulait. Tout entier. C'était comme s'il réprimait cette envie durant toute la journée. Ji Hoon ne l'aidait pas vraiment à résister. Pourquoi le voudrait-il, d'ailleurs ? Haruto lui était reconnaissant pour ça, ne semblait pas se lasser. Parfois – trop rarement – il lui arrivait de se montrer audacieux. Comme ce soir. « C'est rare que tu me laisses faire tout ce que je veux » En coréen dans le texte, pour mieux appuyer ces propos lourds de sens. Et pour mieux aguicher Ji Hoon, aussi.



Code by Fremione.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Mar 1 Mai - 0:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ Haroon ♡

Everything isn’t going to be easy, but I’ll protect you, for life. This love, this love, it will never end


Peut-être commençait-il déjà à s’imaginer avec pleins de canichons autour de lui. Ji Hoon avait toujours adoré les chiens. Il en voulait plein et cela faisait aussi parti de ses plans de « quand j’aurais ma propre maison j’aurais un chien » sans que cela ne se produise vraiment aussi tôt qu’il avait pu l’imaginer. Ce n’était jamais le bon moment. Il n’était jamais sûr de rester bien longtemps, quitter le pays avec un petit chien, ce serait trop de protocole. Il l’avait voulu si longtemps et finalement, il avait désormais deux adorables petits chiens. Kimyaki avait une place particulière dans son cœur. C’était son premier chien, celui qu’il avait tant attendu et Ji Hoon était persuadé d’avoir une relation exceptionnelle avec lui. Ils s’aimaient énormément, faisaient plein de choses ensemble. C’était son bébé, son meilleur ami, son petit chien qu’il devait chérir et protéger pour toujours ! Ji Hoon aimait également Takochi, mais c’était différent. Elle n’était pas arrivée au bon moment, il avait eu du mal à l’accepter, à accepter ce qu’elle représentait. Un cadeau d’anniversaire pour leur premier anniversaire, qu’ils n’avaient pas pu fêter dignement, parce qu’ils n’étaient plus vraiment ensemble. Elle gardait ces évènements gravés sur elle, aussi mignonne qu’elle pouvait être.

Leur anniversaire avait été une catastrophe, beaucoup de larmes, de reproches, de souffrance. Ils l’avaient passé ensemble, c’était le principal. Les jours qui avaient suivi avaient été plus calmes, ils avaient pu se détendre, s’amuser, laisser la réalité de côté pendant un petit moment. Mais ça n’effaçait pas la situation, n’avait pas permis de passer outre la douleur, l’incertitude. Bien sûr qu’il aimait Takochi malgré tout ça, mais il ne la considérait pas comme son propre chien. S’il devait choisir, il n’aurait pas besoin de réfléchir pour que son choix se porte sur Kimyaki. C’était à lui qu’il était le plus attaché, et il culpabilisait un peu, n’osant pas forcément avouer tout ça à son homme, qui devait pourtant s’en douter. Il savait combien il adorait le bichon, il savait qu’il avait encore une légère réticence pour le caniche, même s’il la câlinait, même s’il prenait soin d’elle. Il ne voulait pas la laisser de côté, la prenait contre lui dès qu’il pouvait, bien que naturellement, sa place était sur Haruto et il prenait plus aisément Kimyaki près de lui. C’était comme ça que tournait cette petite famille. Deux papas, deux petits chiens et c’était très bien comme ça.

Ji Hoon en voulait d’autres. Pleins de petits chiens autour d’eux. Ah, ça le rendrait si heureux ! Il pourrait les câliner, tous, les uns après les autres. Bien sûr, il savait qu’il ne pourrait pas garder toute une portée de canichons, mais ce n’était pas bien grave. Ça leur briserait sûrement le cœur au moment de les donner. Ils donneront leur préféré à Erena pour être sûr de le revoir. Refermant son étreinte, il pouffa contre son épaule. « Tu me connais trop bien… » En dehors de Liang, peut-être que personne ne le connaissait aussi bien. Il trouvait cette idée aussi effrayante que séduisante. « Tu penses pas qu’on serait encore plus heureux avec des minis chiens ? » Lui en était persuadé. Et ils étaient déjà très heureux sans eux, alors pouvait-on seulement imaginer avec ! Ça devait être incroyable. Cependant, là, tout de suite, il voulait expérimenter une autre façon d’être heureux. L’équivalent du bonheur si on avait mille petits chiens avec soi. Mieux que ça, même. Ses lèvres trouvaient les siennes, frissonnant en l’entendant parler coréen. « Tu t’améliores toujours, Nae Sarrang… » Bientôt, il serait parfaitement bilingue, le Coréen y croyait.



Code by Fremione.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ 좋아합니다 ♡
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 2 Mai - 23:27

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ Haroon ♡

Everything isn’t going to be easy, but I’ll protect you, for life. This love, this love, it will never end


Avait-il vraiment le temps de penser son futur avec plein de canichons tout autour d'eux ? Oh, bien sûr qu'ils seraient heureux ! Bien sûr que la vie semblerait encore plus rose avec des chiots qui leur sauteraient dessus dès qu'ils les voyaient. Plein de boules de bonheur qui leur apporteraient beaucoup d'amour. Et, évidemment, Ji Hoon et lui leur en donneraient autant en retour. Cependant, Haruto préférait se montrer réaliste. Qui s'occuperaient de ces petits chiens lorsqu'ils iraient travailler ? Et si la popularité de Ji Hoon ne cessait de croître – et ça, le Japonais n'en doutait pas – il se voyait mal gérer une bonne demi-douzaine de chiens seul. Aussi adorables pouvaient-ils être ! Mais pourraient-ils seulement s'en séparer, une fois assez grands ? Haruto en doutait également. Il voyait Kimyaki, il voyait Takochi. Deux petites boules de poils de perfection. Comment leur progéniture pouvait-elle être moche ? Impossible. Et il connaissait Ji Hoon. Il le lisait dans ses yeux. Il ne pourrait pas se défaire de ces chiots. D'ailleurs, lui-même ne s'en sentait même pas vraiment capable ! Mais il devait arrêter d'y penser aussi sérieusement. Ces petits chiens n'existaient pas encore. Bien sûr, il se rendrait chez leur vétérinaire, par pure précaution. Une petite boule nouait tout de même son ventre. C'était comme s'il se retrouvait papa d'une adolescente enceinte. Il ne voulait pas qu'on juge son éducation sous prétexte qu'il était gay. Surtout que cela concernait une chienne.

Souriant à Ji Hoon, il hocha la tête. Oui, ils seraient plus heureux avec des petits chiens – des minis chiens. Cependant, ils n'étaient peut-être pas encore tout à fait prêts. Ils devaient déjà gérer leurs deux petits bébés. Ceux-là n'étaient pas encore prêts à être parents ! Ils découvraient à peine les joies du batifolage. Haruto n'avait même pas encore pu préparer Takochi, que la voilà déjà en selle – bien qu'elle avait plutôt le rôle de monture. Il ne doutait pas que Ji Hoon ait préparé leur premier. Mais il y avait des choses qu'il ne valait mieux pas savoir. Surtout quand son petit ami l'aguichait à ce point. Et qu'il voulait l'aguicher de son côté. De plus, il devait bien prouver que ses cours de langues portaient leurs fruits, même s'ils ne pratiquaient pas autant qu'ils le devraient sûrement – le Japonais en voulait toujours, toujours plus ! Heureux du compliment de son petit ami, ce dernier lui adressa un large sourire. Le plus beau qu'il pouvait lui donner. « C'est grâce à toi, nae aein. » Il n'était pas trop assuré dans sa prononciation, ayant hésité entre les deux différentes syllabes. C'était un peu ridicule, mais Haruto aimait beaucoup les noms romantiques coréens. Et puis, il trouvait que ça leur allait bien. Bien sûr, il aimait surtout quand Ji Hoon les lui disait. Il ne se lassait jamais, même s'il ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui disait. Et qu'au beau d'un certain moment, il finissait toujours par se perdre dans ses petits yeux si profonds.



Code by Fremione.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Ven 4 Mai - 0:24

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ Haroon ♡

Everything isn’t going to be easy, but I’ll protect you, for life. This love, this love, it will never end


Ji Hoon aimait quand Haruto parlait coréen. Pour son adorable petit accent, mais aussi parce qu’il savait qu’il tentait d’apprivoiser cette langue pour lui. Le Coréen n’exagérait pas, il savait que son petit-ami n’aurait jamais eu le moindre intérêt pour cette langue s’ils ne s’étaient pas connu, qu’il n’aurait jamais pensé l’apprendre. Il reconnaissait bien l’effort, il savait aussi qu’il portait moins d’intérêt pour le chinois, ce que Ji Hoon regrettait un peu, comme il s’agissait de la langue qu’ils parlaient le plus dans leur famille. Avec ses frères et sœurs, ils mélangeaient souvent les deux langues tout naturellement quand ils discutaient, mais en famille, c’est-à-dire, quand leur mère était avec eux, c’était uniquement le mandarin qui était pratiqué. Il se disait qu’un jour peut-être, son petit-ami s’intéresserait davantage à cette langue et qu’ils pourront la pratiquer ensemble. Cependant, à cet instant, Ji Hoon n’avait qu’une seule langue qu’il voulait pratiquer ; celle de cet homme envoûtant contre lui. Il voulait s’y perdre, perdre la tête, ne connaître que cette langue-ci.

Son corps lui semblait brûlait, en totale ébullition, prêt à exploser de désir. Comment pouvait-il lui faire encore plus d’effet, jour après jour, après tout ce temps ? Lui qui se lassait si vite, lui qui cherchait toujours ailleurs, toujours autre chose, il était totalement accro, incapable de se lasser. Incapable d’avoir envie d’aller ailleurs. Pourquoi faire ? Il était pleinement satisfait dans ses bras, son bonheur, il ne le trouvait que tout contre cet homme de qui il était tombé amoureux au premier regard, de celui avec qui il avait découvert un tout autre monde. Un monde doux et tendre, un monde de plaisir et de luxure. Leur monde rien qu’à eux. Avec lui, il faisait des choses qu’il n’aurait jamais pensé faire un jour, il avait dépassé ses aprioris, était allé plus loin que ce qu’il aurait pu imaginer, avait osé sauter le pas. Avec Haruto, il découvrait encore, tous les jours un peu plus. Que ce soit sur le plan sexuel ou sentimental, il savait que chaque jour était différent, qu’il avait toujours des choses à apprendre, à connaître. Avec lui, il voulait découvrir, il voulait partir en quête d’inconnu. Se sentir toujours plus vivant.

Haruto lui faisait tout oublier. Ses yeux se levaient vers lui, il souriait, ne voyant que lui, son esprit ne pouvant penser qu’à lui, qu’à ce qu’il avait qu’ils fassent. C’était terrible, cet effet qu’il avait. Ji Hoon perdait la tête tout volontiers, il aimait bien le laisser prendre le dessus de temps en temps. Il savait que Haruto adorait ça, prendre cette place, pouvoir être celui qui menait la danse. Ce serait égoïste de l’en priver et le Coréen savait qu’il ne regrettait jamais. Son homme avait plein d’imagination et se surpassait toujours. Quand bien même l’idée de se faire sodomiser un jour ne l’avait jamais enchanté, mais il savait qu’il avait tort, que ce n’était pas si mal finalement. Il acceptait volontiers de se faire souiller par son homme. Son sourire s’élargit un peu, il l’embrassa, sa langue chercha à prendre le dessus. « Tout entier, my love. » Parce qu’il pouvait aussi switcher sur une autre langue. Sa main alla chatouiller ses côtes, il se colla un peu plus à lui, son corps ondulait légèrement contre le sien, lui témoignant son désir, son impatience.

Sa main se faisait coquine, il souriait en le voyant lutter. Il devait le rendre dingue, qu’il ne tienne plus. Sa bouche s’ouvrit légèrement quand ses lèvres effleurèrent les siennes, frissonnant aux mots qu’il prononçait, se demandait s’il n’était pas à nouveau en érection. « J’ai hâte de ressentir ça… » Son air se fit malicieux alors que sa main agrippait ses fesses. Qu’il lui montre, Ji Hoon rêvait d’une petite démonstration, qui ne tarda pas à arriver. Des soupirs de plaisirs quittaient ses lèvres sous les attentions de ses lèvres contre sa peau, sa respiration se coupa légèrement quand il le pénétra soudainement, laissant ses doigts se venger en s’enfonçant dans sa peau. Rapidement, il s’habitua à sa présence, devenant plus exigeant. Il en voulait plus, il ne voulait pas seulement de la douceur, il voulait le sentir en lui, le sentir pleinement. Sa langue glissa sur ses lèvres en le sentant accéder à sa requête et il pencha la tête en arrière, appréciant ses coups de rein. Ses ongles griffaient sa peau, l’encourageant à continuer, à se donner encore plus. Des gémissements de plaisirs quittaient ses lèvres, toujours plus fort, peinait à se contrôler. Il pouffa un peu à sa constatation, hochant la tête. « Oui… » Il adorait même. Haletant, il s’accrocha à lui, nouant ses jambes autour de sa taille, sentant son corps entier réagir à ses mouvements, son sexe retrouver sa vigueur sous ses caresses. Son prénom quittait ses lèvres dans des souffles saccadés, peinant à l’embrasser quand il s’approchait. L’extase grimait en flèche, peinant à tenir plus longtemps.

Ses yeux se fermèrent, sa tête bascula en arrière, comme s’il cherchait de l’air alors que sa main s’accrochait aux draps comme s’il craignait de tomber. Oh, il tombait. Pour Haruto, dans un gouffre de plaisir. Un gémissement plus fort et plus érotique encore avait quitté ses lèvres, un orgasme bien mérité qui le laissa un peu perdu les secondes qui suivirent, ne cherchant pas à s’en remettre, il voulait plutôt que Haruto vienne avec lui. En lui. Il accompagnait ses mouvements, des petits gémissement lui échappaient alors qu’il se contractait autour de son pénis. Son sourire se fit malicieux, il chercha à l’amener plus contre lui plaçant ses lèvres près de son oreille, laissant ses soupirs s’y perdre, son souffle brûlant effleurait son lobe alors qu’il murmurait sensuellement son prénom. Un sourire satisfait se forma sur ses lèvres quand il le sentit jouir en lui, ses bras le tenaient un peu plus fort, protecteur alors que ses doigts se glissaient dans ses cheveux, retrouvant doucement son souffle. Ses lèvres se perdirent sur son crâne puis sur les siennes. « Je t’aime… » Si fort, tellement fort. Plus que tout au monde, s’il osait dire. Ses doigts caressaient son dos, il grimaça en le sentant se retirer, allant immédiatement se blottir contre lui.

« T’es vraiment parfait, tu le sais ? » Oui, il devait le savoir. Il était l’amant rêvé, le meilleur, et c’était lui qui l’avait Ji Hoon était décidément chanceux. Souriant bêtement, il posa ses lèvres dans son cou. « Tu sais, ça m’a pas passé, je veux encore des canichons. » C’était vraiment ce genre de conversation qu’il voulait après avoir fait l’amour avec lui ? Visiblement, oui. Pinçant les lèvres et plissant le nez, il le serra un peu plus fort, le dévorant du regard. « T’es tellement beau… » Le plus beau de tous. Son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine, se demandant s’il ne retombait pas encore amoureux. Ça arrivait, une fois encore et c’était encore plus fort. Ses doigts caressaient lentement son torse, son nez se perdit dans son cou. « Tu sais que je t’aime ? » Il l’avait déjà dit, ça, non ? Voilà qu’il devenait niais et terriblement collant, ne pouvant le lâcher des yeux. « Tu sais, je pense que personne a jamais aimé quelqu’un autant que je t’aime moi. C’est pas possible. » Il en était persuadé. Son amour pour Haruto était illimité, dépassait l’entendement. Il pourrait l’épouser. Il avait envie de lui demander, une fois encore, plus sérieusement. Mais pas comme ça, pas maintenant. Pas sans bague. Ce serait ridicule et il détesterait se dire qu’il ne pourrait le raconter à personne sans que cela ne soit bizarre. Balayant cette pensée, il rit un peu en le regardant. Il avait l’impression d’être désormais composé à 99% de bonheur.



Code by Fremione.


_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ 좋아합니다 ♡
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 5 Mai - 1:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
♡ Haroon ♡

Everything isn’t going to be easy, but I’ll protect you, for life. This love, this love, it will never end




« Je t'aime aussi, Hoonie... » Si fort ! S'en rendait-il seulement compte ? Tendant la main pour la poser sur la joue de son petit ami, Haruto l'embrassa amoureusement. Le serrant contre lui, il ferma un peu les yeux, encore délicieusement secoué par son orgasme. Il pouffa lorsque Ji Hoon mentionna à nouveau ces canichons. Rouvrant les paupières, il baissa ses yeux vers les siens. « D'accord, on en aura. Mais peut-être pas tout de suite. » A son tour, il plissa le nez, secouant la tête. C'était Ji Hoon, le plus beau des deux. Le plus parfait. Son regard était profondément amoureux, tandis qu'il l'écoutait parler. Ses mains le caressaient tendrement. « C'est possible. » Il avait pris un air grave, avant de sourire. « Je t'aime beaucoup plus.[/color] » Il l'embrassa tendrement, le serrant un peu plus entre ses bras. Restant un instant silencieux, Haruto bougea de sorte à s'allonger sur le flanc, face à son petit ami, après avoir ramené les draps sur eux. Le fixant droit dans les yeux, il lui adressa un sourire doux et amoureux. « Tu sais, moi aussi j'aimerais qu'on élève des petits chiens. » Un rire lui échappa. Un projet de plus pour eux ! Sa main se posa tendrement sur la joue de Ji Hoon. « Mais d'abord, je veux que tu vives ton rêve, d'accord ? Celui que tu touches enfin du bout des doigts. » Il se tortilla pour s'avancer un peu, pour être presque collé contre lui. Leurs visages étaient si près. « Tu le mérites. Tu mérites ton bonheur. » Fermant les yeux, il combla la distance entre leurs visages pour l'embrasser avec douceur. « Je veux simplement en faire partie. » Lui-même ne savait pas trop pourquoi il murmurait. Pouffant un peu, il se blottit tout contre Ji Hoon. « Le mien, je l'ai trouvé auprès de toi. » Ses yeux se fermèrent lentement. Il se sentait bien, près de lui. De l'amour de sa vie. « Je n'échangerais ça pour rien au monde. » Comme balayé par l'orgasme, le Japonais se sentait détendu au point d'être près à s'endormir. Sa voix n'était plus qu'un doux murmure. « Il est trop tard pour aller chez le vétérinaire. » De toute manière !

Code by Fremione.


_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Because it’s love ♒︎ You have my world, you’re my small universe© endlesslove.

    
 
blooming days ♡ HAROON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» GTO, enfin une suite => Shonan 14 Days !
» SIHH 2011 Jaeger LeCoultre Master eight days perpetual
» Porsche Days - 16 mai 2009 - les photos
» Kingdom Hearts 358/2 Days
» Gloomy Salad Days

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Bibliothèque-