Baby Love |♥| GABANA ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 15 Avr - 14:10
baby love
Gabana ♥️


Il avait ses yeux, mais son nez à elle. Anastasia adorait observer Liam. Il était la plus adorable petite chose qu'elle avait pu voir. Rentrer de la maternité depuis une dizaine de jour déjà, le petit approchait des 20 jours sur terre et il semblait véritablement être dans son élément. Parfois il souriait un peu, gesticulant aléatoirement. Il était encore si petit, mais si mignon. C'était un sentiment étrange, que d'aimer autant. L'accouchement avait été difficile, pendant quinze heures, elle avait hurlé, maudit Gabriel, supplié pour qu'on lui sorte ce truc de son ventre. Puis finalement, il était là, posé sur elle, plus beau que tout ce qu'elle avait pu imaginer. Liam. Le plus petit bébé de la maternité, ils n'avaient pas de mal à le retrouver. Une crevette. Comme son Papa.

S'amusant à lui faire faire sa petite gym, elle le prit dans ses bras pour regarder l'heure. Elle espérait que son petit-ami serait bientôt de retour. Sa mère était au Japon pour l'aider au début, elle avait néanmoins profité de sa venue pour aller faire "un voyage spirituel" près de Sapporo. Pinçant les lèvres, elle soutint la tête du petit qui gémit un peu, l'écartant pour voir ce qu'il avait. Il commençait à fatiguer un peu. Elle aussi. Elle n'avait pas beaucoup dormi ces dernières semaines, toujours en alerte dès qu'il pleurait, s'inquiétant du moindre bruit suspect, des moindre pleure.

Doucement, elle entra dans sa chambre, posant le bébé dans son berceau. Il fallait qu'elle trouve un nouvel appartement, elle ne pouvait pas infliger à Hiromu de s'occuper d'un enfant qu'il n'avait même pas conçu. Couvrant Liam, elle caressa doucement sa joue avant de s'autoriser ses cinq minutes larmoyantes entre peine et joie, elle activa le babyphone, finissant par retrouver le salon. "Tu viens bientôt ?" Elle avait commencé à écrire ces mots sur son téléphone avant de se raviser, craignant de les envoyer, craignant qu'il se sente étouffer. C'était stupide de douter comme ça. Gabriel l’aimait, il ne la quitterait pas du jour au lendemain. Ce n’était pas comme s’il s’agissait d’une amourette qui n’avait rien de sérieux. C’était sérieux, sincère, et ils pouvaient tout affronter. C’était stupide de craindre à ce point de le voir disparaître, mais malgré le bonheur et la joie que procurait la naissance de Liam, elle avait peur que cela vienne briser ce qu’ils essayaient tant bien que mal de construire depuis quelques années.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 15 Avr - 23:25
baby love
Gabana ♥️


Vingt jours. Les vingt jours les plus longs de sa vie. Gabriel n’avait jamais attendu à un tel point le moment d’aller voir Anastasia. Il aurait aimé appeler ça chez eux. Il aurait aimé voir cet appartement comme le leur, celui où habitait leur famille, celui où il retrouvait Anastasia et leur fils. Leur adorable fils, à peine arrivé dans ce monde. Quand il le regardait, il songeait que ça en valait la peine. Oui, toute cette souffrance en valait la peine (même s’il n’avait pas beaucoup souffert, en comparaison avec sa petite amie), il en était convaincu. L’agence n’aurait certainement pas le même avis, une fois qu’elle aurait rendu un verdict le concernant, alors il préférait encore profiter du temps qu’il passait là-bas, en toute tranquillité. Les F!GHTERS se tenaient calmes, et il n’avait pas envie de songer que c’était en partie de sa faute. Mettre tout ça sur le dos de leur leader disparu semblait plus simple.

En arrivant enfin devant l’appartement que sa petite amie occupait avec ce crétin de Sakuta, Gabriel sentit l’impatience augmenter de plus belle. Les soucis prenaient fin sur le seuil de la porte, il ne pensait plus à l’agence, aux problèmes. Il n’aimait pas aborder le sujet avec Anastasia. Qu’allait-il faire, après tout, s’il n’était plus capable de travailler au Japon ? Rentrer en Amérique ? Dans le quartier bizarre qu’il avait toujours voulu quitter ? L’idée lui semblait absurde, mais il savait que ce risque le guettait, s’il ne prenait pas les bonnes décisions.

« Tadaima ! » Sa voix résonna dans l’entrée, alors qu’il tirait d’un doigt sur le masque qui dissimulait le bas de son visage. Il s’approcha de la chambre de sa petite amie, lui adressant un tendre sourire en passant la porte. « Désolé, j’ai été retenu à l’agence. » Leur manager avait voulu lui parler, une fois de plus, pour lui poser des questions auxquelles il ne voulait pas répondre. Il ignorait lui-même où il se trouvait. Cette famille, c’était un rêve qui se réalisait. Un rêve plus grand encore que celui auquel il avait aspiré en se rendant au Japon. Pouvait-il faire une croix dessus pour la célébrité qu’il avait cherchée pendant des années ?

Mettant en sourdine ces pensées parasites, Gabriel s’approcha de sa petite amie et posa délicatement les lèvres sur les siennes. Il savait faire, désormais. Anastasia pouvait être fière de lui ! « T’as passé une bonne journée, mon cœur ? » Il regarda vers le berceau, s’en approchant rapidement l’instant suivant. Leur fils. Il était si beau. Si parfait. Il avait l’air un peu fragile, au premier abord, mais n’était-ce pas normal, pour un bébé ? « Tout s’est bien passé ? » Il n’aimait pas se savoir aussi loin d’eux pour une journée entière. Ses lèvres s’étirèrent en un petit sourire alors qu’il glissait délicatement une main sur la tête de leur enfant.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 24 Avr - 23:53
baby love
Gabana ♥️


Liam était sa petite fierté. Il l’avait fait souffrir pendant des heures, lui avait arraché le vagin avec sa grosse tête, l’avait ridiculisé en lui faisant pipi dessus, mais il restait le meilleur et le plus beau. Anastasia le regardait avec des yeux brillants de Maman comblée, même si parfois elle avait peur, même si elle doutait de tout. Elle avait des millions de photo de lui sur son téléphone qu’elle n’envoyait qu’aux personnes de confiance, donc sa mère, Gabriel et Hiromu. Elle ne pouvait pas le poster sur Instagram, pour le protéger. Anastasia savait qu’un jour ou l’autre, on saurait qui était son père et elle refusait que leur enfant se fasse harceler. Il devait mener une vie normale d’enfant de son âge. Il devait apprendre les mêmes choses, avoir les mêmes expériences. C’était ce qui comptait le plus.

Et voilà qu’elle pleurait encore en angoissant pour mille choses qui n’arriveraient jamais. Avant, elle ne faisait pas ça, elle ne prévoyait pas, n’angoissait pas. Mais elle avait peur de tout, qu’il soit malade, qu’il n’aille pas bien, qu’il arrête de respirer. Sa mère ne lui avait pas dit que c’était angoissant, elle lui avait juste dit de bien penser à garder ses chakras ouverts. Tu parles. Le sport était ce qui la tenait debout, la gardait motivée. Elle avait presque perdu tous ses kilos de grossesse, désormais, elle devait retrouver ses muscles. Il faudra que Liam apprenne à être bien sportif, comme sa mère.

Quand la porte s’ouvrit, elle se redressa immédiatement, espérant que ce soit Gabriel qui vienne les voir. Sa voix décrocha un sourire sur le visage de la Russette. « Okaeri ! » Elle rit, comme toujours quand son homme utilisait du japonais. « C’est pas grave, Liam vient de s’endormir. » Ecartant les bras, elle les referma autour de son petit-ami alors qu’elle posait vivement ses lèvres sur les siennes, les capturant un instant avant d’accepter de les relâcher. « Oui, très bonne. J’ai fait un peu de sport avec Liam au parc. » La poussette était vraiment un outil formidable. Elle avait manqué de tomber et de catapulter le bébé, mais elle allait garder cette partie pour elle. « Et toi ? Pourquoi est-ce qu’on t’a retenu ? »

Qu’est-ce qu’on lui voulait ? Etait-ce par rapport au bébé ? Savaient-ils ? Elle craignait sincèrement pour la carrière de Gabriel. Même si elle lui prenait du temps, c’était son rêve et il devait le réaliser pleinement. Entendant gesticuler, un chouinement attira son attention. « Oh… Il a entendu ta voix, il veut te dire bonjour ! » Elle se rapprocha du berceau, regardant le petit qui se réveillait doucement en bougeant ses bras. « Il a reconnu ta voix… Il est si intelligent ! » Elle posa sa main sur ses lèvres, émue. « Gabriel… Je crois qu’il est pas de nous… » Il ne pouvait pas être si intelligent. Il y avait plein de choses qui lui faisaient ça. « Il est beau comme nous, mais il a vraiment l’air intelligent… Tu crois qu’on doit faire un test ? » Et si c’était le bébé de Tianlu qui était resté fossilisé dans son ventre ?


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 27 Avr - 0:06
baby love
Gabana ♥️


C’était une chose difficile à admettre pour les parents de Gabriel, mais le pays manquait de moins en moins à leur fils bien aimé. Quand il le leur avait dit, quelques jours plus tôt, sur skype, Gabriel n’avait pu manquer l’expression de sa mère. Ce regard assombri par une tristesse indicible à l’idée que son fils puisse ne jamais revenir sur la Terre où il avait passé la plus grande partie de sa vie. Évidemment, Aileen se refusait à pleurer devant lui. Elle l’avait toujours fait, même quand il amputait leurs économies pour s’offrir un cadeau hors de prix, pour la simple raison que d’autres le possédaient déjà depuis longtemps. Sa mère lui demandait souvent s’il était convaincu de pouvoir subvenir à ses besoins seuls. Elle s’inquiétait trop, selon lui : il était tout à fait capable de vivre correctement avec son salaire, en particulier avec les sponsors qui fournissaient une partie de leurs vêtements.

Mais combien de temps cette stabilité fragile allait-elle durer ? Le pouvait-elle seulement ? Gabriel ignorait bien des choses, mais pas la gravité de la situation dans laquelle il se trouvait : en mettant Anastasia enceinte, il avait enfreint l’une des règles de son contrat ; qui donc pouvait être discret avec un enfant à sa charge ? L’empire dont il avait rêvé menaçait de s’effondrer. Le monde qu’il avait imaginé, où il régnait dans la lumière, adoré par son peuple et redouté par ses semblables, paraissait dénué d’importance aux côtés d’Anastasia et de Liam. Au point de l’abandonner ? De replonger dans l’ombre ? On n’y replongeait jamais totalement.

« Déjà ? » Un rire échappa au nouveau père, alors qu’il embrassait tendrement sa petite amie. « Il est pire que moi. » Ses doigts passèrent instinctivement dans la chevelure de sa petite amie, dont il captura un instant le regard, un fin sourire aux lèvres. « Comment t’as fait ? » L’image d’Anastasia courant avec le bébé accroché au ventre lui arracha un sourire plus large encore. Il était encore trop petit pour se déplacer seule. Son sourire se crispa toutefois, quand la voix de la Russe lui parvint à nouveau. « Pour le groupe. On marche un peu au ralenti ces temps-ci. » Ils n’avaient plus de leader, encore moins de volonté. De son côté, en tout cas, elle venait à manquer cruellement. Il s’approcha à nouveau, effleurant de ses lèvres celle de sa petite amie, la main posée sur sa joue, avant d’ajouter un simple « ne t’en fais pas pour ça. »

Ses soucis envolés d’un simple bruit, Gabriel resta aux côtés du berceau, ce sourire ridicule de nouveau père aux lèvres. « Coucou Liam ! » Il tendit la main pour caresser du bout des doigts la joue de leur fils. « C’est papa. » Ces mots étaient lourds de sens. Paradoxalement, Gabriel avait l’impression de sentir son cœur s’envoler à chaque fois qu’il les prononçait. Leur fils. C’était leur fils. « Un test de quoi ? » D’intelligence ? Il fronça les sourcils et rit malgré lui. « Tu sais bien qu’il est de nous. » D’elle, en tout cas, c’était certain. Ses lèvres se pincèrent à la pensée qu’Ana ose évoquer un sujet aussi délicat. Ne s’était-il pas promis de lui faire confiance, maintenant ? « C’est encore un bébé. On peut pas le dire maintenant. » Les yeux posés sur le bébé, Gabriel se sentit le doute monter en lui : qu’auraient-ils fait, si ça avait été le cas ? Il mit ce doute de côté, laissant le bébé au sommeil qu’il semblait avoir retrouvé.

Se débarrassant finalement de sa veste, Gabriel l’abandonna sur le dossier du fauteuil. « Mes parents voudraient venir voir le bébé le mois prochain. Tu penses que tu pourrais les héberger un moment ? »

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN RUSSIA —
— I'M MADE IN RUSSIA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 20 Mai - 14:01
baby love
Gabana ♥️


Anastasia s’était battue immédiatement après la naissance du petit monstre pour retrouver son corps parfait. Elle en avait besoin, parce qu’elle devait reste parfaite, même avec un enfant. De plus, c’était un peu son rêve. Donner vie à un petit humain de trois kilos et qu’on la croise une semaine après, sexy comme tout, et voir les autres femmes crever de jalousie devant sa beauté. Ah, oui, qu’elle était belle ! Encore et toujours la plus belle de toutes. Quand bien même elle risquait la vie de son bébé en faisait du sport au parc, mais il fallait qu’elle soit vigilante, toujours en alerte pour frapper le premier qui s’approcherait trop près de son bébé. Elle avait frappé un homme au visage alors qu’il s’était approché pour l’accoster. Hors de question qu’on la dérange maintenant qu’elle était une femme respectable.

Un jour, son fils serait tout aussi sportif qu’elle et elle comptait bien l’y entraîner, lui montrer comment faire, comment devenir le meilleur ! Un grand sourire orna son visage en y pensant, en s’imaginant faire son jogging quotidien avec son garçon près d’elle… Peut-être même en famille, si elle dressait assez bien Gabriel pour qu’il se bouge et les suive ! Ah, rien que d’y penser, elle sentait à nouveau l’émotion la gagner et pourrait se mettre à pleurer à nouveau. Un jour, ils auraient cette merveilleuse famille entre eux, qui feraient du sport et voyageraient ensemble tout autour du monde !

A sa question, elle fronça légèrement les sourcils, tendant les bras. « Bah, je cours en tenant la poussette, parfois je saute un peu. Il aime bien ça. » Un peu moins quand la poussette manquait de tomber et elle avec, mais ça, il n’avait pas forcément besoin de le savoir, n’est-ce pas ? La conversation changea, elle pinça les lèvres, sachant que l’activité n’était pas au beau fixe pour Gabriel. Les FIGHTERS stagnaient avec la perte de leur leader, elle espérait que la malédiction n’allait pas reprendre avec la perte des autres membres. Anastasia répondit à son baiser, les sourcils froncés. « Tu penses que le groupe peut se séparer ? On doit en parler, Gabi… » Elle ne voulait pas qu’il garde tout cela pour lui.

Un sourire niais se formait sur ses lèvres en voyant l’échange entre Gabriel et Liam. Ils étaient si mignons… Anastasia était si fière, de sa petite famille, de ses petits hommes. Elle osa une petite blague qu’elle regretta assez ensuite. « Pour savoir s’il est bien de nous ! » Après tout, ça arrivait, de se tromper, mais elle ne pensait pas. Liam avait les yeux de son père, on pouvait déjà clairement le voir. Se levant, elle alla passer ses bras autour de son homme. « Hm, moi je suis déjà certaine qu’il sera très intelligent. » Avec deux parents aussi stupides ? Oui ! Elle y croyait clairement.

La suite la laissa silencieuse. « Tes parents ? Ici ? » Seuls ? Avec elle et le bébé ? Mais, et si ça ne se passait pas bien ? Et s’ils se mettaient à vraiment la détester ? Elle craignait tellement que cela arrive un jour, qu’ils la rejettent, ne la trouvent pas assez bien pour leur fils. « Oui… Je veux dire, oui bien sûr, avec plaisir. » Non, pas avec plaisir, quelle idée. « Ils resteraient combien de temps ? Enfin, il faudra que je vois où mettre Hiromu… L’appartement est petit après tout. » Un silence. « Ils ne trouveront pas ça bizarre si je dors avec Hiromu pour leur laisser sa chambre ? » Hiromu était comme son frère, rien de bizarre pour elle, Gabriel le savait, mais pour ses beaux-parents ?



✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________



I love you more than free wifi.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 22 Mai - 13:23
baby love
Gabana ♥️


Il n’avait pas envie de parler avec Anastasia de cette fameuse réunion. Il n’avait pas envie de lui dire qu’on lui avait demandé ce qu’il se passait exactement, et qu’on lui avait posé d’autres questions qui ne regardaient pas l’agence, mais bien lui. Oui, il l’avait mise enceinte ; oui, c’était imprévu. Non, il n’avait pas envie d’abandonner sa carrière, mais il savait que cette naissance risquait de mettre le groupe dans une situation bien délicate. Toutes ces choses, Gabriel ne les ignorait pas. Il en avait cruellement conscience, et chaque jour rendait les choses plus difficiles encore. Avait-il vraiment envie de continuer comme ça ? De se battre pour être l’idole des autres alors qu’il avait tout ce dont il aurait pu rêver à la maison ? Il ne pourrait pas rester au Japon, s’il abandonnait. Ou alors ? Il n’en savait rien.

L’idole posa un regard dubitatif sur sa petite amie, quand il l’entendit. Sauter avec la poussette semblait être une bien mauvaise idée. Si même lui s’en rendait compte, qui ne le pouvait pas ? Il n’avait pas trop envie de se retrouver avec les services de l’enfance sur le dos… Enfin, si une telle chose existait sur l’archipel. Il ignorait encore trop de choses sur ce pays. « Je sais pas… » Et, en vérité, il y pensait beaucoup. « Ça serait juste la deuxième fois. » Et dans ces deux formations, il était la constante. C’était peut-être de sa faute. Il n’avait pas envie d’y penser. Il y avait plus important. Anastasia. Leur fils. Sa famille.

C’était fou, se dire qu’il était père. À son âge, ce n’était pas si rare qu’on le pensait, mais, quelques années plus tôt, il aurait été incapable de dire qu’il allait avoir un enfant. « Il est de nous. » Et il serait un canon de beauté. Un vrai ! Un sourire étira les lèvres de Gabriel quand Ana vint contre lui. Il hocha la tête sans quitter des yeux la petite créature qui somnolait à nouveau dans le berceau. « Ça serait bien. » Plus que lui, en tout cas. Il s’attirerait moins d’ennuis. Et peut-être qu’il connaîtrait le nom de la mer entre l’Amérique et l’Europe, lui ? Ce ne serait pas du luxe.

« Oui ? » Ses parents devaient bien loger quelque part. « Une semaine ou deux. » Il fut satisfait de la réponse positive, avant de déchanter en entendant la suite. « Si. » Et, pour être tout à fait honnête, pas seulement ses parents. Il savait à quel point cette inquiétude était irrationnelle, mais il ne pouvait s’empêcher de craindre Hiromu. Ce type était bizarre, et il avait une très mauvaise influence sur Anastasia. « Ana ? » Il se perdit un instant dans ses pensées, jouant avec la petite main de Liam, encore endormi, avant de reprendre la parole sans relever la tête. « Si je quitte l’agence… » Non, il ne pouvait pas. Pas maintenant. « J’aimerais qu’on vive ensemble. » Cela aussi, c’était vrai. Mais il était bien loin de sa première pensée.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE

    
 
Baby Love |♥| GABANA ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» HUGO mon petit baby hujoo chocolat page 3
» Baby blues, Baby dolls (reportage sur la 5)
» GAGGIA BABY caffita systéme
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Shibuya-