昔々、あるところに |♥| ASUKIANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 18 Mar - 22:46
昔々、あるところに ☽ Il faudrait qu'il songe à faire réparer sa montre. Pour une raison qu'il ignorait, la trotteuse ne cessait de se bloquer, pratiquement au même endroit, plusieurs fois par jour. C'était peut-être une question d'engrenage ? Un défaut dans le mécanisme interne ? C'était l'hypothèse la plus plausible, même si Liang voyait difficilement comment il aurait pu abîmer sa montre, avec un mode de vie aussi lent et sédentaire que le sien. C'était peut-être l'obsolescence programmée, ce démon que tout le monde nommait et que peu combattaient. C'était peut-être le temps, un comble, pour une pièce d'horlogerie. Un sourire amusé étira les fines lèvres du métis quand il y songea.

Quelques semaines plus tôt, il s’était promis de ne plus recontacter Asuka. Il avait tenu parole jusque-là. Leur dernière conversation l’avait profondément contrarié, même s’il refusait de l’admettre, et le fait qu’elle considère que son contrat fallait plus que lui ne lui plaisait pas, bien qu’il eût été injuste de lui demander d’abandonner ses rêves pour lui.  Cependant, la situation avait changé, au cours des derniers jours, et il avait besoin de lui parler, non pas pour lui, mais pour elle. Ses doigts tournaient lentement les pages du dossier qu’il avait entre les mains. Un ensemble de données qu’il avait soigneusement répertoriées, classées, et dont Asuka ignorait la nature. Il n’avait pas jugé bon de l’informer de ses découvertes avant d’être certain de ce qu’il avançait.

Quand elle arriva, Liang ouvrit la porte sans délai. Ses lèvres, une ligne au bas de son visage, se tendirent en un semblant de sourire alors qu’il faisait un pas de côté. « Salut.   » Comment se comporter avec elle ? Il n’existait pas de mode d’emploi. Pouvait-il sourire ? Devait-il lui parler d’une façon précise ? Il ressemblait à sa trotteuse, mal huilé, hésitant, s’arrêtant par hasard pour recommencer quelques instants plus tard. Il fit signe à son amie d’entrée et referma la porte. « Désolé de t’avoir dérangée.  »

L’appartement était silencieux. On n’entendait rien de plus que l’éternel bavardage de la télévision, qu’il laissait toujours allumée.  Il s’était arrangé pour que personne ne fût à la maison, compte tenu de la délicatesse du sujet qu’il souhaitait aborder avec la jeune idole. Lui-même n’était pas certain d’avoir envie d’en parler. Sa raison lui dictait toutefois de ne pas garder pour lui ce qu’il avait découvert : il avait causé trop de chagrin, les dernières fois qu’il avait gardé le silence. Il était plus sage d’en parler, désormais.

« J’ai des informations au sujet de ta mère. »

code par me'ow

_________________

mastermind

somewhere in the world you got a robber and a bank and the bank robbed the people, so the people rob the bank and the police came to get him but they let him get away 'cause they're all just workin' to get paid the very same ©️ me'ow

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 22 Avr - 19:40
昔々、あるところに ☽ Il arrivait quelques fois, à de – trop – rares occasions, que Asuka s'interroge sur elle-même. Et parfois, ça l'étonnait vraiment de réaliser à quel point elle pouvait paraître compliquée, et pire, franchement idiote. Elle se désespérait elle-même. Ce qui la faisait douter. Enormément. Sur sa carrière, sur sa vie en général. Sur Liang aussi. Beaucoup. Comment un garçon si intelligent avait pu tomber amoureux d'une gourde pareille ? C'était, au fond, quelque chose qui l'angoissait. Son cœur ne pouvait pas mentir. Elle l'aimait aussi. Mais aussi réciproque que cela pouvait être, cela ne signifiait pas pour autant qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Qu'une possible histoire d'amour pouvait marcher entre eux. Alors, elle avait préféré s'éloigner. Se concentrer sur sa carrière. Comme l'imbécile qu'elle était, qu'elle avait toujours été.

Qu'elle serait toujours. A la voir trottiner dans les rues de Tokyo, dans la chaleur timide du printemps naissant. Ses lunettes de soleil ne la rendait pas invisible pour autant, mais du mieux qu'elle le pouvait l'idole cherchait à ne pas paraître suspecte. Elle n'était pas la membre la plus appréciée ou mise en avant. Elle remerciait Shoko et Yurina d'être beaucoup plus intéressantes qu'elle. Cela lui donnait un peu de répit. Surtout lorsqu'elle se rendait quelque part où elle ne le devrait pas. Comme lorsqu'elle craquait devant un mille-feuilles, ou qu'elle allait chez Liang. Bien que la première option soit plus récurrente que la seconde, ces derniers temps. En vérité, ils ne s'adressaient que rarement la parole, ces derniers temps. De messages, Asuka n'en recevait guère souvent. Elle n'en envoyait pas vraiment plus. La faute à qui ? La sienne, évidemment. C'était pourquoi elle était fébrile, aujourd'hui. Liang lui avait demandé de passer chez lui. Ils devaient parler. La jeune femme n'aimait pas ça, mais quelque chose la poussait à y aller. Le fait qu'il lui manquait, éventuellement ?

« Salut ! » Asuka se sentait un peu stupide, et légèrement mal à l'aise. Ce qui la réconfortait un peu, c'était de constater qu'il en était de même du côté du jeune homme. « Ce n'est rien... » La preuve, elle avait couru le rejoindre. « Que se passe-t-il ? » La nervosité la gagnait de plus en plus sérieusement. Son sourire n'était plus que poli. Fixant Liang, elle l'implorait silencieusement de parler. Elle ne tiendrait pas longtemps. « Ma mère ? » Ses mains s'accrochèrent plus fermement à la lanière du sac à main qui pendait sur son épaule. Elle se rappelait lui en avoir parlé. Mais le détail lui avait un peu échappé, ces derniers jours. La respiration perturbée, Asuka s'autorisa le droit de s'asseoir sur le canapé. Ce qu'elle fit de façon un peu trop familière. « Quel genre d'informations ? » Passant la lanière de son sac par-dessus sa tête, Asuka l'invita à s'approcher, consciente qu'elle n'avait pas à le faire. Mais elle en avait vraiment besoin. Nerveusement, l'une de ses mains lissa ses cheveux redevenus noirs, après tout ce temps. « C'est mauvais ? » Ses yeux restaient posés sur Liang, elle réalisait qu'elle avait du mal à saisir ce qu'il se passait actuellement. La seule chose dont elle était certaine, c'était qu'elle était heureuse de le revoir.

code par me'ow

_________________

반했으니까 ♒︎ He might think I’m weird, but I can’t help it, I’ve fallen for him. You’re my heart shaker, shaker ! I don’t wanna miss this chance. You’re my heart shaker, shaker ! What do I do ?© endlesslove.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 27 Avr - 18:37
昔々、あるところに ☽ Liang avait toujours adoré les situations complexes dont il fallait démêler les fils. Il aimait chercher l’idée, la solution qui permettrait de sauver la mise ou de limiter les dégâts. Et parfois, contre toute attente, une information s’offrait à lui sur un plateau d’argent, comme si elle lui avait toujours été promise. Évidemment, le fait que cette information soit en rapport avec la femme pour laquelle battait son cœur ne faisait qu’ajouter à la satisfaction que lui apportait cette découverte inattendue. Leur dernière conversation n’avait pas été des plus agréables, il s’en était difficilement remis, et il ignorait depuis lors comment l’approcher. Peut-être avait-elle raison. Peut-être cela ne pourrait-il jamais marcher, pas même en tant qu’amis. Peut-être devaient-ils simplement couper les ponts et redevenir des inconnus l’un pour l’autre. Si seulement cela avait été possible.

Inviter Asuka avait été une décision difficile à prendre. Liang avait longuement considéré les avantages et les inconvénients. Ils se verraient, ils parleraient, il lui apporterait une information dont elle pouvait avoir besoin, ou même envie. Ils se verraient, ils parleraient, et il ne cesserait de se demander si cette situation lui convenait ou non, parce que son cœur battrait comme un dératé lorsqu’elle serait à proximité. Liang était capable de bien des choses, mais il ne pouvait mentir à celle qu’il aimait. Sa tête parlant plus fort que sa raison, il s’était décidé à la faire venir, qu’importe les conséquences que cela pouvait avoir sur leur relation. Ils n’étaient plus à cela près, de toute façon.

À son arrivée, il n’était pas aussi confiant qu’il se l’était imaginé. Son sourire peinait à poindre le bout de son nez. Mais une fois le sujet introduit, il lui était impossible de rebrousser chemin. Il n’avait d’autre choix que de s’exprimer. « Oui, ta mère. » Était-ce vraiment une bonne idée ? Il était trop tard pour douter. Liang laissa son regard rencontrer celui de l’idole, quand il entendit ses questions. Il s’approcha d’elle silencieusement, réfléchissant à la façon dont il pouvait formuler ce qu’il avait appris sans paraître trop direct, sans avoir l’air trop distant. On lui avait de nombreuses fois reproché ce comportement. Trop pour qu’il en reste inconscient.

« Elle habite dans la banlieue de Tokyo. » Si on lui avait demandé son avis, Liang aurait affirmé qu’il n’était pas surpris de ce qu’il avait découvert. Après tout, quand on ne souhaite pas un enfant, c’est que notre situation ne le permet pas, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Généralement, c’est la seconde option. Certaines familles s’épanouissaient toutefois, même sans argent. Les Lee, jusqu’à la maladie de leur père, en était la preuve. Ils s’en étaient toujours sortis. « Et elle a des problèmes d’argent. »

Ces informations qu’il n’avait aucun droit de posséder, Liang les partageait avec elle. Un pari risqué, il en avait conscience, mais ne pouvait-il faire confiance à Asuka ? Peut-être l’idéalisait-il malgré lui. « Mais je sais où elle vit, si ça t’intéresse. » Il ne pouvait s’y rendre pour elle. Il n’était qu’un messager à qui l’on n’avait rien dit. Un agent en mission qui exécutait des ordres qu’on ne lui avait pas donnés. Comme quoi, parfois, le hasard faisait bien les choses.

code par me'ow

_________________

mastermind

somewhere in the world you got a robber and a bank and the bank robbed the people, so the people rob the bank and the police came to get him but they let him get away 'cause they're all just workin' to get paid the very same ©️ me'ow

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 20 Mai - 20:48
昔々、あるところに ☽ N'auraient-ils pas pu discuter de tout ça par téléphone ? Asuka savait bien que non. Le sujet était trop délicat, et surtout, elle avait eu envie de voir Liang. C'était plus fort qu'elle. Malgré ses bonnes résolutions, malgré sa promesse de ne pas le faire souffrir et de se tenir à distance, elle ne parvenait pas à rester bien longtemps loin de lui. Même si les messages s'étaient faits rares – pour ne pas dire inexistants – la jeune femme gardait l'espoir de pouvoir le garder dans sa vie. Mais n'était-ce pas là faire preuve de cruauté ? Certes, c'était Liang qui lui avait dit qu'il pouvait décider pour lui, mais tout de même. Par respect pour lui, après lui avoir parlé ce jour-là au parc, n'aurait-elle pas dû s'éloigner petit à petit, et devenir une connaissance du passé ?

Elle ne voulait pas y penser. Surtout pas après ce qu'il avait à lui dire. Au sujet de sa mère biologique. Sa génitrice. Asuka ne savait pas comment la considérer. Ses doigts jouaient nerveusement entre eux, elle déglutissait lentement, ne sachant quoi demander. Qu'avait-il pu bien apprendre ? Et si Naoto lui en voulait d'avoir cherché à en savoir plus sur leur mère avant de la rencontrer pour de bon ? Asuka était perdue, mais essayait de garder la face, posant timidement sa question, incertaine de savoir si elle voulait connaître les détails. Elle enregistra les deux informations. Banlieue de Tokyo. Problèmes d'argent. Un méchant pressentiment s'insinua en elle. Relevant les yeux vers Liang, elle pinça les lèvres. « Je ne sais pas... Je n'en ai pas parlé à Naoto... Il veut aller la voir, mais je ne suis pas sûre de le vouloir moi. » Elle prit une profonde inspiration, laissa sa main sur sa joue dans un geste pensif. « Elle lui a écrit cette lettre après toutes ces années... Tu crois au hasard ? » Elle ne réalisa pas de suite que sa question les menaient plusieurs mois en arrière.

code par me'ow

_________________

반했으니까 ♒︎ He might think I’m weird, but I can’t help it, I’ve fallen for him. You’re my heart shaker, shaker ! I don’t wanna miss this chance. You’re my heart shaker, shaker ! What do I do ?© endlesslove.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 26 Mai - 0:05
昔々、あるところに ☽ Liang savait qu'il n'aurait pas dû inviter Asuka, pas même pour une raison aussi importante que les informations qu'il avait découvertes au sujet de sa mère. Il n'était plus certain de la façon dont cela avait commencé. Tout ce qu'il savait, c'est que ce n’était pas un cadre dans lequel on a envie de se trouver, encore moins lorsque l’on est idole. Reste que, aux yeux de Liang, Asuka restait une personne très importante, qu’importe la fin de leur dernière conversation et les difficultés qu’ils avaient à communiquer. Il n’avait plus parlé avec elle, depuis la dernière fois, et de nombreuses choses s’étaient produites dans sa vie, pourtant calme, mais il n’avait pas réussi à effacer la trace qu’elle avait laissée en lui. Cependant, guidé par sa raison plus que par ses sentiments, Liang gardait ses distances.

« C’est une question rhétorique ? » La question était sérieuse. S’il croyait au hasard. « Tu sais bien que non. » Le hasard, ça n’existait pas. C’était une question de probabilité, de possibilités. Ce qui arrivait « par hasard » était juste la conséquence des décisions d’autres personnes. Mais cela, Asuka ne l’avait jamais compris. « Naoto est une célébrité maintenant. » Ces propos, lourds de sens, demandaient une explication qu’il n’était pas prêt à donner. Néanmoins, Liang pinça les lèvres. Pouvait-il y avoir une autre explication, moins rationnelle, moins directe ? Il avait toujours peiné à aborder les choses différemment, et Asuka avait pendant longtemps été capable de lui donner cette chance. « J’ai peur qu’elle n’ait d’autres desseins que de renouer contact avec lui. » Mais qui était-il pour l’affirmer ? L’enfant d’une famille pauvre, qui avait dû se battre pour arriver où il était aujourd’hui, qui avait fait le mal pour cela. Il avait conscience de ses actes sans parvenir à s’en vouloir : il n’avait fait que survivre. Mais tout cela, il ne pouvait l’expliquer à Asuka.

« Après, ce ne sont que des suppositions, il y a toujours une chance qu’elle n’ait aucune mauvaise intention. » Il savait que les hommes pour qui il travaillait étaient de mauvaises personnes, mais il savait également que toutes les personnes qui entraient en contact avec eux, d’une façon ou d’une autre, n’étaient pas forcément mauvaises. Ce n’était qu’une question de point de vue. Il réfléchit un instant avant de reprendre la parole. « Si tu veux, je peux m’en assurer… » C’était dangereux, c’était risqué. Elle ne devait pas être au courant de ses agissements, et pourtant… C’était Asuka.

code par me'ow

_________________

mastermind

somewhere in the world you got a robber and a bank and the bank robbed the people, so the people rob the bank and the police came to get him but they let him get away 'cause they're all just workin' to get paid the very same ©️ me'ow


    
 
昔々、あるところに |♥| ASUKIANG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Minato-