Il va y avoir du sport + kamiya haruno & fujiwara akasuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 16 Mar - 9:40
Il va y avoir du sport
Le parkour me permet de m'évader de la pression que je peux ressentir lors de mes entraînements au sein de mon agence. De temps en temps, j'ai besoin de me sentir libre. Grâce à ce sport, je ne suis pas obligée de suivre des règles que l'on m'impose. Vêtue d'un jogging et d'un haut moulant, je suis partie à la recherche d'un endroit plutôt sympathique pour faire quelques acrobaties. Il ne m'a pas fallu beaucoup de temps pour trouver des bâtiments qui se reliaient les uns aux autres. Le problème de l'art que je pratique peut être illégale. Sauter de toit en toit sans l'autorisation du ou des propriétaires pouvaient me donner quelques soucis. Si je ne préviens personne, je risque plusieurs verbalisations voir plusieurs sanctions. Avant de ne faire quoique ce soit, je préviens Haruno pour qu'elle puisse venir me tenir compagnie. Elle m'a toujours dit qu'elle voulait essayer le parkour. Elle a sûrement envie d'avoir un peu d'adrénaline dans sa petite vie. Je lui envoie par message qu'elle doit se tenir prête, qu'elle doit venir en tenue de sport afin qu'elle puisse s'entraîner avant de voyager sur les hauteurs des appartements. Je vais être en quelque sorte une professeur pendant une dizaine de minutes avant de redevenir la petite fille chiante qui se nomme Akasuki.
Le programme que je vais lui ordonner de faire est plutôt léger. Elle va commencer avec les étirements pendant dix bonnes minutes, mais aussi à bien retomber sur ses pieds pour éviter de se blesser. Quoiqu'il arrive, je serai derrière elle au cas où. Mon objectif premier est de lui apprendre toutes les sécurités avant de partir à l'aventure toutes les deux. Je suis heureuse de pouvoir transmettre une passion à l'une de mes proches. Haruno sera la deuxième personne à m'accompagner sur les toits de cette bonne vieille ville. J'espère qu'elle allait pouvoir venir malgré l'emploi du temps de la japonaise. Être au sein d'une agence n'est pas toujours facile. Nous n'avions pas beaucoup de temps libre. J'espère de tout cœur qu'elle n'a rien à faire pour qu'on puisse s'amuser comme deux petites enfants qui jouent à la poupée en rentrant de l'école élémentaire. De plus, je veux lui montrer un endroit où l'on peut voir des choses magnifiques. Je tiens à lui faire partager l'un de mes coins préférés après les échauffements et l'entraînement de celle-ci. Je n'ai plus qu'à attendre la présence de mon amie.
kamiya haruno &
fujiwara akasuki
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 18 Mar - 23:52
wanna be free ♡ ft. Akasuki
 (♡)Malgré la situation actuelle des choses, Haruno passait le plus clair de son temps à l’agence à s’entraîner, prête à assurer peu importe ce qu’on lui demanderait. C’était un peu le même ressenti qu’avant ses débuts, lorsqu’elle attendait impatiemment qu’on l’a remarque… sauf qu’il ne s’agissait plus de ses débuts, justement. C’était un peu triste mais elle tentait par tous les moyens de garder la tête haute, car elle avait appris avec le temps qu’elle devait maintenir une bonne image, quoi qu’il arrive. Elle usait de cette règle comme un moyen de garder espoir, et de ne pas s’apitoyer sur son sort.

Aujourd’hui, elle n’en aurait de toute façon pas l’occasion, puisqu’elle devait rejoindre son amie Akasuki, à Minato. Elle ne s’était pas confiée au sujet de ce qui l’a tracassait en ce moment, et elle n’avait donc pas à craindre une ambiance étrange entres elles […]. « J’ose même pas demander pourquoi tu m’as donné rendez-vous ici » lâcha-t-elle en arrivant. Haruno avait déjà une bonne idée de la raison et elle plaidait même coupable, pour le nombre de fois qu’elle avait supplié Akasuki pour une démonstration… Le parkour semblait être, par définition, une source de liberté qu’elle avait toujours rêvé de ressentir mais de la même façon, elle trouvait ça flippant. Par curiosité, elle avait regardé des vidéos sur internet, des personnes sautant sur n’importe quelles hauteurs -des toits bien souvent- aussi aisément qu’elle sautait parfois les deux dernières marches de l’escalier. Déjà qu’elle s’aventurait peu souvent à sauter plus que deux marches… ça semblait être de la folie pure. Pour autant, elle avait écouté les conseils de son amie et s’était d’une tenue qu’elle espérait adéquate, dans laquelle elle était bien libre de ses mouvements. Pour le reste… elle n’avait plus qu’à bien être à l’écoute et suivre chacune des recommandations d’Akasuki. Ou de se mettre sur son dos et se laisser guider en toute sécurité.

Tout de même excitée à l’idée d’apprendre (petit côté casse-cou de sa personnalité que beaucoup ignorait), la petite Kamiya s’était mise d’elle-même à s’étirer, jugeant qu’elle allait certainement en avoir besoin. « On risque rien, hein ? ». Non pas qu’elle avait déjà peur de se faire mal avant même d’avoir commencé, mais maintenant qu’elle y pensait, cette pratique prenait des allures peu légales. Même si elle était avide de liberté depuis quelques temps, elle doutait que virer dans l’illégale soit une bonne idée.


TEMPLATE BY SPICA OF SHINE

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 26 Mar - 8:43
Il va y avoir du sport
La vie dans cette ville semblait assez monotone, calme malgré le fait que la population est augmentée. Comme tous les matins, j'aimais courir sur les toits, dans la rue. La sensation de se sentir libre est... Je n'ai pas de mot pour décrire ce sentiment. Je ne ressemble pas à toutes ces personnes qui allaient au travail tous les jours, marchant du point A comme des robots pour atteindre le point B n'est pas quelque chose de concevable à mes yeux. Certes, il est évident que je vais devoir être comme ça lorsque je débuterais, mais pour l'instant, je ne veux pas ressembler aux japonais de cette société. Je ne suis évidemment pas une anarchiste mais je ferai en sorte de me battre et de ressentir cette sensation de liberté lorsque je serais une artiste. Ce sont toutes ces choses que je veux transmettre à Haruno. Peut être qu'elle allait me prendre pour une folle. Le principal avant tout est de lui montrer l'un de mes hobbies. « Tu n'oses pas demander parce que tu as peur ? » Mais qu'est-ce que la peur ? La peur est une émotion qui nous fait prendre conscience qu'il y a un danger ou une menace. Pour ce coup-là, elle devait me faire confiance sinon... elle risquait d'y rester et moi aussi. Je ne veux pas qu'un accident ait lieu alors je vais faire en sorte pour qu'elle soit sûre d'elle. Il faut savoir également que lors de mon commencement dans ce sport, j'étais très inquiète. J'avais peur du vide, je ne voulais pas faire des acrobaties. Alors... au début, je ne voulais pas essayer mais mon frère m' a seulement dit de lui faire confiance. C'est grâce à lui que j'ai pu vaincre cette crainte qui voulait dicter toutes mes actions. Je suppose qu'avec mes conseils, elle allait pouvoir avancer et combattre cette peur. Je la regarde s'étirer et je fais de même avant de monter tout en haut. « Pour l'instant, on ne risque rien. Tu as pris l'initiative de t'étirer toute seule. Je pourrais presque croire que tu en as déjà fait. » Il fallait que je la rassure un minimum. Une fois l'étirement de fait, j'attrape la main de la brune et je l'emmène sur le toit du bâtiment que j'avais repéré tout à l'heure. Il est temps pour nous de faire quelques figures avant de le faire à fond. Je me mets sur un obstacle puis j'analyse celui qui est en face de moi. Il n'y a pas beaucoup de distance puis c'est pour entraîner l'équilibre que je fais cela. « Tu vas faire comme moi. Tu vas sauter d'ici et atterrir point jouer sur le rebord de l'obstacle qui se trouve en face. » Je commence pour la mettre en confiance. Je viens me mettre au milieu pour venir la récupérer si elle perd son équilibre. « Tu peux y aller à fond, je couvre tes arrières. » C'est mon rôle d'entraîneur, mais aussi mon rôle d'amie. Je me dois de la protéger coûte que coûte.
kamiya haruno &
fujiwara akasuki

    
 
Il va y avoir du sport + kamiya haruno & fujiwara akasuki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Wii Sport
» CAN 2012 : va y avoir du sport
» Agoraphobie - "la peur d'avoir peur"
» Al Jazeera Sport va avoir le X-Factory dans le Trapèze....!!
» Comment avoir 576Mo de RAM (448Mo par défaut) Pour COOKERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Minato-