[parc gyoen] Teach me if you can [love coach]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 10 Mar - 20:56
TEACH ME IF YOU CAN !

Le froid. Encore présent en dépit du printemps qui tarde à arriver, mais ce n'était pas le genre de choses qui stoppaient Ho Beom, bien décidé à tenir ce pari ridicule, mais aussi attisé par la curiosité de ce métier étrange qu'est celui de "love coach". Ça s'apprenait vraiment "aimer"? On pouvait tomber amoureux sur commande ou vraiment savoir ce qui était fait pour nous ou non? C'est un peu gros, et puis il y a autre chose qui est gros, c'est le cas de Ho Beom, techniquement le specimen le plus inapproprié pour être cerné et tomber amoureux like that, mais peut-être se trompe-t-il sur son propre cas, ce qui ne serait pas une première. Encore plus évident, il doit se planter sur la vraie notion du love coach, ou sa fonction mais peut-être allait-il lui expliquer ce dont il s'agissait, après tout, c'est un cas désespéré le Ho Beom. C'est même peu dire, il ne sait même pas ce qui lui plait ou non, et ce qu'il est prêt à faire ou non. En fait si ça c'était facile à déterminer. Ho Beom rimait avec le fait d'être capable d'à peu près tout. Il partait du principe que demain, il pouvait être de leur coté, alors pourquoi ne pas profiter de chaque instant, même si parfois c'est stupidement?

Il ne renoncerait pas à ce pari qu'il a fait avec Jin Seok, après avoir vu ce vieil épisode. Bien déterminé à ne pas perdre sa dignité légendaire de bon parieur, il a pris rendez vous avec cet homme et le fait qu'il ne soit pas inconnu des lumières du grand public est un fait d'autant plus attractif pour l'homme en question. Quoi qu'il n'en savait rien en fait, peut-être même qu'il se fichait qu'il ne soit pas un inconnu et qu'il avait juste dit oui? Autant de questions que le coréen ne se posaient même pas, c'était bien trop loin de sa légèreté de prise de tête pour l'affecter. Ponctuel , au lieu dit, il jette un œil au ciel qui se veut pluvieux, lui qui n'a qu'un cuir et qui est de noir vêtu, il va se retrouver trempé comme une vieille algue si les averses viennent à le titiller. Avec un peu de bol, le fameux coach aura avec lui un parapluie. Les filles en ont toutes un non, il doit se dire que si Ho Beom a besoin grandement de lui c'est qu'il n'est pas doué, et que par conséquent il aura oublié CE parapluie là. Vous croyez quoi c'est une ruse! Si la fille est mouillée c'est carrément plus sexy. C'est aussi bien plus pervers il faut le reconnaitre, ce qui prouve d'autant plus son besoin d'être rééduqué question séduction, lui qui ne se rend même pas compte de ce qu'il dégage, à tel point qu'il s'approche d'une vieille dame qui observe des canards, pour les observer lui aussi. Et la voilà pas qui le regarde de travers comme si elle allait se faire braquer son sac! Bon ok, il est fauché, mais de là à braquer une vieille, faut pas pousser. Il doit pas avoir la cote avec les petites mamies. Du moment qu'il lui fout pas un coup, ça lui va lui. Elle se barre, tant pis, ça fera plus de canards pour lui, vu qu'il attend et qu'il sait pas quoi faire de sa peau.



Codage par Libella sur Graphiorum
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 15 Avr - 18:14
TEACH ME IF YOU CAN !

Hiromu se hâta de sortir de son appartement, aux aguets. Son casque de moto en main, il remonta ses lunettes de soleil sur son nez. Si les jours restaient froid, il avait l'impression de sentir le printemps venir. Et ça ne l'arrangeait pas vraiment. Comme bon nombre de ses compatriotes, il était allergique au pollen. Au moins, ça lui donnerait une véritable excuse de porter un masque chirurgical. Parce que sa petite notoriété ne justifiait pas forcément tout. Enfourchant sa moto – son seul véritable amour – il se mit en route vers le parc Gyoen. Sous son casque intégral, il ne sentait pas le vent lui fouetter le visage, et son blouson de cuir le préservait du froid. Néanmoins, un coup d’œil vers le ciel indiquait que la pluie menaçait. Devait-il prévoir un autre lieu de rencontre ?

Son rendez-vous d'aujourd'hui était d'ordre professionnel. De sa véritable profession. Love coach. Si son carnet était plein, Hiromu avait bien trouvé une place pour celui qui l'avait contacté de façon un peu trop libre à son goût. Mais pourquoi pas ? Après s'être renseigné, il s'était rendu compte qu'il le connaissait. Du moins, en partie. Ce n'était personne d'autre qu'un trainee prometteur avec qui il avait déjà eu l'occasion de travailler. Certes, c'était là un grand mot – ses bandmates et lui avaient participé à la nouvelle émission qu'il présentait. L'épisode ne datait que de deux jours auparavant ! L'espace d'un instant, le love coach avait hésité à annuler. Pourquoi ne pas lui proposer un confrère ? Mais le truc, c'était qu'il n'avait confiance en personne. Et si on vendait la mèche ? Et si, par sa faute, la carrière de ce jeune homme était compromise parce que le pauvre voulait seulement savoir comment trouver l'amour ? Ah ! Ces jeunes !

Garant sa moto non loin des grilles du parc, Hiromu réfléchit un instant. Et s'il lui donnait simplement quelques conseils, vite fait bien fait ? Ho Beom n'avait pas l'air d'avoir franchement besoin d'être aidé. Bon, d'accord, il était Coréen et il avait ces deux oreilles qui pointaient de façon un peu trop visible, mais le love coach était sûr qu'il y avait des filles – et des garçons – assez bizarres pour trouver ça sexy. Cherchant son client des yeux, il le remarqua assis sur un banc. Ses lèvres se tordirent. Pourquoi devait-il y avoir des canards ? Fermant les yeux, Hiromu respira profondément. Non... Il ne pouvait pas se montrer faible maintenant ! « Hey, salut ! » Un peu trop détaché, peut-être ? « Désolé, je suis en retard ? » Il jeta un coup d’œil à sa montre, restant debout à bonne distance du banc, mais surtout des canards. « C'est bizarre de se revoir comme ça, hein ? J'aurais pas pensé que t'aurais besoin de conseils pour ça ? » Se montrait-il trop familier ? Hiromu s'en fichait un peu. Le malaise en serait presque palpable.



Codage par Libella sur Graphiorum
 
[parc gyoen] Teach me if you can [love coach]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Au sujet du Parc St Sauveur !!!!
» Parc d'attractions Grand Huit et Montagnes Russes !!!
» Parc Tony Neuman à Luxembourg
» Monde Sauvage Aywaille - Parc Animalier de la Reid - 19 avril 2008
» Love me tender

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Wonderful Tokyo :: Shinjuku-