Les Tokyoïtes et scénarios tokyoïtes sont fermés pour cause de surpopulation ! Favorisez les trainees ! heart



 

 Luke, I'm your father ft. Kazuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 27 Jan - 18:23

" Luke, I'm your father "
ft. Heaven & Kazuya combat  



Lorsqu’ils avaient pris la décision mutuelle de devenir parents d’un chiot, le duo d’abrutis composé d’Heaven et Gabriel n’avait pas envisagé une seule seconde que leurs douces moitiés respectives puissent ne pas être friandes de l’idée d’une garde partagée. À leur décharge, les deux crétins nationaux étaient en état d’ébriétés et en peine d’amour, au moment de leur prise de décision controversée. Sans compter qu’avoir passé les derniers moi à alterner le changement de domicile de leur chiot sans jamais avoir à confronter Kazuya devant le fait accompli lui avait presque rendu la chose légitime. S’il n’était jamais incommodé par l’existence de Tequila, il ne pourrait pas se fâcher qu’elle ait noyé la perte de son enfant dans l’adoration absolue d’un canin. Et puis, son fils prodige était la plus belle merveille du monde, il suffisait qu’elle trouve le bon moment pour lui annoncer son existence, qu’elle les présente en bonne et du formes, et ils ne pourraient que craquer l’un pour l’autre… Oui, dans sa tête, le scénario était parfait, sublime, le genre digne d’un film à l’eau de rose… Dans la réalité, c’était plutôt autre chose.

Dans le monde réel, elle était écrasée sur le canapé de l’appartement de son petit ami ou elle avait tout récemment élu domicile, bouquin sur les cuisses, elle profitait de sa dernière semaine de congé maladie avant de reprendre la boulot, lorsqu’un message texte de son meilleur ami avait attiré son attention. Gabriel avait un imprévu et il voulait savoir si elle pouvait surveiller leur fils pour la journée. Pensait-il vraiment  qu’elle allait dire non? Si on lui donnait le choix, elle conserverait leur enfant 24/7, d’autant plus qu’elle remettait sérieusement en question le bienfondé d’une exposition trop prolongé à la pétasse russe qui servirait de compagne à son ami. Juste d’y penser, elle avait envie de s’enfuir au bout du monde avec Tequila. Mettant de côté cette idée, après tout, la détestable Anastasia portait le futur enfant Jésus, elle pouvait bien lui pardonner son sal caractère…

Souriant alors qu’elle tapait sa réponse positive, boucle d’or s’était rapidement précipité vers sa chambre pour enfiler des vêtements plus acceptable que son pyjama, se coiffer un brin, se rendre présentable. Son chien lui avait manqué, beaucoup, et elle était folle de joie à l’idée de l’avoir pour le  week-end. Ça serait le moment parfait pour le présenter à son amoureux, en bonne et dû forme. Attrapant ses clés, elle conduit jusqu’au domicile de son ami pour récupérer le chien, prenant quand même un temps d’arrêt pour texter à Kazuya qu’elle avait une surprise pour lui. Grave erreur numéro un. Ramenant le chiot jusqu’à l’appartement encore vide, elle lui fit quelques papouilles, lui présenta les pièces, avant de réaliser qu’elle avait totalement oublié de lui prendre de la nourriture chez Gabriel. Merde. Gratouillant les oreilles du chiot, elle se pencha pour lui annoncer d’une voix de totale attardée : « Maman reviens vite mon trésor. Tu vas faire une belle sieste? » … total débile oui.

Le canin avait jappé son approbation et elle avait repris ses clés, se mettant en route vers le vétérinaire le plus près pour chercher de quoi nourrir son enfant .Oublié Kazuya, oublié le chiot qui s’était entretemps permis de grimper sur leur lit, de se rouler en boule, et d’y somnoler. Elle n’avait pas envisagé la gravité de sa connerie numéro 2, lorsque, une trentaine de minutes plus tard, elle rentra au bercail, ouvrant la porte sans remarquer les souliers de son petit ami, sac de croquettes en main, dans un : « Tequillaaaaaaaaaa   »
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 8 Fév - 22:56

" Luke, I'm your father "
ft. Heaven & Kazuya combat  



Des tas de choses s’étaient passés ces derniers mois, plus de bonnes que de mauvaises et aujourd’hui encore, Kazuya peinait à croire que tout cela pouvait être vrai. C’était beaucoup trop beau, le calme avant la tempête comme il se plaisait souvent à le dire. Néanmoins avec tout ce qu’il avait traversé l’an passé, ce n’était pas non plus étonnant à ce qu’on lui accorde un peu de repos dans sa vie qui avait été lourdement tourmenté. Est-ce qu’il allait mieux ? Oui, beaucoup. Certes, sa culpabilité ne s’estomperait pas de si tôt, elle serait toujours là malgré le temps qui ferait son cours cependant du mieux qu’il le pouvait, il essayait de ne pas trop y songer et d’avancer. Ce n’était pas en se morfondant sur son sort qu’il arrangerait quoi que ce soit, ce n’était pas en pleurant, en se plaignant ou en râlant qu’il parviendrait à quelque chose. Alors, il s’était repris en main et à présent, Heaven était de retour dans son existence. Les problèmes qui s’étaient immiscés dans leur existence, plutôt que les nier, plutôt que les dénigrer, ils devaient s’en servir comme une grosse leçon, comme une expérience et en prendre note pour l’avenir de leur relation. Le chanteur était heureux de la retrouver, il avait besoin d’elle plus que ce qu’il ne lui avait jamais dit et dans le fond, ils n’étaient plus grand chose sans l’autre... Certainement que si Heaven avait du sortir de sa vie pour une raison comme une autre, lui peinait à s’imaginer avec quelqu’un d’autre que cette dernière. Il l’aimait énormément, comme il n’avait jamais aimé personne auparavant et il ne se voyait pas éprouver autant de sentiments pour une autre que ce qu’il ressentait pour elle. Elle était « la » bonne, elle l’avait toujours été et probablement qu’il l’avait su le premier jour où il l’avait rencontré et qu’ils avaient joué au ninja dans l’établissement de la Johnny’s. Cette jeune femme était unique, elle était particulière et aucune autre ne pouvait l’égaler. Il était certain de ce qu’il avançait et le fait qu’elle soit malade n’avait jamais rien changé. Jamais il ne souhaitait la rejeter ou la mettre de côté sous prétexte que oui, malheureusement, il risquait de la perdre pour toujours plus tôt que ce qu’il acceptait de concevoir. Parce que c’était difficile de se dire qu’un jour viendrait et qu’elle ne serait plus à ses côtés pour lui rétorquer ses bêtises qu’elle seule avait le secret, pour lui sourire comme si elle était le soleil à part entière et l’accueillir comme s’il était le meilleur homme de la Terre. Il ne serait jamais en mesure de se lasser de cette image. Jamais. Il ne savait pas si Heaven était satisfaite auprès de lui, s’il rattrapait doucement chacune des erreurs qu’il avait pu commettre par le passé mais du mieux qu’il le pouvait, l’artiste essayait. Il tentait d’être lui-même, de la couver d’amour comme il l’avait toujours fait et de lui offrir toute l’attention qu’elle méritait autant de fois qu’il le pouvait.

Pourtant, malgré tout l’amour qu’il lui portait, Kazuya n’avait pas été en mesure de comprendre, de suite, ce qu’il se passait dans son appartement. La journée avait été longue, le tournage du drama avait été difficile et épuisant. Ils avaient célébré l’anniversaire de Kuranosuke-san et il n’avait pas vu le temps qui s’était écoulé à une vitesse folle. Tout ce qu’il souhaitait était de se déshabiller, se prélasser dans un bain chaud avant de se caler confortablement devant la télévision, dans les bras de sa petite amie si celle-ci était à la maison. Même manger, il n’en avait pas le courage... Juste un peu de repos et avoir une bonne nuit de sommeil était tout ce qu’il demandait. C’était raté. Il l’avait aussitôt qu’il avait fait irruption dans sa chambre, le torse dénudé prêt à aller prendre sa douche, et qu’un animal non identifié se retrouvait endormi sur son lit. Une chose qu’il n’avait jamais autorisé, pas même à Ran, sa chienne adorée qui vivait désormais chez ses parents. C’était à croire que quelqu’un là-haut en avait après son besoin de se reposer convenablement.

Un soupir franchit la barrière de ses lèvres alors que s’approchant doucement, et bien oui, il ne connaissait pas cette boule de poils et même s’il se doutait qu’elle n’était pas rentrée ici par hasard, il voulait à tout prix la faire descendre du matelas. Des petits « Hey ? » s’échappèrent de sa bouche tandis qu’il essayait de réveiller le chien avant d’élancer ses mains devant lui dans des « pshiit » et des « Ce n’est pas ton lit ». qui ne semblèrent apparemment pas fonctionner.  « Qu’est-ce qu’il faut que je fasse pour que tu comprennes ? » Comme s’il allait te répondre abruti, c’est un chien. Chien qui paraissait apprécier le narguer au vue de comment il le regarder sans daigner bouger pour autant. « Aller, sors de là » Insista l’idole en agitant toujours ses mains en avant. Sa patience avait des limites et décidant d’employer les grands moyens, le chanteur grimpa mollement, doucement sur le matelas jusqu’à finalement lever ses bras en l’air, les doigts pliés et les sourcils froncés tel un monstre prêt à attaquer sa proie... Ceux-ci s’abaissèrent très lentement en direction de l’animal avant de l’attraper tout à coup, dans un mouvement extrêmement rapide puis de faire sauter le chiot délicatement sur le sol. Il souffla de satisfaction, fier d’avoir finalement réussi, hors malheureusement son espoir fut de courte durée et son expression se transforma dans une mine blasée quand l’animal remonta directement sur le lit, reprenant sa place initiale.

Au même moment, la porte d’entrée de son appartement se claqua dans un faible bruit, signe que sa petite amie était de retour. Okay, il allait lui charger de cette tâche parce qu’il n’en avait pas la force et qu’il ne souhaitait pas s’épuiser non plus. Ses yeux défièrent le chiot du regard, le dévisageant comme s’il était le mal en personne avant qu’il ne s’empare d’un jogging et d’un nouveau tee-shirt dans son armoire puis de sortir de la chambre. « Tu as adopté un chien ? » Demanda directement Kazuya une fois au salon, un ton assez neutre mais qui reflétait également sa fatigue. Il ne voulait pas connaître les détails pour l’instant ni la réprimander sur le fait qu’elle ramenait un animal dans son appartement sans même lui en avoir fait part avant. Tout ce qu’il souhaitait était que cette bestiole dorme ailleurs que dans sa chambre, ni sur son lit, ni sur son canapé, ni sur aucun autre meuble. Le pourquoi, l’artiste ne lui avait pas donné le temps de répondre qu’il avait enchérit aussitôt. « Fait ce que tu veux mais vire-le du lit. Je ne le veux pas dans la chambre et je n’ai pas envie de me battre avec non plus. » Et il avait encore moins envie de se disputer avec elle seulement on ne pouvait guère lui reprocher d’être agacé. Il espérait passer une soirée tranquille avec sa petite amie et voilà qu’un nouvel élément externe venait perturber cette tranquillité à laquelle il s’attendait.  
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 11 Fév - 16:05

" Luke, I'm your father "
ft. Heaven & Kazuya combat  



[size=12]Peut-être qu’elle aurait dû lui parler de Tequila avant, lui avouer qu’au plus profond de sa déprime, elle avait adopté un canin pour remplacer le vide énorme qui s’était emparé de son existence, sauf que comme tout le reste, elle avait repoussé, elle avait trouvé mille et une excuses pour ne pas aborder le sujet, pour ne pas ouvrir une nouvelle dispute. Ils se rencontreraient un jour, avait-elle finalement conclus mentalement, et Kazuya finirait assurément par adorer la boule de poil affectueuse qu’était son enfant à quatre pattes. Après tout, son petit-ami était le genre d’homme à aimer les animaux, et son fils prodige était tellement mignon, tellement calme, qu’elle doutait qu’ils puissent ne pas s’entendre. Oui bon, ça, c’était avant qu’elle ne laisse le chiot seul dans l’appartement, sans annoncer sa présence au propriétaire des lieux, et que leur tout premier contact soit une guerre acharnée pour le confort d’un lit. Oh qu’elle aurait aimé voir cette dispute silencieuse entre sa tortue et son chiot, ça l’aurait probablement fait éclater de rire que de le voir tenter de traquer le minuscule chien avec autant de précautions que s’il s’était agis d’une bête féroce! Du bonbon pour les yeux. Hélas, elle avait dû partir pendant les faits, aller en quête de nourriture histoire de ne pas avoir à endurer un Tequilla affamé qui tentera assurément de se faire les dents sur les meubles en quête de victuailles. Oh naïve créature, blonde de cervelle, lorsqu’elle était rentrée, sac en main, appelant comme une vraie débile son enfant endormi, elle était loin de se douter qu’elle aurait à gérer ça…

Et par ça, on entend son petit ami au visage blasé, semi épuisé, qui revenait vers elle avec tout sauf l’euphorie attendue devant les présentations. Merde. Est-ce que son chien avait faire quelque chose de mal? Boucle d’or avait haussé un sourcil en le dévisageant, avant de chercher des yeux la bêtes qui demeurait introuvable. Est-ce que son petit ami l’avait abattu? Elle prenait la note mentale de vérifier ce qu’il lui servirait à manger ce soir, hors de question de s’empiffrer d’un sauté de corgi! Comme une gamine prise en défaut, elle avait déposé ses achats et s’était avancée, la mise basse, consciente d’avoir gaffé. Non seulement, Kazuya ne semblait pas emballé par la présence du chien dans son logement – on pouvait le comprendre – mais en prime…. Oui, vraiment, elle aurait dû lui en parler. Son pauvre cœur battait à tout rompre, la dernière chose qu’elle voulait, s’était de se disputer avec lui, et elle voyait franchement mal comment cette discussion pourrait bien aller. Pourquoi Philip n’était pas là hein, son frère aurait assurément su comment annoncer à son amoureux qu’elle avait adopté un enfant avec un autre homme… Enfin homme, Gabriel était aussi asexué que possible à ces yeux, elle le voyait d’avantage comme un animal domestique que comme un potentiel prospect. Elle s’était mise tortiller une mèche de cheveux, devant l’interrogatoire, débutant d’une petite voix un : « … Oui. »

Coupable! Elle entendait déjà le juri! Elle devait sonner comme une vraie folle, qui ramène un chien sans prévenir! Se sentant le besoin de se justifier, elle avait quand même relevé les yeux vers sa tortue en ajoutant, ne sachant trop si ça creusait sa tombe ou si ça aidait son cas – elle aurait eu besoin d’un avocat : « Enfin, je veux dire, je l’ai adopté mais … pas aujourd’hui quoi, ça fait des mois que j’ai Tequilla! » Des mois, et elle ne lui avait rien dit?! Tu ne t’aides pas! Elle allait ouvrir la bouche pour poursuivre son explication, lorsque le ton sans équivoque de son petit ami attira son attention. Le virer du lit? Ses traits s’étaient illuminés! Oh! Il avait dû grimper dans le lit comme elle le laissait faire dans son appartement, logique. « OH!!! Il dort?! » sa voix avait été stridente, surexcitée, elle était carrément gaga de son enfant. Furtivement, elle s’était déplacée vers la chambre, pour tomber nez à nez avec un Tequila beaucoup plus coopératif. La voix de sa mère l’ayant tiré de son repos, il avait jappé une fois, avant de trottiner joyeusement dans l’appartement. « [color=#cc9933 Tu vois, il est descendu tout seul…. Tu aurais pu lui demander tu sais, il écoute bien. [/color] » … Heaven…

On doit répéter qu’elle était gaga de son chien? Flattant la tête du cabot, elle le regarda trottiner joyeusement vers le propriétaire des lieux et………. Oui, il se frottait à sa jambe. Elle pouffa de rire, notant mentalement le besoin d’annoncer à Gabriel que leur enfant était probablement gay. Une fois intime avec le pauvre Kazuya, le chiot, se mit à lécher le bas de son pantalon, avant de relever ses grands yeux vers, lui, adorateur. Heaven s’était approchée, réjouie ! « Han!! Regardes! Il t’aime déjà!!! » … Un peu d’explication ? … Ça venait, ça venait. Mais pour l’instant, elle avait continué à regarder Tequila qui agitait la queue, tout heureux, en attendant d’être flatté par son nouveau rival, s’exclamant, groupie. « Tu l’aimes ton oncle hein Teq’ ?? Tonton Kazu’ il va t’a-d-o-r-e-r! » Oncle? Pourquoi pas père? Olalala.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 19 Fév - 16:46

" Luke, I'm your father "
ft. Heaven & Kazuya combat  



Plus tard, peut-être il s’excuserait - ou peut-être pas - cependant Kazuya était épuisé et avait clairement d’autres choses en tête que de devoir supporter un animal qui n’était pas le sien. Il avait laissé Ran chez ses parents justement parce qu’il n’avait plus le temps de s’en occuper, il avait déjà tout juste le temps de s’occuper de lui-même donc un animal ? Il n’avait pas envie de se disputer avec sa petite amie, il n’avait pas envie de savoir pour l’instant d’où provenait ce chien... Cela l’énervait, bien sûr, de savoir qu’elle ait pu faire ça dans son dos, de savoir qu’elle ait osé le ramener dans son appartement sans même lui en parler avant et ça, il ne le supportait pas. Probablement que la surprise aurait été moins mauvaise s’il avait été mis au courant avant, tout comme il lui aurait fait comprendre ce qu’il acceptait et ce qu’il n’acceptait pas tel que le fait que l’animal puisse aller dans sa chambre, pire encore, grimper sur son lit. Son propre chien n’y avait jamais été autorisé donc il était hors de question que celui d’un autre puisse le faire. Le chanteur était quelqu’un d’assez perfectionniste et quelque peu maniaque, il aimait lorsque tout était rangé, lorsque tout était propre et des poils de chien sur ses draps, c’était non. Il y avait un minimum d’hygiène à respecter et il espérait que Heaven le comprenait. Encore, elle était chanceuse que l’idole était une personne originairement calme... Quelqu’un d’autre lui aurait probablement crié dessus à son retour, non pas sans lui ordonner de « dégager » cette bestiole de la maison. Kazuya n’était pas ainsi, il lui demanderait des explications plus tard. Tout ce qu’il désirait était qu’elle fasse sortir Tequila, de son nom apparemment, de sa chambre puis qu’elle s’en occupe correctement afin qu’il puisse prendre sa douche paisiblement sans avoir à s’inquiéter de ce qui se passerait de l’autre côté de la salle de bain. « Heaven. » La reprit sévèrement l’artiste, la lueur dans ses pupilles montrant clairement qu’il ne plaisantait pas. Il n’en avait que faire que son chiot soit en train de dormir, ce n’était pas le problème. L’écoutait-elle au moins ?

Un soupir traversa la commissure de ses lèvres, ses yeux se levant au ciel lorsque l’animal fit son apparition dans la pièce et qu’en plus, sa maîtresse se permettait de lui donner des conseils. Kazuya n’en fit aucun commentaire. S’il en faisait, il risquait de s’énerver et il n’en avait pas envie. Seulement tiendrait-il encore longtemps avec Tequila qui osait venir contre lui puis lécher son pantalon ? D’un geste instinctif, le chanteur essayait de retirer sa jambe, en vain. Le fait qu’elle l’ait baptisé « tonton » plutôt que « papa » ne lui avait pas effleuré l’esprit sur l’instant, probablement que ce détail lui reviendrait à l’esprit plus tard lorsqu’il aurait la tête plus reposée. « Je ne vais pas l’adorer. Enlève-la de là. » En soit, de sa jambe. Ne voyait-elle pas que le jeune homme était à bout de nerf et qu’il faisait de son mieux pour se contrôler ? « Tu aurais pu au moins me prévenir que tu comptais ramener un animal chez moi. » Il souffla de plus bel. « Enfin, laisse tomber. Je vais prendre ma douche. » Sur ses dires, il désigna les vêtements qu’il tenait entre ses mains avant de faire demi-tour puis de s’enfermer dans la salle de bain. Et il y resta un petit moment, se détendant paisiblement dans la baignoire remplie d’eau chaude alors que, enfin, toutes les questions commençaient à tournoyer dans son esprit. Depuis quand exactement sa petite amie avait-elle ce chien ? Pourquoi ne lui en avoir jamais parlé et surtout, pourquoi ne pas l’avoir prévenu aujourd’hui ? Leur plus gros problème a toujours été leurs lacunes de communication mais ils avaient promis de corriger ça, et de toujours parler lorsqu’il y avait quelque chose donc pourquoi ne l’avait-elle pas fait ? Un simple message aurait pu suffire. Puis maintenant qu’il y songeait, le terme « tonton » le perturbait aussi. Soit, peu importait.

Lorsqu’il quitta la salle de bain, sa colère ne s’était pas dissipé et probablement que ça se lisait dans l’expression qui reflétait dans ses prunelles. Et si Heaven avait espéré l’amuser en déguisant l’animal, cela ne sembla pas fonctionner sur l’idole qui leva de plus bel ses iris vers le ciel. Assurément que dans d’autres circonstances, il en aurait rigolé et aurait fait une blague sur le sujet mais pas ce soir, il n’était pas d’humeur. « Est-ce que j’ai l’air d’être humeur à plaisanter ? » Parce qu’il ne l’était pas du tout. « Vire-la du canapé. » Et ce n’était pas une chose sur laquelle, elle pouvait négocier. Les chiens, ça dormait sur un panier, pas sur un sofa ou sur un lit. Enfin... Heaven n’eut pas besoin de rétorquer grand chose que Tequila avait quitté le divan d’elle-même, le peignoir autour d’elle tombant petit à petit alors qu’elle s’amusait à lui tourner autour puis mordiller le tissu de son jogging en guise d’affection. Il secoua doucement sa jambe afin de l’inciter à le lâcher mais en vain. « Bordel ! » Répliqua l’idole d’un ton plus sec qu’il ne l’aurait voulu. De ses doigts, il obligea l’animal à retirer ses dents de son pantalon. « Je vais me coucher. » Il en avait plus qu’assez de cette mauvaise comédie et il avait juste besoin de repos. « Et ne t’avise même pas à l’amener dans la chambre. Il reste là. » C’était déjà gentil de sa part d’accepter ce chiot dans son appartement alors qu’on ne lui avait même pas demandé son avis, hm ? Il n’attendit pas de réponses de sa petite amie qu’il partie rapidement dans la pièce désignée, claquant sèchement la porte derrière lui avant qu’il ne s’affale sur le lit et soupire pour la énième fois en cette soirée. Il n’aurait pu dire ce qui l’agaçait le plus, si c’était d’avoir un animal dans son appartement à qui la jeune femme laissait faire tout ce qu’il désirait ou si c’était simplement le fait que cette dernière ne lui ait rien dit à son propos. Probablement était-ce un peu des deux.


    
 
Luke, I'm your father ft. Kazuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Lucky Luke chez quick
» LucKy LuKe
» Pub Lucky Luke
» lucky luke scheich
» Lucky Luke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Chûô-