The less you care, the happier you'll be • | Ft. Gégé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 26 Jan - 19:32
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" The less you care, the happier you'll be "
ft. Gégé



Sincèrement, Kazuya ne savait pas s’il était censé se réjouir ou non de cette nouvelle année. Ce n’était pas tant qu’il était malheureux, c’était même plutôt le contraire. Tout allait un peu « trop » bien pour que ça ne présage pas quelque chose de mauvais. Hors, on lui accordait du repos dans sa vie qui avait été bien tourmenté ces derniers temps donc il n’irait pas s’en plaindre. Au contraire. Il avait même l’intention de profiter de calme et ce bonheur qu’on avait enfin choisi de lui offrir. Peu importait si ce dernier était éphémère et qu’il bousculerait en un rien de temps. Ne regretterait-il pas s’il perdait la majorité de son temps à ruminer plutôt que de se réjouir lorsqu’une bonne nouvelle arrivait, d’aimer en retour lorsqu’on le couvait d’amour et d’affection, de s’amuser lorsqu’il en avait l’occasion, de rire s’il en éprouvait sincèrement l’envie. Et autant dire que rire avec sincérité, cela faisait un moment qu’il pensait avoir oublié comment le faire, toujours caché derrière ce masque médiatique qu’il offrait au public. A présent, il n’avait plus à faire semblant. Mis à part sa main blessée - et encore, ça s’arrangeait - il n’avait réellement aucune raison de se plaindre. Heaven était revenue pour de bon. Certes, sa culpabilité n’avait pas disparu et elle ne pourrait malheureusement pas s’éteindre du jour au lendemain, néanmoins celle qu’il aimait était de nouveau à ses côtés. Rien que ça, c’était déjà quelque chose de tellement énorme à ses yeux. Ce n’était pas facile tous les jours cependant leur voyage aux Maldives les avait bien aidé à faire le point sur leur relation, à se retrouver, et à apprendre à se pardonner. Ensuite, en plus d’avoir eu le droit à une tournée en solo l’année dernière, un single avec les Hanabi, un drama en préparation en ce moment-même, les Kat-tun avaient fait leur retour officiel. Et parce qu’ils étaient sa famille, son pilier, Kazuya ne pouvait pas être plus ravi de savoir qu’ils allaient pouvoir enfin travailler avec eux de plus bel. Les émissions ensembles, les concerts, ça lui avait tellement manqué pendant ces deux longues années... Bien sûr ils avaient eu l’occasion de se voir, ils avaient discuté à plusieurs reprises de l’avenir de leur groupe mais ce n’était pas pareil.

Et c’était justement parce que tout se passait si bien qu’il n’avait pas pu refuser lorsque son ami lui avait proposé de sortir. Ca aussi, cela faisait tellement longtemps qu’il n’avait pas passé une soirée sans avoir un poids lourd sur le coeur. Il se sentait bien plus léger et ça faisait du bien même si, cela ne signifiait pas qu’il ne devait pas être négligeant, encore moins oublier qui il était. Hors, il n’allait pas se priver de boire un verre avec un ami sous prétexte qu’il était célèbre, hm ? Il ferait attention.

Quittant le plateau de tournage, saluant gentiment les membres du staff ainsi que ses collègues, le chanteur rentra à son appartement afin de se détendre sous une bonne douche puis de changer de vêtements. Parce qu’il avait encore un peu de temps devant lui, il en profita pour grignoter rapidement puis ce n’était qu’ensuite, que Kazuya partit. Une douce écharpe était entourée autour de son cou alors qu’un bonnet recouvrait sa tête. La température s’était rafraîchi et à l’extérieur, il restait encore quelques traces de la neige qui était tombée récemment. Un paysage que l’idole appréciait particulièrement.

Tokyo vivait toujours, que cela soit le soir ou en pleine journée, il n’y avait pas une période où les rues étaient désertes. Hormis certainement, lorsque les lumières s’éteignaient, que les métros ne circulaient plus et que tout le monde rentrait se coucher.
La tête légèrement baissée, ne souhaitant pas être dérangé, l’artiste avançait tranquillement jusqu’à arriver devant ce fameux bar dans lequel il avait souvent l’habitude d’aller avec Daisuke et Fitzgerald. Est-ce que c’était vraiment possible d’avoir un prénom aussi compliqué ? Un jour, vraiment, il finirait par l’appeler Gégé !

Son regard vaqua dans la salle jusqu’à ce qu’il ne repère son camarade installée à une table et qu’une esquisse ne vienne étirer discrètement ses lèvres. « Hey » Le salua-t-il en s’asseyant en face de lui, retirant aussitôt son bonnet qu’il déposa dans le panier sous la table. « Tu es là depuis longtemps ? » Il se saisit de la carte ensuite, hésitant à opter pour un cocktail pour une fois. Il n’avait plus touché à de l’alcool depuis un moment désormais, ça lui faisait encore un peu peur toutefois s’il buvait avec modération, ça ne devait pas poser de problème n’est-ce pas. Enfin, si on omettait le fait que Kazuya ne tenait pas à l’alcool. Un misérable verre de champagne et il était déjà pompette. Quelle femmelette celui-là, franchement ! « Tu vas bien ? »
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 10 Fév - 2:23
Tony, c'était mignon Tony, non ? Pourquoi avait-il fallu que cette gueuse de Judith fouille dans ses dossiers et se mette à utiliser son véritable prénom pour s'adresser à lui ? N'avait-elle toujours pas compris qu'il était plus sage de sa part d'arrêter ses bêtises et de se concentrer sur son job, au lieu d'ennuyer le monde ? Fitzgerald avait envie de hurler sur cette puante qu'elle avait intérêt à changer de parfum si elle ne voulait pas qu'il porte plainte contre elle, mais il savait que Judith ne changerait rien à son comportement, alors il changea vite d'avis.

De mauvaise humeur, il rentra chez lui et se doucha, grignota quelque chose pour se remettre de toutes ses émotions de la journée - il avait vu Judith sourire trois fois, comprenez-le, à ce pauvre cher Willis, et il se mit en route pour le bar où il avait l'habitude de retrouver Daisuke et Kazuya. Comme quoi le Japon ne lui apportait pas que des ennuis, mais aussi des amitiés. C'était toujours bien pour ne pas se retrouver isolé ! Hélas, en arrivant sur place, il ne découvrit aucune de ses deux têtes bridées préférées et il s'installa à une table après avoir commandé un bon verre de gin. Voilà qui allait lui permettre de se remettre !

Le bar se remplissait, comme toujours à cette heure de la soirée. Des hommes et femmes qui finissaient le travail et retrouvaient soit leurs amis, soit leur famille, soit leurs amants. Les motifs variaient, mais le but était généralement même : boire et s’amuser. Lui aussi venait pour cela, une mauvaise habitude qu’il avait prise au cours de ses études. Il se rappelait encore avec joie de sa première bière ! Vingt et un an. Monsieur avait des principes, et il avait toujours suivi les règles. De toute façon, boire seul n’est pas vraiment agréable.

Il commençait à perdre espoir quand une voix attira son attention et lui fit tourner la tête. « Hey ! » Il réfléchit. Depuis combien de temps était-il là? « Un quart de verre. » Pas longtemps, somme toute. Un petit sourire étira ses lèvres alors qu'il regardait l'idole s'installer non loin de lui. « Ça va, j'ai survécu à la Judith sauvage, aujourd'hui encore! Et toi ? Quoi de nouveau ? » L'idoling japonais l'intéressait modérément, alors il n'était pas au courant de la moindre actualité. En fait, il connaissait mieux les groupes féminins plus actuels, qu'il trouvait moins clichés. Au niveau musical, le Japon avait encore beaucoup à apprendre de son voisin coréen...
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 1 Mar - 21:14
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" The less you care, the happier you'll be "
ft. Gégé



Avec le métier qu’il faisait, c’était toujours difficile de trouver du temps libre pour se relaxer ou pour comme aujourd’hui, passer un bon moment entre amis. Hors, du mieux qu’il le pouvait, Kazuya essayait de se libérer puisqu’il n’était pas question de mettre de côté ses proches sous prétexte qu’il était célèbre. Il adorait son travail autant qu’il aimait les nouveaux défis qu’il devait prendre chaque jour. Il n’y avait pas une journée sans qu’il n’ait le temps de s’ennuyer, il enchaînait les heures de tournages, les réunions, les interviews ou encore les différentes séances photos cependant ça lui plaisait car c’était signe qu’ils avançaient, qu’ils étaient encore là et qu’il y avait encore des gens qui les attendait.

Néanmoins, pour ce soir, il n’y avait plus de Kamenashi Kazuya la grande star, il n’y avait que lui-même, l’artiste étant resté au placard à l’instant même où il avait franchi la porte du studio. Ses proches l’appréciaient pour l’homme qu’il était et non pour l’idole qui faisait chavirer le coeur de plus d’une fan. Et quoi qu’on puisse dire, c’était agréable de pouvoir être soi-même à cent pourcents, de ne pas se soucier de ce que les gens penseraient de nous. Le chanteur avait une confiance aveugle en ses amis et savait que quoi qu’il arrive, s’il en éprouvait la nécessité, il pourrait compter sur eux. Bien sûr, il fallait faire attention puisque cette confiance là, il l’accordait rarement une seconde fois... Elle était très difficile à obtenir mais si facile à briser et d’un naturel rancunier, le jeune homme n’était pas prêt de pardonner si on choisissait de le poignarder soudainement dans le dos. Il était gentil, sociable, très à l’écoute, et plus attentionné qu’il n’y paraissait cependant comme tout le monde, il y avait des limites à sa gentillesse... Et le plus souvent d’ailleurs, il ne se gênait pas de le faire comprendre.

Heureusement rien de tout ça pour cette soirée puisque la personne qu’il rencontrait n’était pas n’importe qui mais un ami qu’il avait connu plus d’un an en arrière, une connaissance de Daisuke à l’époque. « Bon si ce n’est qu’un quart, ça va alors. » Rigola le jeune homme, s’installant en face de lui. « Tu vas réussir à la supporter longtemps ? » Il n’en doutait pas, il fallait plus à son ami pour abandonner n’est-ce pas ? « Et bien écoute, pleins de choses ! » Avec le retour du groupe, ça voulait automatiquement dire le retour des activités. « Je suis en plein tournage pour le drama, c’est super intéressant même si j’appréhende toujours de me casser quelque chose à nouveau. » Il en rit de plus bel. Les scènes d’action étaient assez compliquées cependant il avait doublé de précaution à présent, il faisait extrêmement attention. « Sinon, on a une tournée de prévue en avril et j’ai hâte ! » Retrouver la scène avec les autres, retrouver les fans et pouvoir leur montrer à quel point ils avaient pu évoluer mais également à quel point ils leurs avaient manqué. Le sourire aux lèvres, il interpella à serveur afin de prendre sa commande, rangeant ensuite le menu à sa place. « Et à part Judith alors, personne d’autre ? » Tiens donc, il était bien curieux celui-là. « Tu veux que je t’en présente ? » S’amusa-t-il. En soit, ce n’était pas comme si des filles, il n’en connaissait pas. Il en côtoyait tous les jours.


    
 
The less you care, the happier you'll be • | Ft. Gégé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Bibliothèque-