02 - COUNTDOWN TO 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Jan - 3:35
HAPPY NEW YEAR



→ Everyone


Vous êtes tous sur scène, le froid ne vous atteint pas tant l'ambiance est chaleureuse ! Avec le public, vous commencez à décompter jusqu'à la nouvelle année...

10
9
8
7
6
5
4
3
2
1

BONNE ANNÉE 2018 !!!
chapeau  chapeau  chapeau

Vous pouvez poster ici autant de fois que vous le vouler, parler des bonnes résolutions de vos personnages, de ce qu'ils ont pensé de l'année passée, de ce qu'ils attendent de l'année à venir...

Le tout dans la bonne humeur !
heart  heart  heart  heart  heart
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 3 Jan - 22:41
COUNTDOWN TO 2018
Magical Moments prend fin et c’est à nouveau au MC de parler. Je pose les yeux sur les différentes personnes qui nous entourent. Derniers instants de 2017. Tous ensemble, maintenant… J’ai un peu de mal à songer à tout ce qu’il s’est passé pour moi cette année… À ce que je voudrais voir arriver à l’avenir.
Dix.
J’ai fait beaucoup d’erreurs au cours de l’année. Des erreurs que je regrette. Que je ne veux plus faire pour l’année à venir. Alors pour 2018, je voudrais…

Neuf.
Je voudrais que Anastasia soit fière de moi. Je voudrais qu’on arrive à rendre notre enfant heureux, être un bon père, si c’est possible, même si je n’ai pas forcément l’air qualifié pour ça. Même si j’ai l’air d’un idiot perdu dans une capitale trop grande pour lui.

Huit.
Je voudrais que mes parents comprennent qu’être ici, à Tokyo, est ce qu’il y a de mieux pour moi, même si ça signifie que nous sommes séparés, qu’ils doivent vivre sans moi. J’aimerais qu’ils me fassent confiance et qu’ils m’encouragent plus qu’ils ne le font déjà.

Sept.
Je voudrais que Heaven ne souffre plus du mal qui la ronge et qui pourrait m’arracher ma meilleure amie. La seule que j’ai jamais eue qui soit digne de ce nom.

Six.
Je voudrais être l’idole que j’ai toujours été au fond de moi, réaliser ce rêve d’enfant d’être plus populaire que les autres, d’être connu dans le monde entier et de montrer à ces crétins d’Orlando qu’ils avaient tort de me prendre pour un petit homme faible et incapable de faire quoi que ce soit de sa petite vie.

Cinq.
Je voudrais que 2018 se déroule comme le concert d’aujourd’hui.

Quatre.
Que tout le monde soit heureux.

Trois.
Je veux…

Deux.
Je veux devenir une meilleure personne.

Un.

Ne plus décevoir ceux qui comptent vraiment.

« BONNE ANNÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉE !!!!!!!!!!!! » Je hurle à plein poumons, avant de me courir vers Tsubasa. « LEADAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA. » Sans attendre, je bondis sur le dos du leader de notre groupe. « Bonne annééééééééééééééée ! » Je me retiens de hurler dans son oreille et de courir le long de la scène pour souhaiter la bonne année à tout le monde. 2017 est terminée, avec ses problèmes, ses bonheurs… Cela me rend plus émotif que je ne l’aurais souhaité. « FAITAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAASU !!! » Je bondis du dos de mon leader avant de courir vers Yurina. « YURINAAAAAAAAAAAAAAAAAA ! BONNE ANNÉE !!!! » Je fais ainsi le tour des personnes que je connais, plus heureux que jamais. Plus décidé que jamais également. J’aimerais être capable de tenir cette résolution, une bonne fois pour toutes. Je ne peux m’empêcher de penser à Anastasia. Je regrette de ne pas pouvoir être avec elle maintenant, alors que tout le monde se souhaite une bonne année… Mais je sais qu’il vaut mieux faire profil bas maintenant que sa grossesse se voit. Il vaut mieux éviter… J’ai tellement envie de hurler !



ME'OW

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 4 Jan - 20:01
COUNTDOWN TO 2018
Magical Moments pris fin, poussant notre demoiselle à éloigner un instant son micro pour reprendre son souffle. Une petite pause… enfin pour elle, parce qu’aussitôt, Mirai est contraint de reprendre la parole pour annoncer le décompte. Devant ses traits fatigués et crevés qui inquiètent un peu notre héritière, elle se permit de le dévisager avec plus d’attention. N’avait-il pas eu un accident il n’y a pas si longtemps? Et il était déjà sur scène?  Mentalement, elle se fit la promesse d’aller veiller à son état de santé dès qu’ils pourront quitter les projecteurs… Une nouvelle année, des résolutions, des souhaits, ça lui semblait tellement stupide. Son regard se porte sur la foule et elle demeure immobile, silencieuse. Elle devrait faire comme les autres non, prier de toutes ses forces pour que ses rêves se réalisent, pour obtenir le fruit de ses désirs… Ce qu’elle veut…

Dix.
Encore cette maudite question, cette interrogation à laquelle elle n’a aucune réponse. Un patin sans volonté, sans droit, sans opinion, voilà ce qu’elle a toujours été, ce qu’elle est vouée à être. On ne l’a pas programmé pour avoir des objectifs propres.

Neuf.
Peut-être que cette année, son père sera plus calme peut-être qu’elle pourrait redevenir cette breloque sans vie, cette docile fille de bonne famille qu’on balance à gauche et à droite, qui n’a son mot à dire nulle part.

Huit.
Ce qu’elle veut… franchement, elle n’en sait rien, et le fait qu’on puisse le lui demander suffit à faire grimper en elle une panique des plus puissante, son visage se fait plus sérieux, plus songeur, elle regarde la foule devant elle.

Sept.
Veux-elle vraiment être là? Sous les projecteurs? À l’agence ? Dans un groupe? Tellement de question sans réponse, tellement d’interrogations qu’elle n’a pas l’habitude de se demander. Ce qui l’attend l’an prochain…

Six.
Et si ses parents lui trouvaient un nouveau mari, encore plus pénible que le fiancé qu’elle avait abandonné en 2017 ? Et si, l’accalmie dans sa vie, pour l’instant, n’était qu’une façon de lui faire encaisser les ennuis à venir, un calme avant la tempête…. C’était louche, de se débarrasser d’Haruto aussi facilement.

Cinq.
Ce qu’elle veut pour sa vie, pour elle-même, pour l’an prochain …

Quatre.
Elle n’en a aucune idée, ses iris se posent sur ses camarades, les SUPERNOVAS.

Trois.
Les HANABI. Maiko. Puis la nouvelle génération de F!GHTERS. Tsubasa, Gabriel, Taiki, Hiro

Deux.
Ses iris se fixent sur le plus inutile, le plus rustre et le plus débile des membres du groupe. Ses lèvres s’étirent en un sourire sans quitter son visage.

Un.
Ce qu’elle veut pour 2018…

Le son bruyant du nouvel an se fait entendre, son regard noisette est toujours rivé sur le chanteur principal des F!GHTERS. Elle ne l’avouerait pour rien au monde, et pourtant, alors que ses lèvres articulent, à son intention un : « Bonne année. », elle a bien eu cette pensée honteuse, ridicule. Ce qu’elle veut pour cette nouvelle année… C’est lui. @Koike Naoto Et cette constatation lui fait aussi peur que le reste. Heureusement, un Gabriel hystérique vient vers elle et elle se met à rire, l’étreignant contre elle dans un : « BONNE ANNÉE !!! » ayant parti le bal, elle se met alors à faire le tour de ses amis, de ses camarades, leur souhaitant ce vœux. La seule personne qu’elle n’ose pas approcher, parce que même dans son costume ridicule, il est canon, c’est celui vers qui ses iris se sont automatiquement posés. Parce que cette pointe d’envie, elle en a honte, et elle la sait dangereuse.


ME'OW style & topic
Invité
avatar

     Mar 9 Jan - 0:50

C’était terminé. Shiro était près de son frère et attendait. La chanson venait de s’achever et bon sang... il pouvait être fier de lui, n’est-ce pas ? Il était passé non seulement au travers de cette soirée, mais aussi de cette année. Et 2017 avait été... très semblable à ce concert. Shiro se pelotonne un peu contre son frère. Il avait peur qu’on le hue de nouveau, après ce qui était arrivé pendant son solo. En fait, d’y repenser, son regard se brouillait un peu. Mais c’était des larmes de rage. Il aurait frappé cette connasse si elle avait eu le courage de lui dire ce qu’elle pensait en face de lui, seul à seul... Mais il ne saurait l’identifier s’il la voyait, malheureusement... Le décompte commence. Enfin.

Dix.
Il avait beaucoup changé depuis le début de cette année. Eita l’avait changé. En mieux ? Ça dépendait du point de vue. Il espérait ne pas se perdre au cours de 2018. C’était même son souhait le plus cher pour cette nouvelle année. Le plus important, lui semblait-il. Celui que pourtant tout le monde oubliait, surtout dans ce métier de dingue où il fallait être tout ce que les autres aiment en dépit de ses propres préférences.

Neuf.
Alors Shiro ne voulait pas trop changer, finalement. Et peut-être même revenir aux sources...

Huit.
On lui avait proposé autre chose. Il l’avait perçu comme une menace, comme une punition. Les haïssait pour ça. Mais n’était-ce pas parce qu’ils savaient ce qu’ils faisaient ? Il s’était senti revivre pendant la petite partie actée de ce spectacle, avant que tout ne tourne au vinaigre.

Sept.
Pourtant, il était toujours sur scène. C’était toujours pour faire un truc merdique de Disney. Et il était toujours devant le même public. Rien n’avait changé. Sauf peut-être sa perception du moment. Acter. Jouer les mannequins... Finalement, c’était-ce pas une bonne chose pour lui ?

Six.
Oui, mais Kuro n’allait jamais quitter la musique. Il avait ça dans le sang. Était-il prêt à être séparé de son jumeau, au risque de perdre le contrôle qu’il avait sur lui ? Shiro relève un peu la tête, observant Kuro qui semblait pour sa part tellement épanoui. Il lui en voulait un peu. Et peut-être que ça lui donne envie de lui montrer que lui aussi pouvait être quelqu’un. Tout seul.

Cinq.
Il se désolidarise finalement de son frère. Sa décision était prise. C’était étonnant que ça arrive ici, sur scène, pendant ces quelques secondes où tout le monde n’attend qu’une chose : la nouvelle année. Pourtant, pour la plupart, elle sera toute aussi mauvaise que la précédente. En fait, jamais personne ne voulait revivre l’année qui venait de s’écouler. Mais ne le réalisaient-ils pas, ça ?

Quatre.
Shiro avait envie que son année 2018 soit de ces rares douze mois qu’il aurait envie de revivre encore et encore...

Trois.
Et il voulait passer plus de temps avec Han Sol. Que ça plaise ou pas. Il voulait lui dire qu’il comptait pour lui. C’était le cas. Certes, ils risquaient d’avoir une histoire pas commune... mais ça ne regardait personne. Il allait faire ça dès qu’il allait arriver. Cette fois, il allait se réfugier dans des bras différents...

Deux.
2018 arrivait et il allait être prêt cette fois...

Un.

« BONNE ANNÉE ! », s’écrit-il avec les autres, usant ce qu’il lui restait d’énergie pour avoir l’air tout aussi enjoué qu’eux. Il avait réussi. Ce spectacle était derrière lui. 2017 était derrière lui. Il pouvait effacer l’ardoise et recommencer à neuf. Et gare à ceux qui allaient se mettre dans ses jambes...
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 14 Jan - 17:19
COUNTDOWN TO 2018
L'année 2017 prenait doucement fin pour la plus grande partie du monde. Le Japon, la France, les États-Unis. L’Asie, l’Europe, l'Amérique. La Chine fêterait la nouvelle année en février, comme il était de tradition de le faire, mais Jie se doutait également que bon nombre de personnes, à cette époque de mondialisation et d'homogénéisation, fêtaient également l'an nouveau durant la nuit du 31 au 1er janvier. Ce soir, le traditionnel décompte aurait lieu sur cette scène, en compagnie des autres artistes de l'agence. Voilà comment se clôturait une année riche en émotions et en bouleversements. Une année qu'il n'aurait pas pu désigner comme bonne, compte tenu de toutes les épreuves qu'il avait dû traverser.

Pour commencer, il y avait eu cette rupture douloureuse avec Erena. Une rupture arrivée en toute logique, après une tentative d'assassinat qu'il ne pouvait oublier, en dépit de tous ses efforts. Ensuite, il y avait de retour forcé au pays qu'elle avait encouragé. Il avait passé quelques mois en Chine, à se remettre de ses blessures et à écouter les discours de ses parents qui jugeaient bon de lui faire reprendre l'affaire familiale. Enfin, il y avait ce retour au Japon et l'acceptation d'un mariage arrangé qui ne lui convenait que parce qu'il avait l'impression que Jungrin en avait compris les règles implicites.

Il ignorait jusqu'où cela les conduirait. Il ignorait combien de temps cette union serait viable, et également comment il parviendrait à concilier vie privée et vie professionnelle. Cependant, il réalisait que cette année marquait la fin d'une ère dans la vie de Zhang Jie. Cette année, plus que toutes celles qui avaient précédé, sonnait la fin de quelque chose et le début d'un chapitre nouveau, différent.

Un petit sourire aux lèvres, il attendit que sonne la dernière seconde de l'année avant de parcourir la scène, comme les autres le faisaient. Il s’approcha tour à tour de toutes ses connaissances pour leur souhaiter ses meilleurs vœux. Il était désormais temps de passer à l’année suivante, de célébrer ce moment. Ce n’était qu’un jour comme les autres, certes, mais ce renouveau était symbolique. C’était le moment d’oublier le mauvais pour imaginer le meilleur à venir. Le moment d’entamer cette nouvelle page de son histoire, cette nouvelle manche d’un jeu auquel il avait déjà tellement joué : le jeu du succès.

Chaque personne qui se trouvait sur scène aujourd’hui était un participant à cette immense partie. Une personne dont il espérait qu’elle faisait de son mieux afin de gagner, elle aussi. N’était-ce pas ce qui rendait la chose fascinante, après tout ? C’était un combat continuel, non seulement contre les autres, mais également contre soi-même, et il n’était pas dit que Zhang Jie accepterait de perdre à ce petit jeu. Qu’importe combien d’heures d’entraînement il allait lui falloir, il n’avait pas l’intention de se laisser faire et d’abandonner. Il deviendrait le meilleur d’entre eux. Il réaliserait son rêve, lui aussi. Si ses douleurs lui permettaient de tenir le coup. C’était son premier vœu pour 2018. Son vœu le plus cher.


ME'OW
Invité
avatar

     Sam 20 Jan - 13:35
COUNTDOWN TO 2018


Magical moments avait joué ses dernières notes. Son regard sur le dos de Mirai, elle l’avait écouté prononcer de nouveaux mots. Le décompte, une chanson, et tout serait terminé. Repos forcé pour lui ensuite, elle était prête à le kidnapper dans un lit s’il le fallait… en toute amitié bien sûr ! Après tout, ils étaient mariés pour quelques années encore non ? Alors elle avait bien le droit d’être une épouse chiante qui se la jouait infirmière maternelle avec lui.
Se dire qu’il semblait fatigué était une expression bien douce pour se rassurer.
Oui… 2017 prenait fin et ça n’avait pas été une année aussi parfaite que les apparences le montraient à présent sur ses lèvres…

« 10... » si elle ne voulait pas retenir que le mauvais, il y en avait eu assez pour que le visage trop pâle de son meilleur ami lui fasse penser à toutes ces choses qu’elle chassait de sa tête pour être une bonne Kotani.
Lui d’abord. Mirai. Son meilleur ami, sa relation avec Sae qui l’avait d’abord rendu heureuse… avant de la peiner pour lui qui se satisfaisait toujours de tout sans réclamer le plus qu’il pourrait avoir. Son accident… La peur qu’il leur avait faite à tous… oui, pendant un instant, malgré tout l’optimisme auquel elle s’était forcée, il était parvenu à lui faire imaginer le monde sans lui…. « … 9 ... » … elle n’en voulait pas d’un monde sans lui. Elle ne voulait pas d’un monde sans une seule de ces personnes qui comptaient pour elle…. « … 8 ... » … est-ce que ça faisait d’elle une amie possessive ou est-ce qu’on retiendrait d’elle qu’elle n’était pas la meilleure dans le rôle ?

Yue…. Oui, 2017 était à la fois l’année où elle avait “perdu” sa meilleure amie pour la retrouver… ou la kidnapper. Quand elle pensait à l’amie pitoyable qu’elle avait dû être cette année, c’était d’abord à l’ancienne Hanabi qu’elle songeait. Portant le regard sur elle, elle lui avait adressé un sourire… entre les excuses et les promesses….
Si elle avait le sentiment de ne pas l’avoir assez soutenue et d’être en partie responsable de son départ du groupe, elle se l’était promis… elle le promettait encore ce soir… elle prendrait soin d’elle… elle la protégerait… à n’importe quelle heure, n’importe quelle minute, ce petit bout de licorne pourrait compter sur sa meilleure amie avant même qu’elle ne pense en avoir besoin.
« … 5 ... » levant sa main, ses cinq doigts bien présentés, elle avait rattrapé les chiffres. Comme elle rattraperait Sae ? Depuis combien de temps n’avait-elle pas eu celui d’en passer plus avec son amie d’enfance ? Les messages ne suffisaient pas toujours… et maîtresse Maiko avait à présent bien plus à lui dire que la routine…. Mais est-ce qu’elle était réellement bien placée pour donner des leçons de moral ?

« … 4 ... » abaissant un doigt, elle s’était évitée de repenser à celle qu’elle avait tenté de donner à sa mère… pathétique, pitoyable, elle pouvait en trouver des adjectifs, même en manquant de vocabulaire. Elle n’avait aucune bonne résolution à prendre là-dessus… 2018 n’y changerait rien… est-ce qu’elle y croyait seulement un peu ?
« … 3 ... » et à Daisuke, elle y croyait ? Elle, la muette qui ne savait pas toujours prononcer les bons mots. Est-ce qu’elle voulait que 2018 soit l’année où ils avanceraient tous les deux et celle où elle devrait avoir à encaisser le regard déçu de ses aînés ?
2017… ça avait été une année avec pas mal de bas pour Daisuke et elle… mais aussi beaucoup de hauts…. même s’ils étaient stupides. Avec une date différente de relation officielle et pas mal de débats toujours en cours à ce sujet… ils n’étaient dans le fond que deux enfants qui cherchaient encore comment un couple marchait….
Mais elle le savait pourtant, comme Yoda l’aurait dit… de 2018, Daisuke faire partie devait. Besoin de lui elle avait.

« … 2 ... » … besoin de Yue, Mirai, Momo, Sae, Gabriel, ses frères, toutes ces personnes sans lesquelles elle n’imaginait pas sa vie. Des amis, elle avait la chance d’en avoir… les meilleurs, ça, elle était certaine de pouvoir s’en vanter « … 1 ... » et pour cette dernière seconde de 2017 « … Bonne année !!! » pour la première de 2018 et toutes les suivantes, elle le savait, ses plus belles résolutions étaient à prendre avec eux. Et c’était vers ceux qui partageaient la scène avec elle ce soir qu’elle s’était tournée pour présenter ses premiers voeux après ceux livrés à son micro et au public.



ME'OW

    
 
02 - COUNTDOWN TO 2018
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Nokia Countdown Widget S^1
» M!Countdown [04.08.11]
» Infinite Win M! Countdown (13/10/11)
» |MULTI LANG|LEO|¸¸.·´¯`·.¸¸.- Energy -.¸¸.·´¯ |Aug 25| 21914||23678 | Sense 2018 |
» Inscription Club Photo 2017-2018

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Countdown Act-