11 - How Far I'll Go

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Jan - 2:42
HOW FAR I’LL GO



→ Kim Na Eun

(vidéo)

Paroles :

Uchiyoseru namiwo zutto
Hitori mitsumeteta
Nanimo sirazuni

Souyo kitaini kotaetai
Demo kidsukebaitsumo
Umi ni kiteruno

Donomichiwo susundemo
Tadoritsuku tokowa onaji
Yurusarenaino akogareno tooiumi

Sorato umiga deautokoro wa
Dorehodo tooino
Oikaze uke kogidaseba kitto
Wakaruno
Dokomade tooku ikerunokana

Soune minna tottemo shiawase soudawa
Sorewa wakaruno
Souyo
Jibunno ibasyoga arunotte hontou
Sutekina kotoyone

Konomichiwo susundeku
Nozomareru kotowa onaji
Demo kokoroni hibikunowa chigau uta

Hikari kagayaku umiga watasiwo yonderu
Oideyoto
Hayaku mitukete hoshiito yonderu
Oshieteyo
Sokoniwa naniga matteruno

Sorato umiga deau tokorowa
Dorehodo tooino
Oikaze uke kogidasite kitto
Watashi wa ikunoyo

— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 4 Jan - 19:02

MAGIC CONCERT *・゚✧ HOW FAR I'LL GO BY KIM NAEUN.
TENUE DE SCÈNE |  Lorsque la directrice de Eita Entertainment, Mariko, nous avait annoncé qu'un concert sur le thème de Disney allait se faire pour fêter la fin de l'année et que tous les artistes de l'agence ainsi que certains trainees y étaient conviés, j'étais en joie la plus totale. J'étais restée une vraie petite fille par moment et j'adorais toujours autant regarder les nouveaux films qui sortaient ou simplement écouter les chansons de ceux-ci. Comme la plupart d'entre nous, ces films ont bercé notre enfance et pour les grands enfants dont je fais partie, ils nous bercent encore maintenant. Et pour que ce concert soit encore plus magique, il se déroulait dans l'un des plus beaux parcs d'attractions du monde, le Disney Land qui se trouvait dans la capitale du pays du soleil levant, Tokyo. Depuis toute petite, je rêvais d'y aller au moins une fois dans ma vie mais par manque d'argent et de temps, je n'en ai jamais eu l'occasion. Tout ce qui me posait problèmes, si je peux dire ça comme ça, c'est le fait de devoir me tenir seule sur scène. Chanter, seule, devant des millions de personnes, car oui, ce concert, c'était pas un petit truc avec un petit comité, oh que non.

C'était bientôt l'heure, mon coeur battait de plus en plus fort au fil des minutes qui s'écoulaient jusqu'à la fin de l'interlude. J'étais déjà montée sur scène, en duo, en groupe et avec tous les chanteurs présents mais ça ne m'avait pas détendue pour ce moment. J'avais eu les encouragements de mes petites Supernova ainsi qu'un speech d'une minute de confiance en soi par ma meilleure amie qui devait presque me pousser sur la scène pour que je me lance. Moi et la confiance en soi, le pire duo de tous les temps qu'il soit. La scène avait prit une couleur bleutée, tamisée et apaisante pour ma partie. Une chanson de Moana où elle chante toute son envie de pouvoir naviguer au delà de sa terre. C'est une chanson que j'ai beaucoup écouté et que j'étais heureuse d'interpréter. Avant de m'avancée sur la scène, je rajoutais une jolie fleur à ma coiffure pour compléter ma tenue et ajouter un petit détail en plus qui ferait penser au personnage principale lorsqu'elle était petite, pour ceux qui ont vu le film.

J'avançais jusqu'à l'endroit où je devais me tenir, je n'avais pas encore levé les yeux vers mon public, le sol était beaucoup trop beau voyons. Mon écouteur commençait le décompte. 1. 2. 3. Les jeux de lumières commencent lentement à danser en rythme et la musique démarre. Actuellement, je ne respire plus, je décède presque mentalement. Je tenais aussi à dire que je n'avais pas signé pour ça, je ne devais même pas encore débuter. Je me répétais sans cesse que je n'étais pas prête mais lorsqu'il était temps pour moi de chanter, je respirais un grand coup avant de me lancer. « Uchiyoseru namiwo zutto, hitori mitsumeteta.. Nanimo sirazuni.. » Je reprenais ma respiration et je sentais que tout mon corps commençait à se détendre alors que dans ma tête c'était l'apocalypse totale. « Souyo kitaini kotaetai, demo kidsukebaitsumo, umi ni kiteruno.. » avais-je commencer avec une voix douce et remplie de désespoir, comme Moana lorsqu'elle la chante. La prochaine partie allait être plus déterminée. « Donomichiwo susundemo, tadoritsuku tokowa onaji, yurusarenaino akogareno tooiumi.. » Le refrain, la voix et les pensées de Moano se libèrent, pour moi aussi. « Sorato umiga deautokoro wa-aaah, dorehodo-oooh, tooino-oooh. Oikaze uke kogidaseba kitto-oooh,  wakaruno-oooh. Dokomade tooku ikerunokana. » J'étais totalement absorbée par la chanson et mon corps se laissait guider par la musique. J'étais dans mon monde et j'appréciais ce moment. Il n'y avait pas énormément de bruits puisque c'était une chanson calme mais je pouvais entendre les gens chanter avec moi. Je voulais les entraîner, leurs faire ressentir les émotions que la chanson pouvait procurer. Je voulais qu'ils vivent autant que moi ce moment magique.

« Watashi wa-aaaaah, ikunoyo-oooooooooh.. » La chanson se terminait sur une longue note que j'avais réussi à tenir parfaitement comme toutes les petites qui se trouvaient dans les refrains. Je sentais que j'avais réussi à transporter les gens avec moi et ils me le faisaient comprendre par leurs applaudissements. « Merci ! » disais-je de tout coeur en m'inclinant pour remercier le public. Je retourne ensuite en loge pour laisser la place au prochain artiste, heureuse du moment que j'ai vécu.
Invité
avatar

     Mer 17 Jan - 14:09

" PUBLIC : How far I'll go "



Assise sur son siège, notre demoiselle avait encore les larmes aux yeux, morte de rire devant la violence dont avait fait preuve Yurina dans le dernier numéro. Elle avait tellement de haine, en elle, pour cet abruti de Shiro que c’était une véritable délivrance que de le voir se ramasser un coup en pleine gueule. Elle avait envie d’emprunter un aviron et de récidiver. Pourtant, par respect, elle avait repris son siège lorsque le numéro suivant avait début et, contrôlant son rire hystérique pour le rendre inaudible, elle avait finalement observé la jeune chanteuse. C’était qui elle? Elle semblait si timide. S’inclinant vers le jeune Minoru, elle apprit que cette fille était une SUPERNOVA, et trop bonne – merci pervers. Ah, donc une petite nouvelle!

Espérant au moins l’encourager, elle s’était assurée de lui dévouer son entière attention, appréciant le son mélodieux de sa voix, les notes poussées. Moana, c’était moyennement son truc, elle aimait mieux les vieux Disney, mais elle devait avouer que la jeune fille s’en tirait pas trop mal. D’ailleurs, elle avait tenu des notes difficiles, toutes ses années à apprendre la musique, à chanter elle-même, la rendait perceptive à ces détails, elle avait réussi un exploit, cette gamine. Pour la peine, elle l’avait applaudit fort, très fort, prenant la note mentale de regarder un peu, les chansons des SN.

    
 
11 - How Far I'll Go
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Act III-