16 - A Girl worth fighting for

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Jan - 2:30
A GIRL WORTH FIGHTING FOR



→ boys

(vidéo)

Paroles :

senjou ni mukatte susume
daradara aruku shimitai
heto heto da ashimo zukizuki itamu

Oi! Moteruzo
Ikusa ni tateteba

Haa?

Moteruzo donna ko ni mo
namera na hada to kagayaku hitomi
Ore no tsuyoi hitoko suteki to homeru

sutairu ya kao wa dou demo ii
ryouri no ude saikou nara
biifu pooku chikin
Harehetta

Omee kuni jyamoteteta darou?

yoroi ya kabuto ni mero mero

natsukashiku omoi dasu
furusato de
Matteru
Itoshii hito yo
Ore wa kanpeki to
Ijirashii kokoro
Aa dou daru
atama yoku te
Aa hakkiri tomo no wo iu no ko?
Baka
Donna ko demo ore ni koi shichyau
Irootoko kidori sa hen!
Matteiru suteki na hito ga
Aitsu matsu no ofukuro dake
ikusagachi buji ni kaeru sono hi wo
Mattete
Itoshii hito yo
Aitai na
Itoshii hito yo
Itoshii hito yo
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 3 Jan - 16:54
A GIRL WORTH FIGHTING FOR
Je peux vous faire un aveu ? Du genre, aveu important et sérieux ? Je ne connais que quelques lignes de la chanson à venir : les principales. Les autres, je les connais en anglais, et je dois vous avouer que ce n’est pas glorieux non plus. Je compte peut-être faire un lipsync honteux sur la performance des autres. Oui, juste peut-être. Alors, quand nous arrivons sur scène, je jette un regard aux autres et je me balance d’un côté à l’autre, perdu dans mes pensées et dans mon observation passionnée du public. On dirait tous des petits points lumineux. Je me demande si ce sont des goodies du groupe ou des souvenirs achetés dans le parc ? En tout cas, cela me fait sourire pendant que j’essaie de chante les quelques mots que je connais, souvent la fin des phrases.

Pendant quelques longues secondes, je regarde Tsubasa, les yeux rieurs, comme si j’attendais de voir s’il remarque que… Oui, ça fait vingt secondes que je fais semblant de chanter. En même temps, avec un retour aussi pourri, ils peuvent bien aller se faire voir ! En plus, je ne connais pas les paroles. Je vais pas chanter de la merde ? Pire, chanter en anglais ? Remarquez, les chansons sont bien plus belles en anglais. Ils devraient vraiment songer à en prendre de la graine… Je jette un regard aux autres, espérant ne pas me tromper de mouvement de lèvres, même si je ne fais qu’esquisser, adressant des petits cœurs aux fans, des clins d’œil. Un sourire plus large me vient quand la phrase clé du refrain arrive et je balaie la foule d’un geste du bras. Elles sont les filles pour qui on doit se battre ! Je compte sur elles pour le comprendre, même si j’ignore ce que dit la version japonaise. Si ça tombe elle leur dit d’aller se faire foutre… ? Non, ça va, je comprends au moins ça. « Itoshii hito yo » reprends-je après l’avoir entendu plusieurs fois, estimant que c’est la bonne chose à chanter, avant de réaliser que je ne suis pas au bon endroit. Bon… On va se calmer et reprendre le lipping.

Un rire me vient malgré moi et j’éloigne le micro de mes lèvres, regardant ailleurs pour faire semblant de rien, me retournant avant de m’appuyer sur mes genoux, me couvrant les lèvres d’une main alors que je continue à rire comme le dernier des abrutis. Bordel de merde, je n’arrive pas à me ravoir. Je suis censé être second vocal, et voilà à quoi ressemble ma performance ? Qu’on vienne m’aider !

Il me faut la fin de la chanson pour réussir à me rattraper, me redressant en glissant une main dans mes cheveux pour les remettre en place alors que je soupire de rire. Bordel de merde, ce que je ris. Je me trouve hilarant, là, de suite. Et désolé si les autres me prennent pour le dernier des cons : ils ne réalisent juste pas à quel point je suis marrant !


ME'OW

_________________

Laughter and tears, scars and healing. Questions and answers, they’re all in you. You have my world, you’re my small universe. The moment it vanishes, I will disappear as well.
I'LL SEARCH THE UNIVERSE
Invité
avatar

     Sam 6 Jan - 3:04

Encore une chanson. Combien Shiro avait-il dû en apprendre par cœur ? C’en était presque ridicule, à ce stade. Parce que non, il n’avait pas la même longueur d’avance que les autres artistes japonais. Mais c’était déjà vu et revu… Kuro et lui n’avaient définitivement pas eu la même enfance que la plupart des jeunes de ce pays. Mais Shiro était doué pour le par cœur. Ça ne lui faisait absolument pas peur d’apprendre un long texte la veille et de le réciter le lendemain sur le bout des doigts. Dommage que pour ce qui était de l’art de la scène, surtout niveau musique, ça ne soit pas vraiment ça. Il n’aimait surtout pas quand tout n’était pas chorégraphié et c’est un peu ce qui le  faisait bugger présentement. Dans les chœurs, avec les autres trainees, le jeune homme continuait d’afficher un grand sourire innocent pour la foule mais de toute façon, personne ne faisait vraiment attention à lui. On voyait forcément surtout les F!ghters. Son regard se perd un instant du côté de ce faux-Américain, ce Choi. Il ne comprenait pas l’attrait que le public avait pour lui !

Il en revient toutefois bien vite à ses moutons. Il avait manqué une ligne avec ses conneries et son frère lui avait planté son coude dans les côtes. S’ils ne voulaient pas que ça finisse en baston, mieux valait continuer comme si de rien n’était… et se concentrer. Décidément… Son regard parcourt plutôt la foule alors qu’à nouveau, sa voix se joint au chœur, se perdant dans celui-ci sans jamais être vraiment remarquée. Il y avait des gens de tout âge dans le coin, mais les premiers rangs étaient surtout occupés par des enfants, des adolescents et des fans des deux groupes phares de la Eita, vu la marchandise qu’ils avaient sur le dos. Une main prend soudainement la sienne. Shiro tourne la tête vers Kuro qui semble vouloir lui redonner un peu d’aplomb ! Finalement, un sourire étonnamment sincère étire les lèvres du jeune homme, qui traîne son jumeau plus loin, commençant à bouger un peu plus au rythme de la musique. Après tout, il devait quand même montrer aux responsables de l’agence qu’ils avaient bien fait de mettre du temps sur son cas… Et il ne voulait pas être carrément renvoyé !

Alors Shiro entre dans les rangs, commençant à décompresser un peu. Du moins en apparence. Les efforts qu’il met à donner l’impression qu’il était comme un poisson dans l’eau lui prennent énormément d’énergie, en vrai.

« Ikusagachi buji ni kaeru sono hi wo ! »

À nouveau, la voix de Shiro est mise à l’épreuve, mais ne parvient absolument pas à dépasser celle des autres. Il lui semble que celle de son frère à côté de lui est si puissante… Le jeune homme redresse le menton, continuant à jouer les mignons chatons pour la foule puisque c’est tout ce qu’il lui restait dans ce cas-ci. Et de toute façon, encore une chanson qui s’achevait. Peut-être qu’il allait enfin réussir à laisser ce spectacle derrière lui ? Quelle heure était-il ? Shiro a un bref regard pour sa montre. Au même moment, il croise le regard sévère d’un nouveau manager qui avait vu son petit manège et visiblement pas apprécié. Est-ce qu’il allait vraiment se faire tirer les oreilles par ce nain en backstage ?! C’était bien sa veine…
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 12 Jan - 23:32
A GIRL WORTH FIGHTING FOR
Jie connaissait l’histoire de Mulan. Il se rappelait le film, en vérité, qu’il avait vu plusieurs fois. Il se rappelait de cette guerrière, de ces hommes prêts à la suivre, de ceux qui l’étaient moins. Il se rappelait de toutes ces choses comme s’il les avait vues la veille. Ce dont il n’avait aucun souvenir, en revanche, c’était des tenues qu’il avait vues porter par les demoiselles qui se trouvaient en coulisse. Pis encore, celles qu’ils avaient à porter eux-mêmes. Ce n’était pas correct. Mais peut-être était-ce la façon dont l’histoire de Mulan avait été transposée dans l’univers de cette souris étrange ? Si c’était le cas, cela l’horrifiait.

« Moteruzo donna ko ni mo » Si ses parents le voyaient, sans doute étaient-ils outrés, eux aussi. Cependant, il doutait que ses parents se trouvent dans le public. Il en avait parlé à Jung Rin, mais il n’avait pas jugé bon d’inviter sa propre famille. Qu’auraient-ils fait, de toute façon ? Ils étaient trop occupés à leurs affaires pour faire le vol de Shanghai à Tokyo afin de voir leur fils danser et chanter sur une scène à la façon d’un guerrier chinois… déguisé en japonais ? Disney avait pris beaucoup trop de libertés à ses yeux. Ou alors était-ce Eita qui n’avait pas trouvé de costumes suffisamment beaux pour rendre fidèlement la scène ? Il voulait bien leur laisser le bénéfice du doute.

Reste que sur cette scène, Jie ne put s’empêcher de remarquer la silhouette agaçante de Choi qui semblait prendre le public pour une bande d’imbéciles. Son micro était-il coupé ? Un petit sourire souleva le coin de ses lèvres fines alors qu’il continuait à chanter, donnant un peu de voix pour les harmonies, même s’il n’en avait pas autant que d’autres, plus vocaux. La musique n’était pas si laide, quand on oubliait l’affront atroce qui lui était fait. Il aurait presque pu s’y laisser prendre.

En rythme avec les autres, il garda sa place de trainee, sans trop se faire remarquer. Son rôle n’était pas, ce soir, de se mettre en avant plus que les idoles présentes. Il reconnut d’ailleurs Tsubasa et les autres membres de son groupe. Il se demanda si les choses allaient bien pour eux, comme il n’avait plus eu de nouvelles depuis leur dernière rencontre, dans la salle d’entraînement. Les combattants étaient-ils aussi doués que ce que semblait penser le nouveau leader ? L’idée lui arracha un nouveau sourire alors qu’il recommençait à danser tranquillement, sur cette chorégraphie qui ne lui demandait pas trop d’efforts, comparée à d’autres.

Petit à petit, Jie se laissait gagner, emporté par toutes les chansons qu’il avait déjà entendues au cours de la journée. La musique le gagnait, l’humeur de Disney également, peut-être. Il y avait, à ses yeux, quelque chose de vraiment beau dans l’idée de se retrouver dans un univers tel que celui-là. C’était une façon d’oublier comme une autre, et il ne pouvait s’empêcher de reconnaître à cette dernière un petit côté séduisant. Lui aussi, pour une fois, aurait pu se laisser prendre au jeu.



ME'OW

    
 
16 - A Girl worth fighting for
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 4GROUND something worth fighting for
» [MANGA] Fight Girl
» PomPom girl
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
#TAKETHATKOREA :: Passeport, please ! :: Le flood :: Act II-