Les Tokyoïtes et scénarios tokyoïtes sont fermés pour cause de surpopulation ! Favorisez les trainees ! heart



 

 09 - Out There

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Jan - 2:06
OUT THERE



→ Anzai Shiro

(vidéo)

Paroles :

Itsumo hito de ikiteyuku
Koko ni kakuretekurasu
Mashi ta wo mitsumete ikiteyuku
Boku wa minna wo miteru

Minna wa boku wo shiranai
Kore kara mo zutto kono mama
Moshi kono negai ga kanau nara
Ikitai na
Minna no moto

Hikari abi nagara ichinichi dake demo
Kurashi tai minna no moto de
Moshi deai ga atte
Dare ka ga boku wo aishi tekureru nara

Minna wa kyou mo isogashikute
Tanoshiku ikiki kurasu
Nante subarashii ikikata da
Kagayaki ni afureteiru

Aa boku mo minna to issho ni aruitemitai sanposhi tai
Te wo tsunaide Seenu no soba wo asa no hikari wo abi nagara
Kono negai ga moshi mo boku ni yurusareru sono hi ga kuru nara
Mou nani mo iranai

Invité
avatar

     Sam 6 Jan - 1:55

Cette chanson était parfaite pour Shiro. Certes, il y avait quelques envolées lyriques, mais rien qui montait terriblement dans les aigues non plus. Il était capable de gérer ces parties de la chanson sans devoir trop forcer sur sa voix, laquelle ne possédait pas la puissance qu’il aurait aimé avoir. Il l’avait pratiquée des milliers de fois dans le dortoir. Tant et si bien que Kuro devait la connaître par cœur… et la détester ! Au moins pouvait-il se féliciter de ne pas avoir un costume de bossu à porter. Il aurait été hors de lui…! Shiro aimait paraître à son meilleur en tout temps. C’était d’ailleurs ce qui l’avait un peu fait grimacé quand on lui avait parlé de le muter en tragédie ou du côté du cinéma. Pour peu qu’il se retrouve avec des rôles ingrats, il allait faire des colères monstres…! Mais peu importe. Ce soir, c’était différent. Pas de costume de bossu. Juste des vêtements qui rappelaient un peu la France d’époque. Ça lui allait parfaitement bien. S’il pouvait être ailleurs qu’ici, ce serait encore mieux.

Le micro dans sa main était déjà trempé de moiteur, glissant un peu. Ça aurait été le comble de l’échapper sur la scène au milieu de la chanson ! Merde. Il venait de développer une nouvelle peur incontrôlable en à peine deux secondes. Heureusement que demain matin, il aurait déjà retrouvé tout son aplomb naturel. Shiro s’arrête au milieu de la scène alors que la musique commence. Un sourire étire ses lèvres. Un grand sourire, chaleureux, innocent, doux… Il voit quelques jeunes filles se pâmer devant. Elles devaient se demander qui il était. Ses airs de gentil garçon fonctionnaient bien, de toute évidence. Si elles savaient… Mais la vérité, c’est qu’elles l’auraient oubliées dès la soirée terminée. Il y avait de bien trop grandes célébrités ici, ils l’écrasaient tous. Ça par contre, Shiro n’en était pas conscient. Voir ces filles lui donne un peu d’espoir et du courage. C’est à lui, il le sait. Il soulève le micro jusqu’à ses lèvres… et essaie de débrancher complètement.

Il y arrive. La nausée reste du début à la fin de la chanson, mais sa voix ne tremble pas autant qu’il l’eût cru et il arrive à bouger sur scène avec un certain naturel. Ce qui rattrape son manque d’habiletés vocales, c’est le jeu d’acteur qu’il sort. Très théâtral, certes… Mais n’était-ce pas justement ce que c’était, Disney ? Du théâtre musical ? Sa chanson n’était même pas longue. Pourtant, ces même pas trois minutes se transforment rapidement en heures. Shiro doit se concentrer pour rester déconnecté de ses émotions. Il savait le faire. Il s’était déconnecté toute son enfance…

« Mou nani mo iranaiiiiiii ! »

C’était… C’était terminé ? Shiro affiche à nouveau son grand sourire d’enfant, adorable, l’air complètement ouvert. Il s’incline généreusement devant le public, envoie un clin d’œil en direction des adolescentes à l’avant, puis sort rapidement de scène. Dès que le micro rejoint la main d’un assistant technique qui attendait là, le sourire disparaît, son regard devient sombre et ses traits se durcissent… Il n'était plus certain de ce qu'il faisait ici...
Invité
avatar

     Dim 7 Jan - 15:42

" PUBLIC : Out there "



Okina Maiko, c’est le souhait que notre demoiselle chérissait du plus profond de son cœur, voir son amie intégrer leur clan, leur famille, après tout, elle avait une adoration sans borne pour la Leader des Hanabi, à ce stade, c’était carrément de la famille. Ainsi donc, lorsque son amie détestait quelqu’un, pour quelque raison que ce soit, elle prenait sur elle d’être solidaire, de détester par association, solidarité sauvageonne, tout ça. C’était le cas d’Anzai Shiro, qui prenait la scène : il était l’ennemi à abattre, un vaut rien, un minable, et rien au monde ne pourrait lui faire changer d’idée. Ce qu’il avait fait comme crime : aucune idée. Si elle allait le faire payer? Absolument!

Dans les premiers rangs du public, accompagné par la fratrie Kotani, elle avait remarqué Minoru en pleine pamoison devant l’artiste qui grimpait sur scène. Eh? Nani? Le connaissait-il? En tout cas, il l’encourageait! Ses iris s’étaient portés sur le chanteur. Un truc chez lui l’énervait, il avait l’air si gentil, si parfait, ce sourire, ce calme… elle avait envie de hurler. Elle n’aurait su dire pourquoi, mais quelque chose chez lui l’énervait plus que de raison. Elle avait gardé ses lèvres jointes, était demeurée immobile, ça devait être la première prestation durant laquelle elle ne bougeait pas, ne témoignait aucune admiration. Maiko lui en voudrait. Objectivement, il était pas mal, mais elle préférait de loin forcer Minoru au calme et huer le pauvre Shiro. D’ailleurs, dès qu’il termina, elle entama son suicide sociale en le huant d’un : « BOOOOOOOOOOOOOOOOUH T’ES NUUUUUUUUL !!! » Bien senti. Momoka aimait Maiko. Point barre.

    
 
09 - Out There
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: DISNEY LAND TOKYO - MAGIC CONCERT :: Act II-